J’ai essayé pour vous l’huile démaquillante Caudalie VS L’Occitane

l'huile démaquillante Caudalie VS L'Occitane

Il y a un peu plus d’un an je vous évoquais combien j’apprécie la gamme précieuse immortelle de l’Occitane, dont l’huile démaquillante.

Et voici qu’il me prend dernièrement de scanner ce produit avec l’application INCI Beauty. Et là, OMG. Une composition pas si terrible que ça. Rien de dramatique rassurez vous, mais quand même de quoi me faire bouder et me pousser à me demander si je ne pouvais pas choisir mieux. D’autant que je devais renouveler mon flacon, alors c’était le moment de s’interroger.

Composition Huile démaquillante immortelle de l’Occitane selon INCI Beauty.

Note globale : 11.4/20

  • 2 composants qualifiés de pas terribles : Le PEG-40 sorbitan perolate qui est un agent émulsifiant et un tensioactif, ainsi que le DI-PPG-2Myreth-10 Adipape qui est un émollient et un agent d’entretien de la peau. C’est probablement ce dernier qui permet entre autres au produit de contribuer à lisser la peau. Mais bon même si c’est un plus ce n’est pas forcément l’effet premier que j’attend d’une huile démaquillante donc dans l’absolu on pourrait s’en passer.
  • 2 composants satisfaisant dont du parfum et un antioxydant synthétique considéré par le CIR comme étant sûr.
  • 7 composants qualifiés comme bons dont 5 huiles (dont la précieuse huile d’immortelle d’Italie), de la vitamine E et un second agent émollient et d’entretien de la peau (Isopropyl Isostearate). 

Composition Huile de soin démaquillante de Caudalie selon INCI Beauty

Note globale : 17.6/20

  • Aucun composé qualifié de pas terrible
  • un seul composant satisfaisant: le parfum
  • 7 composants qualifiés comme bons dont 5 huiles, de la vitamine E et un agent émulsifiant (polyglyceryl-4 Oleate)

Comparaison des compositions

Là comme cela sur la papier cela penche quand même en faveur de l’huile de Caudalie. On oublie par contre tout effet émollient et entretien de la peau. L’agent émulsifiant est carrément plus propre. Le parfum avouons qu’il est quand même essentiel. La différence viendra du coup du cocktail d’huiles utilisées.   Alors fallait tester.

Comparaison à l’usage

L’huile de Caudalie est légèrement moins fluide sous les doigts. Mais très sincèrement cela ne la rend pas désagréable pour autant.

Coté parfum elles sont toutes deux très bien équilibrées. Autrement dit elles n’ont pas l’odeur de l’huile de tournesol (parce que cela ne le ferait pas hein?), sont agréable sans pour autant laisser sur la peau une odeur qui viendrait altérer celle de votre vrai parfum.

En application aucune ne pique les yeux et je trouve qu’elles démaquillent aussi bien l’une que l’autre. Elles se rincent aussi facilement l’une que l’autre. Sincèrement à l’aveugle je me demande même si j’arriverai à les différencier. 

Verdict

N’étant pas en mesure de déterminer si le cocktail d’huiles de l’une est meilleure que l’autre je me dois d’écarter dans mon choix ce critère.

A l’usage elles sont équivalentes.

La composition de celle de Caudalie parait quand même plus propre là comme cela noir sur blanc.

De plus, celle de Caudalie est un chouilla moins chère même lorsque l’on ramène le prix de son flacon de 150 ml à une contenance de 200 ml comme celle de l’immortelle.

Alors pour le moment, et bien je dirai que l’huile de soin démaquillante Caudalie l’emporte sur celle de l’Occitane.

Et vous, quelle est votre huile démaquillante chouchou?

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

Idées de menus – semaine 50-2018

 menus semaine 48-2018 < menus semaine 50-2018

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Je poursuis l’expérience Quitoque avec de quoi réaliser 4 plats pour les soirs de la semaine. L’article sur le sujet arrive, work in progress… XD ça fait un mois que je me persuade que c’est le cas mais en fait il ne progresse pas du tout. Et je n’ai pas pu toucher au blog toute la semaine dernière 🙁 ralala cela ne va pas madame. Mais, fort heureusement, je suis à partir de lundi désormais en congé pour trois semaines. Trois semaines !!! ça ne m’est plus arrivé d’avoir trois semaines de congés d’affilée depuis tellement de temps. Que du bonheur en perspective.

Bonne semaine à tous !

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Rêve de Noël

Rêve de Noël

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Rêve de Noël

 

Coucou. Après une absence d’un peu plus d’une semaine pour cause de planning trop chargé, je reviens avec un conte de Noël. Disons que c’est de saison ^^

Mais un conte de Noël pour les plus grands (8-12 ans) car ce n’est pas parce qu’ils ne croient plus au Père Noel que pour autant ils n’ont plus droit à des histoires sur le sujet. Attention donc, pour les un peu moins grands, certains éléments pourraient mettre la puce à l’oreille s’ils sont dans une période de transition entrent ce qu’ils voudraient encore croire et ce que leur réflexion tend à comprendre.

Rêve de Noël est imaginé par Katherine Rundell et illustré par Emily Sutton. Il est édité par Gallimard-Jeunesse. Un album de belle qualité avec quelques plumes dorées sur la couverture pour renforcer la magie.

L’histoire

Théodore passe le soir de Noel seul à la maison car ses parents travaillent tous les deux. Ils n’ont pas eu le temps d’acheter de nouvelles décorations, ni de préparer une dinde. Des chèques cadeaux dans des enveloppes sont déjà déposées sous l’arbre. Il fait froid car Théo est trop petit pour atteindre le boutons du chauffage. Théo décide de décorer malgré tout le sapin avec les vieilles décorations abîmées dont un cheval à bascule, un rouge-gorge, un ange et un soldat de plomb jouant du tambour. La babysitter s’est endormie la tête sur la table de la cuisine, son portable à la main.

Ce soir de Noël s’annonçait plutôt moche avouons, lorsque Théo aperçoit une étoile filante par la fenêtre (en réalité un avion). Il fait le vœu de ne pas être seul. Et la magie de Noël opère. Les quatre figurines s’animent et vont entraîner Théo dans l’exploration de la ville. Alors que Théo est de retour à la maison pensant être de nouveau seul, elles iront rappeler aux parents leur premier Noël afin qu’ils ressentent un besoin urgent de rentrer rapidement pour le fêter comme il se doit. Le conte ne dit pas vraiment comment la table s’est retrouvée couverte d’un festin et la présence des milliers de cadeaux sous le sapin. C’est ça la magie de Noël après tout. Libre à chaque enfant de travailler son imagination.

 

Les illustrations

L’album alterne entre des pages de texte et des doubles pages illustrées, avec parfois quelques illustrations qui s’échappent pour orner le texte également.

Les détails des illustrations sont multiples, on pourrait passer des heures à tout observer et y retrouver ce que font les décorations. Le tout dans des tons chauds et lumineux lorsque l’illustration représente un foyer. Des tons bleus de neige en foret pour renforcer l’impression d’hiver et le contraste avec la chaleur des maisons. Mais voyez plutôt.

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 48-2018

Idées de menus – semaine 48-2018

menus semaine 47-2018 < menus semaine 48-2018

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Je poursuis l’expérience Quitoque avec de quoi réaliser 4 plats pour les soirs de la semaine. L’article sur le sujet arrive, work in progress…

Une semaine sacrément chargée à l’horizon marquée par l’anniversaire de P’tit bout (ou les anniversaires devrais je dire vu le nombre de fois où il le fête pour réussir à faire plaisir à tout le monde) et mon pot de départ. Parce que oui nous y sommes. Et je n’ai toujours aucune idée ni de ce que je vais servir à manger à mes collègues pour les remercier ni de ce que je vais pouvoir bafouiller comme discours.  Et sinon nous sommes à un mois de Noël. L’angoisse.

Bonne semaine à tous !

J’ai essayé pour vous…Le géant, la fillette et le dictionnaire

J’ai essayé pour vous…Le géant, la fillette et le dictionnaire

Dans l’exact même format que la boîte rouge, Stéphane Poulin illustre ce nouvel album de la collection Pastel pour les 6-8 ans. Cette fois-ci, c’est Jean Leroy qui est aux commande de l’histoire.

L’histoire justement

Que cache ce titre bien curieux?

Tout débute lorsqu’un vendeur en porte à porte de dictionnaires frappe à la porte d’un géant et s’enfuit en hurlant à l’ogre. Le géant ne semble pas connaitre la différence entre un ogre et un géant. Il profite de la présence d’un dictionnaire à ses pieds pour lire la définition de l’ogre. Celle-ci lui donne l’idée saugrenue de manger un enfant car il n’y avait jamais pensé avant. En le préparant avec son légume préféré.

Il attrape dans son filet une petite fille qui sous ses airs boudeurs est plutôt ingénieuse. Sans vous dire comment, sachez juste qu’à la fin elle s’avère beaucoup trop coriace pour le géant pour passer à la casserole.

Accessoirement savoir utiliser un dictionnaire étant au programme des CE1/CE2 c’est aussi une façon amusante de mettre en scène cet outil.

   

Les illustrations

L’occasion d’admirer une fois de plus les très belles huiles de Stéphane Poulin. De multiples détails y sont glissés comme cette sorcière et ce grand méchant loup arrêtés par les soldats. Malgré sont très grand format, l’album s’avère néanmoins insuffisamment grand pour illustrer le géant dans toute sa hauteur 😉

      

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?