J’ai essayé pour vous…La Fabrique de bonbons fruités de Kids Cook

Kids cook

J’ai essayé pour vous…La Fabrique de bonbons fruités de Kids Cook

P’tit bout est fan de toutes ces gammes de jouets d’imitation de matériel de cuisine qui permettent de créer « pour de vrai » une sucrerie. Je ne me fais jamais d’illusion, je sais que le produit de son travail finira non consommé. Mais il s’éclate à utiliser tous les ustensiles, dans la cuisine, avec de vrais produits que l’on écrase, mélange, chauffe. Pourtant je sais bien qu’il ne faut pas jouer avec la nourriture…mais c’est bien ce que l’on va faire malgré tout pour le coup.

Composition de la boite

C’est encombrant et cela ne va pas au lave vaisselle. Hahaha

Mais sinon cela donne un socle en deux parties sur lequel vous allez pouvoir poser d’une part un bol et d’autre part un bras qui va soutenir un robinet surmonté d’un entonnoir lequel va surplomber une plate forme rotative où vous pourrez poser les moules en silicone.

Vous disposez également d’une passoire, d’un écrase fruit en deux parties et d’un presse-agrumes qui s’adaptent au bol, ainsi que d’une cuillère.

Contrairement à la gamme mini délices de Lansay, Goliath a la bonne idée de proposer une gamme neutre dans le choix des coloris. On ne sature pas en rose et petits cœurs à gogo comme c’est le cas chez les premiers. Après dans l’absolu, cela reste les mêmes produits en finalité. Mais pour un p’tit gars, ça passe mieux.

Ingrédients

  • des fruits
  • 20 g de sucre
  • 3 feuilles de gélatine

Forcément, trop impatient, il ne veut pas que l’on prenne le temps d’aller au supermarché choisir des fruits, mais faire avec ce qu’il y a de disponible à la maison. Bilan : nous avons des pommes, des kiwis et des clémentines. Sur la boite son photographiés des oranges des kiwis, des fraises et des myrtilles.

« On fait avec des Kiwi !

  • attends laisse moi lire…là en dernière page il est écrit « n’utilise pas d’ananas ou de kiwi car avec ces 2 fruits la gélatine perd son pouvoir gélifiant ».
  • ah…ben pourquoi ils ont mis des kiwis sur la photo alors?
  • ah ben ça…tu ne veux vraiment pas qu’on aille acheter des oranges et des framboises?
  • non. On va essayer avec les pommes ! »

Bon ok il ne comprendra pas tant qu’il n’aura pas essayé par lui même d’écraser des pommes avec un écrase fruit en plastique. Vas y mon loulou écrase moi ça. Il nous faut 5 cl de jus de fruit.

Kids cook

 

« Maman! J’y arrive pas !

  • (sans dec’ ?) Oh… comme c’est dommage. Tu veux essayer les clémentines avec le presse agrumes ? De toute façon il ne nous reste plus que ça. Sinon on a encore le temps d’aller acheter des oranges ou des framboises.
  • Les clémentines ! »

Et c’est parti pour les clémentines.

Kids cook

 

Bon c’est tout de suite plus efficace. Le petit guide vous oriente dans le choix des fruits en précisant bien de choisir de préférence des fruits juteux : agrumes (orange, citron, pamplemousse…), fraises, framboises…

5 cl de jus c’est assez rapidement obtenu : 2 clémentines. Je trouve dommage qu’il n’y ai pas de repère pour les 5 cl dans le bol. Car du coup vous êtes obligé de transvaser dans un verre doseur pour savoir où vous en êtes.

Confection des bonbons

Kids cookAprès la suite est assez simple. Un petit coup de main pour chauffer le bol de jus de fruit au micro onde tout de même avant qu’il ne poursuive en toute autonomie, ou presque. Sans difficulté un p’tit bout de 7 ans peut rajouter le sucre et essorer et ajouter les feuilles de gélatine préalablement trempées dans de l’eau froide. Il mélange tout cela et le rajoute dans le doseur. Là forcément le robinet est ouvert et non pas fermé (sinon ce n’est pas drôle, il n’y en aurait pas eu partout). Mais heureusement maman s’est jeté dessus pour le fermé en grognant « T’es bien mon fils ».

Grace au plateau tournant, on fait tourner petit à petit le moule en silicone tout en dosant les quantités de mélange dans chaque alvéole. Comme dans une usine!

 

Malgré les dégâts, il y en avait assez pour remplir les deux moules. Et voila c’est fini, ou presque. Il ne reste plus qu’à les mettre au réfrigérateur et patienter 60 minutes minimum.

Dégustation

Nous n’avons pas attendu beaucoup plus que 60 minutes. Au démoulage il faut bien partir des cotés sinon ils se déchirent en deux.

On a goûté, et ni lui ni moi n’avons su nous prononcer. On ne peut pas dire que ce soit mauvais. Mais on ne peut pas dire non plus que ce soit bon. Pas assez durs à mon goût (on est loin des bonbons nounours de chez haribo). Trop gélatineux à son goût. Cela m’a fait penser au cœur des jaffa cakes, sauf que là il y avait une génoise et du chocolat pour apporter un complément de saveurs.

Peut être qu’en les laissant plus longtemps au frigo ils auraient gagné en fermeté. La clémentine n’est certainement pas non plus le fruit idéal niveau goût. Peut être qu’en essayant avec une feuille de gélatine en moins et plus de sucre. Bref, va falloir faire d’autres tests, celui-ci n’est pas concluant. Je persiste à dire que nous aurions dût aller acheter des framboises.

On s’est amusé à ajouter du sucre pétillant dessus. C’est trop ludique le sucre pétillant, il faut vraiment l’essayer si ce n’est déjà fait. Par contre les bonbons n’ont pas apprécié. Il faut vite les manger où le sucre dissous le bonbon. Oui du coup cela fait très chimique dit comme cela.

Conclusion

Si votre objectif est d’obtenir de délicieux bonbons, investissez plutôt dans des friandises déjà toute faites.

SI votre objectif est de passer un moment rigolo tout en initiant votre p’tit bout à l’usage de différents ustensiles de cuisine adaptés à ses petites mains, pourquoi pas. On s’est bien amusés. Même si la plus grande partie de notre production n’a pas été mangée.

La prochaine fois nous essaierons avec des oranges, des citrons et des framboises, en faisant des mélanges 2 cl de jus, une feuille de gélatine, 8 g de sucre. De sorte à avoir des goûts différents. Nous ajouterons également des colorants à nos préparations pour avoir un coté plus fun. Un bol de bonbons tous de la même couleur, cela rend un peu tristounet quand même.

 

Kids cook

J’ai essayé pour vous…Les playmobil Ghostbusters

Ghostbusters

J’ai essayé pour vous…Les playmobil Ghostbusters

 

A l’occasion de son anniversaire, P’tit bout s’est vu offrir la série Ghosbusters des Playmobil. L’occasion pour nous de vous faire un bref aperçu de cette nouvelle gamme.

Elle se compose de deux boites principales qui sont « le Quartier général de SOS fantômes » et « la Voiture Ecto-1 ». Auxquelles vous pouvez ajouter deux boites secondaires qui sont « Stantz VS le Fantôme Stay Puft (Bibendum Chamallow)  » et le « fantôme Bouffe tout » qui s’en prend à un stand de hot dog. Enfin, pour avoir quelques figurines supplémentaires sont également disponibles deux petites boites : « Venkman VS les chiens de la terreur » et « Spengler VS un fantôme inconnu » sinon vous n’aurez pas l’équipe complète en tenue.

Prévoir 2h30 pour tout monter à un rythme tranquille.

Comparatif de la gamme

Surtout n’allez pas les acheter sur le site officiel de Playmobil.  Pour exemple vous y trouverez le quartier général pour 84.90 euros alors que sur Amazon le même jouet est à 52.28 euros. Oui, on  a un peu l’impression de se faire avoir n’est ce pas? Idem pour le véhicule qui est annoncé sur le site officiel à 49.90 euros et que vous trouverez sur Amazon à  39.99 euros.

Le véhicule semble être le produit le plus demandé car il apparait déjà en rupture sur plusieurs plateformes.

Seulement pour les fan ?

Pas forcément. A partir de 6-7 ans, les p’tits bouts peuvent y trouver leur compte même sans être des geek absolus de cet univers. Par ailleurs, pas de panique. Même si cela y ressemble beaucoup, ce n’est pas du slime les trucs vers dégueu gluants,  mais juste du plastique prédécoupé que l’on peut coller sur les parois du décor pour simuler les ectoplasmes. J’avoue avoir eu le doute au début avant de déballer les boites.

Le véhicule a des effets lumineux et sonores pour un effet plutôt réussit. Il est très soigné au niveau des détails. Le quartier général est doté de nombreux accessoires qui peuvent vraiment permettre aux enfants ayant beaucoup d’imagination de se construire leurs propres histoires.

Quel volume ?

Prévoir au sol un espace de 50 * 25 cm et un espace de 50 cm de haut. La voiture se range dans le rez de chaussée du quartier général et il y a assez de place dans le bâtiment pour déposer toute l’équipe de Ghostbuster et les fantômes. Au final c’est donc relativement peu encombrant par rapport à d’autres séries.

Parmi les chasseurs de fantômes vous retrouverez les effigies de :

  • Ray Stantz (dans les coffret QG et Bibendum Chamallow – la même figurine dans les deux coffrets en tenue de chasseur de fantôme)
  • Janine Melnitz (dans les coffrets QG – tenue de secrétaire – et véhicule – tenue de chasseur de fantôme)
  • Egon Spengler (dans les coffrets QG – tenue de scientifique – et VS fantôme inconnu – tenue de chasseur de fantôme)
  • Winston Zeddemore (dans le coffret véhicule en tenue de chasseur de fantome)
  • Peter Venkman (dans le coffret VS chiens de la terreur en tenue de chasseur de fantome)

Parmi les personnages secondaires vous retrouverez les effigies de :

  • Dana Barett
  • Bouffe-tout
  • Bibendum Chamallow
  • Le fantôme de la bibliothèque  (dans le coffret QG)
  • Louis Tully  (dans le coffret QG )
  • Les chiens de la terreur
  • Un fantôme

En conclusion

Je trouve cette gamme plutôt sympa. P’tit bout en est ravi. Comme toujours la qualité Playmobil est au rendez-vous.

 

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 50

Idées de menus – semaine 50

 menus semaine 49 < menus semaine 50

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus. Voici celui de la semaine à venir, la semaine 50.

C’est la course et P’tit bout est malade. La totale. Une semaine de menus avec très peu de fait maison histoire de gagner du temps là où je peux

PS: mes semaines de menus vont du samedi au vendredi car je passe récupérer mes courses au drive le samedi matin.

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Michka

michka

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Michka

 

Ces deux dernières semaines je vous ai présenté des albums illustrés par Olivier Tallec. Cette semaine j’avais envie de commencer les contes de Noel. C’est donc tout naturellement que je vous présente l’édition spéciale 80 ans du Père Castor du conte de Noel Michka, qui pour l’occasion a été illustré par M. Tallec.

Ce conte de Noel de Marie Colmont a été édité pour la première fois en 1941. Cette nouvelle édition est venue donner un coup de neuf à des illustrations un peu vieillottes, plus vraiment adaptées aux goûts actuels. L’occasion de faire découvrir aux nouvelles générations un conte que je trouve très poétique.

On y retrouve tous les éléments de partage et de générosité d’un bon conte de Noel.

Résumé de l’histoire

Michka, un petit ours en peluche, décide de quitter la petite fille capricieuse dont il est le jouet. Il décide d’ailleurs de s’affranchir de son statut d’ours en peluche et d’aller vivre dans la foret comme un vrai ourson. En chemin il apprend que c’est le soir de Noël, le soir où chacun doit faire une bonne action : aider son semblable, secourir les malheureux, réparer les injustices…

Il croise ensuite le Renne de Noël qui sans trop d’explications l’invite à monter sur son traîneau pour l’aider à distribuer les cadeaux. Michka trouve cela très amusant mais se demande ce que devient sa bonne action à faire dans tout ça.

Enfin, ils finissent la tournée devant la maison la plus misérable où vit un petit garçon malade. Cependant la hotte est vide. De lui même Michka finit par comprendre et accepter le fait que sa bonne action est de sacrifier sa liberté en redevenant un ours en peluche pour la plus grande joie de ce petit garçon.

Alors certes cela fait très moralisateur, mais je ne trouve pas cela choquant d’en faire un peu trop parfois pour inviter les enfants à comprendre que Noel n’est pas forcément synonyme d’une surabondance de cadeaux. D’un coté nous avons une petite fille odieuse qui vit dans une belle maison avec de nombreux jouets, mais que son ours en peluche n’aime pas. Et de l’autre un petit garçon qui n’a rien mais qui va avoir tout l’amour de ce même petit ours en peluche. Et d’eux même les enfants comprennent la morale de l’histoire sans qu’il ne soit nécessaire d’en rajouter une couche.

Les illustrations

michka       michka

michka       michka

On apprécie les illustrations en double page qui mettent bien en avant la liberté des grands espaces nouvellement acquise par Michka. La forêt enneigée. Les beaux yeux longs et profonds du Renne de Noel. Le traîneau rouge caractéristique de cette fête qui vient trancher sur le blanc de la neige. Rien n’est superflu. On peut se contenter aussi de tourner les pages en regardant juste les illustrations sans lire le texte et laisser l’enfant s’en souvenir et le raconter à sa façon.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…un gâteau en forme de train

gâteau train

J’ai essayé pour vous…un gâteau en forme de train

 

Pour l’anniversaire de P’tit bout j’ai essayé le moule ScrapCooking en forme de train (Ref 3148) qu’il m’avait offert avec son papa. Je me suis dit qu’il y avait un message à comprendre la dessous. Il y avait un second moule également dans le message mais je ne l’ai pas encore essayé.

gâteau train

 

Pour une première tentative j’ai suivi à la lettre la recette qui l’accompagnait.

Etape 1: Réaliser la pâte

Tout d’abord mesurez 200 g de sucre dans un saladier. Tamisez pas dessus 125 g de farine et 125 g de poudre d’amande.

Faites fondre dans un bol 125 g de beurre au micro onde et laissez le refroidir

Pendant que votre beurre refroidit faites monter en neige 5 blancs d’œufs et incorporez-les au mélange sec du saladier.

Versez un tiers de votre pâte dans le bol avec le beurre et mélangez jusqu’à obtenir une texture homogène. Versez le contenu de votre bol dans le saladier et mélangez de nouveau.

Votre pâte est prête.

gâteau train    gâteau train   gâteau train   gâteau train

 

Etape 2: Cuisson

Faites fondre du beurre et badigeonnez en tout le moule. J’ai utilisé un pinceau pour être certaine de bien couvrir toutes les formes.

Versez la pâte dans le moule et faites cuir à four chaud préchauffé à 180 °C pendant 30 min. Assurez vous que votre pâte est bien allée remplir toutes les alvéoles du moules pour ne pas avoir de mauvaise surprise au démoulage.

A la sortie du four, les gâteaux avaient bien gonflé. Je n’avais qu’une hantise, être en difficulté au moment du démoulage. J’ai laissé refroidir une dizaine de minutes et ils se sont merveilleusement démoulés sans aucune difficulté. Le top!

gâteau train   gâteau train

Etape 3 : Le scrapcooking

gâteau train

Avec un couteau j’ai égalisé la base des wagons histoire qu’ils tiennent droits.

Avec un crayon pâtissier gout chocolat-noisette j’ai repris les principaux reliefs des wagons. Je les ai rehaussés de petites billes croustillantes de toutes les couleurs. Les wagons transportent des smarties et les roues sont des fleurs en sucre fixées avec de la colle alimentaire. Hormis les smarties, tous ces éléments ont été trouvés dans la gamme Vahiné.

 

 

Un gâteau qui a fait son petit effet alors qu’il était plutôt facile à réaliser. Je l’adopte.

Pas impossible que je le reédite pour une kermesse de l’école 😉