J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 43

Idées de menus – semaine 43

 menus semaine 42menus semaine 43

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus. Voici celui de la semaine à venir, la semaine 43.

Une semaine un peu particulière où notre rythme est chamboulé. P’tit bout passera ses journées entre papy, mamie et gedo, du coup il rentrera à la maison plus tard que les jours d’école (le comble), mais il n’y aura pas de devoirs. Enfin il y en aura surement mais on s’en occupera le week-end.

PS: mes semaines de menus vont du samedi au vendredi car je passe récupérer mes courses au drive le samedi matin.

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Magic Pacha !

Magic Pacha

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Magic Pacha !

 

Cette semaine je vous propose de découvrir l’album Magic Pacha ! de Nadia Shireen aux éditions Nathan.

L’histoire

Pacha est un chat qui dispose d’un talent très spécial, c’est un extraordinaire magicien. Alors que son meilleur ami Max, le chien, sait faire le clown. Ils vivent heureux du peu qu’ils ont jusqu’au jour où Max voit une affiche indiquant qu’une fête foraine recherche des artistes. Ainsi, ils décident de s’y rendre pour monter un spectacle de magie et devenir célèbres.

Cependant Max décide que le spectacle sera réalisé chaque soir chacun son tour et commence, tandis que Pacha lui prépare en coulisse les tours de magie. Et soir après soir, Max remonte sur scène sans passer son tour à Pacha.

Magic Pacha

Magic Pacha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est ainsi que ce qui devait arriver arriva, la célébrité monte à la tête de Max qui devient de plus en plus désagréable. Pacha finit par s’en aller, plus heureux du tout.

Pendant ce temps, inconscient du chagrin de Pacha, Max décroche un contrat à la télévision pour présenter son spectacle de magie au cours d’une émission. Toutefois, sans Pacha pour lui préparer les tours de magie, le spectacle va de pire en pire.

Magic Pacha

Magic Pacha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pacha qui regardait l’émission à la télévision ne veut pas en voir davantage. Il se porte au secours de son ami en montant sur scène et poursuivant le numéro à sa place. Le spectacle est un grand succès.

Les deux amis se réconcilient. Max a compris la leçon.  Et finalement ils montent un spectacle ensemble, cette fois de magicien et de clown.

 

Magic Pacha

 

Conclusion

Une très belle histoire sur l’amitié, à lire sans modération le soir avant de se coucher, et ceci dès 3 ans. Le texte est facile d’accès et richement illustré. Les dessins sont drôles et donnent envie d’aller voir un spectacle de magie. Je ne compte plus le nombre de fois où P’tit bout a réclamé cette histoire là. Un livre de belle qualité qui a tout pour séduire.

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…une barre chocolatée : compotée fruit de la passion, praliné et chocolat noir

barre chocolatée GF

 J’ai essayé pour vous…une barre chocolatée : compotée fruit de la passion, praliné et chocolat noir

Je l’avais annoncée samedi sur la page facebook, il fallait absolument que j’essaye la dernière création de Guillaume France.

Guillaume France est un excellent boulanger pâtisser chocolatier qui tient deux boutiques, l’une à Clapiers et la seconde à Lunel. Il nous régale depuis 2010 de ses créations. J’ai rarement été déçue.

J’ai craqué pour sa dernière barre chocolatée. En général j’achète le chocolat sous une forme plus traditionnelle mais pourquoi pas.

Cette barre chocolatée se résume en 35g de pure gourmandise.

Le fruit de la passion apporte juste ce qu’il faut d’acidité sans masquer le gout du praliné.

Au début je me suis dit que je n’arriverai probablement pas à le finir d’un coup car le sucré m’écœurerait avant. Et bien pas du tout. C’est exactement la bonne mesure pour ne pas rester sur sa faim et ne pas tomber à l’inverse dans un trop plein. Dégustez le quand même à un moment où vous avez faim, et non pas après un copieux repas, ou vous ne l’apprécierez pas à sa juste valeur. J’ai craqué au creux de 11h. Autant vous dire qu’elle tombait à pic.

Un très bon compromis aux traditionnelles pâtisseries. Essayez-le vite avant qu’il n’y en ai plus !

J’ai essayé pour vous…de réaliser un gâteau aux pralines roses

pralines roses

J’ai essayé pour vous…de réaliser un gâteau aux pralines roses

 

pralines roses Ingrédients 

  • 300 g de pralines roses
  • 6 oeufs
  • 1 cc de farine
  • 1/2 l de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 200 g de sucre en poudre ou 100 g de fructose
  • 10 morceaux de sucre
  • 1 pincée de sel

 

 

 

Cette recette est tirée du livre Cuisine pour toute l’année de Monique Maine. Elle y figure sous l’intitulé Gâteau surprise. De nos jours un gâteau surprise n’a rien à voir avec cela, il s’agit plutôt d’un gâteau festif d’où des smarties s’échappent lorsque vous le coupez par exemple.

Je l’appellerai donc plutôt gâteau aux pralines roses pour qu’il n’y ai pas de confusion.

La surprise a plutôt consisté en la difficulté de réalisation de la recette, non pas pour sa technicité mais par le manque de précisions à certaines étapes. Ce qui a compliqué la tache est que je n’avais aucune idée du résultat final à obtenir.

Cela a commencé par la mise en température du four : « faites cuire à four assez chaud ». J’adore…

Etape 1 : les préparatifs préalables

Réservez quelques pralines de coté pour la décoration et écrasez le reste au pilon, puis finissez les au robot pour bien les mixer sinon vous allez vous casser une dent.

Faites un caramel avec les morceaux de sucre dans le fond d’un moule à manqué. Pour ce faire vous délayez le sucre avec un peu d’eau que vous rallongerez au besoin et vous faites chauffer sur votre plaque. Quand le caramel a pris vous l’étendez sur toutes les parois du moule. A cette étape vu le résultat final je pense que je n’avais pas assez de caramel car je n’ai pas obtenu un résultat uniforme.

Séparez vos blancs de vos jaunes d’œufs. Réservez les jaunes pour la crème anglaise que vous réaliserez en accompagnement.

pralines roses   pralines roses

Etape 2 : Monter les blancs en neige

pralines rosesMontez vos blancs en neige avec une pincée de sel. Pour être certains qu’ils sont assez fermes, vous devez pouvoir retourner votre terrine sans rien renverser. Ajoutez la cuillère à café de farine et la moitié de votre sucre (100 g de sucre en poudre ou 50 g de fructose).

Incorporez ensuite vos pralines roses mixées. J’ai opté pour les y ajouter à la maryse en essayant de casser le moins possible les blancs. Peut être fallait il continuer à battre. Je n’en sais rien très sincèrement. Il faudrait que j’essaye une seconde fois pour comparer. Versez votre préparation dans le moule à manqué et faites cuire au bain marie « à four assez chaud, 40 minutes environ ».

 

 

 

pralines roses  pralines roses

Etape 3 : La température du four

Je n’ai aucune idée de la consistance que l’on cherche à obtenir, meringue ou un genre d’île flottante? Il faudra que je refasse des tests si un jour j’ai le courage. Partagez vos résultats svp. Mieux, si vous avez la recette avec la bonne température ou que vous connaissez ce gâteau cela nous permettra d’y aller un peu moins à tâtons.

J’ai préchauffé mon four à 200 °C. Alors que mes blancs montaient en neige et que je me demandais pour la 10 ème fois si le four n’allait pas être trop chaud je l’ai baissé à 190°C. J’ai mis au four comme indiqué en plaçant le moule à manqué dans un plat à tarte de diamètre plus grand et rempli d’eau chaude. Au bout de 10 min le gâteau avait déjà bien bruni et je me suis dit qu’à ce rythme il allait brûler. J’ai baissé arbitrairement à 150°C et j’ai ouvert le four 5 sec pour l’aider à tomber en température. Il a continué à brunir, j’ai ouvert de nouveau le four pour y glisser une feuille d’alu pour protéger la surface. A partir de là et bien, je ne voyais plus rien à cause de la feuille d’alu, je me suis dit advienne que pourra et je suis allée faire ma crème anglaise.

Etape 4 : la crème anglaise

Une crème anglaise je sais faire. Du coup cela m’a un peu réconcilié avec moi même.

Faites bouillir le demi litre de lait en y ajoutant la gousse de vanille incisée dans sa longueur.

Dans une terrine, faites blanchir vos jaunes d’œuf avec le reste de sucre (100 g de sucre en poudre ou 50 g de fructose). Ajoutez ensuite progressivement le lait bouillant. Lorsque votre mélange est homogène, reversez le tout dans la casserole et remettez à petit feu. Attention à partir de là votre crème ne doit pas entrer en ébullition. Faites la épaissir lentement sans cesser de remuer. Elle est prête lorsqu’elle nappe bien le dos de votre cuillère en bois. Retirez du feu, laissez refroidir. Versez dans une saucière et réservez au réfrigérateur. Il faudra la servir bien froide.

pralines roses  pralines roses

Etape 5 : dresser le gâteau

Le minuteur a sonné. J’ai sorti le gâteau du four. En terme de diamètre il ne collait plus aux parois du moule. Normal, pas normal? Niveau consistance il a celle d’une île flottante. Idem je ne sais pas si c’est le résultat qui était visé.

pralines roses

Je l’ai démoulé rapidement avant que le caramel ne se fige. Du pralin rose fondu a coulé. Il est plein de petits trous qui ont du être formés par des bulles d’air. La surface n’est pas homogène. Bof.

pralines roses

J’ai ajouté les pralines roses qui avaient été mises de coté pour qu’il ai un air un peu moins misérable et je l’ai laissé refroidir.

pralines roses

Puis à l’heure du dessert et bien je l’ai servi parce qu’il fallait bien le goûter quand même. Soyons fous. Mes cobayes étaient mes parents et mon homme. J’ai préféré donner une glace à p’tit bout. Certains se sont plaints de favoritisme.

Verdict

Mon homme a été le plus courageux et y a goûté le premier. Je précise qu’il n’aime pas les gâteaux en général mais que les îles flottantes sont le dessert qu’il prend systématiquement s’ils sont à la carte d’un restaurant. Il a aimé, et il en a repris le soir (je reste persuadée qu’il a eu pitié).

Ma mère était beaucoup plus sceptique à voir sa tête même si elle disait que non. Elle a finalement conclu qu’il était cuit mais comme moi sans savoir si c’était bien la consistance visée. Elle n’est pas fan des îles flottantes ni des meringues donc même s’il était réussi je ne pense pas que ce soit un gâteau pour elle. Ce qu’elle préfère ce sont les tartes aux fruits.

Mon père m’a dit que je devrais la prochaine fois le laisser cuire à 200°C quitte à réduire la durée plutôt que la température puis s’est resservi. Il a par contre retiré les morceaux de pralines roses qui servaient de déco pour ne pas y laisser une dent.

Personnellement j’ai adoré croquer dans les pralines entières de la déco. Niveau consistance ce n’était finalement pas si mal mais je l’ai trouvé trop sucré.

Je ne sais pas si j’aurai le courage de le refaire à moins que l’un de vous ne me fasse un retour de la température utilisée et de la consistance obtenue.

 

 

 

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 42

Idées de menus – semaine 42

 menus semaine 41< menus semaine 42

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus. Voici celui de la semaine à venir, la semaine 42.

Des menus rapides à réaliser au retour du boulot pour ce mois d’octobre chargé. Mon objectif est de passer au moins une heure sympa avec mon fils en fin de journée. Et non pas de jongler entre la préparation du dîner, les devoirs, la douche et l’histoire du soir en mode vite vite vite pour qu’à 20h30 il soit couché. 12

PS: mes semaines de menus vont du samedi au vendredi car je passe récupérer mes courses au drive le samedi matin.