J’ai essayé pour vous…de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

idées menus semaine 47-2019

Bonjour à tous! Voici les idées menus semaine 47-2019 correspondant à ma sélection de repas du panier Quitoque 😉

J’ai tellement pris le pli de ces paniers que je ne m’imagine plus faire sans. Ces messieurs ne râlent plus comme quoi c’est bizarre ce qu’il y a dans l’assiette, preuve qu’à priori je choisi mieux les plats qui seront à leurs goûts (Et pas forcément que les plats healthy comme je faisais au début XD). Mais j’ai quand même l’impression que Quitoque aussi de leurs cotés ont augmenté le choix des plats ce qui facilite bien les choses.

Le plateau apéro rencontre son petit succès du coup cette semaine ce sera Avocado Toast et Palmiers à la crème de poivrons, accompagnés de pâté du moulin et de tomme de brebis du Larzac.

Qu’avez vous prévu ce weekend? Je resterais bien sous la couette,j’ai un peu la crève. Quand j’en arrive à oublier le code de ma CB et à manquer de me tordre la cheville trois fois dans la semaine (sans compter une petite gamelle), c’est qu’en général il faut que je me pose XD

Le samedi c’est plié de toute façon, je vais le passer dans une tribune à encourager nos poussins 😉

Des bisous

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Faites la queue!

Faites la queue!

Cet album carré à la couverture bleue interpelle tout de suite les enfants avec cette injonction : Faites la queue!

Traduit et édité par l’école des loisirs, son auteure/illustratrice Tomoko Ohmura nous vient du japon. Cet album est adapté aux années maternelles (3-5 ans).

Les illustrations

On commence par elles car elles portent tout l’album en définitive. Cette première vignette nous accueil au début de l’album. On aime le dessin épuré, les grands aplats de couleurs, qui permettent d’identifier facilement chacun des protagonistes.

faites la queue!

A la façon d’un imagier, l’enfant va voir défiler 50 animaux à la queu leu leu, semblant visiblement attendre quelque chose. Ils patientent du plus petit (la grenouille) au plus imposant (l’éléphant). Bien entendu toute cette attente implique quelques chahuts en chemin qu’essaye d’encadrer l’oiseau.

L’histoire de faites la queue!

Mais qu’attendent-ils donc? C’est au centre de l’ouvrage que l’enfant le découvrira.

faites la queue!

Une grande grille surmontée de fanions qui indiquent : VAGUES-GEANTES.

Ouvrez les grilles pour embarquer littéralement sur le dos d’une baleine qui prend 4 pages tellement elle est grande. Nous sommes visiblement dans une extraordinaire attraction. Un genre de splatch géant.

faites la queue!

Et une fois le tour terminé, et bien, il n’y a plus qu’à recommencer à faire la queue 😉

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous..La fameuse invasion des ours en Sicile

Ce weekend grâce au cinéma itinérant cinéplan nous avons pu assister à une projection du film d’animation  La fameuse invasion des ours en Sicile. Nous n’avions pas eu l’occasion de le voir lorsqu’il était encore à l’affiche et l’avions beaucoup regretté. Il sortira en DVD le 12 Février 2020.

L’histoire

Ou les histoires même pourrions nous dire. Car il y a celle des deux saltimbanques qui se mettent à l’abri dans une grotte et qui se mettent à divertir un ours pour s’attirer ses bonnes grâces. Il y a l’histoire proprement dite de la fameuse invasion des ours en Sicile contée par les dits saltimbanques. Enfin il y a la suite de l’histoire connue du seul ours qui la livre aux saltimbanques en remerciement.

L’histoire contée par les saltimbanques a un fin heureuse comme le veux les règles du divertissement. La suite contée par l’ours n’est pas malheureuse mais elle n’est pas heureuse pour autant. Elle est vrai, avec ce qu’il y a de joyeux et de moins joyeux dans une vie. Disons qu’elle ne met pas le point final à l’histoire là où cela arrange tout le monde. Après les retrouvailles magiques du père et du fils et la libération de la Sicile de son tyran, viendront des déconvenues. La trahison, la cohabitation difficile, les erreurs, le deuil, qui font aussi partie de la vie.

La narration est magnifique, dans un langage soigné et soutenu tout à fait abordable pour les plus jeunes, tout en empruntant les codes des contes populaires.

La qualité de l’animation

On se croirait emporté dans les illustrations d’un bel album. Les couleurs sont magnifiques. Les lignes épurées donnent un coté poétique à l’ensemble. Nous sommes loin des animations 3D à la pixar qui envahissent les écrans. On retrouve le style graphique de Lorenzo Mattoti tout en angles, en courbes, et en jeux d’ombres, riche en couleurs, et s’inspirant énormément du théâtre et du cirque.

L’esthétisme de l’ensemble est magnifique.

A partir de quel âge ?

Il y a deux scènes qui peuvent faire principalement peur :

  • l’attaque du troll lorsqu’il se transforme en énorme félin 10 fois plus grand qu’un ours et qui se met à faire valdinguer tout le monde,
  • l’attaque du serpent de mer.

Par ailleurs la mort frappe par deux fois. Bien que la mort des concernés soit les deux fois violente, elle est acceptée comme faisant partie de la vie. On y voit d’ailleurs de façon magnifique l’âme d’un défunt venir emporter avec elle celle de celui qui vient de succomber, comme s’il passait sans souffrance d’un état vers l’autre, les morts continuant de leur coté à veiller sur les vivants.

L’histoire est complexe. L’attitude du magicien est troublante, on ne sait pas vraiment dans quel camp il est, cela peu troubler la compréhension des plus jeunes.

Pour toutes ces raisons je dirais pas avant 7-8 ans.

L’histoire permettant différents niveaux de compréhension, les ados et adultes y trouveront également satisfaction.

J’ai essayé pour vous…Un calendrier de l’avent en forme de chalet

Calendrier de l'avent 2019

Cultura a édité depuis pratiquement un mois sa nouvelle collection de fiches créatives pour ce Noël 2019. On y retrouve bien sur l’incontournable calendrier de l’avent. J’ai essayé celle intitulée Maison de l’Avent Nordic qui combine peinture classique et technique de l’embossage que je ne connais pas.

En combinant cette fiche à celle réalisée il y a deux ans, vous devriez avoir un panel intéressant d’idées pour créer votre propre calendrier de l’avent.

Matériel nécessaire pour ce calendrier de l’avent

  • Calendrier de l’avent maison 3D,
  • Peinture acrylique Créalia – Or / Blanc / Gris souris / Vert foncé / Bleu canard,
  • Un embosseur électrique,
  • De la poudre dorée à embosser,
  • Un encreur métal or,
  • Des tampons aux motifs de Noël,
  • Une planche de 30 stickers numérotés de l’avent.

Etape 1 : Travail préparatoire

J’ai rajouté cette étape en amont des explications de la fiche de cultura qui attaque directement à la peinture acrylique.

Au préalable j’ai passé une couche de Gesso sur tous les cotés extérieurs des tiroirs tel que je l’avais fait il y a deux ans sur l’autre modèle. J’ai fait de même sur le toit. Pour les façades de la maison j’ai refait l’effet lazuré scintillant en passant une couche diluée d’acrylique Nacré perle (Tube pébéo decoCrème n°201).

Etape 2 : Le toit et les façades des tiroirs

Pour le toit rien de sorcier, vous le peignez intégralement en blanc.

Pour les tiroirs, commencez par peindre tous les boutons en doré. Puis vous allez faire 4 tas: deux de 5 tiroirs et deux de 6 tiroirs. Vous pouvez d’ores et déjà peindre les façades d’un des tas de 5 tiroirs en blanc.

Attention dans ce modèle les tiroirs ne sont pas de taille identique. Du coup pour les tas de 6 tiroirs, dans l’un vous privilégierez les tiroirs tout en hauteur et dans le second les tiroirs tout en largeur.

Préparez vos mélanges de couleurs de la façons suivante :

  • Bleu pétrole : pour obtenir cette couleur mettez une touche de gris dans le bleu canard. Peignez le second tas de 5 tiroirs de cette couleur.
  • Bleu ciel : pour obtenir cette couleur mettez du blanc pour 50%, une pointe de gris souris et du bleu canard pour le reste. Mon mélange a foncé en séchant, il aurait mérité d’être un peu plus clair. Vous allez peindre le tas de 6 tiroirs où vous avez mis quelques tiroirs tout en hauteur.
  • Vert eucalyptus : pour obtenir cette couleur vous allez mettre à quasi part égale en insistant un peu plus sur le blanc du vert foncé, du gris souris et du blanc. Peignez le second tas de 6 tiroirs où vous avez glissé les tiroirs tous en largeur.

Etape 3 : les tiroirs bleu ciel et la façade de la maison

L’idée ici est d’implanter notre chalet dans un bois de bouleaux.

Sur les petites façades de la maison, vous allez peindre, sur tout la hauteur deux bandes blanches, l’une plus large que l’autre. Vous allez faire de même sur les tiroirs bleu ciel.

Avec du gris souris éclairci d’une pointe de blanc, vous allez tracer de très fins traits horizontaux dans ces grandes verticales blanches.

J’aime beaucoup l’effet que cela donne, d’autant que cela parait plus compliqué à faire que cela ne l’est réellement.

Etape 4 : les tiroirs vert eucalyptus

Sur ces tiroirs nous allons réaliser une pluie de neige. Pour ce faire, au moyen d’un coton tige, appliquez des points de peinture blanche de diamètres différents. Vous varierez le diamètre en appliquant le coton tige avec plus ou moins de force contre la surface à peindre.

Etape 5 : La technique de l’embossage

Vous allez appliquer cette technique sur une partie des tiroirs vert eucalyptus et sur les tiroirs bleu pétrole.

Au début je me demandais concrètement comment cela allait se passer et si je n’allais pas tout faire rater en tentant une technique que je ne connaissais pas du tout. Je vous rassure de suite, c’est extrêmement simple.

Le début de la technique est celle que nous avons déjà utilisé dans le DIY du marque page en mosaïque. Vous choisissez le tampon que vous voulez appliquer et vous le collez au bloc acrylique. L’imprégner d’encre dorée et l’appliquer à l’endroit souhaité.

A partir de là on attaque l’embossage à proprement parler. Recouvrez toute la surface tamponnée de poudre à embosser. Puis tapotez votre tiroir au dessus du pot de poudre (histoire de récupérer le maximum de poudre). Au besoin soufflez un coup pour retirer l’excédent. L’embosseur électrique en position allumée va faire un petit bruit de soufflerie d’aspirateur et va chauffer. Vous allez passer l’embout à deux cm au dessus de la partie à embosser. La poudre va chauffer, fondre et votre motif sera comme peint à la peinture dorée. Sur les photos qui suivent la différence ne parait pas flagrante entre l’étape juste tamponnée et l’étape embossée. En réalité ça l’est bien plus. Le motif embossé est légèrement en relief. De plus, si vous passez le doigt dessus il ne s’estompe pas contrairement à un motif juste tamponné.

Etape 6 : Touche finale

Il ne vous reste plus qu’à coller les stickers numérotés sur les tiroirs. Je vous conseille de mettre de la colle type Cléopâtre car celle de base n’adhère pas très bien au bois. Avec le temps ils vont finir par se décoller.

Comparatif des matériaux et techniques entre les deux modèles de calendrier de l’avent essayés

La maison 3D de la Maison de l’Avent Nordic offre l’avantage, en comparaison du cube 24 tiroirs, de présenter des tiroirs de tailles différentes. Cerise sur le chapeau, le toit de la maison se soulève pour deux emplacements XXL. Cela permet plus de liberté pour le garnir. A l’inverse les tiroirs du cube sont identiques et tous petits.

La déco des tiroirs de la Maison de l’Avent Nordic requière plus de temps et de technique. Alors que pour le cube il s’agissait d’appliquer des transferts aux motifs de Noël. En même temps vu la taille des tiroirs il était difficile de proposer une déco plus chargée. Il serait possible pour la Maison de l’Avent Nordic de remplacer la technique de l’embossage par l’application de transferts. C’est plus rapide, et nécessite moins de matériel.

Pour les numéros j’ai une préférence pour les numéros en bois à peindre plutôt que les stickers.

Finalement en mixant les deux il y a de quoi laisser libre court à votre imagination pour personnaliser votre calendrier de l’avent comme vous le préférez 😉

J’ai essayé pour vous…de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

idées menus semaine 46-2019

Bonjour à tous! Voici les idées menus semaine 46-2019 correspondant à ma sélection de repas du panier Quitoque 😉

Le plateau télé/apéro était vraiment chouette, du coup on remet cela cette semaine. Au menu Baba ganoush au potimarron et trempettes. Les trempettes étant des mouillettes de pain gratinées de fromage. On l’accompagnera de speck et d’un p’tit fromage frais persillé.

Qu’avez vous prévu de votre coté pour ce long weekend? Halloween à peine terminé qu’on se lance généralement déjà dans les préparatifs de Noël. Vous avez commencé à rechercher des idées cadeaux? Ou peut être à réfléchir à votre déco?

De notre coté nous avons (enfin) reçu notre grosse commande de matériel de chez Cultura. On va avoir largement de quoi s’occuper. J’espère que je ne vais pas me rendre compte au moment de me lancer que j’ai zappé quelque chose XD