J’ai essayé pour vous…de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 39 - 2019

Bonjour ! Voici des idées pour les menus semaine 39 – 2019.

Je poursuis avec les paniers Quitoque qui me simplifient bien la vie. Exceptionnellement, et ce jusqu’à Dimanche, si vous aussi vous avez envie d’essayer, vous pouvez bénéficier de 20 euros de réduction au lieu de 10 sur votre premier panier en utilisant mon code parrainage ALETPCM.

On nous annonce un gros orage ce weekend dans le sud alors soyez prudents. Sa façon à la météo de nous rappeler que nous attaquons officiellement l’automne XD

Samedi c’est le Clean up day. Il y a forcément quelque chose d’organisé prés de chez vous. J’espère juste qu’il ne commencera pas à pleuvoir à verse dès le matin. Ce sera beaucoup plus difficile de mobiliser p’tit bout. Marcher sous la pluie ce n’est vraiment pas son truc.

Et vous, quoi de prévu ce weekend?

Des bisous. Passez une bonne semaine

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Les fleurs de la ville

Les fleurs de la ville

Les fleurs de la ville, de Jon Arno Lawson et Sydney Smith, est paru aux éditions sarbacane en 2015.

Il s’agit d’un album sans teste. Une succession d’encres. Parfois en pleine page. Parfois sous forme de cases telle une bande dessinée. Les encres prennent de la couleur au fur et à mesure de l’avancée dans l’album.

Au fil des pages, une petite fille circule à pieds en ville avec son père. Elle ramasse les fleurs de la ville au cours de leur parcours. Ce dernier traverse un parc. A partir de là, la petite fille va commencer à offrir les fleurs ramassées et la couleur prend le dessus sur le noir et blanc. Le livre se termine à leur arrivée à la maison, dans leur jardin, où il ne lui reste plus qu’une marguerite qu’elle glisse dans ses cheveux.

Accessible dès 4 ans, ce très bel album permet de faire réagir l’enfant sur ce qu’il voit. Observer ce qui entoure la petite fille. Ce qu’elle voit et ramasse. Faire le lien entre sa générosité et les couleurs qui deviennent de plus en plus prégnantes. Libre à lui de raconter l’histoire ou les histoires qu’il imagine au fil des pages.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Les échecs pour les kids

Avez-vous finalisé le planning des activités extra scolaires de vos enfants? Pas toujours facile de jongler entre les horaires des uns et des autres. Voici une activité dont vous pourrez moduler le rythme selon vos disponibilités. Nous avons essayé avec p’tit bout durant l’été la formation « les échecs pour les kids ».

Les échecs pour les kids : kesako?

Quatre passionnés des échecs se sont donnés pour mission de démocratiser l’accès à ce jeu. A travers leur site Apprendre les échecs en 24h, ils proposent plusieurs formations.

Nous avons essayé celle à destination des enfants. Elle a été conçue par Anthony Wirig – 23 ème joueur français et entraîneur de l’équipe de France jeunes en 2016. Autant dire qu’il sait de quoi il parle en matière de pédagogie (et d’échecs aussi mais cela allait de soi XD).

La méthode est délivrée au travers de courtes vidéos sous la forme d’un dialogue entre Tigranette, une petite fille, qui explique les règles du jeu à son grand père.

Suite aux vidéos, un ou plusieurs exercices sont à réaliser pour assimiler le point de règle ou de stratégie avant de passer à la vidéo suivante.

Notre avis

Les points positifs

  • C’est extrêmement ludique et accessible. J’ai été bluffée par la façon dont les différents aspects du jeu sont amenés avec simplicité tout en augmentant progressivement la difficulté.

P’tit bout s’est rapidement pris au jeu. Il a enchaîné assez rapidement dans un premier temps les vidéos relatives au déplacement des pièces, car relevaient de points déjà acquis. Cependant il a réalisé que les petits jeux proposés pour bien maîtriser les déplacements de chacune des pièces n’étaient pas si évidents à remporter. Il faut dire que Maman est méchante et ne le laisse jamais gagner.

Par la suite son rythme a été d’une vidéo à la fois, car il préférait enchaîner avec une ou deux parties après la vidéo. La méthode compte environ 40 vidéos (j’ai compté rapidement). En deux mois il en est à 50 % de la méthode mais la progression va ralentir avec la reprise de l’école et la difficulté croissante.

  • Peu importe le rythme, la méthode est achetée une fois pour toute et est disponible à vie. Vous n’avez donc pas d’impératif à avoir tout visionné dans un délai arrêté. L’enfant peut donc faire des pauses quand il en assez, y revenir, ne le faire que pendant les vacances, ou s’astreindre à une séance par semaine. Chacun fait comme il le souhaite.
  • Les échecs aident à améliorer la concentration, l’organisation au sens large, la vision dans l’espace etc. Plutôt pas mal en complément d’une activité sportive. Et vous pourrez également glisser à vos kids qu’un bon Gamer doit bénéficier d’un solide sens de la stratégie et de l’anticipation pour enchaîner les Top Un au cours d’un battle royal. Argument testé et validé.
  • Quand on voit le prix parfois exorbitant de certaines activités, les 30 euros que coûtent la méthode paraissent franchement bien investis.

Les améliorations qui pourraient être apportées

Notre opinion ici repose uniquement sur des points cosmétiques. Concrètement il n’y a pas grand chose à améliorer sur la méthode en elle même. Mais la formation est récente et on peut donc toujours proposer des améliorations pour une éventuelle V2 😉

  • La voix de Tigrounette zozotte parfois un peu trop rendant la phrase difficilement intelligible. On finit par s’habituer à sa voix, et au pire en cas d’inattention on peut toujours revenir en arrière pour l’écouter de nouveau.
  • Les exercices proposés ne peuvent pas être réalisés directement à l’écran, hormis les quizz de fin de chapitre. Il faut les imprimer ou les faire mentalement. P’tit bout a un peu râlé pour la forme en disant que c’était quand même dommage.

Bilan

Les échecs pour les kids nous a agréablement surpris. Nous craignions quelque chose de très académique et difficile d’accès. Bien au contraire.

Par ailleurs vous disposez de 30 jours pour vous rétracter et demander à être remboursé si vous n’êtes pas satisfait. L’équipe est également disponible pour répondre aux questions de votre enfant sur les échecs si jamais vous n’êtes pas en mesure de les lui apporter.

Jouer est quand même la principale motivation. Pour être complète dans mon propos, j’ajouterai donc que si personne n’est disponible pour se confronter ensuite à l’enfant qui utilise la méthode, ce dernier sera rapidement frustré. N’allez donc pas imaginer que vous allez caler votre enfant devant son écran et aller vaquer à vos propre occupations pendants ce temps. Sauf à avoir plusieurs enfants qui suivent la méthode en même temps éventuellement, à voir selon leurs âges. Les échecs ont l’avantage d’être un jeu intergénérationnel, mettez donc les grands parents à contribution, ils seront ravis.

Alors, quand est ce que vous vous y mettez ?

J’ai essayé pour vous… L’objet de la semaine #3 – l’infuseur à thé pour mug

infuseur à thé

Est ce que vous aussi au bout de quelques mois (semaine?) d’utilisation votre boule à thé fuit? J’entends par là que vous vous retrouvez avec des feuilles qui flottent dans votre mug. Ce qui est très désagréable ensuite pour boire son infusion.

Je pense avoir enfin trouvé un bon substitut. Il était hors de question que j’utilise les petits sacs en mousseline à remplir et nouer. Trop long. L’infuseur à thé (ou filtre à thé) pour mug me parait bien plus pratique. Je le test depuis 2 mois au bureau. Tellement bien que je viens d’en prendre un pour la maison.

Quelques points pratiques pour choisir son infuseur à thé

Il y a plusieurs points de vente : Amazon et nature et découverte par exemple pour la vente en ligne. Mais toute boutique de thé et accessoire à thé en dispose de quelques modèles également.

Tous les mugs ne font pas le même diamètre alors attention à celui de votre infuseur.

Pour contourner ce soucis vous pouvez optez pour un modèle vendu directement avec la tasse. Au moins vous êtes certain qu’ils seront parfaitement adaptés l’un à l’autre.

Personnellement comme j’aime bien mes mugs j’ai préféré opter pour un modèle avec une longue poignée. Ce qui permet finalement d’augmenter artificiellement le diamètre quelque soit celui de la tasse utilisée. Le tout est que cela soit pratique ensuite pour vous de sortir l’infuseur de la tasse. Si vous devez vous y brûler les doigts à chaque fois cela ne va pas le faire.

Généralement ils sont vendus avec un couvercle adapté ce qui permet à votre boisson de ne pas refroidir le temps de l’infusion. Idéal pour les compositions sans théine qu’il faut parfois laisser infuser 10 minutes.

Notez, pour ceux qui utilisent un mug isotherme, que les marques proposent en général un modèle adapté. L’idéal pour obtenir une eau parfumée toute la journée en boisson fraîche par exemple.

Et vous? Avez vous trouvé d’autres accessoires bien pratiques pour faire infuser votre thé sans avoir de débris de feuilles qui flottent en surface après coup?

J’ai essayé pour vous…Leurs enfants après eux, de Nicolas Mathieu

Leurs enfants après eux

Je reprends la liste Babelio des livres les plus populaires de 2018 avec le roman « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu. Ce roman édité chez Actes Sud a remporté le Goncourt 2018.

Leurs enfants après eux, en Bref

J’ai du mal à faire un long billet sur un livre qui ne m’a pas intéressé. Pourtant il a reçu l’éloge de la presse, des critiques et de tout un tas de lecteurs a qui il a grandement plu.

Il est très bien écrit, bien documenté, précis dans les détails, en soit ce n’est pas le style d’écriture qui m’a déplu. Mais le sujet n’est pas exaltant franchement.

Le roman décrit l’histoire d’adolescents désœuvrés d’un village proche de la frontière avec le Luxembourg. Bien que se centrant principalement sur la vie de Anthony,14 ans au début du roman, l’histoire fait des apartés sur des vies satellites de la sienne.

Et la vie de Anthony est médiocre il faut le dire. Et il ne fera pas grand chose durant la quasi décennie au cours de laquelle on le suit pour réellement améliorer les choses.

Le rythme est très lent. Il ne se passe pas grand chose. Et le peu qui se passe est noyé dans la masse. Ce n’est qu’une longue rétrospective de la vie de ces adolescents sans avenirs. Vie ponctuée d’une ivresse quasi permanente, de drogues, de coups de poings et de filles faciles.

Je ne suis pas bon publique des films français car je trouve qu’il y a souvent beaucoup de scènes de cul pour pas grand chose, beaucoup de blabla et de grands gueules, et finalement pas beaucoup d’action. Et bien en lisant ce roman j’ai eu l’impression de visionner un film français interminable.

Donc, en bref, je n’ai pas aimé.