J’ai essayé pour vous…Chut les enfant lisent Billy se bile

Billy se bile

Billy se bile est un autre des albums de Anthony Browne que nous avons vu ensemble semaine dernière avec Petite Frida.

Edité également par l’école des loisirs, vous pouvez le trouver en grand format dans la collection Kaléidoscope. Mais également en format mini dans la collection les lutins.

Billy se bile s’adresse aux enfants de 6-8 ans. La collection les lutins lui donne le niveau de lecture 2/3.

L’histoire de Billy se bile

Comme le titre l’indique si bien, Billy est un jeune garçon qui se fait du soucis pour tout un tas de raisons. Absolument tout semble l’inquiéter.

L’auteur par en dérision sur ces choses qui inquiètent Billy : les chapeaux, les chaussures, les nuages etc. Ce qui permet à l’enfant lecteur qui serait lui aussi de cette nature de pouvoir évoquer ses propres angoisses sans craindre qu’on les minimise.

Ses parents ont beau le rassurer, Billy continu à se faire du mouron et à ne pas en trouver le sommeil. Jusqu’à ce qu’un soir sa mamie lui parle des poupées tracas. Un encadré à la fin de l’album reprend cette tradition qui vient du Guatemala. La mamie de Billy l’explique en quelques mots : « Tu confies à chacune une inquiétude, puis tu les glisses sous ton oreiller. Et elles s’inquiéteront à ta place pendant ton sommeil. »

L’occasion dé découvrir cette belle tradition et pourquoi pas, de trouver une solution pour rassurer un enfant inquiet 😉

Les illustrations

On retrouve ici les mêmes couleurs chaudes d’Amérique centrale que dans Petite Frida. Les poupées tracas sont toutes colorées. Anthony Brown a pris le soin de bien les différencier malgré leur nombre.

Si suite à cette lecture votre P’tit bout a envie de fabriquer ses poupées tracas, vous trouverez une méthode de fabrication sur le site des petites têtes. Sinon j’en ai trouvé aussi de très belles ici mais je n’ai jamais passé encore le cap d’en acheter.

Bonne lecture !

J’ai essayé pour vous…La malle française

la malle française

La malle française est une box de vêtements. Une malle de vêtements pour être plus précise. Si si. Avec les coins métalliques et les poignets sur les cotés. Soit l’équivalent de 2 box Clic & Fit en un seul envoi.

Parlons directement des différences avec Clic & Fit

Au travers de 3 billets je vous ai déjà dressé le tableau des avantages et inconvénients de Clic & Fit.

Dans le dernier billet à ce sujet je faisais notamment le constat que la gamme de prix était sensiblement toujours comprise entre 30 et 50 euros et que leur principal fournisseur était Vero Moda. C’estplus ou moins les mêmes marques que je retrouve systématiquement dans mes box. Par ailleurs je me demande quand même s’il y a une réelle personnalisation et un suivi. Autant j’ai reçu des box qui m’ont parue très personnalisées, autant parfois j’en ai reçues où je n’ai pas compris la sélection. Notons que je n’ai pas eu deux fois la même styliste depuis le début de l’aventure.

C’est la raison pour laquelle je me suis laissée tentée par la malle française.

Prise de connaissance avec votre styliste

J’ai trouvé cela top de pouvoir échanger 5 minutes par téléphone avec la styliste en charge de ma malle. Cela lui a permis de poser les questions dont elle avait besoin. Elle vous propose ensuite de lui envoyer par mail une photo de vous de la tête aux pieds histoire qu’elle ai une bonne idée de votre silhouette. A priori, c’est désormais la même styliste qui se chargera également de toutes mes malles futures. Vous disposez de son mail et de sa ligne de téléphone ce qui m’a permis de lui faire un retour mail après réception de la malle. Vous avez même la possibilité de l’appeler en direct pendant vos essayages si vous en ressentez le besoin. On ne peut donc qu’espérer qu’au fil des commandes, la sélection de la malle finisse par vous correspondre à 99%.

La gamme de prix et les marques

Nous ne sommes plus du tout par contre dans la même catégorie de prix. Il faut ici compter une centaine d’euros par pièce. Voici les marques reçues dans cette première malle :

Un véritable coût de cœur perso pour la collection Tinsels.

Contenu de la malle française # 1

Ce sont 10 pièces qui ont été reçues en tout, dont un sac à main et deux paires de chaussures. Je suis fan de l’idée de proposer des paires de chaussures. Moi qui porte du 35 et qui galère pour trouver des chaussures à ma pointure c’est le top.

L’idée est de vous proposer 4 looks complets. Vous pouvez bien entendu tout prendre si tout vous plait et que vous en avez les moyens. Vu la gamme de prix des pièces, autant vous dire que par contre j’avais bien l’intention de ne prendre que des pièces qui tombent parfaitement et que j’étais certaine de porter. Hors de question de tenter des pièces qui me sortent de ma zone de confort et qui resteront dans le placard.

Look 1

Chemise Majan Clear Cream de chez Samsoe / Pantalon Fleur moutarde de chez Garance / Sandales de chez Anaki

Look 2

Chemise Marick patio écru de chez Tinsels / Jean Luz Skinny Bleu clair de chez Replay / Sandales de chez Anuki

Look 3

Robe Lucille cache cœur granit de chez Vanina Escoubet / Sac Juliet Garden de chez Nat & Nin / Baskets Lancry full kaki de chez Canal Saint Martin

Look 4

Blouse Billy liberty marine de chez Garance / Short soda bleu marine de chez Hartford / Baskets Lancry full kaki de chez Canal Saint Martin

Alors qu’en pensez vous? Pour tout vous dire j’ai gardé 3 pièces qui composent un look complet. Pour les autres pièces soit je n’étais pas complètement convaincue que je les porterai vraiment, soit tout simplement la coupe ne m’allait pas impeccablement. Et j’avoue que ce jour là j’étais d’humeur très exigeante. Ce qui a été potentiellement une bonne chose pour mon porte monnaie.Quel look auriez vous gardé?

Infos en plus en vrac

A noter que cette sélection a profité des promotions estivales entre 20 et 25%. Ce qui est sensiblement la même fourchette de promotion constatée pendant les soldes d’hiver chez Clic & Fit.

Je me suis noté de commander une nouvelle malle pour la rentrée. Une par saison me parait un bon rythme. L’absence d’obligation d’achat et la simplicité de la restitution encouragent de toute façon à retenter l’expérience puisqu’il n’y a rien à perdre ;

Si vous souhaitez tentez l’expérience vous pourrez bénéficier de 10 euros de bon d’achat sur votre première malle en utilisant mon code parrainage : 837A

Bon shopping !

J’ai essayé pour vous…de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 29 2019

Bonjour ! Voici les idées de menus semaine 29 2019.

Avez vous prévu d’aller voir un feu d’artifice demain? Pour nous c’est un grand oui! Et ils sont plutôt réussit dans notre commune. Ainsi il n’est pas nécessaire de faire un grand bain de foule en rejoignant le centre de la Métropole.

Nous profiterons également du dimanche pour réaliser les whoopies bananabeilles de la box de Juin de Ookies (oui nous sommes un peu en retard XD ). Ils ont l’air délicieux. Je me demande s’ils seront aussi beaux. Je trouve qu’ils se seraient parfaitement mariés sur une table de goûter d’anniversaire avec les fleurs de Madeleine.

Passez une bonne semaine !

J’ai essayé pour vous…Bilan#2 défi des 100 jours alimentation consciente

défi des 100 jours

Pour ce qui n’ont pas suivi, le défi des 100 jours je vous en parlais ici 😉

Je m’oblige à faire ce bilan aujourd’hui pour qu’il corresponde au défi bonus de ce 20ème jour dont l’objectif est d’ancrer nos changements.

Cependant coté changement force est de constater pour moi que je n’en ai pas encore vraiment mis en place.

Par contre cette période de réflexion / introspection m’a permis de faire un certain nombre d’observations concernant ma façon de manger. Et j’espère que j’arriverai avant la fin des 100 jours à en faire quelque chose. J’ai bien des pistes mais niveau volonté ce n’est pas vraiment encore cela.

Les pistes de réflexion proposées par le défi jusqu’ici

Ce que j’apprécie dans ce défi c’est que chaque jour une nouvelle thématique est abordée. Libre à nous d’y piocher en fonction de notre situation.

Nous avons été invités à désencombrer notre coin cuisine pour se booster le moral. Prendre soin de nous. Interroger notre ego alimentaire. Ecouter la sensation de faim. Interpeller nos croyances, nos incohérences, nos rituels, toutes ces raisons, sans lien avec la faim, qui nous poussent à manger plus que de raison.

J’ai été particulièrement intéressée par la philosophie Hara Hachi Bu dont la traduction est « Mangez jusqu’à ce que vous soyez à 80% plein » Pour la bonne raison qu’à priori notre cerveau met 20 minutes pour assimiler l’information qu’il est plein. Du coup si on continu à manger pendant ces 20 minutes , on mange forcément plus que nécessaire.

Les constats défi des 100 jours #2

Je crois bien que je n’ai pas une sensation de faim bien opérationnelle. Je passe sans transition du « j’ai faim » (voir « c’est bon j’ai encore envie d’en manger », ce qui n’est pas tout à fait pareil) à « pfou j’ai trop mangé ». Du coup pratiquer le Hara Hachi Bu est encore hors de ma portée.

Je me suis rendue compte que je suis complètement conditionnée au fait de devoir finir mon assiette. Ce n’est pas du tout un réflexe que de m’interroger sur ma faim avant de l’avoir terminée. La logique voudrait qu’en réponse je pense à me servir de petites portions quitte à me resservir au besoin plutôt que de finir par réflexe une portion trop copieuse. Mais les habitudes ont la vie dur. Lorsque je sers machinalement les assiettes, pour le moment ma portion est encore équivalente à celle d’il y a 20 jours. Pour la pleine conscience on repassera XD

Niveau grignotage mon constat est très simple. La fausse idée de me dire « juste un petit carré pour le gout » cela ne marche pas du tout. Cela m’est plus facile de résister finalement on ne commençant pas du tout à grignoter que de me leurrer en pensant qu’une fois que j’aurai commencé je pourrais résister à un second carré, voir un troisième, oups la tablette.

Enfin j’ai constaté que j’étais quand même super stressée en ce moment. Le moindre imprévu me gâche la journée. Par contre je n’ai pas trouvé la source de cette anxiété pour pouvoir y remédier…

Bref, work in progress…Je poursuis le défi 😉 Si vous avez des conseils à me donner ou des réflexions à partager sur le sujet, je prends volontiers.

J’ai essayé pour vous….Chut les enfants lisent Petite Frida

Petite Frida

Cet album écrit et illustré par Anthony Brown fait partie de la collection Kaléidoscope de l’école des loisirs. Il s’agit d’une histoire de Frida Kahlo.

Petite Frida s’adresse aux enfants de 6-8 ans et permet d’aborder au travers de l’histoire de cette artiste la différence, la solitude, le pouvoir de l’imagination, et bien entendu l’art. Un album qui réussit parfaitement l’objectif de faire découvrir cette artiste aux enfants tout en les sensibilisant au sujet du handicap.

L’histoire

Elle est comptée à la première personne. Petite Frida raconte son histoire. Elle explique donc qu’elle a attrapé la Polio à 6 ans. Qu’elle en a été malade 9 mois et qu’après cela les autres enfants se sont mis à se moquer d’elle car sa jambe droite la faisait désormais boiter.

Malgré ses trois sœurs, Frida raconte que cela ne la dérangeait pas d’être seule. Son rêve à 7 ans était d’avoir un avion pour s’envoler, faire le tour du monde, être libre.

Frida raconte (à la façon de Alice au pays des merveilles) le monde merveilleux auquel elle a eu accès grâce à son imagination. Ce monde où elle fait la rencontre de cette amie qui danse avec grâce et qui l’écoute.

Et depuis ce jour elle peint cette amie imaginaire encore et encore au travers de ses nombreux autoportraits.

En fin d’ouvrage, sur la couverture, un encart plus bibliographique raconte l’histoire de Frida Kahlo. Ainsi, ce fragment d’histoire s’inspire d’un passage du journal de l’artiste.

Les illustrations

Les illustrations de Anthony Brown sont dans les tons chauds du Mexique. Elles portent une attention particulière aux expressions du visage.

J’aime tout particulièrement l’illustration des deux petites Fridas qui renvoi au tableau « les deux Fridas ».

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?