J’ai essayé pour vous…Personne n’a peur des gens qui sourient

Personne n'a peur des gens qui sourient

Personne na peur des gens qui sourient de Véronique Ovaldé est paru en Février 2019 aux éditions Flammarion.

L’histoire

Pour apprécier pleinement l’histoire je pense qu’il faut en savoir le moins possible dessus. Pour moi, elle fait partie de ces ovnis littéraires inclassables.

Tout commence lorsque Gloria décide de passer récupérer ses filles à l’école et de fuir vers une maison paumée en Alsace pour repartir de zéro. Au fil des pages on en apprend un peu plus sur son passé tout en suivant le déroulement des événements présents. Bien qu’un peu farfelue, Gloria est rapidement attachante. D’autant que son histoire de vie est touchante. Comment ne pas apprécier cette petite orpheline. Qui a quitté l’école tôt du coup pour travailler dans le bar du meilleur ami de son défunt père. Meilleur ami adepte des complots. Et le père des petites? Décédé dans un incendie le malheureux. La laissant veuve le jour où elle a appris qu’elle était enceinte de la seconde petite. Mais attendez, il y a aussi de l’argent dans cette histoire. Qu’elle aurait touché à ses dix-huit ans. Une grosse somme apparent. Suffisamment pour que ce notaire Corse un peu trop jovial et forcément malhonnête lui fasse des ronds de jambe. D’ailleurs, c’est lui qu’elle fui si nous avons tout bien suivi. Je ne vous en dit pas plus.

Hormis que j’ai adoré.

Le style littéraire

Dans un style d’accès facile, la barque est rondement menée. Les éléments se mettent en place naturellement, par petite touche. Le style d’écriture est rafraîchissant et plutôt insolite, avec des phrases à rallonge suivant le fil des pensées décousues de Gloria. Parfois des interventions du narrateur qui donne son point de vue sur les événements. Le mystère qui entoure Gloria plane jusqu’aux derniers chapitres. Le tout est captivant. J’ai été très agréablement surprise.