J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Le doudou des camions poubelles

Le doudou des camions poubelles

Je suis d’accord ce n’est pas vraiment poétique. Mais je le trouve marrant ce petit livre. Le doudou des camions poubelles de Ati est initialement paru aux éditions Thierry Magnier. Depuis il est édité à petit prix chez Acte Sud.

Il s’adresse aux enfants des années Maternelles (3-5 ans). Ils pourront le redécouvrir en première lecture seul au CP.

L’univers graphiques

Des photographies juxtaposées façon bande dessinée animent l’histoire. Leur coloration a été reprise avec une dominance du vert. Car le camion poubelle « il est gros, il est fort, il est vert. » Je ne sais pas si c’est toujours le cas mais manifestement à la première parution de ce livre (2006 quand même) ainsi étaient ceux de la Mairie de Paris.

Y est ajouté le personnage du doudou, le singe orange dont on va suivre l’aventure.

L’histoire

Les enfants aiment les histoires de doudou. On en a déjà évoqués ensemble avec nos beaux doudou et le mange-doudous par exemple. Ici on y associe en plus un gros véhicule. Les camions, qu’ils soient de pompier, de chantier ou d’ambulance, ont souvent la cote à cet âge.

Alors pourquoi ne pas mettre un peu en avant celui des camions poubelles? Avouons qu’il est impressionnant. Il fait beaucoup de bruit. Dégage une drôle d’odeur. A quoi bon tout ce raffut? L’occasion au passage de découvrir le devenir des déchets une fois jetés à la poubelle. Découvrir également un métier. Et commencer à toucher du doigt des notions de recyclage.

Leur raconter des histoires pour les faire rêver c’est très important. Leur raconter de temps en temps aussi la vraie vie pour qu’ils comprennent ce qui les entoure, c’est important aussi.

C’est le pari fait ici par Ati. On va donc suivre les péripéties du doudou qui s’est retrouvé à la poubelle (Lucie a grandi et n’a plus besoin de son doudou). Il va croiser d’autres ordures dans son parcours dans le camion puis va arriver dans une grande usine où les déchets sont incinérés. Ouf le doudou est lâché par la pince à coté. Trois éboueurs le trouvent et en font la mascotte de leur camion (oui parce que bon c’est quand même une histoire on ne va pas le brûler XD).

Dans la première moitié de l’album on retrouve les classiques de la narration enfantine avec les ritournelles d’accumulation et de répétition d’une liste qui s’allonge et se répète à chaque nouvel ajout. Ainsi que la phrase amusante à dire que les enfants pourront reprendre en cœur, « badaboum la bascule », pour mimer le mouvement de la benne qui déverse le contenu des poubelles.

Alors, qu’en pensez-vous?

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?