J’ai essayé pour vous…Clic & Fit

J’ai essayé pour vous…Clic & Fit

 

Cela faisait un moment que je regardais passer les pubs pour les box de vêtements. La plupart sont des box de fringues en location. Très peu pour moi. Je suis incapable de porter un vêtement qui aura été porté par quelqu’un que je ne connais pas. Mais certaines concernent des box de vêtements neufs à l’achat. C’est le cas de Clic & Fit. Conjuguez cela avec une envie de renouveler ma garde robe pour rester dans l’état d’esprit positif que j’arrive à conserver depuis ce début d’année, et la commande est passée.

Le concept

Vous allez recevoir une sélection de vêtements. A réception, vous gardez ceux qui vous plaisent et vous les réglez. Vous renvoyez au moyen de l’enveloppe pré affranchie ceux que vous rendez. Vous pouvez tout rendre et cela ne vous aura rien coûté de tenter l’expérience. Sinon vous pouvez également tout garder et dans ce cas vous avez 20% sur l’ensemble de la sélection.

Bref il n’y avait rien à perdre à essayer.

Création du compte

La sélection doit correspondre à vos goûts et votre morphologie. Il faut donc un minimum s’attarder à la création de son profil.

Viennent en premier des questions classiques pour connaitre votre âge, poids, taille, carnation, couleurs des yeux et des cheveux.

Puis des questions sur votre morphologie, et ce que vous aimez ou moins dans celle-ci pour déterminer les parties que vous aimez mettre en avant et celles que vous préférez cacher.

Viennent des questions sur les tailles de vêtements que vous portez habituellement et les coupes que vous privilégiez.

Vous sont ensuite proposés plusieurs look pour lesquels vous devez préciser s’ils vous plaisent ou pas. Certains look sont vraiment très sympa ce qui me faisait espérer d’aussi belles pièces.

Enfin vous précisez le domaine dans lequel vous travaillez, votre style habituel, et s’il y a des types de vêtements, matières, couleurs ou imprimés à éviter.

Une petite partie est ensuite consacrée aux accessoires.

Pour finir vous précisez l’orientation de votre sélection :  sorties, travail, week-end, événement spécial. Et le montant que vous voulez consacrer pour chaque type de pièce.

Vous validez, et vous attendez 2 semaines.

Déballage de la box

Et voila, elle est arrivée ce vendredi. J’avais demandé uniquement des vêtements pour aller au bureau.

Un gros cartons avec leur logo dessus. Quand je l’ouvre, c’est un peu en vrac. Bon ok les transporteurs ne sont pas très délicats. Le papier de soie qui enveloppait l’ensemble et qui était retenu fermé par un autocollant avait craqué. Ce n’est pas la fin du monde.

Je commence forcément par ouvrir l’enveloppe. Un petit mot de bienvenue accompagné de suggestions de look à créer avec les pièces de la sélection sur des petits cartons format cartes postales. L’impression est un peu flou. Les looks proposés sont bien adaptés pour aller au travail. Un doute survient, est ce que j’ai ce qu’il faut dans mon dressing pour faire ces combinaisons? Niveau sac à main et chaussures, il est clair que non.

Bon regardons cela de plus près.

  • La première pièce que je tire du carton est un pull couleur pêche. Un vrai coup de cœur.

 

Sur un jean il sera parfait. Il est de la marque française orfeo que je ne connais absolument pas. Un peu plus tard je suis allée faire un tour sur leur site pour les découvrir. Par contre impossible d’y retrouver ce pull Boreal pêche. Il est proposé par clic and fit pour 59 euros ce qui correspond à la gamme de prix des pulls de la marque. Il est très agréable à porter.

 

  • Les deux pièces suivantes sont une blouse bleu ciel et un blazer noir qui vont parfaitement bien ensemble

   

La blouse est de la marque Vila (Vilucy bleu ciel) : vendue au même prix que sur le site soit 34.99 euros.

Le Blazer est de la marque Vero Moda (Vmjulia) : il est vendu soldé à 5% de moins que sur le site soit 37.5 euros.

Au dessus d’un pantalon noir avec des escarpins, pour les réunions ce serait parfait.

  • La dernière pièce est une chemise colorée à fleur

Elle est également de la marque Vila (Vironja bleu) et est vendue au même prix que sur le site soit 44.99 euros. J’ai un peu plus de mal avec cet article. En l’associant avec un jean gris et un blouson en cuir noir, on peut tendre vers mon style habituel quand je suis d’humeur à casser les pieds à mon patron. J’hésiterais beaucoup sur cet article.

  • L’accessoire proposé est une écharpe

Cet article est de la marque Pieces (Pclisa)c’est à dire de la même grande famille Bestseller que les deux marques précédentes. Je ne l’ai pas retrouvé dans leurs références. Il est proposé soldé à 20 % pour 21.50 euros.

Un petit carton l’accompagne vous proposant plusieurs façon de la porter.

Conclusion

Dans l’ensemble j’étais plutôt satisfaite de la collection proposée.

Je sais que je mettrais régulièrement les trois premières pièces.

Des foulards j’en ai beaucoup mais comme j’en porte régulièrement je sais qu’il ne finira pas au placard. C’est juste que je n’en ai pas réellement besoin mais bon je trouve les pompons sympas.

J’hésite beaucoup sur la chemise. Je n’ai pas l’habitude de porter ce type d’imprimés et surtout pas de ruban au col. Je trouve que cela fait guindé. Mais en faisant un rapide calcul, si je prends tout sauf la chemise j’en ai pour 153 euros. Si je prends toute la sélection j’ai 20 % ce qui fait le total à 158 euros. Pour 5 euros d’écart, je trouve dommage de ne pas la prendre.

Au final pour cette première commande j’ai tout pris. Au moment de valider votre achat vous précisez pour chaque article combien vous l’avez aimé, s’il était dans votre gamme de prix, s’il était bien coupé et adapté à votre morphologie et vous pouvez laisser un commentaire. Je n’ai pas hésité à y laisser mes impressions de sorte à ce qu’elles soient bien prises en compte si jamais je renouvelle l’expérience.

Et vous? Vous avez déjà essayé ce concept de shopping ?

 

 

 

J’ai essayé pour vous…Le gâteau marbré italien

gâteau marbré italien

J’ai essayé pour vous…Le gâteau marbré italien

Comme convenu avec P’tit bout, pour rester dans le ton de la thématique abordée cette semaine et celles à venir à son école, nous faisons des recettes italiennes.

Nous avons donc préparé ce dimanche un Gâteau marbré dont la recette est tirée de la collection Fait maison d’ailleurs – des éditions hachette cuisine : enfants- recettes autour du monde (n°7). J’ai l’impression qu’il n’est plus édité ou en tout cas plus sous la même forme.

Ingrédients

  • 3 oeufs moyens,
  • 200 g de sucre cassonade,
  • 10 cl de lait entier,
  • 310 g de farine,
  • 1 sachet de levure chimique,
  • 10 cl d’huile végétale neutre,
  • 1 CS de vanille liquide,
  • 4 CS de cacao en poudre.

 

Etape 1

Commencez par séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Gardez les blancs de coté.

Fouettez les jaunes avec la moitié du sucre pendant une dizaine de minutes. Puis ajoutez progressivement le lait, la farine tamisée, la levure et l’huile.

Vous obtenez une pâte très collante.

 

Etape 2

Ensuite montez les blancs en neige ferme et ajoutez y le reste du sucre. Je n’ai pas l’habitude d’ajouter de la cassonade à des blancs en neige. A cette étape je pense que je n’ai pas été assez délicate.

Incorporez vos blancs à votre boule de pâte collante. C’est sport. Elle est tellement collante que c’était assez difficile de conserver les qualités aériennes des blancs en neige.

Divisez votre pâte dans deux bols en proportions aussi égales que possible. Dans l’un vous ajoutez la vanille, dans le second le cacao.

       

Etape 3

Enfin beurrez et farinez un moule rond.

Déposez 2 CS du mélange vanille en son centre. Déposez par dessus 2 CS du mélange cacao. Et ainsi de suite jusqu’à ce que vous ayez utilisé toute votre pâte.

Mettez au four préchauffé à 180 °C pendant 40 min. Puis coupez votre four et laisser cuire encore 10 min.

Vous n’avez plus qu’à le démouler et attendre qu’il refroidisse un peu avant de servir le goûter.

       

 

P’tit bout a validé puisqu’il en a repris au dessert du soir. C’est signe qu’il a aimé 😉

 

 

 

 

J’ai essayé pour vous…Phobos de Victor Dixen

Phobos de victor dixen

J’ai essayé pour vous…Phobos de Victor Dixen

 

Victor Dixen a été lauréat du grand prix de l’imaginaire en 2010 (Jack Spark) puis en 2014 (Animale). En 2015 il débute une nouvelle série, Phobos, dont le dernier opus est sorti courant 2017.  S’il faut impérativement la classer dans un genre ce serait de la science fiction Young Adults. Les 5 tomes qui constituent cette série sont édités par Robert Laffont ( Collection R ).

  • 1 : Il est trop tard pour regretter
  • 2 : Il est trop tard pour oublier
  • Origines : Avant qu’il ne soit trop tard
  • 3 : Il est trop tard pour renoncer
  • 4 : Il est trop tôt pour respirer

Phobos de victor dixen

L’accroche de départ

Nous sommes dans un futur proche.  Il y a un bon technologique certain par rapport à nos connaissances actuelles. Cependant même si les médias ont plus de possibilités pour rendre le show encore plus waouh, ce sont dans l’ensemble ceux déjà utilisés aujourd’hui. Quand aux problèmes de société, ils sont dans le prolongement de ceux qui ne sont pas traités actuellement. En tout cas à aucun moment il ne me semble qu’une année n’ai été donnée.

Tout commence par le scénario de téléréalité le plus improbable :

Six jeunes filles et six jeunes hommes vont embarquer à bord d’un vaisseau pour un aller simple vers la planète Mars pour y fonder une colonie. 12 nations sont représentées faisant du programme un show planétaire. Pendant la durée du voyage, chaque groupe vit séparément. Tout est retransmis en direct 24h/24 sur la chaîne Génésis. Cerise sur la gâteau, ces jeunes gens vont se rencontrer au cours de speed-dating de 6 min.

Chaque prétendant établira avant la fin du voyage sa liste de cœur, c’est à dire classera ceux du genre opposé dans l’ordre de ses préférences. Les listes sont croisées constituants ainsi six couples qui sont mariés en direct dans la foulée. Comme toute émission de téléréalité qui se respecte les téléspectateurs peuvent appeler pour soutenir leurs prétendants préférés, ce qui permettra à chacun de disposer d’une valeur de trousseau qui lui permettra d’acheter du matériel disponible sur la colonie. Bienvenu dans le monde merveilleux de Génésis.

Et ensuite ?

Bon vous vous doutez bien que les 5 tomes ne tournent pas autour de ça. Les prétendants jouent le jeu pendant le premier tome, puis ça part en sucette sinon ce ne serait pas intéressant. Ce n’est que l’accroche de départ. Je ne regarde pas les téléréalités, ce n’est certainement pas pour en lire une.

Mais je ne vous en dirai pas plus XD

Il n’est pas difficile d’identifier que l’héroïne de la série sera la rouquine Leonor, elle apparaît sur quatre des cinq couvertures

Les détails dans la narration qui m’ont bien plu

L’intrigue se déroule selon des points de vue croisés : celui des téléspectateurs, celui des prétendants, celui des coulisses de la chaîne. Puis d’autres viendront je ne vous parle que de ceux du premier tome pour ne pas spoiler. Une juxtaposition de scénettes qui apporte un aspect encore plus immersif dans l’univers des médias. Chacune débute par le point de vue vis à vis d’une caméra, la localisation géographique de la scène et l’heure :

  • HORS-CHAMP – Route de cap canaveral, dimanche 2 juillet, 19h45
  • CHAMP  – D +7H28 min (1ere semaine)
  • CONTRECHAMP – salle de contrôle, base de cap canaveral, Dimanche 2 juillet, 21h15
  • CHAINE GENESIS – Lundi 3 Juillet 11h00

Au fur et à mesure que l’on avance dans les tomes, d’autres médias viennent se rajouter.

Dans le tome 1 on ne découvre la vie sur le vaisseau que de l’angle des 6 prétendantes. L’histoire personnelle qui les a amené à candidaté à un truc aussi fou est décrite au fur et à mesure.

Le tome Origine vient rétablir notre connaissance des 6 prétendants en ne décrivant non pas comment s’est passé la vie de leur coté du voyage spatial, mais comment s’est passé pour eux la période de candidature puis sélection pour faire partir des 6 à embarquer, ainsi que la période d’entrainement à Cap canaveral qui a précédé le voyage. Nouveau clin d’oeuil aux médias, le contenu du Tome Origine fait partie des reportages diffusés en crypté sur la chaîne Génésis, uniquement disponible en clair pour les abonnés. Le tome 3 y fait ainsi des références régulières. Par commodité il faut les lire dans leur ordre de parution, c’est à dire en lisant Origine entre le tome 2 et 3.

En conclusion

Une série  qui se lit très vite même si chaque tome fait environ 400 pages. 600 pour le dernier. Je dirai une petite semaine chacun. Le style d’écriture est fluide, contemporain, sans prise de tête. C’est plutôt addictif.

Des sujets plus sérieux sont évoqués comme la dangerosité des médias utilisés à de mauvaises intentions, les systèmes abusifs de surveillance qui viennent flirter avec les principes de liberté, les migrants climatiques. Tout cela arrive progressivement et n’est vraiment mis en avant de façon plus marquée que dans le dernier tome. Une mise en garde à tous les addicts des réseaux sociaux qui prennent pour argent comptant toute information lue ou vue, sans vérifier la crédibilité de la source. Attention, cela vous pend au nez, le plus grand show de la planète n’est qu’un leurre pour mieux vous lobotomiser et vous contrôler.

La fin me fait espérer que l’auteur rebondira sur un nouvelle série plus orientée science-fantasy que science-fiction, à l’image de la saga de Pern de Anne Mac Caffrey, qui se passerait sur Mars quelque chose comme 1 000 ans après.

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 04-2018

Idées de menus – semaine 04-2018

 menus semaine 03-2018 < menus semaine 04-2018

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

En ce moment, l’Italie est à l’honneur dans la classe de P’tit bout. Surtout en art plastique. Et ce jusqu’aux vacances de Février. Comme il leur a été demandé de faire des recherches sur ce pays, il a fait le lien entre les pizza, les spaghettis et ce magnifique pays. Avec un grand sourire il a demandé à ce que ces plats soient au menus. Ce sera donc une semaine fortement influencée par la cuisine italienne. La semaine suivante fort probablement également. Et celle d’encore après, peut être pas hein…on verra.

Je n’ai toujours pas eu le courage d’aller à Ikea. J’ai essayé une simulation pour les commander sur leur site et les faire livrer, 50 euros de frais de livraison. Nan mais ça va pas?!! De toute façon ce sera pas soldé faut pas rêver, autant attendre la fin des soldes pour éviter la foule…

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent le livre noir des couleurs

le livre noir des couleurs

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent le livre noir des couleurs

Semaine dernière si vous vous souvenez bien, je vous évoquais déjà ce livre des éditions Rue du monde. Je vous disais combien P’tit bout l’adore. Mais je vous disais également que le contexte au cours duquel il l’avait découvert y était pour beaucoup.

Le musée Fabre

La ville de Montpellier héberge le musée Fabre qui, depuis juin 2015, a rejoint la tribut des « musée joyeux ». Mais il n’avait pas attendu 2015 pour proposer aux familles des visites adaptées aux tout petits. Ainsi depuis ses 3 ans nous essayons d’aller au moins une fois par an avec P’tit bout participer à une de ces visites. Les thématiques changent à chaque vacances scolaires. Souvent le guide utilise un livre comme support de sa visite pour raconter une histoire.

Le musée Fabre de part sa proximité avec l’artiste Soulages, compte une collection impressionnante de ses œuvres. P’tit bout devait avoir 5 ans. J’étais très sceptique sur sa capacité à trouver du sens à ce qui, j’imaginais, ne serait pour lui que des aplats de noir. Un peu comme pour son père quoi  XD

Pourtant, par le biais d’une plume que la guide a remis à chaque enfant et du livre noir des couleurs, cette femme a réussit à captiver tout son petit groupe. Elle leur a faire prendre conscience que grâce au jeu d’ombre et de lumière sur la matière, il s’agissait de bien plus que seulement du noir. Quand elle leur a raconté que l’artiste n’utilisait pas des pinceaux mais des outils tenant plutôt de la fourchette ou du râteau, on ne les tenait plus.

Le livre noir des couleurs

Ce livre est écrit en braille. Et pour nous autres au sens tactile sous développé, le texte est imprimé en blanc sur ces pages toutes noires. Je m’excuse d’avance pour les photos, j’ai dû les surexposer à la lumière pour faire ressortir le relief. Comme les pages sont brillantes, je n’ai pas toujours réussit à obtenir ce que je voulais.

 

Au fil des pages, Thomas décrit chaque couleur sans la montrer. Exercice difficile n’est-il pas? Elle sera décrite au travers des autres sens et des émotions.

Tout d’abord il commence par le jaune qui a le gout de la moutarde mais qui est douce comme les plumes d’un poussin. On retrouve dès cette première page la plume qui a servit de liant à la guide du musée entre les tableaux et le livre.

Vient ensuite le rouge qui est acidulé comme la fraise, puissant comme la colère, et il fait mal lorsqu’il apparaît sur son genou écorché.

Et ainsi de suite chaque couleur est  illustrée en relief pour accompagner les explications. P’tit bout y passe longuement le bout des doigts pour retracer le dessin.

    

   

Ma préférée : « Pour Thomas la plus belle des couleurs, c’est le noir. Il trouve qu’il a la douceur rassurante de la soie quand sa mère l’embrasse et qu’elle l’enveloppe dans sa chevelure. »

Un livre qui invite à développer son toucher, et qui sensibilise avec beaucoup de poésie les enfants au handicap visuel.

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?