J’ai essayé pour vous…Plusieurs pistes pour se sentir mieux chez soi

J’ai essayé pour vous…Plusieurs pistes pour se sentir mieux chez soi

 

Bonjour à tous. Je poursuis mon challenge 90 jours pour retrouver la forme. Si vous vous souvenez bien, la semaine dernière il s’agissait prioritairement de purifier son organisme.

Tout d’abord, Bilan de la semaine 4 du programme 90 jours pour retrouver la forme

Pour ne pas être complètement cassée par les courbatures dues à la reprise du sport, je me suis dopée aux granules d’Arnica et de Rhus Toxicodendron. Cela a fonctionné d’enfer. Du coup j’ai eu la pêche toute la semaine.

Les routines:

Pour le moment les routines du réveil et du massage des yeux le soir sont toujours opérationnelles. Je n’ai par contre pas réussi à maintenir la séance de Yoga Nidra de cette semaine.

Les nouvelles habitudes alimentaires :

J’ai poursuivi les pamplemousses, le jus ACE, les graines de chia au petit déjeuner, et les compotes pommes/cassis pour les vitamines de ce dernier. Par contre les menus detox je commence à saturer un peu. Pour la quinzaine à venir je vais plutôt me concentrer sur réduire les grignotages entre les repas.

Les nouvelles habitudes de pratiques sportives :

Il n’a une fois de plus pas été possible de refaire une balade ce weekend en raison de l’abondance de pluie. J’espère que l’on arrivera à en faire une ce Dimanche. Le beau temps revient parait-il.

Cela fait déjà 3 semaines que j’ai repris le sport avec une séance hebdomadaire intensive encadrée par un coach perso. Objectif ventre plat pour cet été.

Le rapport aux autres :

En fait je crois que cela ne m’intéresse plus de faire des efforts auprès de personnes qui n’en valent pas la peine. Je vais me concentrer sur les personnes essentielles. Celles qui me sont proches et qui ne me décevront pas.

A présent quels sont les objectifs de la semaine 5 pour se sentir mieux chez soi?

La méthode 90 jours pour retrouver la forme part du postulat que pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps il faut se sentir bien chez soi. Pour ce faire il est donc recommandé :

  • D’être moins bordélique et de ranger sa maison. Il est vrai que c’est un peu le bazars. Mais c’est un bazars localisé. Tout ce qui n’a pas de place finit par s’accumuler sur la table de la salle à manger, le bureau et un coin de la chambre de P’tit bout. Je me fixe pour objectif de m’occuper pendant les vacances de ce coin et de faire un grand rangement du bureau. Je prendrais également le temps de trier les vêtements de P’tit bout pour mettre dans un sac ceux qui sont devenus trop petits et les donner.
  • D’instaurer un rituel du ménage et établir au besoin un planning hebdomadaire. Bon pas besoin c’est assez ritualisé chez nous.
  • D’avoir des plantes vertes pour assainir la maison. Bon ok on va tenter une nouvelle fois de faire survivre une plante verte. Ce n’est pas gagné.
  • De classer ses papiers.
  • De jeter ce qui ne sert plus. Ok en rangeant le bureau je m’efforcerais de ne pas garder des choses inutiles « juste au cas où ». Vous savez celles où on se dit que ce n’est pas parce que l’on ne s’en ai jamais servit ces 5 dernières années que cela veux forcément dire que l’on ne s’en servira pas un jour…
  • D’organiser un vide grenier. Non là c’est vraiment au dessus de mes forces, je ne suis pas assez sociable. Je jette ce qui est irrécupérable et je donne le reste, mais je ne fais pas de vide grenier.

Dans l’objectif de retrouver la forme la méthode propose aussi :

  • De se remettre au vélo. J’avoue que quand P’tit bout et son papa partent faire une balade à vélo, quelque fois je suis tentée de les suivre. Mais je n’ai pas de vélo. Et je n’ai pas forcément envie d’investir dans du matériel que je vais utiliser deux fois dans l’année…
  • Apprendre une langue étrangère pour se lancer un défi. Bof j’ai quand même l’impression de m’être lancé suffisamment de défis pour le moment, je passe mon tour.

Bon et bien Vendredi prochain je vous fais un petit bilan de la semaine et, si je n’ai pas déjà laissé tomber, mes objectifs de la semaine 6 😉

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

Idées de menus – semaine 16-2018

 menus semaine 15-2018 < menus semaine 16-2018

 

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Cette semaine est la première des vacances scolaires. Je fais une pause sur les menus detox car P’tit bout en a marre. Vu la météo de la semaine que l’on est en train de vivre, j’ai l’impression d’être en Bretagne. Cela m’a du coup donné l’idée de réaliser la semaine de menus sur ce thème que l’on retrouve dans le livre de cuisine « Qu’est ce qu’on mange ce soir ». Je ne sais même pas s’il est encore édité celui-ci tellement il est vieux.

L’essentiel de la semaine tourne donc autour de la préparation d’un Kig-ha-farz, genre de pot au feu Breton, ainsi que d’un far aux pruneaux.

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Le Prince Tisserand

Le Prince Tisserand

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Le Prince Tisserand

Vous trouverez cet album aux éditions Le Sorbier. Il a reçu le prix Saint-Exupéry en 2008. Il est recommandé à partir de 7 ans. P’tit bout l’avait reçu plus jeune. Il l’écoutait en histoire du soir mais en effet le conte est certainement difficile à suivre à cet âge. Aujourd’hui il l’écoute d’une autre oreille avec une bien meilleure compréhension.

Le conte

Nora Aceval est une conteuse de tradition orale. Elle nous transmets ce conte oriental digne des milles et une nuits. Un beau prince tombe éperdument amoureux d’une bergère au point d’en tomber malade. Ses parents finissent par concéder à ce mariage. Cependant la bergère conditionne le mariage.  « Ce que l’on sait faire de ses mains, c’est un trésor que l’on garde en soi toute sa vie. Dites au Prince que je l’épouserai lorsqu’il aura appris un vrai métier ». Ainsi le prince apprend le métier de Tisserand. Il devient maître dans cet art et épouse la bergère.

Le conte ne se termine pas là cependant. Il se trouve que le prince finit en esclavage entre les mains d’un vil marchand. Il a la vie sauve un se faisant passer pour un simple tisserand. La bergère le retrouve enfin grâce à un indice glissé dans un tapis tissé des mains de son prince. Le vil marchand est jeté au cachot. Ainsi tout est bien qui finit bien comme tout conte qui se respecte. Le prince louera la sagesse de son épouse.

Les illustrations

La maîtrise des miniatures persanes de Laureen Topalian illustre merveilleusement bien ce conte, faisant de l’album un ouvrage au caractère précieux.

Je me souviens d’une réflexion de P’tit bout très impressionné d’avoir « un livre ancien » entre les mains tant le rendu papier jauni de parchemin l’avait marqué.

 

 

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…des idées pour occuper les p’tits bouts pendant les vacances de printemps

J’ai essayé pour vous…des idées pour occuper les p’tits bouts pendant les vacances de printemps

 

Pour ces vacances, avec P’tit bout nous nous sommes mis de coté quelques idées pour nous occuper :

Une journée sur le thème de l’Océan

Il y a deux lieux que P’tit bout apprécie particulièrement et qui sont l’un face à l’autre :

  • L’Aquarium Mare Nostrum du Pole ludique Odysseum de Montpellier,
  • Le Restaurant Pirates Paradise.

Cela fait un petit moment que nous n’y sommes pas retournés. Nous allons donc mettre à profit la sortie au cinéma de Blue pour se faire une journée sur le thème de l’océan en commençant par le film et en terminant par l’aquarium.

 

Du Jardinage

Parce que le mois d’Avril est idéal pour faire des plantations! Que vous ayez un jardin ou de quoi mettre une jardinière sur un balcon, les P’tits bouts adorent voir pousser des graines qu’ils auraient planté. Il faudra juste que nous ayons un beau temps car jardiner sous la pluie c’est tout de suite beaucoup moins amusant. Entre autre il est prévu de semer des radis et de la ciboulette. De mettre en terre des plants de fraises et de tomates cerises. D’enjoliver le tout en plantant des œillets d’inde et des capucines.

Comme le thème du Carnaval de l’école était le Potager cette année, autant vous dire que P’tit bout est impatient de ressortir sa tenue de petit jardinier et pouvoir enfin utiliser sa pelle pour creuser dans la terre.

Une journée pour lui faire découvrir Miyazaki

Pendant les vacances de février nous étions allés voir le film Mary et la fleur de la sorcière des studios Ponoc. Je l’avais trouvé en dessous des animations de Miyazaki. Mais j’avais alors surtout également réalisé que P’tit bout ne connaissait pas du tout ce dernier.

On va essayer d’y remédier pendant ces vacances en visionnant tout d’abord le DVD de Mon voisin Totoro. Puis en feuilletant le Dada consacré à Miyazaki. Enfin en adaptant une des activités qui y est proposée pour fabriquer des Totoro en patarêve.

L’atelier de la peluche

P’tit bout est un grand fan de peluches. Alors lorsque j’ai découvert le concept de l’Atelier de la Peluche, je me suis tout de suite dit qu’il fallait absolument que l’on y aille avant qu’il ne soit trop grand. Je vous en dirai plus une fois que nous aurons essayé 😉

Cinéma

Si jamais nous avons envie de nous faire une toile, il y a enfin quelques films qui ont retenu notre attention :

   

 

Et vous? Comment allez vous composer vos journées?

J’ai essayé pour vous…les Tomes 1 & 2 de La Passe-Miroir

J’ai essayé pour vous…les Tomes 1 & 2 de La Passe-Miroir

En poursuivant mes lectures au gré des sorties en format poche de la sélection 2017 de Babelio, je me suis arrêtée sur la série de La Passe-Miroir. Le tome 3 paru en 2017 n’est pas encore sortit en format poche. Il est par ailleurs prévu un tome 4. J’ai donc longuement hésité me demandant s’il ne fallait pas attendre que les 4 soient sortis en format poche avant de me lancer. Puis j’ai craqué et j’ai pris les 2 premiers. J’ai très bien fait 🙂

Les Tome 1: les fiancés de l’hiver et Tome 2 : les disparus du Clairdelune de la série La Passe-miroir de Christelle Dabos sont parus aux éditions gallimard jeunesse dans la collection pôle fiction. Mademoiselle Dabos a remporté le concours du premier roman 2013 organisé par Gallimard jeunesse, RTL et Télérama avec le tome 1. Puis a remporté le Grand Prix de l’imaginaire en 2016. Ces pris sont amplement mérités.

L’Univers

Imaginez un monde qui aurait éclaté. Il ne reste plus qu’une vingtaine d’îles flottants dans les airs. Chacune de ces arches est sous l’égide d’un esprit de famille, parent protecteur des humains qui peuplent son arche. Cet esprit immortel confère à ses enfants des capacités surnaturelles propre à chacun. C’est ainsi que l’on fait la connaissance de Ophélie, la passe-miroir. Née sur Anima, son esprit de famille lui a transmis un contrôle des objets. Pour ce qui concerne plus particulièrement Ophélie, le don de Passe-miroir lui permet de se déplacer de miroir en miroir. Mais elle est également liseuse, ce qui lui permet en touchant un objet de lire son passé.

Ophélie est plutôt maladroite, timide et mal fagotée. On l’adore de suite. Les Animistes sont une grande famille où tout le monde est cousin et prend soin de l’autre. Elle aurait continué à vivre son petit train train si ses habitudes n’avaient pas été bousculées par une décision des doyennes. Les matriarches qui gouvernent Anima. Un mariage diplomatique avec l’Arche appelée Le Pôle va l’engager et elle ne peut pas refuser. A partir de là Ophélie cherche à comprendre pourquoi elle, car elle n’a selon sa propre appréciation rien de spécial. Elle n’est pas jolie, elle n’est pas riche, elle n’est pas influente.

Une fois que l’on a compris comment fonctionnent les différents pouvoirs des animistes on se retrouve emporté à Le Pôle dont l’ambiance est totalement différente. L’esprit de famille à conféré ici aux siens le pouvoir de l’esprit. Cette Arche est composée par différents clans qui intriguent les uns contre les autres pour asseoir leur pouvoir sur les autres.

Le style d’écriture

Parfois quand je lis du fantastique je mets de coté le style d’écriture car il est parfois maladroit, surtout sur des premiers romans. Ici ce n’est nullement le cas. Mlle Dabos écrit très bien. Elle nous emmène progressivement à la découverte de cet univers en prenant son temps mais sans que pour autant on ai envie de plus d’action. En fait une fois que l’on a commencé le roman, on n’arrive plus à le lâcher.

Par son coté addictif, cela m’a rappelé ma première lecture de Harry Potter. Quand vous vous dite je lis jusqu’à 22 heures puis à 23h vous paniquez et vous dites que vous devez au moins finir le chapitre. Et que finalement à regret à minuit vous le posez et vous vous dites tant pis je continuerais demain. Il m’a fallu une semaine pour finir les 2 tomes (1200 pages à peu prêt).

A la fin du Tome 2 certes vous avez envie de lire le Tome 3 mais vous n’êtes pas frustré de devoir attendre, car une page de l’histoire d’Ophélie s’est tournée. Et vu que la date de sortie du tome 4 n’est pas encore annoncée, je ne ferai pas l’erreur de poursuivre ma lecture d’avantage.

A quoi s’attendre?

Beaucoup de fantastique de part l’univers.  Mais également des intrigues de cours dans lesquels Ophélie se retrouve emportée sur Le pôle. Une cohabitation très particulière qui se développe entre elle et son promis Thorn. Une enquête dans le Tome 2 pour retrouver les disparus du Clairdelune. Des personnages secondaires hauts en couleurs, attachants, agaçants, psychopathes, délurés. Il y en a pour tous les goûts. Vous passerez également par toute la palette des émotions et vous en redemanderez encore.

Je dirai sans hésiter que la lecture de ces deux tomes a été celle que j’ai préféré depuis le début de l’année. Je pourrais recommencer de suite à les relire avec autant de plaisir.