J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Mortina

mortina

Ce roman de Barbara Cantini est richement Illustré. Il est paru aux éditions Albin Michel en septembre 2018. Le tome 2 paraîtra à la fin de ce mois.

L’histoire

La couverture vous promet une histoire qui vous fera mourir de rire.

A mon sens ce roman est adapté pour les années CP/CE1, à la croisée entre l’album richement illustré des années maternelles et le petit roman. Parfait pour débuter la lecture de textes un peu plus long.

Une fillette zombie bien amicale va se nouer d’amitié avec des enfants peu farouches. Ambiance générale qui tend davantage vers Casper le gentil fantôme que la famille Adams.

Pour p’tit bout, 8 ans, c’est pratiquement déjà « trop bébé ». En plein dans sa période « Mortelle Adèle« , autant vous dire qu’il a trouvé cette histoire plus mignonnette que vraiment drôle.

Les illustrations

J’aime bien le rendu dessin au crayon de couleur. J’ai moins aimé toutes les petites annotations dans les dessins qui n’apportaient pas grand chose finalement. Je pense que P’tit bout ne leur a d’ailleurs prêté aucune attention. Du coup je ne vous en mets pas de celles-ci en photo de sorte à ce que vous n’ayez que celles qui me plaisent bien XD

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous… de trouver des idées de sorties pour les vacances d’hiver 2019

Les vacances d’Hiver de la Zone C débutent à la fin de la semaine. Quelles sont donc les sorties que vous allez pouvoir proposer à vos bout de chou si vous habitez l’agglomération de Montpellier ?

Le Cinéma

Quand le temps est maussade, cela reste un grand classique. D’autant qu’en ce moment il y a de quoi se régaler.

Pour les plus grands (8 ans) les deux incontournables sont sans aucun doute Dragon 3: le monde caché et Ralph 2.0. Par ailleurs, des films intéressants déjà à l’affiche depuis Noël le sont toujours, tels que Mia et le Lion blanc, ou Marry Poppins, pour ceux qui comme nous n’ont toujours pas eu l’occasion de les visionner.

Pour les un peu moins grands (6 ans) le film Minuscule 2 parait être un petit bijou d’animation.

Pour les plus jeunes (3 ans), les cinémas Utopia proposent 7 petits films regroupés sous l’intitulé « Petits contes sous la neige ». On aime le volume sonore modéré pour les tympans fragiles des plus petits et l’ambiance cosy, loin des foules, de cette salle de projection.

Les spectacles

La fée Liloo et la coccinelle – A partir de 3 ans

Élu spectacle magique de l’année 2018 par la fédération française des Artistes prestidigitateurs, l’équipe de La Fée Liloo et la coccinelle se produira le dimanche 24 Février à l’espace culturel de la ville de Clapiers.

Saperlipopette en vacances – A partir de 6 ans

Comme chaque hiver le Domaine d’Ô nous gâte avec une programmation adaptée dans le cadre de Saperlipopette en vacance. Cette année c’est la Compagnie Barks qui proposera les 27 et 28 février un duo d’acrobates en apesanteurs sous le nom « Les idées grises ».

Après le déjeuner sera proposé aux enfants une projection du film le ballon rouge. Je me souviens qu’enfant j’avais le livre y correspondant et qu’il ne me laissait pas insensible.

  • Ce film fait partie de la Liste du BFI des 50 films à voir avant d’avoir 14 ans établie en 2005 par le British Film Institute.

Les sports d’hiver

Et oui parce que quand même, les enfants en sont friands. Même si personnellement au jour d’aujourd’hui je n’ai aucune envie de me retrouver dans le froid et la neige, mais c’est probablement du au gros rhume que je me traîne depuis 15 jours. Il va bien falloir se motiver à monter au moins une journée à la Station de ski de Prat Peyrot 😉

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Petit-Bleu et Petit-Jaune

Petit-Bleu et Petit-Jaune

Pour ce billet de la série chut les enfants lisent j’avais envie de me replonger dans un album des années maternelle de P’tit bout.

Leo Lionni en est l’auteur/illustrateur. C’est d’ailleurs son tout premier album et bien que paru pour la première fois en 1959 il n’a pas pris une ride.

Les illustrations

Avec de simples taches de couleurs, l’auteur donne vie à l’histoire. C’est ainsi très simple à suivre pour les tous petits et rapidement parlant.

L’histoire et les thèmes abordés

Petit-Bleu et Petit-Jaune sont amis. De très bon amis même. Voilà qu’ils sont tellement fusionnels qu’ils ne deviennent plus qu’un, tout vert. Leurs parents ne les reconnaissent plus. Très tristes ils fondent en larmes jaunes et bleues et se retrouvent comme avant. Lorsque les parents de Petit-Bleu heureux de le retrouver embrassent également Petit-Jaune et deviennent verts à leur tour, ils comprennent ce qui s’est passé et vont prévenir les parents de Petit-Jaune. Tout le monde est heureux de cette découverte.

Pour les plus jeunes ce sera l’occasion déjà d’aborder les mélanges de couleurs avec le basique bleu + jaune = vert. Pour les plus grands c’est déjà l’occasion de glisser un message de tolérance vis à vis de la différence, à un âge où on prend justement conscience que l’on est chacun un individu à part entière, avec ses propres particularités physiques.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Casse Noisette.

casse noisette

Il s’agit d’un conte musical pour aller plus lien dans la découverte des musiques du ballet de Tchaïkovski, après le visionnage de la version Disney.

L’histoire

Pierre Coran remet au gout du jour ce conte. L’histoire d’amour entre Marie et le Casse noisette y tient une place centrale. Valérie Karsenti conte l’histoire de son joli timbre. Une comédienne que je connais peu car je regarde rarement des films français. Mais si je vous dis Liliane, la femme de José, dans scène de ménage, je suis certaine que vous situez. Je vous rassure elle n’est pas du tout hystérique ici 😉

Les illustrations

Les illustrations de Delphine Jacquot font ressortir ce coté étrange de monde de poupée avec des personnage à la tête légèrement disproportionnée par rapport au reste du corps. Beaucoup de détails dans ces illustrations au fini coloriage qui donnent envie de les reproduire.

La musique

Certaines plages musicales couvrent plusieurs pages du conte. D’autres poussent à mettre de coté le livre un moment pour n’écouter que la musique et imaginer les danses. Le changement de plage est signalé par un rond rouge indiquant le numéro de celle-ci pour savoir où reprendre si jamais vous n’écoutez pas l’intégralité du cd d’une traite.

Le conte couvre 14 plages. Viennent ensuite 8 autres plages qui sont extraits de la suite de ballet, interprétés par l’orchestre philharmonique de Slovaquie.

Avis

A mon sens il n’y a pas d’âge pour découvrir cet album. On peut très bien décider d’écouter avec l’enfant une plage par soir par exemple avant de se coucher. Il m’a donné très envie de découvrir dans la même collection et du même auteur le lac des cygnes.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Pachamama

Pachamama

Grâce au cinéma itinérant Cineplan nous avons pu assister ce Dimanche à la Projection du film Pachamama.

Ce film d’animation parait en dvd le 17 Avril 2019, l’occasion de vous en parler pour que vous puissiez juger si cela pourrait vous intéresser.

L’histoire

Il s’agit d’un conte écologique autour de la nécessité de remercier notre terre nourricière Pachamama des bienfaits qu’elle nous procure et de veiller sur elle. Plutôt d’actualité.

Mais également une quête initiatique de passage vers l’âge adulte.

Nous suivons ainsi l’aventure de Tepulpaï, un garçon un peu turbulent, spontané et désobéissant, et son amie Naïra sage, réfléchie et disciplinée.

Géographiquement nous parcourons la cordillère des Andes, depuis le village d’agriculteurs des deux enfants jusqu’à la grande cité Inca. Temporellement nous nous situons au moment de l’invasion de Cuzco par les conquistadors.

La qualité de l’animation

Le trait est doux et très coloré. C’est magnifique. Tout ce qui fait référence aux enfants, leur village, Pachamama, est transcrit sous des formes arrondies, maternelles.

Les Incas, depuis le percepteurs des impôts jusqu’à la capitale, sont déjà plus anguleux. De toute façon on ne les aime pas d’entrée. Ce sont eux qui vont voler la figurine protectrice du village que les enfants vont chercher à récupérer.

Quand aux conquistadors ils sont carrément effrayants. Leur soif de l’or est très bien retranscrite, leurs traits transpirent la haine et la colère. Ils détruisent Cuzco et mettent le feu au village.

De façon générale l’animation est de très belle qualité. La bande son accompagne ce dépaysement de façon très naturelle.

Notre avis

Un très bon moment de divertissement. Qui en plus fait réfléchir les enfants, alors on ne boude pas son plaisir. En raisons des scènes avec les conquistadors qui sont quand même violentes, même si ce n’est que le dernier quart d’heure du film, je déconseille avant 7 ans. Les plus jeunes pourraient avoir peur.

Je pense qu’on se le regardera de nouveau à sa sortie en dvd avec plaisir.