J’ai essayé pour vous….Le garçon qui criait «  »au loup »

Le garçon qui criait "Au loup!"

J’ai essayé pour vous….Le garçon qui criait « au loup »

La thématique du loup est largement exploitée en littérature jeunesse. Après Le loup conteur, Parole de Loup, et les différents contes traditionnels mettant en scène le loup dans les bibliobus, je ne pouvais pas passer à coté de ce mini roman. Il est édité dans la collection Folio cadet – premières lectures – Niveau Je commence à lire. Cette collection propose de nombreux petits titres sympas pour des enfants du CP.

Les illustrations

Tony Ross illustre généralement lui même les livres dont il est l’auteur. Il a participé d’ailleurs en cette qualité à de nombreux autres albums. Son style de dessin est caricatural. On retrouvera ainsi un loup très élégant en smoking qui s’attaque aux habitants couteau et fourchette en mains.

         

L’histoire

Tony Ross reprend de façon plus insolente et drôle la célèbre fable de l’enfant qui criait au loup. Mais si vous savez bien, cet enfant qui cri au loup à tout bout de champ. Plus personne ne le croit à la fin et il fini par se faire manger.

Et bien voila. Louis criait au loup dès qu’il ne voulait pas faire quelque chose. Prendre son bain. Sa leçon de violon. Et parfois il criait au loup juste pour s’amuser. Tant et si bien que le jour où le loup le pourchasse pour de bon, personne ne le prend au sérieux. Et là bien entendu on s’attend à ce qu’il soit mangé par le loup. Tony Ross nous prends à contre pied.  Le loup décide de laisser Louis tranquille et commence par manger les grandes personnes qui se moquent de Louis. Puis après il mange quand même Louis pour son dessert.

Pour conclure « Que voulez-vous, c’est la vie! »

J’ai essayé pour vous…Les Indestructibles II

J’ai essayé pour vous…Les Indestructibles II

C’est toujours avec une pointe d’inquiétude que je me rend au Cinéma voir le 2 d’un film ou animé qui n’était initialement pas destiné à avoir une suite. Et ce d’autant plus lorsque le 1 a été formidable. Est ce que cela va être aussi drôle ou est ce que cela va avoir le goût du réchauffé?

Le Pitch

Ce second opus débute en enchaînement direct avec la fin du premier. Souvenez-vous, la famille des indestructibles faisait face à la menace du démolisseur. Cette suite direct permet une introduction qui remet très rapidement dans le bain. Rappelant par la même que les super-héros sont toujours hors la loi lorsque toute la petite famille se fait arrêter.

Hélène Parr / Elastigirl va se voir offrir l’opportunité de pouvoir rétablir le statut des super-héros. Et pendant qu’elle se lance dans cette mission de la plus grande importance, M. Indestructible endosse le costume de super-papa. Violette est en pleine crise d’adolescence, Flèche peine avec ses devoirs de math et Jack-Jack manifeste ses premiers pouvoirs. Autant dire que la mission du second n’est pas forcément celle qui paraissait la plus facile de premier abord.

A partir de quel âge ?

Il s’agit d’un film d’action. Ce qui sous entend forcément des scènes impressionnantes, avec explosions et combats. Ce qui ne convient absolument pas aux tous petits. Par ailleurs, même si l’intrigue et le rythme sont prenants, le film dure tout de même 2 heures. Il doit s’agir du film d’animation le plus long à ce jour. Il faut donc un enfant capable de rester concentré et assis sur une aussi longue période. Ainsi, autant il sera accessible dès 6 ans en DVD, autant peut être vaut-il mieux attendre les 8 ans pour le regarder au cinéma.

Quel verdict ?

Et bien, sans hésitation, il est à la hauteur et bien plus encore. Il y a un scénario, de l’humour, de l’action, une bande son géniale, et beaucoup de valeurs autour de la famille.

Maman sauve le monde pendant que papa s’attaque aux défis du quotidien pour s’assurer que ses trois petits ne manquent de rien. Les scènes avec Jack-Jack le bébé sont juste extraordinaires, dans la continuité du court métrage Baby-sitting Jack-Jack.

C’est définitivement le film de l’été à voir absolument en famille.

J’ai essayé pour vous…La collection le Bibliobus

J’ai essayé pour vous…La collection le Bibliobus

Il s’agit d’une série de livres aux éditions hachette éducation. Le niveau de lecture s’identifie facilement: CP/CE – CE2 ou CM. J’ai trouvé cela très pratique pour être certaine de ne pas proposer une lecture qui serait trop ambitieuse. Pas facile quand on n’est pas enseignant soit même de jauger la nuance.

Entre les scolarités du CP et du CE1 qui vient de s’achever, P’tit bout a ainsi pu découvrir un certain nombre des ouvrages destinés au premier niveau de lecture. Il me semble qu’il y en a une dizaine en tout pour les CP/CE1.

Chaque tome présente 4 œuvres intégrales. Il pourra s’agir d’un roman, d’un conte, d’une pièce de théâtre ou même d’une bande dessinée. Cela permet ainsi de diversifier les genres, mixer les auteurs mais également les illustrateurs. Car chaque oeuvre a son propre illustrateur ce qui permet vraiment de balayer large tous les goûts. Les illustrations restent nombreuses dans l’ouvrage, à la charnière encore des albums des années maternelles pour certains. Ainsi le jeune lecteur pourra se construire ses propres préférences sans à priori.

Certains des tomes sont construits autour d’une thématique : La différence, le Temps, Corps et Santé.

Petit plus, dans la marge, les mots difficiles sont définis.

                    

                     

 

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent « Parole de loup »

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent « Parole de loup »

Geoffroy de Pennart revisite à travers cette enquête de police les contes de loup. Accessible dès 6 ans, ce petit roman plein d’humour donne la version du loup des faits qui lui sont reprochés.

Or déjà, dès la couverture, on met sa parole en doute. Ce loup en peignoir rose qui jure solennellement la main levée n’inspire pas confiance.

En effet, l’enfant prendra plaisir à relever les hésitations de langage pour retrouver la vraie histoire derrière les mensonges du loup.

« Je n’écoute que mon esto…que mon coeur »

« Je cours la croq…la sauver »

« Elle me donnerai volontiers un coup de poêl…main »

Par ailleurs, les illustrations quand à elles ne mentent pas.

Cela ne vous rappelle pas les efforts de vos bouts de chou lorsqu’ils essaient de broder une histoire plausible pour couvrir leurs bêtises?

Enfin, s’ils ont bien suivi, ils devraient pouvoir vous expliquer pourquoi la plupart de ces personnages ont une poêle à la main.

C’est également l’occasion de retourner lire les contes originaux. « Les trois petits cochons » « Le petit chaperon rouge » « les sept chevreaux » « Pierre et le loup » « Le loup et l’agneau ».

De quoi trouver des raisons de lire et relire ce petit roman tout en s’amusant.

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Ever Oasis

J’ai essayé pour vous…Ever Oasis

Hier nous abordions des idées pour occuper les p’tits bouts cet été dans l’idée que leurs activités ne se résument pas à la TV et la console.

Néanmoins, j’avais déjà annoncé que malgré tout,  il y aura en partie de la console et de la télé. Ne nous leurrons pas. Parce que après tout, si ce n’est pas pendant les vacances qu’ils peuvent en abuser un petit peu, je ne vois pas quand.

Cependant tous les jeux console ne se valent pas et il est souvent difficile de choisir. Vu leur prix, on n’a pas envie non plus qu’il soit trop vite terminé.

Voici un petit bijou de la console Nintendo DS, pour les mini fan du genre RPG de 7 ans et +. Il permet de ne pas tomber dans les licences Pokemon ou Yo-Kai Watch si vous n’approuvez pas ou commencez à saturer.  Ce jeu est sortit l’été dernier, ce qui sous entend en plus qu’il est possible de le trouver d’occasion.

L’histoire

Dans Ever Oasis vous allez incarner un jeune chef qui avec l’aide d’une génie de l’eau va fonder une oasis en plein désert. Ce monde est attaqué par le chaos, personnification des tous les sentiments négatifs qui peuvent nous animer.

L’objectif du duo est de faire grandir l’oasis de sorte à couvrir tout le désert et rendre tous ses habitants heureux.

Dans leur quête, ils vont pouvoir rencontrer différents alliés. Certains viendront d’eux même à l’oasis pour s’y installer, certains doivent être trouvés pendant l’exploration, certains ne viennent que si plusieurs conditions sont réunies. Plusieurs peuplent habitent le désert, quatre peuvent s’installer chez vous : les Granéens, les Ouads, les Serks, et les Lycos; généralement après que vous ayez accompli au moins une petite quête pour vous lier d’amitié.

Plus il y a d’habitants dans l’oasis plus cette dernière grandit et vos pouvoirs avec.

L’histoire va vous mener de quête en quête à explorer cet univers, combattre le chaos et faire grandir votre oasis.

Modes de jeu

Les combats se déroulent en temps réel. Vous pouvez avoir jusqu’à 2 alliés avec vous et pouvez prendre le contrôle de celui que vous voulez. Vos alliés ont des capacités différentes qui vous seront utiles pour résoudre les casses-têtes des donjons. Ainsi que pour avancer dans votre exploration des labyrinthes et débloquer des trésors. Il vous faudra donc à plusieurs reprises retourner à l’oasis pour modifier votre équipe selon vos besoins.

Les alliés qui ne sont pas avec vous sont à l’oasis et aident à la faire prospérer.

Ainsi les Granéens sont des artisans qui lorsqu’ils vont accepter de s’installer chez vous ouvriront un commerce: une boutifleur. Chaque boutifleur donnera accès à 3 quêtes annexes qui jalonneront son évolution. Vos explorations vous aident à trouver les matières premières nécessaires à ces artisans pour créer leurs produits. Plus vous avancez dans le jeu plus la demande va être importante. Vous pouvez également organiser des événements commerciaux : les foires, pour faire de nombreuses ventes d’un coup. Les Granéens peuvent également vous accompagner dans vos quêtes. Enfin vous pouvez également les envoyer s’occuper du potager.

Tandis que les trois autres peuples sont des guerriers qui peuvent vous accompagner dans vos combats mais que vous pouvez également envoyer en exploration pour récolter ce dont vous avez besoin pour approvisionner les boutifleurs.

Ce que j’ai aimé dans ce jeu

  • Les graphiques mignons,
  • L’aspect gestion de l’oasis (qui reste assez basique pour être accessible à des p’tits bouts de 7 ans),
  • Les casses têtes pour avancer dans les donjons, et qui font travailler les méninges.

L’ensemble pose suffisamment de défi à un enfant sans pour autant en devenir décourageant car trop dur. Il est probable que pour les habitués du genre de plus de 12 ans ce jeu ne présentera pas un challenge. Néanmoins, on se laisse facilement prendre au jeu grâce à la bonne bouille du héros.