J’ai essayé pour vous…L’objet de la semaine #5 – Le hors série Pierres Soulages du Petit Leonard

Petit Leonard

Le Petit Leonard est un magazine d’initiation à l’art dès 7 ans. A quelques mois de l’ouverture du Musée Soulages à Rodez, il avait publié un Hors Série consacré à cet artiste. En préparation de notre visite prochaine de ce musée, nous nous le sommes procuré 🙂

Dans les idées d’activités pour les vacances de la Toussaint, j’avais glissé en idée de sortie la visite du Musée Soulages à l’occasion de l’événement Siècle Soulages.

Pour nous l’intérêt est double, en effet le projet de l’école de P’tit bout tourne cette année autour de cet artiste. Nous avons la chance à Montpellier de compter de nombreuses œuvres de cet artiste au Musée Fabre. Lorsque P’tit bout avait 5 ans nous avions déjà fait une première exploration guidée de cette section du musée. Il y est retourné cette année avec son institutrice à défaut d’avoir pu organiser un voyage scolaire à Rodez.

Sommaire de ce Hors Série du Petit Leonard

Parlons quand même un peu du contenu de ce Hors Série, je me disperse XD

  • L’histoire d’un enfant qui voulait devenir peintre : 6 pages pour expliquer les motivations qui l’ont poussé à devenir peintre et le parcours emprunté pour le devenir;
  • Plongeon dans l’oeuvre de Pierre Soulages : 4 pages pour comprendre l’art abstrait tel que conçu par Soulages;
  • Pierre Soulages et la technique de l’eau forte : deux pages pour comprendre cette technique de gravure;
  • Conques – une grande aventure artistique : 4 pages sur ces étonnants vitraux pour lesquels Soulages est allé jusqu’à créer un verre translucide, incolore et opaque;
  • BD – il était une fois les vitraux de Conques : 2 pages de BD qui viennent compléter l’article précédent
  • Le musée imaginaire de Soulages : 6 œuvres qui ont marqué Soulages.
  • Le musée Soulages en deux pages
  • Petit Portfolio des oeuvre du musée : présentation de 5 des œuvres exposées au Musée.
  • Une page de mots fléchés en lien avec le vocabulaire acquis dans les articles précédents
  • 2 pages de question/réponses d’une classe de CE2 à M. Soulages
  • A ton tour: une page de travaux pratiques pour inciter le jeune lecteur à tester deux techniques de Soulages.

Des pistes lors de la visite du musée

Je trouve ce Hors série parfait en préparation de la visite à venir. Nous pourrons au cours de la visite identifier les 5 œuvres présentées. Nous irons également faire un tour au Musée Fenaille de Rodez pour voir (entre autres) la Statue-Menhir dite La Dame de Saint-Sernin qui fait partie des 6 œuvres ayant marqué l’artiste. Conques étant à 45 min au nord de Rodez nous n’irons pas voir les vitraux. Cela fera trop pour une même journée. Nous essaierons d’y passer une prochaine fois 😉

J’ai essayé pour vous…des activités pour occuper les enfants pendant les vacances de la Toussaint (2019)

Dans un peu plus de deux semaines débutent les vacances de la Toussaint. J’ai commencé à fouiner pour trouver des idées pour occuper P’tit bout. Je les partage avec vous.

1) Faire de la pâtisserie ?

Avec la box Ookies par exemple? Nous avons pu déjà grâce à elle réaliser de bien bons goûtés. Il y en a certains que je vous ai commenté comme les cupcakes feu de camp. On se demande ce qu’ils vont nous concocter pour les vacances ^^.

Mais pas forcément besoin d’une box. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par la recette toute simple du gâteau Halloween avec ses fantômes en meringues par exemple. Ou les doigts de sorcières sur lesquels Mercotte avait mis au défi les candidats du meilleur pâtissier dans une saison passée. Miam.

2) L’incontournable programmation du Chateau d’ô

J’adore les journées saperlipopette organisées par le château d’ô pendant les vacances scolaires. Pour ces vacances elles sont programmées les 23 et 24 Octobre.

A partir de 3 ans : petit papier

Pour les plus petits, à 11h30, à la Cabane Napo du Domaine d’Ô, la Cie de La Conciergerie propose ce spectacle d’une durée de 35 minutes.

A partir de 5 ans : Alpheus Bellulus

Les moins petits et probablement jusqu’à 12 ans pourront avoir une journée au programme un peu plus chargé.

A 11h Le collectiHiHiHif leur proposera Alpheus Bellulus pour une durée de 1 heure, au Théâtre Jean-Claude Carrière. Puis suite au un pique nique dans ce magnifique domaine, il leur sera proposé à 13h la projection de 4 courts-métrages extraits de Les trésors cachés de Michel Ocelot:
Les 3 inventeurs
Icare
Le prince des joyaux
La princesse insensible
.

3) Le cinéma pour un jour pluvieux

C’est toujours une valeur sûre par temps de pluie. Ont attiré mon attention :

Pour les tous petits, à partir de 3 ans : Loups tendres et loufoques

Pour une première expérience de salle obscure je recommande vivement de le visionner au Cinéma Utopia. Le son est plus bas, la salle est plus petite, il y a moins de monde. C’est beaucoup moins impressionnant qu’un multiplexe pour un tout petit.

Il dure 40 minutes et réunis 6 courts métrages sur le thème du loup. En plus il y en a un sur Grand loup et petit loup!!! Inratable 🙂

Pour les moins petits, à partir de 7 ans : La fameuse invasion des ours

Film d’animation France/Italie 2019 de Lorenzo MATTOTI

Pour les plus grands, à partir de 12 ans : Maléfique – le pouvoir du mal

Parce que lors de Halloween les sorcières sont de sortie, Disney nous propose les plus méchantes d’entre toutes sous les traits de Angelina Jolie et Michel Pfeiffer. J’avais beaucoup aimé le premier volet, j’en attends beaucoup de cette suite.

4) Des idées de sortie

Le musée des bonbons Haribo

Quel meilleur endroit pour crier « un bonbon ou un mauvais sort » que le musée Haribo d’Uzès. De plus, pendant les vacances scolaires, tout enfant déguisé se verra offrir l’entrée 😉

Le siècle Soulage

Depuis le début de l’année la ville de Rodez célèbre les 100 ans de Soulage. Elle propose pour ce faire une série d’événements. Il ne reste plus que quelques mois pour en profiter. Les vacances de la Toussaint seront une bonne occasion d’aller y passer une journée.

5) Des activités manuelles

Cette année j’opte pour ce coffret Djeco trouvé chez Cultura (à partir de 7 ans).

Pour les tous petits cette citrouille alvéolée vue chez Oxybul devrait faire son petit effet. Elle semble facile à monter, n’est pas effrayante et permet de découvrir Halloween en douceur.

Il y a également un coffret de Qixels pour créer des araignées et des zombies phosphorescents qui me fait de l’œil. Mais pour le moment je n’ai pas craqué XD

6 ) Des jeux qui font peur

Zombie kidz

Nous avons découvert ce jeu de société coopératif durant l’été. Il est parfait pour Halloween! Il faut absolument que je vous fasse un billet à son sujet.

L’application mobile IOS Very little nightmare

Il s’agit du prequel du jeu Little Nightmare. Les différents volets de ce derniers étaient sortis sur console. Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé de sortir le prequel sur IOS. Cependant comme il est développé par Alike Studio, à l’origine de l’excellent Love You To Bits, je pense que l’on ne sera pas déçus.

Mais tout cela ne devrait-il pas être trop effrayant? Parce que pour mémoire le grand frère Little Nighmare est recommandé à partir de 16 ans. Et bien à vrai dire pour le moment je n’en sais rien je ne me suis pas lancée. J’ai encore quelques jours devant moi pour le tester avant de le proposer à p’tit bout. Mais notre médiathèque le propose en animation pour une après midi pendant les vacances scolaires à partir de 7 ans. Alors soit ils se sont plantés et beaucoup de gamins vont en faire des cauchemars XD Soit la version mobile est aussi mimi que Love You To Bits 😉 Notez que l’Apple store le recommande à partir de 9 ans.

Bon j’espère que vous aurez pu grappiller quelques idées pour l’organisation des vacances de vos propres petits monstres 😉 Si vous avez d’autres suggestions à partager je suis toujours preneuse.

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Le doudou des camions poubelles

Le doudou des camions poubelles

Je suis d’accord ce n’est pas vraiment poétique. Mais je le trouve marrant ce petit livre. Le doudou des camions poubelles de Ati est initialement paru aux éditions Thierry Magnier. Depuis il est édité à petit prix chez Acte Sud.

Il s’adresse aux enfants des années Maternelles (3-5 ans). Ils pourront le redécouvrir en première lecture seul au CP.

L’univers graphiques

Des photographies juxtaposées façon bande dessinée animent l’histoire. Leur coloration a été reprise avec une dominance du vert. Car le camion poubelle « il est gros, il est fort, il est vert. » Je ne sais pas si c’est toujours le cas mais manifestement à la première parution de ce livre (2006 quand même) ainsi étaient ceux de la Mairie de Paris.

Y est ajouté le personnage du doudou, le singe orange dont on va suivre l’aventure.

L’histoire

Les enfants aiment les histoires de doudou. On en a déjà évoqués ensemble avec nos beaux doudou et le mange-doudous par exemple. Ici on y associe en plus un gros véhicule. Les camions, qu’ils soient de pompier, de chantier ou d’ambulance, ont souvent la cote à cet âge.

Alors pourquoi ne pas mettre un peu en avant celui des camions poubelles? Avouons qu’il est impressionnant. Il fait beaucoup de bruit. Dégage une drôle d’odeur. A quoi bon tout ce raffut? L’occasion au passage de découvrir le devenir des déchets une fois jetés à la poubelle. Découvrir également un métier. Et commencer à toucher du doigt des notions de recyclage.

Leur raconter des histoires pour les faire rêver c’est très important. Leur raconter de temps en temps aussi la vraie vie pour qu’ils comprennent ce qui les entoure, c’est important aussi.

C’est le pari fait ici par Ati. On va donc suivre les péripéties du doudou qui s’est retrouvé à la poubelle (Lucie a grandi et n’a plus besoin de son doudou). Il va croiser d’autres ordures dans son parcours dans le camion puis va arriver dans une grande usine où les déchets sont incinérés. Ouf le doudou est lâché par la pince à coté. Trois éboueurs le trouvent et en font la mascotte de leur camion (oui parce que bon c’est quand même une histoire on ne va pas le brûler XD).

Dans la première moitié de l’album on retrouve les classiques de la narration enfantine avec les ritournelles d’accumulation et de répétition d’une liste qui s’allonge et se répète à chaque nouvel ajout. Ainsi que la phrase amusante à dire que les enfants pourront reprendre en cœur, « badaboum la bascule », pour mimer le mouvement de la benne qui déverse le contenu des poubelles.

Alors, qu’en pensez-vous?

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous … L’objet de la semaine # 4 – Terrariums Pokemon

terrariums pokemon

Et oui j’ai complètement fini par craquer pour les Terrariums Pokemon. Lorsque j’ai vu qu’ils étaient en vente sur le site en ligne de Easter Egg je n’ai pas su résister.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Easter Egg c’est LA boutique culture geek de Montpellier. Pour ceux qui ne connaîtraient pas Pokemon et bien… commencez donc pas ce billet.

Quand aux terrariums pokemon, ils sont vendus en format Blind box. Six saisons existent déjà. Chaque saison se compose de 6 pokeballs translucides dans lesquels vous allez assembler les éléments du terrarium et son petit habitant. Les détails sont extrêmement bien faits. Le tout est de belle qualité.

Cependant notez que chacune des pokeballs est vendue en aveugle. Comprendre que vous ne savez pas quel Pokemon vous allez avoir dans sa petite boite.. Du coup le risque de doublon devient inévitable.

C’est là où j’ai adoré la possibilité offerte par easter egg! Si vous achetez 6 boites d’un coup, ils vous garantissent l’absence de doublon. Alors certes sur le coup cela fait un budget, mais dès lors que vous êtes partie avec l’idée de l’avoir en entier XD

Chaque 10-15 jours environ, P’tit bout a ainsi bénéficier d’une petite pokeball surprise. Cela nous a duré ainsi tout l’été 😉

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Les fleurs de la ville

Les fleurs de la ville

Les fleurs de la ville, de Jon Arno Lawson et Sydney Smith, est paru aux éditions sarbacane en 2015.

Il s’agit d’un album sans teste. Une succession d’encres. Parfois en pleine page. Parfois sous forme de cases telle une bande dessinée. Les encres prennent de la couleur au fur et à mesure de l’avancée dans l’album.

Au fil des pages, une petite fille circule à pieds en ville avec son père. Elle ramasse les fleurs de la ville au cours de leur parcours. Ce dernier traverse un parc. A partir de là, la petite fille va commencer à offrir les fleurs ramassées et la couleur prend le dessus sur le noir et blanc. Le livre se termine à leur arrivée à la maison, dans leur jardin, où il ne lui reste plus qu’une marguerite qu’elle glisse dans ses cheveux.

Accessible dès 4 ans, ce très bel album permet de faire réagir l’enfant sur ce qu’il voit. Observer ce qui entoure la petite fille. Ce qu’elle voit et ramasse. Faire le lien entre sa générosité et les couleurs qui deviennent de plus en plus prégnantes. Libre à lui de raconter l’histoire ou les histoires qu’il imagine au fil des pages.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?