J’ai essayé pour vous…le prix de l’imaginaire 2014 des éditions nouvelles plumes

Les ailes d'émeraude

J’ai essayé pour vous…le prix de l’imaginaire 2014 des éditions nouvelles plumes

La semaine dernière je vous évoquais les éditions nouvelles plumes qui donnent la possibilité à tous d’avoir son manuscrit évalué par un comité de lecteurs. Si les retours sont très positifs, il est possible de faire publier son premier roman par leur biais. Depuis 4 ans ces éditions organisent le Prix de l’imaginaire qui récompense un premier roman fantastique ou de science fiction.

C’est Alexiane DE LYS qui avait remporté en 2014 la première édition de ce prix avec : « Les ailes d’émeraudes ».

A 20 ans à peine, elle avait réussi le tour de force de conquérir un large public grâce à la fraîcheur et légèreté de son écriture. J’ai été littéralement sous le charme du personnage de Cassiopée, de ses soliloques, et de ses « OMG! » et « Nom de Zeus! ». De nombreuses références dans le texte situent bien l’intrigue comme étant contemporaine.

L’histoire

L’histoire commence assez classiquement quand on a l’habitude de lire des romans fantastiques. L’héroïne est orpheline, pleine de charme mais trop introvertie pour s’en rendre compte. Elle est à l’âge des premiers émois amoureux. Elle tombe comme de par hasard sur un beau brun ténébreux. Dans le même temps, il se passe une série d’événements qu’elle ne s’explique pas autour d’elle. Tient donc, on dirait mot pour mot le synopsis de l’Hayden, le secret d’Eli. Pourtant rien à voir. Là où dans l’un l’héroïne découvre très lentement un monde parallèle : l’Hayden; dans les ailes d’émeraude c’est une mutation à laquelle elle fait fasse. L’histoire est beaucoup plus rythmée. Action et romance s’entremêlent de façon équilibrée.

Il n’y a pas pour autant de grandes surprises dans l’intrigue. Assez rapidement on imagine bien comment la suite va s’enchaîner au fur et à mesure que l’auteure avance ses pions. On se laisse prendre cependant à la découverte de l’univers et de cette si jolie mutation. On le dévore en deux jours car même si on se doute bien de certaines choses, ses petites péripéties sont contées avec beaucoup d’humour. Une jolie parenthèse fantastique à s’offrir.

Petite déception quand vous arrivez à la fin, vous vous rendez compte que l’histoire n’est pas fini, ce n’était que le tome 1.

Tomes suivants

Les ailes d'émeraude  Les ailes d'émeraude

Et c’est là que ça se gâte un peu. Je reste persuadée qu’il aurait fallu en faire un one shot. Le tome 2 (L’exil) est d’une lenteur renversante en comparaison du premier. C’est clairement un tome de transition entre le tome 1 de découverte palpitante de l’univers et le tome 3 (L’île des secrets) de dénouement de toute cette intrigue. Cassiopée perd de sa superbe. Alors que l’histoire avance, je la trouve de plus en plus énervante. Ses choix sont limite stupides et égoïstes par moment. Heureusement que ce tome donne la part belle au développement de personnages qui étaient secondaires jusque là. Une bande d’amis formidables qui continuent à la suivre coûte que coûte, parfois on se demande même pourquoi.

Bon je suis peut être sévère. J’avais tellement mis la barre haute suite à la lecture du premier tome (que j’avais relu une seconde fois le temps de patienter jusqu’à la parution du tome 2) que mes espérances ont du en être biaisées.

Le Tome 3 est dans la continuité directe du 2, on reprend l’intrigue là où on l’avait laissée. Je me demande encore comment le grand méchant a pu se faire avoir par une gamine et sa bande de copains, mais bon…on n’est pas dans Game of Throne non plus hein, les gars sympa l’emportent toujours contre les personnes sans morales, c’est bien connu. D’autant que…bref vous verrez bien. Avouons qu’une héroïne qui perd à la fin, nous aurions apprécié moyen.

Petit élément de frustration supplémentaire, une fin un chouilla trop ouverte. Du genre je me laisse une porte entrouverte, au cas où, un jour, il me prendrai l’envie d’écrire un tome 4, non annoncé cependant à ce jour?

Conclusion

Alexiane de Lys est une auteure très prometteuse à découvrir sans crainte au travers de la trilogie des Ailes d’émeraude, d’autant que vous pourrez les lire d’une traite à présent. Je lirais sans hésiter ses prochains livres dès leur parution. Sa page facebook annonce « Voyageuse » et « Entre Ténèbres et Lumière » comme titre de ses prochains romans.

C’était une très belle découverte que je vous recommande chaudement.

 

 

J’ai essayé pour vous…Les Oreo Crispy & Thin

Oreo

J’ai essayé pour vous…Les Oreo Crispy & Thin

Quand je les ai acheté j’avais de prime abord un à priori négatif. En effet cet été j’avais essayé les bâtonnets de glace Oreo façon Magnum et en avait été très déçue. Du coup en voyant cette énième tentative de faire du nouveau avec des Oreo, alors qu’ils sont déjà tellement parfaits, je me suis dit que cela allait encore être une déception. Pourquoi je les ai acheté quand même? Ce doit être mon coté masochiste. Non en fait ils étaient en promo alors je me suis dit pourquoi pas. Et pour une fois j’ai bien fait!

Tout d’abord quelle est la différence entre ces nouveaux Oreo et les originaux?

Le nombre d’Oreo dans le paquet mais surtout l’épaisseur de l’Oreo. On peut dire sans se tromper que le Crispy & Thin est moitié moins épais. Ce qui le rend beaucoup plus croustillant! Mais cela vous l’aviez deviné au nom…

Oreo

 

Oreo   Oreo

Alors? verdict?

Dans les Oreo ils y a ceux qui sont plus crème que biscuit et ceux qui sont plus biscuit que crème. Et puis il y a ceux qui sont équilibrés mais je n’en fait pas partie. Je suis définitivement plus biscuit que crème. Et un biscuit croustillant comme celui-là au gout Oreo, c’est juste encore plus addictif.

Par contre attention, autant vous pouvez être repue avec deux oreo classiques, autant les crispy & thin vous invitent à  finir votre paquet sans vous en rendre compte. Si vous tenez à votre ligne plus que votre moral, passez votre chemin. Si comme moi vous êtes sur un projet qui vous prend la tête (comme passer votre dimanche à créer une page sur facebook – exemple pris totalement par hasard), les crispy & thin seront votre meilleur soutien.

Mais ils sont tous fins ils sont forcément plus légers que vous allez me dire. Oui c’est vrai. A quantité égale. Mais finalement non, puisque là où vous en mangiez deux vous allez en manger quatre (voire cinq ou six). Le dos du paquet nous dit : 2 Oreo (22g) : 105 KCal ; 4 Oreo Crispy & Thin (24g) : 118 KCal.

J’aurai mieux fait de lire le dos du paquet avant de le finir.

Allez-vous vous laisser tenter?

Page Facebook

Ca y est, le blog dispose d’une page Facebook. Dire qu’elle est opérationnelle est un grand mot. Disons que pour le moment elle a le mérite d’exister et c’est déjà pas mal.

Vous trouverez le lien en bas à droite de la barre de gadgets. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas eu de billet aujourd’hui. J’aurai pu ceci dit éditer un « j’ai essayé pour vous…de construire une page Facebook » mais cela n’aurai pas mené à grand chose. J’ai tourné en rond un moment avant de comprendre que pour lier ma page au blog via jetpack il me fallait en premier lier mon compte perso. Mais comme je ne voulais pas que ce dernier apparaisse vous comprenez…Bon finalement faut bien tenter alors j’ai fait et ensuite j’ai eu l’option de lier la page…voila comme quoi il n’était pas non plus nécessaire d’hésiter trois plombes. Bref…pas de quoi écrire un billet. Je croise juste les doigts pour avoir bien paramétré tout ceci…

J’ai essayé pour vous…Les Lego BrickHeadz

BrickHeadz

J’ai essayé pour vous …. Les lego BrickHeadz

 

Lego a sorti courant Juin une série de 12 boites à l’effigie de héros DC (Batman, Batgirl, Robin et le Joker), Marvel (Captaine America, Iron Man, Black Widow, Hulk) et Disney (Jack Sparrow, Armando Salazar, La Belle et La Bête).

BrickHeadz     BrickHeadz

Ces petites têtes carrées deviennent rapidement attachantes et donnent envie de les collectionner. L’âge indiqué sur la boite de 10+ est d’avantage présent pour préciser qu’il ne s’agit pas vraiment de jouets mais de figurines à poser sur le coin d’un bureau ou d’une étagère.

BrickHeadz

Car sinon en termes de complexité un p’tit bout de 6 ans y arrive (avec un peu d’aide de temps en temps). Si c’est le défi que vous recherchez, ce n’est pas à travers cette série que vous le trouverez. Chaque boite comporte en moyenne 80 pièces et se monte très rapidement.

Chaque personnage de la série se construit sur le même schéma.

BrickHeadz  BrickHeadz

BrickHeadz  BrickHeadz

Tout d’abord le petit corps. Ils se distinguent les uns des autres notamment par les couleurs du costume et les motifs de la ceinture.

Sont posés ensuite sur les côtés les bras qui vont selon le personnage tenir un élément symbolique (le bouclier pour captain America dans l’exemple pris en photo).

La base de la grosse tête est identique pour tous. C’est son habillage qui va la mettre aux couleurs de chaque héros et permettre de l’identifier. Captain America a une tête assez simple pour reproduire sa cagoule. Batman a les pointes de son casque. Le Joker a une magnifique tignasse verte destructurée. Etc.

Un réel soin est apporté aux détails. Ainsi le personnage de Batman a les yeux qui brillent dans le noir.

C’est finalement assez amusant et reste abordable (10 € la boite).

BrickHeadz

J’ai essayé pour vous….un nouveau MakeUp quotidien pour cet automne

winterfall 2017

J’ai essayé pour vous…un nouveau MakeUp quotidien pour cet automne

En général le matin je suis pressée. Très pressée. Du coup j’adopte à peu de chose prêt le même rituel maquillage quotidiennement avant de me rendre au bureau. C’est ça ou je serais contrainte d’y aller au naturel, et là j’aurais droit aux très flatteurs « aie, nuit difficile ? » « Tu as l’air fatiguée en ce moment » auxquels je répondrais en marmonnant « meuhnonjsuisjustepasmaquilléeduc**** ».

Mais il faut se faire une raison, l’été est fini, la rentrée est là. L’automne arrive à grand pas. Garder les couleurs bronze dorées sur les paupières ne vas plus être possible très longtemps. Il devient nécessaire de définir un nouveau rituel MakeUp quotidien pour l’automne 2017. D’autant que toutes les enseignes ont sorti leurs dernières collections Winterfall.

Sauf que mon compte en banque n’est pas tout à fait d’accord avec moi pour acheter une nouvelle palette à chaque saison. Et la rentrée. Ça coute cher. Il y a malheureusement d’autres priorités que d’acquérir la toute dernière palette 4 ombres City Lights de Chanel par exemple. Même si mon démon familier me dit que P’tit bout sera certainement ravi de manger des pâtes et du fromage râpé à tous les diners du mois de Septembre, mon bon sens me dit que ma balance, cette garce, me le fera regretter.

Du coup, plan B, on recycle. Allez, je ne suis pas à plaindre non plus, ce n’est pas les palettes qui manquent dans mon placard. Ploum ploum, j’ai envie de rose et de cuivre. Avec la Smashbox double exposure il y a quand même moyen de se faire plaisir.

 

Je vais opter pour les couleurs Peony, Flushed, Quartz et Copper pour reconstituer un 4 ombres. La teinte Copper en effet mouillé est juste sublime. L’ensemble sera très discret tout en donnant bonne mine.

Flushed Peony
Copper Quartz

Tout d’abord la couleur Peony (1) sera appliquée au coin intérieur de l’œil et couvrira l’intégralité de la partie supérieure de la paupière.

La couleur Flushed (2) couvrira la partie mobile de la paupière et la couleur Quartz (3) sera appliquée sur les deux précédentes de façon estompée pour habiller le coin extérieur de la paupière.

Enfin, avec un pinceau biseau légèrement humidifié, la teinte Copper (4) sera appliquée au raz des cils.

 

 

Mon mascara fétiche Babydoll de YSL viendra finaliser le tout pour un effet faux cils au top.

Question fond de teint, je n’en mets pas pour aller au boulot. C’est tout de suite plus simple. Je n’en mets que pour sortir. Les pommettes seront juste rehaussées par quelques coups de Blush Harmony Sunkiss Ribbon de Chanel. Vous le verrez souvent celui-là, nous sommes inséparables. Enfin jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien car j’en fais un usage intensif depuis le Printemps 2016…

Par contre niveau rouge à lèvre et vernis c’est la déchéance complète. Il va falloir passer à la caisse ma bonne dame.

Sur ? regardez il me reste un fond de Dior Addict lipcolor 783 Mauve opulent. Je vais essayer de le faire tenir aussi longtemps que possible. Ce bâton de rouge est tellement ancien qu’il ne doit même plus être édité. C’est sans aucun doute sa dernière saison. Obligé de le poser au pinceau. Mais sinon je n’ai que des beiges et des roses, trop printaniers à mon gout. J’alternerai au besoin en fonction de mon humeur avec le Dior Addict ultra gloss reflect 617 Brown Corset. Oui je sais, je suis sur du beige avec cette teinte, mais cf. le paragraphe sur la rentrée, les pâtes au fromage, etc.

 

 

Il me faut absolument un vernis gris clair. IL ME FAUT ABSOLUMENT UN VERNIS GRIS CLAIR. Comprendre la toute dernière teinte Horizon Line Longue tenue de chez Chanel. A 26.99 € chez Marionnaud. Ce n’est rien 26.99€, vous êtes bien d’accord ?

Bon ben sinon le n°39 Tempête à Seattle de Nyx à 5.90 € n’est pas mal non plus. Beaucoup plus foncé et tirant sur le mauve (rien à voir quoi) mais bien quand même.

En attendant que mes finances se portent mieux, pour le moment cette combinaison me convient. Et vous? Qu’avez vous retenu comme couleurs pour cet automne?