J’ai essayé pour vous…Teraventure

J’ai essayé pour vous…Teraventure

Teraventure est un parc dit de « toutes les aventures » situés à Saint Christol (34).

Cela fait 3 années consécutives que l’on a l’occasion de s’y rendre 1 fois par an en famille.

Pour quel âge?

J’aurai tendance à penser qu’à partir de 12 ans un ado n’y trouvera plus son compte. Mais je me trompe peut être je n’ai pas encore d’ado à gérer. Cela arrivera bien assez vite.

A l’inverse avant 5 ans il me semble qu’il y a quand même très peu de jeux accessibles. Il y en a quelques uns, mais pas en nombre suffisamment significatif pour payer 20 euros d’entrée pour les parents. Mais si c’est pour accompagner un frère ou une sœur plus âgée il y aura quand même de quoi s’amuser un peu.

Donc grosso modo, plutôt pour une tranche d’âge d’enfants niveau école élémentaire.

Quels Jeux?

Le centre du Parc est constitué d’un enchaînement de 7 labyrinthes végétaux sur le thème des 7 merveilles du monde. Dans ces labyrinthes il y a quelques épreuves sportives pour mettre les aventuriers au défi. Des mots de passe à trouver pour franchir les portes d’accès au labyrinthe suivant. Et des images cachées (une par merveille). L’exploration réussie de cette zone donne droit à un diplôme d’aventurier. Notez que pour chaque type d’épreuve il y a trois niveaux dépendants de l’âge de l’enfant.

Autour de cette zone de labyrinthe des jeux très variés. Il y en a pour tous les goûts et chaque année des nouveautés viennent remplacer les jeux dépassés. Des jeux d’eau, un kart à pédales, des tyroliennes, des parcours dans les arbres, une mini ferme, un toboggan géant sur des bouées, des structures gonflables,  etc.

Le tout dans un espace boisé agrémenté de tables de pique-nique.

De quoi passer une après midi agréable où les enfants peuvent se défouler.

 

          

J’ai essayé pour vous…Le sentier Grains de Méjean

grains de méjean

J’ai essayé pour vous…Le sentier Grains de Méjean

 

L’Automne arrivant très bientôt, nous voulions mettre à profit ces derniers jours de beau temps par une balade en pleine nature. C’est ainsi que nous avons décidé de choisir l’un des sentiers aménagés du site naturel protégé du Méjean.

Où est ce que cela se trouve ?

Le site naturel protégé du Méjean débute à la Maison de la nature de Lattes. Pour accéder à la Maison de la nature vous devez vous garer 500 m avant, au parking aménagé à cet effet. Tant que vous n’êtes pas arrivé au parking n’hésitez pas à avancer. Il y en a bien un. J’avoue qu’à un moment nous avons hésité à poursuivre. Attention la circulation est à double sens. Vous trouverez un  petit parking plus proche de la maison de la nature réservé aux PMR.

Le sentier Grains de Méjean fait 2.5 km. Il est entièrement aménagé pour être praticable en fauteuil roulant et donc également en poussettes. Pensez à une moustiquaire et de l’eau pour les très jeunes enfants.

Attention ce sentier n’est pas autorisé aux vélos et aux animaux tenus en laisse. Par contre 2 autres sentiers du site, qui en compte 4 au total, le sont.

Vous trouverez ici les 4 parcours possibles.

Qu’est ce qu’on y trouve ?

Nous n’avons pas forcément fait attention au cycle des migrations des oiseaux, du coup, en cette période il restait quelques rares flamands roses et des canards. Pour observer les cigognes il faudra à priori plutôt revenir au Printemps. Quoi qu’il en soit nous avons pu observer d’anciens nids abandonnés. P’tit bout n’imaginait pas qu’ils puissent être aussi grands.

Se promener au sec au milieu des étangs grâce aux différents passages en bois au dessus de l’eau était vraiment dépaysant. Choisissez cependant un jour où l’humidité n’est pas trop importante, et la chaleur pas trop élevée, car au cœur du site l’ambiance devient rapidement moite. Au bout du sentier, le site d’observation permet de s’installer pour regarder autour de soi sans être vu en toute tranquillité.

De quoi respirer un bon bol d’air avant de reprendre le rythme de la semaine 😉

J’ai essayé pour vous…L’exposition Picasso donner à voir

J’ai essayé pour vous…L’exposition Picasso donner à voir

 

Dans moins d’un mois, l’exposition Picasso donner à voir actuellement au Musé Fabre jusqu’au 23 Septembre 2018 sera terminée.

Si vous n’avez pas encore eu le temps de la visiter, elle est grandement recommandée. C’est l’évènement culturel incontournable de la saison pour tous les amateurs d’art. La présentation de l’exposition selon une organisation chronologique a été controversée par les addicts. Je trouve au contraire que cela permet au grand public de voir l’évolution du style de l’artiste au fil du temps et de ses expérimentations. Expérimentations plus ou moins réussies d’ailleurs. Je ne sais pas s’il est possible d’aimer l’intégralité de son œuvre tant elle est diversifiée. Personnellement j’en adore certaines alors que d’autres m’ont rebutée.

Dans le billet consacré aux activités de l’été pour les enfants je vous avais évoqué que pendant les vacances scolaires des visites guidées spécialement adaptées pour les plus jeunes étaient organisées. Néanmoins lorsque nous nous y sommes rendus il y a un peu plus d’une quinzaine de jours avec P’tit bout, nous avons opté pour une autre version.

En effet nous nous sommes équipés de l’application spécialement conçue pour cette visite. Elle est téléchargeable gratuitement : Picasso-donner à voir sur le Play Store et OS Androïd.

Deux façons d’utiliser cette application :

  • Une version adulte, écouteurs sur les oreilles, vous permet en poésie et en musique de faire un focus sur 21 œuvres en particulier.
  • Une version enfant via des mini jeux sur le smartphone permettant de regarder plus en détail 12 œuvres. A utiliser en mode muet bien sur si vous ne voulez pas que votre téléphone sonne subitement dans le musée et vous fasse virer.

Vous vous doutez que c’est la version enfant que nous avons exploré.

Les + de l’application

Sans l’application, concrètement, P’tit bout serait passé en trombe devant toutes les œuvres, et en moins de 30 minutes nous aurions fait le tour. Alors que là, pendant qu’il explorait l’application j’avais le temps de lire les panneaux qui m’intéressaient et de prendre mon temps pour apprécier l’expo.

Il ne s’est pas agi de juste l’occuper mais également de vraiment le faire réagir face à ce qu’il regardait. Tel que retrouver les couleurs utilisées dans la toile sur une palette virtuelle. Reconstituer un tableau façon puzzle. Exprimer les émotions que nous inspire tel autre tableau. Jouer au jeu des similitudes lorsque Picasso s’inspire d’une autre œuvre (ici les femmes d’Alger de Delacroix). Enfin réaliser son selfie cubiste.

P’tit bout a bien apprécié ce format de visite qui le changeait des visites guidées où il ne peut pas aller à son rythme et observer s’il le souhaite une toile sur laquelle le guide ne s’attarde pas.

Les – de l’application

Certains des mini jeux sont un peu trop vagues dans leur finalité. On ne sait pas si l’objectif est atteint ou pas. Ce qui porte à confusion avec ceux où il est clairement annoncé un bravo. Mais cela reste marginal et il suffit de dire à l’enfant qu’il n’y a pas de bravo car il n’y a pas en l’occurrence de bon ou mauvais choix

Un autre consiste à reproduire l’empilement d’objets d’un assemblage. La sensibilité est tellement importante que c’est trop difficile, les objets volent dans tous les sens.

Petit bonus : la librairie Sauramps au musée

Un passage par la librairie après la visite reste pour nous un incontournable.

De quoi s’acheter de la jolie papeterie pour la rentrée. Ou des cartes postales pour permettre à P’tit bout de garder à l’esprit les œuvres qui l’on marqué.

Picasso donner à voir

 

Et vous? L’avez vous visité? Qu’en avez vous pensé?

J’ai essayé pour vous….Un atelier cupcakes

J’ai essayé pour vous….Un atelier cupcakes chez vanille ou chocolat

Sur Montpellier, Maryline est une des spécialistes du cupcake et des gâteaux personnalisés en décors en pâte à sucre. Dans son atelier Vanille ou chocolat, elle propose des ateliers pâtisseries en groupe pour animer vos événements :  EVJF, Baby-showers, anniversaires, etc

 

Le concept de l’atelier

Vous venez en groupe de copines (ou de copains messieurs vous pouvez y aller également bien entendu) dans l’atelier de Maryline et elle vous apprends à réaliser des cupcakes. Depuis la préparation de la pâte jusqu’à la décoration en pâte à sucre.

Préparation du gâteau

Quand vous arrivez, les ingrédients de base pour la pâte vous attendent déjà sur le plan de travail. Après quelques mots sur l’adaptation de la recette originale des cupcakes à notre palais plus délicat de français, elle donne les consignes pour réaliser la préparation. Cette étape est finalement assez rapide, j’imaginais quelque chose de plus compliqué. Même pas besoin de sortir un batteur, tout se réalise à la maryse.

Choix des caissettes en papier. Suivi de quelques conseils sur la garniture des moules pour obtenir des gâteaux bien plats. L’objectif n’étant pas de faire des muffins. Si vous voulez faire vite vous optez pour des cupcakes de format classique. Si vous voulez en faire plein vous optez pour des mini. Ou vous faites même un mix des deux c’est comme vous voulez. Attention si vous optez pour des mini vous allez en obtenir une très grande quantité.

Après avoir mis la première plaque au four, il est temps de partager un café, un jus de fruit et une viennoiserie au candy bar. Le temps que les cupcakes finissent de cuire. Maryline en profite également pour finir de garnir les dernières plaques de façon plus rapide et efficace.

 

Décoration

Quand tout le monde est de retour en cuisine, Maryline montre comment préparer la crème à base de mascarpone qui va venir élégamment recouvrir le cupcake. Plusieurs parfums sont déjà prêts dans son frigo. Après quelques explications sur la manipulation de la poche à douille, c’est votre tour.

Ensuite, séance pâte à modeler…pardon pâte à sucre. L’occasion de retomber en enfance une petite demi heure. Le choix des couleurs de pâte à sucre et des motifs d’emportes pièces est assez impressionnant. Place à la créativité. Finalement, il ne reste plus qu’à déposer ces décorations sur les crèmes de cupcakes. Ajouter quelques perles multicolore et des paillettes, et vos cupcakes sont prêts pour être dégustés.

 

Les points forts et points faibles du concept

Les –

  • Les quantités et temps de cuisson sont donnés oralement. J’aurai bien aimé repartir avec ma petite recette imprimée pour pouvoir la reproduire à la maison. Ceci-dit il paraîtrait que nous allons la recevoir par mail via les coordonnées de celle qui avait effectué la réservation. A suivre donc.
  • Niveau hygiène c’était un peu juste. Si vous avez l’habitude de travailler dans une cuisine bordélique vous ne serez pas dépaysée. Si vous êtes maniaque sur l’hygiène vous serez malade.

Les +

  • Pour les amatrices de pâtisserie c’est une chouette occasion d’apprendre des tours de mains réalisés et expliqués devant vous.
  • La partie déco en pâte à sucre est très ludique.

Dans l’ensemble c’est une chouette surprise à offrir en groupe à l’occasion d’un événement spécial à une personne qui aime faire de la pâtisserie. Et ce quel que soit le niveau en pâtisserie des différents participants. Car le niveau de technicité requis est peu important. De plus la dynamique de groupe qui s’instaure fait que tout se fait à plusieurs. Chacun pourra y trouver son compte du moment qu’il aime un minimum pâtisser.

 

 

J’ai essayé pour vous…Aigues-Mortes

Aigues-Mortes

J’ai essayé pour vous…Aigues-Mortes

Nous avons profité d’une accalmie dans les pluies de ce début de Printemps pour passer l’après midi à Aigues-Mortes. Située à 40 minutes de Montpellier, cette élégante cité de l’extrémité Ouest de la Camargue domine les salines environnantes. La vieille ville est ceinte de remparts parsemés de tours sur ses 4 cotés.

Plusieurs choix s’offrent à vous. Vous pouvez décider de rester dans l’enceinte des remparts et profiter juste de la ville intra muros, de ses places pour déguster une glace artisanale ou prendre l’apéro tout en flânant dans ses rues commerçantes. Si vous aimez l’Histoire, vous pouvez également visiter ces remparts et faire ainsi depuis leur hauteur le tour de la ville. L’office du tourisme propose également des chasses au trésor dans l’enceinte de la ville. Si vous êtes plutôt nature, deux autres possibilités s’offrent à vous : la découverte de la Camargue depuis la Maison du grand site de France Camargue Gardoise. Sinon les Salins du midi proposent plusieurs circuits découverte.

Bien entendu en une après midi nous n’avons pas tout fait. Ce sera l’occasion d’y retourner une nouvelle fois.

Les salins du midi

Le salin d’Aigues-Mortes vous propose de venir découvrir la production du sel de Camargues. Cette découverte peut se faire par plusieurs moyens de locomotion :

  • Un circuit vélo accessible en toute liberté, à votre rythme,
  • Une visite guidée de 3 heures en VTT,
  • Une visite guidée à pieds de 2h30 environ,
  • La découverte du site en 4×4 pour une promenade de 3h,
  • Enfin 1h15 de visite en petit train pour découvrir l’essentiel.

Avec un p’tit bout de 7 ans, c’est cette dernière option qui nous a paru la plus pertinente. 10.20 € le billet adulte et 8.20 € le billet enfant.

Aigues-Mortes                   Aigues-Mortes

A quoi s’attendre :

Le site dispose d’un grand parking gratuit. Il y a un départ toutes les 30 minutes. Et les enfants disposent d’une grande Baleine en bois pour escalader et faire des glissades de toboggan histoire de patienter. Cependant petit bémol, les sanitaires au fond du parking, dans une baraque de chantier, sont très exigus.

Par ailleurs faites attention, le site n’ouvre qu’une partie de l’année. Il ouvre en général à la mi-Mars et ferme à la mi-Novembre. De plus, les personnes qui ont des difficultés à franchir de hautes marches vont avoir un peu de mal à monter et descendre du petit train. Enfin, le chemin qu’emprunte le petit train serpente sur un chemin accidenté. Donc cela secoue quelque peu. Si vous n’appréciez pas cela vous allez forcément trouver cela désagréable.

Tout au long du circuit le guide explique de façon intéressante comment le sel de Camargues se récolte. Vous pourrez monter sur une camelle (dune de sel) et observer le panorama depuis la haut. Et vous saurez enfin pourquoi l’eau prend cette magnifique couleur rose à l’instar des flamands. 15 minutes de la visite sont consacrées au musée du sel.

Deux boutiques souvenirs encadrent votre parcours, l’une à l’entrée jouxtant la billetterie, la seconde à la sortie du musée. L’occasion, surtout si vous n’êtes pas de la région, d’acheter de la fleur de sel et du riz camarguais.

Les produits du site s’exportent sous trois labels : Le Saunier de Camargue, La Baleine et les produits de beauté Eclae, que vous retrouverez bien entendu dans les deux boutiques.

Les remparts de la citadelle et la tour de constance

Un grand parking (payant) jouxte un flanc de la citadelle. Ne cherchez donc pas à entrer avec votre véhicule à l’intérieur des remparts. Pour accéder aux remparts et faire ainsi le tour de la cité depuis leur hauteur, il vous en coûtera 8 € par adulte. L’entrée est gratuite pour les enfants. C’est l’occasion de faire le tour de fortifications médiévales quasi intactes, puisque cette citadelle fortifiée n’a manifestement jamais subit d’attaque. Le site est géré par le centre des monuments nationaux.

Depuis la hauteur des remparts, une vue splendide s’offre à vous sur les salins environnants. La visite est ponctuée de panneaux et fiches d’informations si vous souhaitez approfondir vos connaissances. Avec un p’tit bout c’est plus compliqué. Ce qui l’a intéressé s’est d’explorer tout cet espace et farfouiller dans les tours en s’imaginant les aventures des chevaliers. Cependant le parcours reste assez long. Prévoyez 1h30 de visite. Vers la fin il n’en pouvait plus de marcher. Sauf que une fois que vous êtes là haut, impossible d’interrompre votre visite, il vous faut revenir à votre point de départ pour pouvoir en descendre.

La tour de constance est la plus imposante et haute tour de la citadelle. C’est la seule partie de l’ensemble qui soit accessible aux PMR. Les remparts sont ponctués de marches de ci de là pour compenser les dénivelés et les accès aux tours.

Aigues-Mortes    Aigues-Mortes   Aigues-Mortes

La ville à l’intérieur des remparts

Pensez à ramener de votre expédition une fougasse sucrée de la boulangerie-pâtisserie Olmeda. Dégustez une glace artisanale à la Place Saint Louis. De nombreuses galeries d’artistes ponctuent la ville. Si vous êtes à la recherche d’un cadeau à offrir, vous trouverez forcément votre bonheur. Plusieurs confiseurs feront également le bonheur des enfants.

Faites un détour par l’église Notre Dame des Sablons ne serait ce que pour voir les vitraux réalisés en collaboration avec Claude Viallat en 2001.

En fin de journée nous avons recherché un resto. Faites attentions aux prix sur les cartes affichées à l’entrée des restaurants avant de vous installer, certains sont vraiment excessifs. Certainement très bon, mais au dessus de ce que nous recherchions ce soir là. Nous avons fait la très heureuse découverte de « Chez Coco » qui propose des viandes et pizzas grillées au feu de bois. Un accueil très chaleureux, sans chichi. Des serveurs aux petits soins. Coco est une belle femme pleine d’énergie qui est venue s’assurer par exemple que la gardianne de Toro était suffisamment chaude. Je reprendrai bien de leur tarte aux fraises maison. 😉   Monsieur a pris une Cote de Taureau qu’il a fortement apprécié. Et P’tit bout s’est régalé avec sa pizza Regina.

Aigues-Mortes          Aigues-Mortes