J’ai essaye pour vous….Mon voisin Totoro

Mon voisin Totoro

J’ai essaye pour vous….Mon voisin Totoro

 

Il y a quelques temps j’avais emmené P’tit bout voir Mary et la fleur de la sorcière. C’était son premier animé japonais et j’avais été assez déçue qu’il ne tienne pas les promesses du genre. Afin de rectifier le tir, j’ai profité de ses vacances pour lui montrer celui qui me parait le plus adapté pour un jeune public : Mon voisin Totoro.

Le Pitch

L’histoire se déroule au japon des années 50. Mei et Satsuki viennent d’emménager avec leur papa dans une maison à la campagne. Les deux sœurs vont  commencer par débarrasser la maison des noiraudes qui l’occupent. Il s’agit de petites boules de suies qui ne supportent pas le bruit, et surtout pas les rires.

Par ailleurs, il y a beaucoup de glands cachés dans le grenier. La première hypothèse est qu’il s’agit d’écureuils. Cependant la petite Mei ( 4 ans), souvent livrée à elle même dans l’exploration des environs, suit une piste de glands et fait ainsi la rencontre des trois adorables esprits de la forêt dont Totoro. Un peu plus tard Satsuki pourra également faire la rencontre de cet esprit protecteur qui semble avoir pris ses nouvelles voisines en sympathie.

Ainsi graduellement Miyasaki ouvre les portes d’un monde fantastique.

Une fois toutes ces merveilleuses rencontres faites, l’histoire se centre sur la maman absente. On apprend qu’elle est hospitalisée. Les petites angoissent que maman ne revienne pas. Mei finit par se perdre en essayant de rejoindre sa maman toute seule, mais fort heureusement grâce à Totoro et son chat-bus Satsuki la retrouve et tout est bien qui finit bien.

A partir de quel âge ?

P’tit bout, 7 ans, a rigolé du début jusqu’à la fin. L’histoire est facile d’accès. Rien ne fait peur, il n’y a pas de méchant. Je dirais donc qu’à partir de 4-5 ans le film devrait être accessible sans difficulté. L’animé est chargé en émotions et aborde des thèmes très intéressants pour les enfants.

Mei est l’élément adorable et drôle de l’histoire. Ses mimiques, ses réactions, son petit coté intrépide quand elle pourchasse les noiraudes et les petits esprits de la forêt font beaucoup rire.

Par ailleurs la relation entre les deux sœurs met en avant leur jeux et leurs grande complicité. Mei adule sa grande sœur et veut tout faire comme elle. Satsuki a parfois besoin que sa petite sœur la laisse tranquille. Ainsi parfois cela aboutit à des prises de bec, avec une Satsuki en colère et une Mei inconsolable. Mais au final Satsuki mettra tout en oeuvre pour retrouver sa petite sœur perdue.

L’inquiétude qui entoure l’hospitalisation de la maman exacerbe les sentiments des uns et des autres alors que l’histoire avance. Un télégramme amène cette inquiétude à son summum. Le retour de maman est retardé. Satsuki la grande craque et laisse paraître son inquiétude en fondant en larme à son tour. La petite s’entête. Elle va apporter seule à sa maman l’épi de maïs qui contribuera à sa guérison car chargé de tous les bienfaits de la nature. On retrouve sur ce dernier élément la touche écologique toujours chère à Miyasaki dans l’ensemble de son oeuvre.

Enfin il y a Totoro bien sur. Cette créature improbable genre de croisement entre l’ours, la chouette et le lapin. Immense. Au pelage de doudou. D’une placidité extraordinaire même lorsque Mei l’utilise comme trampoline. Qui remportera un tel succès que les studio Ghibli en feront leur mascotte.

J’ai essayé pour vous…Le film Black Panther

Black Panther

J’ai essayé pour vous…Le film Black Panther

Comme indiqué hier, le film Black Panther s’inscrit dans la Phase 3  de l’arc narratif Marvel, et parait juste avant l’Avengers 3 qui marquera l’arrivée dans notre galaxie de la guerre engagée par Thanos pour se procurer l’ensemble des pierres d’infinité.

L’histoire

Ce film est un focus sur le personnage Black Panther qui a fait sa première apparition dans le dernier Captain America.

Attention spoiler pour ceux qui n’ont pas vu Captain America 3 et qui souhaiteraient le voir

Lors de cet opus, son père, roi du Wakanda, a été tué lors d’une explosion. Tous les éléments de l’enquête laissaient supposer que le soldat de l’hiver était en cause. Black Panther s’est donc mis en chasse de ce coupable tout désigné ce qui forcément l’a opposé à Captain America qui voulait protéger son meilleur ami. A la fin du film, la vérité enfin faite quand à l’identité du véritable coupable, Black Panther et Captain America deviennent alliés. Le soldat de l’hiver est emmené au Wakanda pour y être déprogrammé.

Fin du spoiler

Le film débute par le retour de T’Challa au Wakanda et son couronnement. L’occasion de découvrir cette nation africaine fictive dont le niveau technologique surpasse celui de toutes les autres nations terrestres grâce au Vibranium. Mais si vous savez bien, le métal qui compose le bouclier de Captain America et de fait le costume de Black Panther. L’humanité pense que le Wakanda est une nation pauvre d’éleveurs de chèvre.

En réalité toute leur région vit sous un dôme donnant cette illusion, alors que leur cité  futuriste permet un niveau de vie élevé.  Une guerre interne va éclater pour savoir au final quelle position doit prendre le Wakanda face aux conflits qui s’annoncent. Leur position a été jusqu’à présent de vivre caché afin de protéger les mines de vibranium de la convoitise et de ne pas contribuer ainsi à l’escalade de violence de par le monde en y apportant des armes puissantes.

Les +

Enfin un Marvel où vous faites attention à la bande son. Jusqu’à présent il s’agissait d’un fond sonore pour occuper les silences et porter les bruitages de l’action mais rien de bien transcendant. Ici percussions africaines, hip-hop et consonances futuristes portent l’action et se marient parfaitement à l’image.

Le héros a une vrai classe. Enfin un héros qui n’est pas seulement un gros bourrin qui fonce dans le tas et réfléchi après. Il a la responsabilité de la protection d’un peuple entier mais également celui de devoir décider si le Wakanda va agir pour aider les autres peuples grâce à ses richesses ou ignorer leurs souffrances. Son sens de l’honneur, des traditions et du devoir ont font un héros qui porte des valeurs fortes.

Les personnages secondaires ne font pas que de la figuration. Ils ont un vrai rôle, une histoire qui leur est propre. On a vraiment envie de les revoir par la suite auprès de lui.

Un humour bien dosé et en rien potache. Des scènes d’action à la chorégraphie soignée. Des personnages mis en valeur.

Les  –

Une petite facilité scénaristique se glisse pour amener la scission entre les clans et ainsi la guerre civile. Je ne vais pas développer ici pour ne pas vous gâcher le plaisir de voir le film, mais nous pourrons en discuter en aparté si vous le souhaitez ou que vous ne voyez pas à quoi je fais allusion après l’avoir vu.

Il n’y a aucun autre héros Marvel qui fait son apparition. Alors qu’en général il y a toujours un petit crossover même de quelques minutes. Les événements entourant la mort du père de T’challa sont rappelés sous la forme de souvenir. Black Widow était présente lors de cet événement, il aurait été facile de l’inclure dans un des souvenirs. Il n’y a que à la toute fin, à la scène qui clôture le générique, qu’un lien avec le film Captain America 3 se créé par la présence d’un ami devenu commun.

En conclusion

J’ai vraiment aimé ce film qui m’a réconcilié avec les Marvel après le coté trop délirant du dernier Thor. Et vous?

 

 

J’ai essayé pour vous…De refaire un point sur l’arc narratif Marvel avant de vous présenter Black Panther

Arc narratif Marvel

J’ai essayé pour vous…De refaire un point sur l’arc narratif Marvel avant de vous présenter Black Panther

Le mois prochain parait le film Avengers Infinity war qui marquera le début de la fin de la phase 3 de l’univers cinématographique Marvel. Refaisons un point avant la parution de ce 3eme Avengers.

Chronologie des films Marvel

La Phase 1

En gros cette phase correspond à l’introduction à l’univers Marvel où sont principalement mis en avant les personnages de :

  • Iron Man (Dans les films Iron man 1 et 2),
  • Hulk (L’incroyable Hulk),
  • Thor,
  • et Captain America (le premier des Avengers).

On y découvre également, sans que leur personnages n’aient fait l’objet d’un film dédié :

  • Black Widow,
  • Hawkeye,
  • Nick Fury,
  • L’organisation du S.H.I.E.L.D,
  • Loki,
  • Thanos,
  • L’organisation HYDRA.

La trame des films de cet arc scénaristique tourne autour du Tesseract, un artefact extraterrestre source d’une grande puissance d’énergie, qui se conclura dans le dernier film de l’arc : Les Avengers, par une tentative avortée de conquête de la Terre par Loki. C’est également l’occasion de glisser que le Tesseract est une des 6 Pierre d’Infinité que recherche activement Thanos. Cette pierre connue sous le nom de Pierre de l’espace est mise à l’abri à Asgard.

L’ordre de visionnage des films est le suivant :

  • Captain America
  • Iron Man
  • Iron Man 2
  • Thor
  • L’incroyable Hulk
  • Les Avengers

 

La Phase 2

Cette phase permet d’étoffer l’équipe des Avengers face à la réalité du risque extraterrestre en introduisant de nouveaux personnages (et ennemis) :

  • Le soldat de l’hiver,
  • Le collectionneur,
  • Les gardiens de la galaxie (Star lord, Gamora, Drax, Rocket, et Groot),
  • Falcon,
  • Quicksilver,
  • La sorcière rouge,
  • Ultron,
  • Vision.

Seul les Gardiens de la galaxie font l’objet d’un film dédié parmi ces nouveaux personnages. Les personnages de Iron Man, Thor et Captain America bénéficient chacun d’un film spécifique narrant leur propre trame.

A l’issue du film Thor 2, l’Ether, ou Pierre de la réalité, se verra confiée au collectionneur afin que 2 pierres ne se retrouvent pas en un même lieu. Et puis un de ses labos explose alors on ne sait plus trop si elle est toujours dans les débris.

A l’issue du film des Gardiens de la Galaxie, la Pierre du pouvoir qui a fait l’objet de toute l’intrigue, se retrouve mise sous la protection des forces armées de Xandar.

Enfin, l’arc se termine par les Avengers 2: l’Age d’Ultron, où l’intelligence artificielle développée par Iron Man pour protéger la terre de la menace extraterrestre devient autonome et belliqueuse. La Pierre de l’esprit donne naissance à Vision. Elle était initialement dans le sceptre de Loki sans qu’il ne mesure de quoi il s’agissait réellement.

L’ordre de visionnage des films est le suivant :

  • Iron Man 3
  • Thor 2
  • Captain America 2
  • Les gardiens de la galaxie
  • Les Avengers 2

La Phase 3

Marvel poursuit l’introduction de nouveaux personnages. Je préfère considérer que le film Ant-Man fait partie de cette phase plutôt que la précédente.

  • Ant-Man,
  • Dr Strange,
  • Mantis,
  • Black Panther,
  • Spider Man
  • La Valkyrie

Le film dédié à Captain America et intitulé Civil War est dans le prolongement des événements de l’Avenger : l’ère d’Ultron. Une scission se créé dans le groupe entre d’une part les partisans d’un Iron Man très ébranlé quand aux conséquences désastreuses de ses décisions sur la Kosovie. Et d’autres part ceux de Captain America qui souhaitent que les Avengers gardent leur libre arbitre.  On y retrouve également Ant-Man qui aura fait juste avant l’objet d’un film dédié le présentant. Et on y retrouve également deux nouveaux: Black Panther et Spider Man, qui ont fait par la suite chacun également l’objet d’un film dédié.

Doctor Strange est introduit dans la trame par un film éponyme et fera une apparition dans le 3eme film dédié au personnage de Thor (Ragnarok). Il possède la Pierre du temps (L’oeil d’Agamotto).

Lors de la confrontation contre Hela en Asgard, Loki passe devant le Tesseract. On peut donc facilement escompter que la Pierre de l’espace est revenue en sa possession et n’a pas été détruite avec Asgard.

Quand aux gardiens de la galaxie, leurs aventures se poursuivent dans un second volet et les rapprochent physiquement de notre galaxie. Mantis se joint à leur équipe.

Tous ces films contribuent à expliquer l’emplacement de chacune des pierres d’infinité lorsque la guerre pour leur possession déclenchée par Thanos se rapproche de la Terre. Et si vous avez bien suivi il en manque une dont l’emplacement n’a pas été dévoilé : la Pierre de l’âme.

L’ordre de visionnage des films est le suivant :

  • Ant-man
  • Captain America 3
  • Doctor Strange
  • Gardiens de la galaxie 2
  • Spider-Man
  • Thor 3
  • Black Panther
  • Avengers 3

Et après?

Deux nouveaux personnages sont déjà annoncés : la Guèpe et Captain Marvel (qui feront l’objet chacune d’un film dédié). Elles viendront assurément en renfort pour mettre fin à la guerre pour les pierres d’infinités dans le 4eme film Avengers prévu pour paraître en 2019. Peut être même qu’elles apparaîtrons déjà dans le film à venir? C’est en tout cas ce 4eme film Avengers qui marquera un point final à la phase 3 de l’arc narratif.

 

 

 

J’ai essayé pour vous… Agatha ma voisine détective

J’ai essayé pour vous… Agatha ma voisine détective

Avec p’tit bout, nous avons mis à profit le froid sibérien qui s’abat sur nous en ce moment pour nous mettre à l’abri dans une salle obscure et regarder cet animé danois.

Le graphisme est surprenant mais finalement on s’y habitue assez rapidement, le scénario prend le dessus.

L’histoire

Ce chouette film raconte l’histoire d’une fillette de 10 ans qui vient d’emménager avec sa maman, sa grande sœur et son petit frère dans un nouveau quartier. Sa passion est de mener des enquêtes.

Elle va donc rapidement mettre des affichettes partout pour se faire connaître et se voit confier sa première mission. Il s’agira donc au départ d’une enquête pour retrouver le cambrioleur de l’épicerie.

Dans son local, elle a un lézard qui parle et qui grossit jour après jour. Je vous avoue ne pas avoir vraiment compris ce qu’il était censé représenter. A la fin avec P’tit bout nous nous demandions s’il n’allait pas finir par la dévorer.

L’histoire est accessible à partir de 7 ans et perdra de son intérêt au delà de 12 ans.

Les thèmes traités

Agatha a un caractère bien trempé puisque malgré les moqueries elle affirme haut et fort son choix vestimentaire et sa passion pour les enquêtes. Ce qui dénote bien avec sa grande sœur beaucoup plus concernée par son apparence. Les relations entre fratries y sont abordées. Les relations avec les copains. Un peu d’amour aussi dans tout cela pour le beau Vincent, son principal suspect.

La maman est un peu dépassée par sa petite fille au comportement aussi décalé. Elle s’inquiète de ne pas la voir avec des amis de son âge et l’exprime d’ailleurs. Elle aimerait qu’elle ai un amoureux et est un peu lourde la dessus. Ne comprenant pas le jeu de sa fille, et la voyant dépasser plusieurs limites, en colère elle décide d’y mettre un terme sans l’écouter ni la croire. En sortant P’tit bout a dit qu’il avait détesté la maman qui ne comprenait rien à rien XD.

 

J’ai essayé pour vous….Quantum Break

Quantum break

J’ai essayé pour vous….Quantum Break

Quantum Break est un jeu d’action/aventure disponible sur les plateformes Xbox et Steam. Accessible à partir de 16 ans, âmes sensibles s’abstenir. En effet, vous vivrez de nombreux affrontements où vous serez amenés à tirer sur vos ennemis. Le rendu est très réaliste, donc quand vous lui tirez dans la tête, et bien forcément cela tache un peu. Il est produit par le studio Remedy.

Le sujet

Un sujet que j’adore. L’histoire du jeu traite du voyage dans le temps, un sujet que j’affectionne particulièrement. En gros sans vous spoiler, suite à l’usage d’une machine à voyager dans le temps, une faille s’est produite qui va conduire purement et simplement à l’arrêt du temps. Plusieurs factions ont leur propre idée de la façon d’y remédier et vont s’opposer volontairement ou non dans le but de sauver le monde de cette destruction.

Le gameplay

Vous incarnez Jack Joyce, petit frère de l’inventeur de la machine à voyager dans le temps. Les actions sont des successions de séquences de fouilles de l’environnement pour trouver des indices, scènes de combat où vous devez éliminer tous les ennemis qui s’interposent, et plateau lorsque le temps se détraque et que vous devez vous frayer un chemin dans le décor instable. Jack Joyce ayant été exposé à une déflagration de chronon, se retrouve doté de capacités de contrôle du temps. Une frise chronologique vous indique pour chaque période de jeu le nombre d’éléments à trouver. Le jeu fait le pari du support multimédia pour saisir l’ensemble de l’intrigue. Ainsi au cours de votre progression vous allez pouvoir découvrir des :

  • échos quantiques
  • renseignements
  • sources de chronons
  • documents
  • ordinateurs
  • médias

Les médias vont souvent être des fichiers audio lors de l’activation d’une radio. Ils vont vous renseigner sur les connaissances des médias des événements en place et de l’opinion publique vous concernant.

Les renseignements peuvent êtres sur des supports variés. Plusieurs éléments permettent de débloquer des enregistrements des 4 principaux protagonistes de l’histoire afin de mieux comprendre leur point de vue, leur motivation et les décisions qui en ont découlé.

Les documents sont des supports écrits : panneaux, notes papier etc

Les ordinateurs vous donnent accès à des échanges de mails vous permettant de comprendre ce qui se passe à Monarch, la firme contre laquelle vous vous retrouvez opposé par la force des événements. Ils sont à la destination du joueur pour améliorer sa compréhension de l’univers.

Les sources de chronon vont vous permettre d’améliorer la maîtrise de vos capacités de contrôle du temps.

Les échos quantiques vont vous permettre de débloquer des scénettes supplémentaires dans les épisodes de la mini-série.

Les jonctions

Petit plus bien plaisant. A la fin de chaque acte il y aura une scène Jonction au cours de laquelle vous ne jouez plus Jack Joyce mais Paul Serene, le dirigeant de Monarch. A chaque jonction vous devrez faire en tant que Paul Serene un choix concernant la suite des événements. Choix qui bien entendu impactera les efforts déployés pour empêcher Jack Joyce de contrecarrer le projet de Monarch. Paul Serene ayant les mêmes capacités de contrôle du temps, il arrive à avoir une vision limitée des conséquences de son choix. Il y aura ainsi 4 jonctions au total dans le jeu.

La mini-série

A la suite de chaque jonction vous aurez droit à un épisode filmé d’une trentaine de minutes façon série. C’est d’autant plus plaisant que le casting est intéressant. Les acteurs auront donc tourné les 4 épisodes et participé à la motion capture du jeu.

  • Shawn Ashmore que vous avez vu en tant que Bobby Drake alias Iceman dans les films X-men, interprète Jack Joyce,
  • Aidan Gillen que vous connaissez en tant que Littlefinger dans Game of Thrones, interprète Paul Serene,
  • Dominic Monaghan que vous avez vu en tant que le hobbit Merry dans le seigneur des anneaux, interprète Will Joyce,

Plus une foule d’autres personnages qui sont tous parfaits dans leur rôle. Les épisodes permettent de mieux comprendre qui sont ces personnes dont on entend parler et que l’on croise par moment pendant le jeu.

Durée de vie du jeu

L’histoire est découpée en 5 actes. Chaque acte est découpée en 2 à 4 parties. Dans l’ensemble le jeu se termine assez rapidement (une petite semaine lorsque vous n’y passez pas votre journée). Mais cela m’allait bien. Autant avant j’appréciais que les jeux durent longtemps, autant à présent je ne peux plus me permettre de me lancer sur des jeux interminables. Du coup, attendez qu’il soit en promo sur steam avant de l’acheter pour ne pas avoir le sentiment de vous faire avoir, ou faites le vous offrir. A noter que je l’ai joué en mode facile en ajoutant toutes les options d’aide à la visée etc pour avancer le plus rapidement possible. Si vous êtes plutôt gamer qui aime la difficulté, sachez donc que vous pouvez vous mettre la barre plus haut. Cependant si vous êtes un vrai gamer, je doute que cela rallonge du coup de beaucoup plus la durée du jeu à moins que vous ne décidiez de le rejouer à tous les niveaux de difficultés et que vous cherchiez à déverrouiller tous les succès.

En conclusion

Je n’ai pas trouvé de défauts à ce jeu. Il répondait à toutes mes attentes. L’histoire est prenante, les personnages très bien fouillés, le tout est cohérent. La mini-série et le fait de choisir les actions de la partie adverse aux jonctions ajoutent un plus qui le démarque des jeux d’actions classiques.