J’ai essayé pour vous…Un gâteau d’anniversaire tout chocolat

gâteau d'anniversaire tout chocolat

J’avais littéralement craqué lorsque j’avais vu cette recette de gâteau d’anniversaire tout chocolat dans le magazine saveurs n°251(dec. 2018 – jan. 2019). Je l’avais donc précieusement mise de coté pour la faire à l’occasion de l’anniversaire de mon homme. Ce weekend, c’était chose faite 😉

Ingrédients

  • 400 g de pâte d’amande,
  • 200 g de sucre en poudre,
  • 13 œufs,
  • 800 g de chocolat noir,
  • 50 g de beurre doux,
  • 100 g de beurre demi-sel,
  • 25 g de cacao,
  • 50 g de farine,
  • 80 cl de crème liquide,
  • 25 g de miel,
  • de la déco

Les gâteaux

La pâte à gâteau

J’avoue pour commencer que j’ai trouvé les quantités d’ingrédients assez impressionnante. Mais pour ce qui concerne au moins les gâteaux, cela va le faire.

Dans un premier temps travaillez à la feuille dans le bol d’un batteur la pâte d’amande avec 140 g de sucre en poudre. Sur le moment je me suis dit que cela n’allait rien donner mais en fait assez rapidement vos cubes de pâtes d’amande s’homogénéisent avec le sucre et forment un mélange assez souple.

En parallèle, séparez 10 jaunes d’œufs et conservez 4 blancs d’œufs. Vous pouvez faire des meringues si cela vous chante avec les 6 blancs d’œufs en trop. Tandis que le mélange sucre / pâte d’amande tourne dans le batteur, ajoutez y successivement les 10 jaunes d’œufs et 3 œufs entiers.

Notez que dans la recette ils ont noté qu’il fallait 17 œufs. Car vous prenez les jaunes de 10 œufs et les blancs de 4 autres œufs…bref, SVP économisez quatre œufs.

Tamisez la farine et le cacao et ajoutez les à votre mélange.

Dans un autre bol fouettez en neige les 4 blancs d’œufs mis de coté. Ajoutez-y 60 g de sucre en poudre. Au bain marie faites fondre 50g de chocolat noir avec 50g de beurre doux. Incorporez 1/3 des blancs en neige à ce mélange chocolaté. Incorporez ce mélange au tout premier qui a été travaillé à la feuille. Ajoutez y enfin le reste des blancs en neige, le plus délicatement possible.

Versez votre pâte à gâteau dans deux moules à manqué beurrés de diamètre différent. La recette préconise des diamètres de 15 et 18 cm. J’avais 16, 18 et 24 : j’ai opté pour les deux premiers qui m’ont paru les plus proches.

La cuisson

La recette vous invite à les enfournez pour 40 min puis 10 min supplémentaires pour le plus grand des deux. Elle ne précise pas la température…C’est le genre de détail qui me met en rage dans une recette….décidément cette recette n’est pas au point quand même…J’ai enfourné à four chaud 180°C et advienne que pourra.

Ouch vous allez me dire que le plus grand des deux n’a pas aimé les 10 minutes supplémentaires. En effet 5 auraient suffit. Mais pas d’inquiétude ce n’est que de la surface, cela ne s’est pas ressenti lorsqu’on la mangé XD ouf. D’ailleurs le brûlé de toute façon fini en dessous une fois démoulé, ni vu ni connu.

Au montage, nous constaterons que l’écart de diamètre entre les deux gâteaux n’est pas suffisamment significatif pour obtenir une démarcation franche. A le refaire, j’opterai pour au moins 5 cm d’écart entre les deux diamètres de moule.

La ganache

Faites bouillir 50 cl de crème liquide avec les 25 g de miel. En parallèle faites fondre au bain marie 300 g de chocolat noir. Ajoutez y la crème au miel. Puis le beurre demi sel en morceau. Mélangez avec un mixeur plongeant et réfrigérez 30 min.

Le montage du gâteau d’anniversaire tout chocolat

Une fois les gâteaux démoulés et bien refroidis, coupez les dans leur épaisseur de sorte à obtenir 4 disques. Prenez un des plus grand, et garnissez le de ganache. Ajoutez par dessus le disque de même diamètre. Ajoutez une couche de ganache en restant 3 cm loin du bord. Superposez par dessus un des deux petits disques, puis une épaisseur de ganache et enfin le dernier disque.

Comme vous pouvez le constater sur la photo, indépendamment du fait que l’on a l’impression que les 4 disques sont de même diamètre, la ganache ne se tient pas. Pourtant elle est restée 1 heure au réfrigérateur.

Peut être aurait-il mieux valu la mettre au congélateur. Ou revoir sa recette avec du mascarpone par exemple. Ce qui fait que à la coupe nous aurons des épaisseurs de ganache d’un demi cm alors que j’aurai aimé quelque chose d’un peu plus généreux au regard de l’épaisseur des disques de gâteau.

Du coup il m’est resté énormément de ganache (crème au chocolat) dont je n’ai rien pu faire.

Mettez le tout au réfrigérateur le temps de préparer le glaçage.

Pour ce faire hachez 450 g de chocolat. En parallèle faites bouillir 180 g de crème liquide. Versez la sur le chocolat. Lissez le mélange avant d’en napper généreusement votre gâteau. Laissez le réfrigérer au moins 2 h avant de passer à la déco et le servir.

Le magazine avait opté pour une déco framboises fraîches et billes en chocolat. Monsieur n’étant pas un fan des framboises ces dernières ont été remplacées par des roses en sucre. Concrètement vous faites comme vous le voulez à cette étape.

Avis

Au final je l’ai trouvé quand même très bon ce gâteau d’anniversaire tout chocolat. Certes il faut aimer le chocolat noir. C’est quand même l’ingrédient principal.

La pâte à gâteau est très bonne.

Par contre la ganache est à prendre dans une autre recette, celle-ci est décevante, même si à la dégustation cela ne s’est pas ressenti tant que cela. Mais une texture plus aérienne apporterait de la légèreté au gâteau.

Et pour un montage plus réussi le diamètre des moules est également à revoir.

Vous essayez et vous me dites?

J’ai essayé pour vous…Un crumble aux pommes

crumble aux pommes

Le crumble aux pommes est un dessert extrêmement rapide à réaliser. Ici les quantités pour 6 petits ramequins. Mais vous pouvez également décider de préparer votre crumble dans un unique grand plat qui va au four.

Ingrédients

  • 3 ou 4 pommes golden selon leur taille,
  • 4 C à S de sucre muscovado ou de sucre roux,
  • 4 C a S de jus de citron (l’équivalent d’un citron pressé en général),
  • 2 cuillères à café de mélange 5 épices, ou juste de cannelle. Vous pouvez augmenter ou réduire cette quantité selon votre gout. Vous pouvez également ne pas en mettre du tout, mais dans ce cas préférez le sucre muscovado au simple sucre roux,
  • 4 C a S de farine,
  • 40 g de beurre.

Préparation du crumble aux pommes

Commencez par faire chauffer votre four à 200°C et beurrez vos ramequins.

Coupez les pommes en petits cubes et mélangez-les avec le jus de citron et la moitié du sucre et des épices. Garnissez généreusement vos ramequins car à la cuisson les pommes vont fondre et réduire au tiers de leur hauteur crue.

Mélanger le beurre coupé en petits morceaux avec la farine et le reste d’épices et de sucre. Malaxez et frottez bien votre mélange jusqu’à obtenir une texture sableuse. Saupoudrez au dessus des pommes.

Mettez à cuire à four chaud pendant 30 minutes. Dégustez de préférence encore tiède.

Accord mets & thé

Envouthé propose d’accorder au crumble aux pommes le thé Souffle du dragon noir des saisons du thé. Envouthé nous le fait découvrir dans la box de ce mois de Mai comme cela était déjà le cas pour le thé Enchanteur à accorder avec les sablés bio caramel et tonka. Ou le thé Impérial de la Reine à accorder avec les cookies chocolat & caramel.

Ce thé est décrit comme un thé vert zestes d’orange, pomme, cardamome, clou de girofle, poivre rose.

Ce mélange d’épices s’accorde parfaitement avec ceux du crumble. Attention pour ceux qui ne sont pas trop épices, le clou de girofle prédomine en bouche. Pour moi qui adore cela (et qui en ai mis bien plus que deux cuillère à café dans le crumble) c’est top. A éviter tout de même en fin de journée, à moins que vous n’ayez prévu de vous coucher très tard. Cela réveille.

J’ai essayé pour vous…Des cookies chocolat & caramel

cookies chocolat & caramel

Voici une petite recette qui vous permettra de réaliser environ 45 cookies chocolat & caramel.

Ingrédients

  • 60 g de sucre cassonade et 60 g de sucre en poudre,
  • 125 g de beurre,
  • 1 œuf,
  • 175 g de farine,
  • 1/2 sachet de levure chimique,
  • une pincée de sel,
  • une goutte de vanille liquide,
  • 100 g de pépites de chocolat,
  • 70 g de fudge caramel.

Préparation des cookies chocolat & caramel

Commencez par travailler le beurre mou avec les deux sucres. Puis ajoutez l’œuf. Mélangez ensuite avec la farine tamisée, la levure, le sel et la vanille liquide. Enfin incorporez le chocolat et le caramel.

Lorsque votre pâte est homogène déposez en des petits tas sur des plaques de papier sulfurisé. Comptez en moyenne 3 plaques de 15 cookies. Espacez les bien car ils vont s’étaler à la cuisson.

Enfournez plaque par plaque à four préchauffé à 180°C pendant 12 minutes. Laissez les refroidir un peu sur la plaque avant de les en retirer pour ne pas risquer de les casser. Ils sont un peu mous à la sortie du four, c’est normal. Ils seront bien croquants une fois refroidis ne vous inquiétez pas.

Accord mets & thé

L’Envouthé propose d’accorder aux cookies chocolat & caramel le Thé Impérial de la reine de Jardin d’Asie. Envouthé nous le fait découvrir dans la box de ce mois de Mai comme cela était déjà le cas pour le thé Enchanteur à accorder avec les sablés bio caramel et tonka.

Ce thé est décrit comme un thé vert Sencha de chine et thé noir parfumé au caramel, miel et pain d’épice, arômes, écorce de cannelle, d’orange et de citron.

Très sincèrement, pour moi qui adore le thé noir, c’est un réconfortant +++. Et l’association avec les cookies est au top. On regrette presque que ce soit aussi bon car on sait d’avance que l’on ne pourra pas résister de se refaire le même goûter le lendemain 😉

J’ai essayé pour vous…La box Ookies Avril 2019

Box Ookies Avril

Le mois dernier je vous présentais la box Ookies de pâtisserie pour enfants que nous avons essayé avec P’tit bout.

Pour Avril, en l’occasion des fêtes de Pâques, nous avons profité de ce jour férié pour réaliser la gourmande tarte au chocolat. Miam.

Contenu de la box de Avril 2019

Sont inclus dans cette box Ookies Avril des palets de chocolat lactée Caramel Barry, du sucre bio, un mélange pour palet breton, des fleurs décoratives comestibles, des œufs pralinés, une poche en plastique et un moule à tarte en carton.

La recette est composée de deux étapes : la confection du sablé et celle de la ganache. Cette seconde étape est à mon sens assez délicate pour un enfant. Il est donc essentiel que vous restiez quand même derrière.

Le sablé

Nous avons commencé par confectionner le sablé plutôt que la ganache. De sorte à ce que ce dernier ai le temps de bien refroidir, vu que nous avions le temps.

Une fois que vous avez séparé les jaunes d’œufs des blancs, cette partie de la recette peut se faire en relative autonomie. Il s’agit de battre le sucre avec les jaunes d’œufs pour obtenir une mousse. Puis y ajouter le beurre pommade et enfin le mélange pour sablé. Il a fallu que j’intervienne en mettant la pâte quelques minutes au réfrigérateur car, malaxée généreusement, elle était devenue trop collante pour ne pas se déchirer.

La boule de pâte est étalée à la main sur le plan de travail et un cercle découpé en utilisant le gabarit du moule en carton. Une fois le disque de pâte découpé et posé au fond du moule, P’tit bout a repris la main en le piquant à la fourchette pour éviter les bulles.

Puis une fois le sablé cuit nous l’avons laissé sur le plan de travail le temps d’aller déjeuner.

La ganache

Faire fondre le chocolat au bain marie a été une découverte pour P’tit bout. Il était très fier de pouvoir se placer au dessus des plaques de cuisson même si elles étaient éteintes. Bien entendu je me suis chargée de verser l’eau chaude dans le grand récipient avant qu’il n’y pose la casserole de chocolat à faire fondre. L’idée n’était pas de l’ébouillanter. Y rajouter ensuite la crème liquide et mettre le tout à refroidir une heure au congélateur ne posait pas de difficulté.

Là où cela se complique c’est une fois la ganache montée au batteur, de la pocher sur le sablé. Sablé que l’on a bien entendu préalablement démoulé.

Il a essayé mais ce n’est quand même pas évident. J’ai pris le relais pour avoir quelque chose qui ressemble un peu à l’original et qu’il soit satisfait du résultat final.

Par contre décorer ensuite la tarte avec les fleurs et les œufs en chocolat a été un réel plaisir pour lui. D’ailleurs il me semble bien qu’il y avait 8 œufs initialement dans le sachet… Elle a l’air petite de premier abord, mais vous pourrez y découper 6 parts facilement. La ganache chocolat-caramel est plutôt sucrée. Des petites parts ce n’est pas plus mal.

Avis

Pas de découpages créatifs dans cette box. Des étapes beaucoup plus techniques. Un résultat toujours aussi bon que beau. P’tit bout toujours partant pour en réaliser une autre. La technicité ne l’a pas découragé. Alors Rdv en Mai 😉

J’ai essayé pour vous…La méthode batch cooking

Batch cooking, kesako? Il s’agit de consacrer 2 h de son temps le week-end pour préparer du fait maison pour les 5 soirs de la semaine. De sorte à ne pas être de corvée de cuisine le soir en rentrant du boulot et céder à la tentation du plat tout préparé.

Comment j’ai procédé

Je n’y suis pas allée à l’aveugle. Pour optimiser ce temps de cuisine l’idée est quand même d’avoir des bases dans les plats qui soient communes. Sauf que je suis incapable spontanément de me dire « tient si je préparais ceci avec les restes de cela je pourrais faire ce quelque chose d’autre. »

Du coup je me suis appuyée sur les deux ouvrages de Caroline Pessin En 2h je cuisine pour toute la semaine.

Les deux ouvrages sont construits sur le même principe et sont très didacticiels. 4 semaines par saison (oui vous avez bien compté même avec les deux livres il n’y a pas de quoi tourner une année complète). Chaque semaine se décompose de la façon suivante :

  • La liste des courses,
  • Le menu de la semaine,
  • La liste des ustensiles dont vous allez avoir besoin,
  • Le pas à pas,
  • Ce qu’il y a à faire chaque soir avant de pouvoir passer à table.

Test de la semaine Hiver # 1 du tome cuisine light

Le menu :

  • Lundi : Saumon mariné aux agrumes, purée de carottes à la citronnelle,
  • Mardi : Entrée – Pommes au four au chèvre, noix et miel / Plat – Bol de polenta légère aux champignons,
  • Mercredi : Entrée – Soupe de poireaux à la coriandre / Plat – Boulettes de lentilles corail,
  • Jeudi : tartines de guacamoles allégé, salade chou rouge, pommes et œufs durs,
  • Vendredi : Curry de crevettes.

Le résultat :

Vous partez de ceci :

Et au bout de votre long labeur vous obtenez plusieurs boites hermétiques pleines, à conserver pour partie au réfrigérateur et l’autre au congélateur.

Sur la semaine cela vous donne dans votre assiette ceci :

Bilan

Ce n’est pas uniquement celui de la première semaine de test mais également des deux qui ont suivi.

Points positifs :

  • Le soir en 15 minutes c’est plié. Ce qui me laisse un temps considérable à passer avec P’tit bout. Il est ravi car le « non je ne peux pas je dois préparer le repas » il n’aime pas trop.
  • Dans l’ensemble les recettes sont plutôt bonnes. Nous n’avons pas aimé les boulettes de lentilles corail par ex mais hormis ce plat sur les trois semaines il n’y en a pas un autre qui m’ai déplu. Mention spéciale même pour le velouté de topinambours aux saint jacques poêlées (hiver # 2 – cuisine light).
  • A la caisse cela représente des courses normales, ce n’est pas plus cher.

Points négatifs

Au niveau des quantités j’ai trouvé que certains soirs il y en avait beaucoup trop entre l’entrée et le plat et d’autres fois pas assez. Je pense notamment au soir où il n’y avait qu’un minestrone pour dîner. Monsieur avait clairement encore faim (hiver # 2 – cuisine light également. Cela tient probablement au light en même temps, perso cela m’allait bien).

Cela ne prend pas 2h. Désolée de vous faire revenir à la réalité. En fait si, j’abuse. Cela peux prendre 2h si vous avez une cuisine assez grande pour pouvoir laisser en plan toute la vaisselle sale en ayant toujours accès à votre évier, et suffisamment d’ustensiles pour ne pas avoir à réutiliser un dont vous avez déjà eu besoin dans la demi-heure précédente.

Mais vous imaginez bien qu’après avoir cuisiné toute cette quantité de plats vous vous retrouvez avec une montagne de vaisselle et une cuisine dans un drôle d’état.

Après trois essais j’arrive à plier en 3 heures tout le cycle depuis l’étape « je lave mes légumes » à l’étape « je passe le dernier coup de torchon propre pendant que le lave vaisselle ronronne ». Et…3h dans un week-end ben l’air de rien…ça fait quand même beaucoup.

Conclusion

L’idée de pouvoir passer plus de temps avec P’tit bout en semaine m’emballe énormément. Pour cette unique raison je sais que je referais des semaines batch cooking. Par contre le faire tous les week-end systématiquement me parait impossible car vous ne pouvez pas planifier ce jour là de grande ballade. Or avec les beaux jours qui arrivent avouez que l’on a quand même envie de sortir prendre l’air 😉

Et vous? Comment vous organisez vous pour les repas de la semaine? Vous faites au fur et à mesure ou vous vous avancez le week end? Que pensez vous de la méthode batch cooking?