J’ai essayé pour vous…Les Aventuriers du rail : mon premier voyage

Les aventuriers du rail : mon premier voyage

J’ai essayé pour vous…Les Aventuriers du rail : mon premier voyage

 

Cela faisait un moment que je voulais découvrir ce jeu de plateau. Cependant j’ai vite était refroidie par le nombre impressionnant d’éditions différentes. Je ne savais plus par laquelle commencer. Comme l’idée était d’y jouer avec P’tit bout, j’ai finalement décidé de commencer par la version « mon premier voyage » censée être la version d’initiation à la version classique.

Pour quel public ?

Contrairement à son aîné recommandé à partir de 8 ans, cette version s’adresse aux  6 ans et +. On peut y jouer de 2 à 4 joueurs. La partie dure entre 10 et 30 min. Les règles sont très faciles d’accès. En moins de 10 min, P’tit bout avait compris le principe. Il est possible d’élaborer en fonction des cartes que vous avez en main quelque chose qui ressemble à un début de stratégie (ce n’est pas Risk non plus entendons nous).

Le matériel :

Les aventuriers du rail : mon premier voyage  Les aventuriers du rail : mon premier voyage  Les aventuriers du rail : mon premier voyage

Le jeu se compose :

  • d’un grand plateau,
  • 4 couleurs de wagons en plastiques,
  • des cartes « tickets » qui indiquent deux destinations à relier,
  • des cartes « train » de 6 couleurs différentes + une multicolore.

Le matériel est de très bonne qualité. Avec de belles illustrations colorées qui rendent le jeu d’autant plus ludique.

Déroulement d’une partie :

Chaque joueur choisit une couleur de wagons. Il lui est remis des cartes « tickets » et des cartes « trains ».

Sur le plateau, vous pouvez voir que les villes sont reliées entre elles par une à 3 cases colorées : les rails. Pour pouvoir poser un wagon sur un rail, le joueurs doit avoir en main une carte train de la même couleur que le rail. Une carte train multicolore peut être jouée à la place de n’importe quelle couleur. S’il n’a pas les bonnes couleurs en main, le joueur pioche. Une fois qu’il a commencé un chemin, il reste sur la même couleur de rails.

Ainsi par exemple si vous regardez le bas du plateau, pour joindre Rome depuis Athènes il y a des rails bleus et des rails blancs. Il n’est pas autorisé d’alterner un coup sur chaque. De même il n’est pas possible pour un même joueur de compléter deux lignes parallèles. Ce serait trop bloquant pour les autres joueurs.

Le joueur va chercher à poser ses wagons de sorte à relier entre elles les villes indiquées sur ses cartes « tickets ».

A savoir que s’il relie entre elles une des 3 villes de l’Est à une des 3 villes de l’Ouest, il réalise une « Grande traversée » et obtient la carte suivante. Elle équivaut à une carte « ticket » validée.

Les aventuriers du rail : mon premier voyage

 

Le premier joueurs qui a validé 6 tickets remporte le ticket d’or et gagne la partie. A défaut, si un des joueurs ne dispose plus de wagons à poser, la partie est finie. C’est alors le joueur qui a validé le plus de tickets qui l’emporte.

Les aventuriers du rail : mon premier voyage

 

En conclusion

Les parties sont assez rapides si on compare à un monopoly par exemple. Ceci permet de maintenir l’attention d’un petit jusqu’au bout. Voir même d’avoir le temps de pouvoir enchaîner avec une seconde partie s’il veut sa revanche. Les règles sont facile d’accès sans que pour le jeu soit simpliste pour autant. Il faut un minimum réfléchir pour optimiser sa trajectoire et empocher le maximum de tickets en un minimum de cartes trains à poser.

Petit bonus, on en profite pour apprendre les noms de certaines grandes capitales.

Je ne trouve aucun défaut à ce jeu. Cependant n’ayant pas joué à la version classique, je me demande quelles sont les différences.

Vous qui y avez joué, pouvez vous nous éclairer?

Laisser un commentaire