J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent La moufle

La moufle

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent La moufle

Cette semaine, un conte d’hiver pour les tout-petits.

J’aime tout particulièrement la version de Florence Desnouveaux aux éditions Didier Jeunesse de ce conte russe.

Les tout-petits aiment bien en général les histoires à répétition. A lire et relire sans modération dès 3 ans.

La sonorité du texte

Le texte est découpé comme une comptine. On découvre la souris, puis le lapin, le renard, le sanglier et enfin…l’ours. Selon la même ritournelle. Les bruits de pas ch’krii, ch’kriii, ch’kriii…L’interpellation « quelle aubaine! Une maison de laine! Y’a quelqu’un? ». Les enfants font d’eux mêmes les réponses de Souris au bout de la seconde lecture du conte. Au fur et à mesure que la moufle se remplit, ses occupants modifient légèrement leurs discours. Quel bonheur ! Quelle chaleur! Quelle erreur!

Jusqu’à l’arrivée de Ours potelé, un peu bêta, qui bien que non invité veut quand même entrer. Et là les petits bouts sont très amusés car ils voient arriver la catastrophe qui va suivre. Une petite dose de suspens mais non, c’est bien ça, la moufle finit par craquer.

C’est très amusant à raconter car il y a de nombreuses voix à moduler, des sons à reproduire.

Les illustrations qui portent l’action

Les illustrations intègrent les bruitages du texte qui vont être écrits en caractère de plus en plus gros. Selon leur taille les animaux ne font pas le même volume de bruits de pas. On entendrait presque les coutures de la moufle craquer lorsque l’ours veut entrer voir ce qui s’y passe. Une couleur est associée à chaque personnage dans les dialogues. On voit bien combien il fait froid hors de la moufle. Des congères au bout des oreilles du lapin et de la queue du renard. La goutte au nez de chacun des personnages. On observe également l’évolution de l’humeur des personnages à un âge où on apprend les émotions: les sourires de contentement de souris et renard qui se transforment en dépit après l’arrivée de sanglier.

 

  

 

C’est comme ci,

c’est comme ça,

le conte finit là !

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

Laisser un commentaire