J’ai essayé pour vous…de suivre un DIY selon les consignes de P’tit bout

J’ai essayé pour vous…de suivre un DIY selon les consignes de P’tit bout

Une fois n’est pas coutume, cette fois-ci P’tit bout a voulu inverser les rôles. C’est lui qui a animé notre atelier créatif. Il s’est fortement inspiré d’un bricolage réalisé en TAP à la période de la fête de Pâques. Il tenait à ce que je partage ce moment avec vous sur ce blog, comme je le fais de temps en temps pour les bricolages réalisés à la maison. Cette cocotte en carton servira de base décorative pour un pot à crayon ou faire germer des graines.

Les matériaux à assembler

  • boîte d’œufs (sans les œufs)
  • ciseaux
  • pinceau
  • feutrine rouge
  • peinture blanche
  • colle liquide
  • feutre noir
  • pot de petit suisse (vide lui aussi)

Les différentes étapes de la confection

Commencez par découper un coin de la boite d’œufs en y conservant accolée une des colonnes. Vous devez obtenir ceci :

Peignez le intégralement en blanc.

Découpez dans la feutrine une crête et deux triangles rouges de tailles égales.

 

Une fois la peinture blanche sèche, collez la crête au sommet de la colonne en masquant autant que possible le trou. Utilisez les deux triangles pour confectionner un bec en les collant cote à cote telle une petite tente.

Enfin, dessinez lui deux grands yeux au feutre noir, de face ou sur les cotés selon votre inspiration.

P’tit bout pour cette version a voulu en faire un pot à crayon. C’est la raison pour laquelle il a fait le choix du pot de petit suisse à poser. On peut y ranger des crayons de couleurs de petite taille, tels que ceux remis aux enfants dans les restaurants pour les faire patienter.

Dans la version originale du TAP, c’est une demi coquille d’œuf qui remplaçait le pot de petit suisse. Le fond de la coquille avait été tapissé de coton humide et des graines de lentilles y avaient été mises pour germer. C’était plutôt mignon.

 

 

Laisser un commentaire