J’ai essayé pour vous…Un Totoro en patarev

Totoro en patarev

J’ai essayé pour vous…Un Totoro en patarev

 

Je me suis inspirée de la rubrique dessin art’nimés du numéro de la revue Dada consacrée à Miyazaki pour proposer à P’tit bout de réaliser un Totoro en patarev. Totoro, c’est l’adorable créature fantastique de l’animé éponyme que je lui ai fait découvrir récemment. On craque tous pour cette boule de poils.

La Patarev

Il s’agit d’une pâte à modeler qui durcit à l’air libre, proposée par la marque Sentosphère. Vous pouvez la trouver en tube de 10 pots de couleurs différentes ou en différents coffrets découvertes. Elle ne colle pas aux doigts et ne tache pas. Aussi elle s’effrite beaucoup moins qu’une pâte à modeler classique. Elle permet de réaliser de petites figurines, des portes clefs, des décorations de bout de crayon, des broches, etc dès l’age de 5 ans avec plus ou moins de succès.

Les couleurs peuvent être mélangées entre elles pour en créer une nouvelle. Il vous faudra malaxer quelques minutes pour obtenir une texture homogène si vous ne voulez pas avoir un effet marbré.

Les différentes étapes du Totoro

Voici une idée de créature en patarev réalisable à partir de 7 ans.

1 Les couleurs

Nous avons utilisé des pots de couleur blanc, noir, violet, jaune et rouge.

Nous avons tout d’abord créé les couleurs qui nous intéressaient. Selon que vous voulez un Totoro qui tend plus vers le gris, le mauve ou le bleu, vous adapterez votre mélange.

Pour obtenir notre mauve nous avons mélangé à part égale du violet et du blanc. Puis nous y avons progressivement ajouté du noir. Attention le noir fonce très rapidement la couleur. Il vous faudra une quantité importante de mauve.

Pour obtenir la couleur du bidon, nous avons mélangé à parts égales du rouge, du jaune et du blanc.

2 Les formes

Ensuite nous avons préparé nos formes.

En premier une grosse boule légèrement ovale et aplatie sur le bas pour qu’il puisse tenir debout, pour le corps.

Les oreilles sont à confectionner dans le même coloris en leur donnant une forme de pointe de flèche. Prévoyez un bout assez long et aplati qui vous servira à fixer les oreilles sur l’arrière de la tête de votre créature.

Vous pouvez également prévoir une boule pour lui faire une queue façon castor sur le derrière. Prévoyez également deux ovales allongé pour les bras et un boudin très fin que vous découperez en mini tronçons pour les marques en écaille sur le bidon.

Avec la couleur rose confectionnez un disque le plus plat possible.

Enfin réalisez avec la pâte noire les moustaches, le nez, la bouche et les yeux. A ce sujet la recommandation de la revue est la suivante « l’expression du regard est très importante, c’est ce qui donne l’impression que ta créature est vivante. Pour cela, met toujours un petit peu de blanc dans l’œil, cela donne de l’éclat« .

3 L’assemblage

Commencez par fixer les oreilles et la queue. Puis posez le plus délicatement possible le disque rose de sorte à ce qu’il recouvre toute la moitié inférieure de l’ovale. Ajoutez lui ses bras, ses yeux, son nez et sa bouche. Puis délicatement posez les vermicelles mauve sur son bidon pour le faire ressembler autant que possible à l’original. Enfin ajoutez les moustaches.

Il n’y a plus qu’à le laisser sécher plusieurs heures.

Vous pouvez le laisser tel quel en figurine ou lui ajouter avant qu’il ne sèche une attache de porte clef.

Vous pouvez également si vous voulez en faire un porte bonheur écrire un mot sur une petite feuille de papier que vous aurez glissé à l’étape 2 au centre de la grosse boule mauve.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.