J’ai essayé pour vous…L’art de perdre de Alice Zeniter

l'art de perdre

D’emblée le format du livre pourrait faire peur. 500 pages cela ne se lit pas en deux jours à priori, mais du moment que c’est intéressant cela devrait aller. Et effectivement une fois le livre débuté on ne compte plus les pages.

Edité par Flammarion, ce livre paraîtra à la fin du mois en format de poche chez J’ai Lu.

Il a remporté en 2017 de nombreux prix dont principalement le prix littéraire Le Monde et le prix Goncourt des Lycéens.

De quoi s’agit-il ?

Pour ma part il m’a permis d’explorer et creuser l’histoire de la prise d’indépendance de l’Algérie. Un événement dont on entend toujours parler 50 ans après. Avec des versions tellement différentes selon l’interlocuteur que parfois l’on se demande si toutes ces personnes parlent bien du même événement.

Un événement qui a laissé place à des crises identitaires importantes de part et d’autre de la méditerranée, source de beaucoup d’insatisfaction, de rancœur, de racisme aussi.

Alice Zeniter prend ici le parti de raconter l’Histoire du point de vue d’un Harki et sa descendance, à priori donc de celui d’un perdant de cette guerre. Un point de vue non neutre puisque cela rejoint l’histoire de sa propre famille même si le parallèle s’arrêtera ici. En effet ce n’est pas un roman autobiographique retraçant l’histoire de sa famille mais bien une fiction.

Quel style littéraire?

L’écriture est simple. Sans fioriture. Elle s’efface au profit de l’histoire. Je n’ai pas terminé ce roman éblouie par sa qualité littéraire mais bien par intérêt pour le sujet.

Le fait de tracer l’Histoire à travers une saga familiale qui débute avec Ali le patriarche et se termine avec sa petite fille Naïma permet une proximité et un échange de points de vus intéressant.

Cela nous permet de nous immerger plus facilement dans le vécu de ces personnes et de comprendre leurs doutes, leurs choix, les difficultés rencontrés, les non dits, les attitudes, les fausses interprétations.

Une remise en question de nos propres interprétations aussi et de notre capacité à nous mettre « à la place de » pour mieux comprendre.

Une belle lecture, ne serait ce que pour étayer sa propre culture sur le sujet sans passer par un format plus documentaire qui pourrait s’avérer plus assommant et moins immersif.

Cette lecture met fin à la liste de la sélection Babelio des livres les plus populaires de 2017. En fin de semaine je reprendrai dans un billet mon propre classement de cette liste en fonction de mes propres goûts 😉

J’ai essayé pour vous…Une Playlist pour se détendre après le travail

Playlist pour l'été

Histoire de décompresser une fois de retour à la maison après une grosse journée, le n° 4 du magazine Be Positive nous propose une playlist plutôt longue et assez hétéroclite pour que chacun y trouve son bonheur.

Voici les liens Spotify pour vous aider à retrouver rapidement les morceaux :

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 03-2019

Idées de menus semaine 03-2019

Oula cela fait une éternité que cette rubrique est à l’abandon dis donc.

Tout d’abord mes meilleurs vœux à tous pour cette nouvelle année. Regardez comme elles sont jolies ces fèves ^^, je suis fan.

La troisième semaine de l’année (mazette, déjà?!!) arrive à petit pas. Ma formation est presque terminée et mes débuts dans mon nouveau poste ne devrait plus tarder. Chouette 🙂

Qu’avez vous prévu pour votre weekend? Profiter des soldes peut-être? De mon coté il sera surtout question de ranger toute la déco de Noël, défaire le sapin etc. Il serait temps XD.

Pour d’autres idées menus c’est par ici > menus semaine 51-2018

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent les aventures de Lester et Bob

Lester et Bob

Format du livre

Il s’agit d’un recueil de six aventures précédées d’un prélude de présentation des deux personnages.

Cet ouvrage de 63 pages est édité dans la collection mouche de l’école des loisirs. Il est écrit et illustré par Ole Könnecke.

Il est accessible pour un jeune lecteur dès le milieu du CP. La lecture pourra être fractionnée au rythme de chaque aventure selon le niveau de concentration du lecteur.

L’histoire

« C’est l’histoire de deux amis inséparables. Lester est populaire, curieux et très bavard. Bob, lui, ne dit jamais un mot de trop. Il est calme et discret.

Mesdames et Messieurs voici Lester et Bob! »

Les nouvelles sont de courtes aventures qui ne nécessitent pas un gros effort de compréhension dans le sens où il n’y a pas d’intrigue complexe à suivre. Cependant elles traitent toutes de l’amitié entre Lester et Bob et des relations complexes que celle-ci peut entraîner. Alors même que tout semble les différencier tant par leur caractère que leur comportement, ils restent amis.

Il sera intéressant de pouvoir faire réfléchir l’enfant sur ce sujet. On peux être amis sans se ressembler. Lester semble toujours chercher à truander Bob, notamment pour avoir une part des gâteaux qu’il prépare, mais Bob est-il vraiment si crédule que cela? Ou, au fond, il aime bien quand même partager ses gâteaux avec son ami Lester?

Les illustrations

Ce roman propose systématiquement le texte sur la page de gauche et une illustration sur la page de droite. L’illustration permet à l’enfant de mieux visualiser la scène décrite et contribue ainsi à une meilleure compréhension.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous …des produits du shop belle au naturel

Belle au naturel vous propose une box mensuelle mais également la possibilité d’acheter en ligne à l’unité dans leur shop les produits qui vous font de l’œil.

Leur mot d’ordre : des produits grands format 100% bio.

J’ai craqué pour leur box de décembre qui contenait deux produits que je convoitais : le baume solide hydratant Bio pour le corps au beurre de karité et de cacao de Savon Stories et l’éponge konjac à l’argile rouge.

Rétrospective des 4 produits essayés :

Le baume solide hydratant Bio pour le corps au beurre de karité et de cacao de Savon Stories

Il s’agit d’un baume pour le corps qui va fondre au contact de la chaleur de votre peau. Un seul passage suffit puis vous massez la pellicule qui se sera posée sur votre peau pour aider à l’absorption du baume.

Les +

  • INCI attribue à sa composition un 20/20.
  • Il sent divinement bon. L’emballage indique neroli/lavande/mandarine. Pas d’inquiétude pour celles qui ne supportent pas trop la lavande, ce n’est pas la note la plus prononcée. Celle des agrumes reste dominante.
  • C’est génial à appliquer et vous pouvez enfiler directement vos vêtement sans craintes, cela ne colle pas. Votre peau est hydratée, vous sentez bon et vous ne tachez pas vos vêtements. Le top quoi.
  • Il coûte 16 €. Cela semble être un prix qui fait consensus car je n’ai pas trouvé de variante sur d’autres sites de cosmétiques bio.
  • Cocorico, bien que originaire d’Angleterre, une unité familiale de production est implantée dans le Vaucluse.

Les –

Eh bien…Je n’en trouve pas XD

L’éponge konjac à l’argile rouge

Cela faisait un moment que je désespérais de trouver une éponge efficace pour le visage pour dégager une bonne fois pour toute les disques de cotons démaquillants et autre éponge galette rappeuse.

Les +

  • Ce produit est 100% naturel, sans conservateur ni paraben et 100% biodégradable.
  • L’argile rouge contribue à un effet bonne mine.
  • Efficacité au top. Une fois le visage démaquillé avec l’huile de Caudalie, je passe l’éponge sans rien ajouter comme produit dessus et la peau est complètement nettoyée. C’est très doux au contact.
  • Une cordelette lui a été passée au travers, ce qui vous permettra de la suspendre pour bien la laisser sécher et prolonger sa durée de vie. Je ne sais pas de combien sera celle-ci mais en tout cas après 3 semaines d’utilisation elle n’a pas bougé d’un poil.
  • Elle coûte 7 € pour une éponge de diamètre 8 cm. On la trouve à tous les prix sur le net mais le diamètre n’est pas précisé sur les autres sites ce qui rend la comparaison difficile. 7 € reste le prix dans la moyenne basse globalement constaté.

Les –

  • Il faut anticiper son utilisation en pensant à l’hydrater 3 minutes dans un bol d’eau tiède avant de l’utiliser. Mais bon à priori si vous avez le réflexe de commencer votre routine ainsi, il n’y a pas de raison de vous retrouver pris de court au moment où vous en aurez besoin.

L’huile de beauté Kaé

Il s’agit d’une huile 100% huile d’argan bio. Autrement dit encore un 20/20 pour la composition.

Les +

  • Je l’utilise en soin pour les cheveux en remplacement des produits très chimiques que j’utilise habituellement pour discipliner mes boucles. En contrepartie je tire mes cheveux en une tresse pour que cela ne frisotte pas dans tous les sens. En 3 semaines l’effet est top. Au bout de 10 jours ils étaient déjà plus souples et soyeux. Mon coiffeur m’en a fait part en défaisant la tresse.
  • Basée à Essaouira, la coopérative sélectionnée par Kaé est encadrée par une ONG française et oeuvre pour l’amélioration de la condition féminine.

Les –

  • 39 € les 50 Ml ça fait cher… Mais bon la marque se veut comme étant au sommet du bio-luxe.
  • Sachant qu’en 3 semaines la moitié du flacon quasiment est déjà tombée… Je ne pourrais pas suivre. Léa nature propose une huile d’argan 100% bio à 20.70 € les 100 Ml. Certes le flacon est beaucoup moins classe mais franchement keskonsenfou. J’essaie et je vous dis 😉

Le masque-baume nuit hydratante éclat Nominoë

Il s’agit d’un masque à appliquer 10 à 15 minutes le soir avant d’aller se coucher, une fois par semaine. Puis vous massez jusqu’à absorption complète et le laissez agir toute la nuit. Et le matin au réveil vous passez votre éponge de konjac pour nettoyer votre peau 😉

Les +

  • Le produit est très confortable, il ne forme pas une croûte dans laquelle vous avez l’impression que votre visage va se figer comme certains masques.
  • Sa texture est nacrée, j’ai été surprise à la première utilisation, je ne m’attendais pas à cet effet girly.
  • L’effet « éclat » est visible dès la première utilisation. Je n’ai pas trouvé par contre que les traits étaient davantage lissés. C’est agréable à poser, le tube y passera certainement.
  • Cocorico encore, il s’agit d’un produit Breton.

Les –

  • Seulement 14.9/20 sur INCI. Ce qui est tout à fait honorable rassurez vous mais bon ce n’est pas 20/20. Cela est dû à quelques composants tels que les 2 colorants qui contribuent à la jolie couleur nacrée (eh oui on ne peut pas tout avoir), le parfum et quelques conservateurs.
  • A 25 €, bien que l’expérience était intéressante, je sais que je ne le rachèterai pas immédiatement dès la fin du tube actuel. Peux être à l’occasion de sa parution dans une prochaine box pour bénéficier d’un prix d’ensemble plus intéressant.

Alors, y-a-t-il des produits de ce test qui vous tentent? Le baume pour le corps de Savon Stories est mon grand chouchou.