J’ai essayé pour vous…L’exposition Picasso donner à voir

J’ai essayé pour vous…L’exposition Picasso donner à voir

 

Dans moins d’un mois, l’exposition Picasso donner à voir actuellement au Musé Fabre jusqu’au 23 Septembre 2018 sera terminée.

Si vous n’avez pas encore eu le temps de la visiter, elle est grandement recommandée. C’est l’évènement culturel incontournable de la saison pour tous les amateurs d’art. La présentation de l’exposition selon une organisation chronologique a été controversée par les addicts. Je trouve au contraire que cela permet au grand public de voir l’évolution du style de l’artiste au fil du temps et de ses expérimentations. Expérimentations plus ou moins réussies d’ailleurs. Je ne sais pas s’il est possible d’aimer l’intégralité de son œuvre tant elle est diversifiée. Personnellement j’en adore certaines alors que d’autres m’ont rebutée.

Dans le billet consacré aux activités de l’été pour les enfants je vous avais évoqué que pendant les vacances scolaires des visites guidées spécialement adaptées pour les plus jeunes étaient organisées. Néanmoins lorsque nous nous y sommes rendus il y a un peu plus d’une quinzaine de jours avec P’tit bout, nous avons opté pour une autre version.

En effet nous nous sommes équipés de l’application spécialement conçue pour cette visite. Elle est téléchargeable gratuitement : Picasso-donner à voir sur le Play Store et OS Androïd.

Deux façons d’utiliser cette application :

  • Une version adulte, écouteurs sur les oreilles, vous permet en poésie et en musique de faire un focus sur 21 œuvres en particulier.
  • Une version enfant via des mini jeux sur le smartphone permettant de regarder plus en détail 12 œuvres. A utiliser en mode muet bien sur si vous ne voulez pas que votre téléphone sonne subitement dans le musée et vous fasse virer.

Vous vous doutez que c’est la version enfant que nous avons exploré.

Les + de l’application

Sans l’application, concrètement, P’tit bout serait passé en trombe devant toutes les œuvres, et en moins de 30 minutes nous aurions fait le tour. Alors que là, pendant qu’il explorait l’application j’avais le temps de lire les panneaux qui m’intéressaient et de prendre mon temps pour apprécier l’expo.

Il ne s’est pas agi de juste l’occuper mais également de vraiment le faire réagir face à ce qu’il regardait. Tel que retrouver les couleurs utilisées dans la toile sur une palette virtuelle. Reconstituer un tableau façon puzzle. Exprimer les émotions que nous inspire tel autre tableau. Jouer au jeu des similitudes lorsque Picasso s’inspire d’une autre œuvre (ici les femmes d’Alger de Delacroix). Enfin réaliser son selfie cubiste.

P’tit bout a bien apprécié ce format de visite qui le changeait des visites guidées où il ne peut pas aller à son rythme et observer s’il le souhaite une toile sur laquelle le guide ne s’attarde pas.

Les – de l’application

Certains des mini jeux sont un peu trop vagues dans leur finalité. On ne sait pas si l’objectif est atteint ou pas. Ce qui porte à confusion avec ceux où il est clairement annoncé un bravo. Mais cela reste marginal et il suffit de dire à l’enfant qu’il n’y a pas de bravo car il n’y a pas en l’occurrence de bon ou mauvais choix

Un autre consiste à reproduire l’empilement d’objets d’un assemblage. La sensibilité est tellement importante que c’est trop difficile, les objets volent dans tous les sens.

Petit bonus : la librairie Sauramps au musée

Un passage par la librairie après la visite reste pour nous un incontournable.

De quoi s’acheter de la jolie papeterie pour la rentrée. Ou des cartes postales pour permettre à P’tit bout de garder à l’esprit les œuvres qui l’on marqué.

Picasso donner à voir

 

Et vous? L’avez vous visité? Qu’en avez vous pensé?

J’ai essayé pour vous….My agenda 2018-2019

J’ai essayé pour vous….My agenda 2018-2019

 

J’ai découvert My agenda grâce au magnifique blog et article de Hapiness Maker sur le sujet.

Cela tombait idéalement car j’avais besoin de trouver une alternative à mon bujo. En effet  j’ai mis beaucoup d’entrain à customiser le mien ces 6 derniers mois. J’aime beaucoup l’idée de pouvoir griffonner par ci par là des petits dessins, tout en ayant un outil d’organisation personnelle fonctionnel. Juste pour mémoire, je n’utilise mon Bujo que pour ma vie perso. Pour ma vie pro j’utilise le semainier de chez Moleskine, parce qu’il me faut un truc classe et sérieux sans petites fleurs et oiseaux décorant les pages XD.

Cependant comme je le craignais le Bujo a trouvé sa limite dans ma capacité à créer les semaines suffisamment à l’avance. Il m’est arrivé à plusieurs reprises le besoin de noter un RDV ou anticiper un événement et ne pas pouvoir car les pages de la semaine correspondante n’étaient pas encore créées…Donc sauf à pré-construire mon bujo intégralement 12 mois à l’avance, je n’arriverais pas à surmonter ce problème.

Ce que j’ai beaucoup aimé dans My agenda

  • Déjà c’est une marque française et je suis un peu chauvine sur les bords.
  • Je suis fan de la couverture. Je trouve le mandala qui orne la couverture magnifique.
  • Les planches de Stickers sont au top par rapport à celles qui avaient été fournies avec le Bullet Journal mémoniak ou le semainier moleskine. Notez que vous pouvez les acheter individuellement sans l’agenda 😉
  • La livraison est très rapide.
  • L’emballage soigné à la réception du colis, comprenant des petites attentions, donne l’impression de déballer une box. J’ai beaucoup aimé.
  • Les pages de préparation mensuelle sont ornées de frises qui peuvent également faire office de coloriages façon art-thérapie au besoin.

Ce que j’ai moins aimé

  • Je vais avoir du mal avec l’ordre des pages. Je me suis beaucoup habituée à avoir les pages concernant un même mois qui s’enchaînent. En commençant par une page décorée qui annonce le mois. Puis le calendrier mensuel pour avoir une vue d’ensemble. Suivi de la double page de préparation du mois. Et ensuite les semaines qui concernent le mois. Et ainsi de suite de mois en mois. Ici les pages de préparation s’enchaînent toutes. Viennent ensuite toutes celles des calendriers mensuels. Puis les 52 semaines. C’est bien dommage. Toutefois il y a quelques annotations permettant de naviguer entre ces pages facilement. Il faut voir. Je ne suis pas convaincue.
  • Hormis des pages libres à la fin de l’agenda, il n’y a pas d’autres espaces pour tenir des listes ou faire des petits dessins en cours de mois.
  • La qualité du papier est légèrement en dessous de ce que j’aurai aimé. Et il est trop blanc.

En conclusion

Vu le manque de temps que j’ai eu pour anticiper les pages dont j’avais besoin pour mon Bujo, My agenda est un excellent compromis. Les doubles pages de préparation mensuelle paraissent très fonctionnelles. En le customisant un peu avec des masking tape décorés pour créer des signets pour s’y retrouver plus rapidement, il sera un bon outils de planification pour les mois qui arrivent.

 

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 35-2018

Idées de menus – semaine 35-2018

 menus semaine 34-2018 < menus semaine 35-2018

Bonjour à vous tous,

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Sob les vacances sont déjà finies. Une semaine de menus légers et  rapides à réaliser pour cette dernière semaine d’août qui marque la reprise du boulot et la dernière semaine de préparatifs pour la rentrée de P’tit bout.

Bonne semaine à tous !

J’ai essayé pour vous…Une tarte abricots vanille

abricots

J’ai essayé pour vous…Une tarte abricots vanille

Cette recette a été publiée par Mercotte sous le nom de « dessert de saison aux abricots avec beaucoup de vanille« . Quand je l’ai vu je me suis dit Miam, il faut tout de suite l’essayer.

D’autant qu’il me restait du chocolat blanc et de la poudre d’amande de la recette des macarons et que je ne savais pas trop quoi en faire.

La recette en soit n’est pas très compliquée. Elle requière par contre un peu d’organisation et de temps. Il faut prévoir de la faire en deux temps avec à minima 4 heures d’intervalle entre les deux périodes. Personnellement je vous invite à faire l’étape 1 la veille du jour où vous voulez servir ce dessert.

Il m’en aura fallu cependant du temps pour finaliser cet article. je n’ai pas pu le boucler avant le départ en vacances, ce n’est donc qu’aujourd’hui que j’arrive enfin à le terminer.  😉

Les ingrédients pour vos courses :

  • 800 g de beaux abricots,
  • 90 g de sucre glace,
  • 145 g de beurre que vous aurez sorti 15 minutes du réfrigérateur avant de vous en servir pour qu’il soit pommade,
  • 100 g de poudre d’amande,
  • 100 g  de sucre en poudre,
  • 105 g d’œufs (soit 2 œufs),
  • 50 g de fécule de pomme de terre,
  • 180 g de farine T55 (on en trouve en grande surface, faites un effort),
  • 1 g de sel,
  • 4 g de pectine NH (je ne sais pas si on en trouve en grande surface, la mienne vient de chez « du bruit dans la cuisine », il y en a également chez alice délice ou cook shop. Au pire vous remplacez par de la gélatine.
  • les graines de 4 gousses de vanille
  • le jus d’un demi citron
  • 5 g de miel d’acacia
  • 290 g de crème fleurette 35%MG (prévoyez une bouteille de 40 cl et vous serez tranquilles)

Organisation

Je ne redonne pas la recette vu qu’elle est plus que détaillée par Mercotte. Je vous dis juste comment je me suis organisée.

La veille

Commencez par préparer la pâte sucrée, à la feuille dans la cuve de votre robot. Étalez la entre deux feuilles de papier cuisson et mettez la au réfrigérateur minimum une heure.

 

Préparez ensuite la compotée d’abricots. J’ai pelé les abricots mais ce n’est pas indispensable. Vous faites comme vous préférez. Par contre je l’ai passé à la fin au mixeur plongeant pour obtenir une texture lisse sans morceaux en bouche. Mercotte a volontairement réduit à priori la quantité de sucre et c’est un très bon choix en effet.

    

Enfin préparez la ganache montée légère à la vanille, à la spatule pour le moment. C’est la crème bouillante que l’on verse dans le chocolat fondu et non pas l’inverse, en trois fois. Puis la crème froide. Je n’ai pas abusé du mixer plongeant pour ne pas introduire trop d’air à cette étape. Vous mettez au froid.

Si vous le voulez et qu’il vous reste du temps vous pouvez dès la veille foncer le cercle à tarte et procéder à la cuisson à blanc. Cela vous fera gagner 30 min le lendemain. Je n’ai pas mis de disque de papier cuisson et je me suis un peu inquiétée en la sortant du four. Elle avait bien doré. Mais finalement c’était très bien comme cela. Elle a un peu cassé ce qui a rendu l’étape du démoulage un peu délicate. Mais j’ai réussi à l’en sortir intacte.

Le jour J

Si vous n’avez pas cuit votre fond de tarte la veille, commencez par le faire.

Pendant qu’elle cuit, préparez la crème d’amande à la maryse. Gardez là bien au frais ensuite.

Quand votre fond de tarte est refroidit, recouvrez-le de la crème d’amande et enfournez pour 15 minutes. Laissez refroidir. On perd beaucoup de temps à laisser refroidir entre chaque étape ce qui rend la préparation de ce dessert au final assez longue l’air de rien même si tout mis bout à bout ce serait assez rapide.

 

Recouvrez la tarte d’un demi centimètre de compotée d’abricot. Mercotte propose de la mettre au congélateur quelques minutes pour la durcir en surface. L’organisation de mon congélateur ne me le permettait pas, je l’ai donc juste remise au réfrigérateur le temps de finaliser la ganache. Il m’est resté beaucoup de compotée d’abricot, il doit y avoir moyen d’en préparer un peu moins.

Montez la ganache au fouet dans la cuve de votre robot comme une crème chantilly. Puis pochez la en surface de la tarte. Lissez à la spatule coudée (ou du coté non tranchant d’un couteau). A l’inverse de la compoté d’abricot, il ne me restait plus énormément de ganache à la fin de cette étape.

    

 

Puis décorez. Comme je ne sais pas faire de joli choses avec une poche à douille, je n’ai pas utilisé le reste de ganache pour la déco. Je me suis contentée de recycler les décos en sucre que j’avais utilisée pour le gâteau kermesse.

 

 

On s’est régalé 🙂

J’ai essayé pour vous…Clic and Fit # 2

J’ai essayé pour vous…Clic and Fit # 2

Il y a quelques mois, je vous parlais de ma première expérience Clic and Fit. Depuis, plusieurs autres sélections ont été reçues, plus ou moins réussies. Avec quelques pépites, et quelques francs ratés.

Les marques

L’expériences Clic and Fit est pour moi l’occasion de découvrir et essayer de nouvelles marques. Cependant au bout de 4 sélections je remarques déjà que certaines sont redondantes telles que Vila, Vero Moda et Pieces. Mais j’ai découvert également quelques jolies pièces grâce à Orfeo, Andy & Lucy, Ycoo, et dernièrement La petite étoile. Quatre créateurs parisiens du coup, que je n’aurai pas découvert autrement.

Pieces:

Un article de cette marque dans chaque sélection jusqu’à présent. Une écharpe dans la première sélection et depuis un jean dans chacune des suivantes. Ce sont d’ailleurs les seuls bas proposés jusqu’à ce jour. Alors certes hormis le premier jean que j’ai retourné, ce sont des basiques sympas à avoir. Mais si il n’y a pas de renouveau de ce coté, cela risque de tourner en rond et de perdre en intérêt. Pourquoi j’ai refusé le premier? Il s’agissait du modèle destiné à finir personnalisé avec des trous, pas trop mon genre. J’essaie de renouveler ma garde robe surtout pour aller travailler, cela ne l’aurait pas fait XD.

Vero Moda :

Les articles de la dernière sélection sont loupés. Leur coupe n’est pas extraordinaire. Il s’agissait pour l’un d’une veste en jean. Pourtant un basique toujours sympa à renouveler. Mais la coupe était trop droite. Quand au second article il s’agissait d’un top rouge aux manches longues en voile dont la coupe ne m’a pas du tout plu non plus. Du coup pour cette marque c’est du 50/50 pour le moment. Deux flop et deux top. Pour les deux top il y a eu le Blazer noir de la première sélection, nickel pour le bureau,  et ce haut blanc et bleu qui rend bien sur un jean bleu foncé ou un pantalon blanc.

Vila :

C’est la seule marque où pour le moment des robes m’ont été proposées. La première a été une catastrophe: orange, non mais vous imaginez ce truc flashy à la coupe informe. La seconde, bleue, était beaucoup mieux, mais je ne pourrais la porter qu’en septembre quand il fera un peu moins chaud. Car même si qualifiée de robe d’été, elle est bien trop épaisse pour notre climat méditerranéen. Du coup pas de robe pour cet été…Par contre la bleue était proposée avec une veste grise de chez Vila également. La veste seule ne m’avait pas transportée, mais portée sur la robe bleue elle donne au tout un coté sympa pour le boulot. A défaut d’avoir eu une robe pour l’été au moins je suis équipée pour la rentrée 😉

   

Orfeo : 

J’ai pu découvrir deux de leurs articles en maille dans les sélections du printemps. Ce sont des articles que j’apprécie beaucoup porter.

Andy & Lucy

Des produits de belle qualité. Une blouse fluide noire avec pour motif des mini ananas dorés. Chouette en demi saison ou par une soirée un peu fraîche. Et ce top vert dont le dos est en dentelle.

Je l’ai presque déjà usé tellement je l’ai porté en juillet.

Ycoo

Un top de la couleur verte de cet été et un top bleu. J’avoue que le vert est un défi. Je ne saurai pas le porter tel quel. Mais porté sous le blazer noir il rend bien, donnant une note de couleur sur un ensemble trop sombre. Du coup pour le moment je ne l’ai pas encore porté car il faut trop chaud pour mettre un blazer. Il pend sagement à coté de la robe bleue de chez Vila.

Quand au top bleu je suis fan du détail des manches.

   

La petite étoile

Marque dernièrement découverte dans la sélection de ce mois. Quelque chose de très simple mais à la fois tellement agréable à porter par ces fortes chaleur. Reçue par contre complètement froissée. On ne voit pas bien sur la photo du coup les discrets petits pois dorés.

Du coup pour le moment la balance penche quand même vers le globalement satisfaite. Je vais commencer à pouvoir envisager de dégager des vêtements vieux de plus de 10 ans qui survivent encore dans ce placard 😉