J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 25-2018

Idées de menus – semaine 25-2018

 menus semaine 24-2018 < menus semaine 25-2018

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Après cette interruption involontaire je reprends du service avec le menu de la semaine prochaine. On commence par un week-end fête des pères et une semaine qui annonce le début de l’été grâce à la fête de la musique.

Je me suis promis de moins grignoter cette semaine, j’espère que je vais réussir à m’y tenir.

Bonne semaine à tous !

 

J’ai essayé pour vous…de décider d’être heureuse

J’ai essayé pour vous…de décider d’être heureuse

C’est sur ce thème que se termine le programme 90 jours pour retrouver la forme.

Mais tout d’abord, Bilan de la semaine 12 du programme 90 jours pour retrouver la forme

Il s’agissait d’adopter une alimentation saine. J’ai réussit à ne pas grignoter (pas trop en tout cas) entre les repas. D’avoir des portions raisonnables. Et de privilégier des aliments de qualité. Je pense que je vais pendant quelques temps écrire ce que je mange dans un cahier. Cela m’aidera je suis certaine à réaliser de moi-même ce qui a été superflu et de me raisonner plus facilement les jours suivants.

J’ai été plutôt en forme cette semaine. Le sommeil est de nouveau bon. Par contre la météo joue beaucoup. Dès que le ciel est couvert j’ai un coup de barre. Il va falloir que le ciel arrête d’alterner entre bleu et gris 6 fois dans la journée et se décide pour le bleu.

Niveau rapport avec les autres c’est le top. Je n’ai pas souvent déjeuné au bureau ceci dit. J’ai réalisé que le fait de sortir pendant ma pause déjeuner faire autre chose, prendre l’air, me faisait un bien fou. Mais les quelques fois où j’ai déjeuné avec mes collègues, j’ai trouvé l’ambiance moins tendue et ai même participé aux conversations avec ceux qui n’étaient pas plongés dans leurs smartphones respectifs.

Quels objectifs pour cette dernière semaine du programme

Il semblerait que le secret de la forme résiderait dans la volonté ou non de vouloir être heureux. Ainsi pour être heureux il s’agirait de décider qu’on l’est tout simplement. C’est un état d’esprit. Toujours considérer le verre à moitié plein que vide. Voir la vie en rose et balayer les pensées négatives.

  • Il faut donc positiver,
  • Relever les défis du quotidiens avec le sourire,
  • Accepter de ne pas tout réussir,
  • Apprendre la patience,
  • Ne pas ruminer dans son coin,
  • Cultiver son âme d’enfant,
  • Redevenir curieux,
  • Offrir des cookies à ses voisins ou ses collègues de bureau. J’aime beaucoup cette dernière option. Je veux bien être le voisin ou le collègues de bureau a qui on offre des cookies XD Voilà vous avez gagné, j’ai envie de faire des cookies maintenant.

Dans cet esprit de positivisme le 1er N° de la revue Be Positive – ma feel good therapie a été une véritable source d’inspiration ces deux derniers mois. Notez que le N°2 est prévu en kiosque pour le 15 juin prochain.

Bon tout ceci me parait réalisable et en adéquation avec mon état d’esprit actuel.

Et voila c’est pratiquement fini. Je mettrai à profit la semaine prochaine pour faire un récapitulatif général des conseils essentiels à retenir pour trouver /garder la forme.

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 24-2018

Idées de menus – semaine 24-2018

 menus semaine 23-2018 < menus semaine 24-2018

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Je poursuis les idées de menus inspirées du livre de cuisine « Qu’est ce qu’on mange ce soir ».

Cela va être une super semaine je le sens. Déjà le programme du weekend me plait beaucoup : escape game le samedi et un resto que j’apprécie beaucoup le dimanche. Puis c’est un peu ma semaine ensuite, enfin surtout le mardi ^^ . Pour couronner le tout il fait beau depuis 3 jours ! C’est exceptionnel, on n’y croyais plus 🙂

Bonne semaine à tous !

 

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Le voyage d’Oregon

Le voyage d'Oregon

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Le voyage d’Oregon

 

P’tit bout a découvert cet album dans le cadre de l’abonnement école des max de l’an dernier. Louis Joos et Rascal ont de nombreux ouvrages, en commun ou pas d’ailleurs,édités dans la collection Pastel de l’école des Loisirs.

On peut le garder en histoire du soir tant que les enfants sont petits. Ils ne comprendront pas tout mais se laisseront bercer par l’histoire. Il ne devient vraiment abordable en lecture seule qu’à partir de 8/ 9 ans. J’ai trouvé cela curieux comme choix de l’intégrer à un abonnement destiné à des CP.

 

Il s’agit d’une promesse racontée sous la forme d’un road trip entre Oregon, l’ours de cirque et Duke, un clown. Ce voyage va les mener de Pittsburgh et son ciel de suie aux grandes forêts de l’Oregon. L’occasion de découvrir la carte de l’Amérique au passage : Chicago, l’Iowa, la Platte River, les Rocheuses.

    

 

Cette promesse parait totalement unilatérale dans un premier temps. Duke quitte tout, ses économies y passent. Et finalement qu’a-t-il à y gagner ? Ce sera l’occasion pour lui de construire sa propre identité. Il se définit au départ comme un clown du cirque, puis comme un nain à qui le nez rouge et le masque blanc collent à la peau. A la fin du voyage il se définit comme ayant le cœur léger et la tête libre. Il faut observer la dernière illustration pour constater qu’il a laissé son nez rouge derrière lui.

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Une tarte au chocolat

tarte au chocolat

J’ai essayé pour vous…Une tarte au chocolat

Une recette qui à priori paraissait facile et rapide à réaliser, pour un dessert gourmand.

Ingrédients :

  • 210 g de beurre pour la pâte puis 100 g de beurre pour la ganache chocolat
  • 130 g de sucre glace
  • 120 g de farine
  • 45 g de poudre d’amande
  • 1 pointe de vanille en poudre
  • 1 pointe de sel
  • 2 oeufs
  • 30 cl de crème fleurette
  • 270 g de chocolat

 

La pâte

Il s’agit de préparer une pâte sucrée pour le fonds de tarte. Concrètement à la refaire je n’utiliserai pas les proportions que j’avais dans cette recette. Je me suis retrouvée avec une pâte très liquide et collante difficile à travailler. J’ai du la laisser un moment au frais pour que le beurre fige le tout et pouvoir en faire quelque chose. Il n’y a manifestement pas assez de farine.

En tout cas il s’agit ici de mélanger beurre, sucre, farine, poudre d’amande, vanille, sel et œufs jusqu’à obtenir un tout homogène. Je vous invite à vous référer plutôt aux recommandations de Mercotte. Je n’ai jamais raté un fonds de tarte en utilisant les proportions d’une de ses recettes.

J’utilise toujours un cercle à tarte plutôt qu’un moule, posé sur une plaque perforée, afin d’avoir des fonds de tarte bien cuits et sans risque de le casser au démoulage.

Voici le résultat avant/après cuisson. Vous noterez que les cotés sont tombés. J’obtiens un disque de biscuit plutôt qu’un vrai fond de tarte du coup.

       

La ganache

Elle est très rapide à réaliser puisqu’il s’agit de faire bouillir la crème puis de la verser sur le chocolat cassé en morceau. Ensuite tout en fouettant vous ajoutez le beurre.

Mon inquiétude tient au fait de ne pas avoir de bord à ma tarte pour contenir la ganache. J’ai donc conservé le moule pour qu’il fasse cet office. Après avoir laissé 15 minutes à température ambiante, j’ai mis le tout au frais en croisant les doigts pour qu’au moment d’enlever le cercle le chocolat ne coule pas. Et avoir donc idéalement deux belles épaisseurs homogènes, une de biscuit et une de chocolat.

 

Au moment de démouler il a fallu passer une lame de couteau pour décoller le chocolat des bords du cercle et le résultat est finalement parfait. Cela ne s’est pas écroulé. Il y a cependant des traces de chocolat sur le biscuit qui ont du couler de l’intérieur du cercle mais ce n’est pas bien grave.

  tarte au chocolat

A la découpe les parts sont finalement très belles. Prévoyez de petites part car il attaque fort quand même, bien que p’tit bout en ai mangé 1/8° sans ciller alors qu’il a plutôt la bonne habitude de savoir s’arrêter quand il n’a plus faim.