J’ai essayé pour vous…de réaliser un gâteau aux pralines roses

pralines roses

J’ai essayé pour vous…de réaliser un gâteau aux pralines roses

 

pralines roses Ingrédients 

  • 300 g de pralines roses
  • 6 oeufs
  • 1 cc de farine
  • 1/2 l de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 200 g de sucre en poudre ou 100 g de fructose
  • 10 morceaux de sucre
  • 1 pincée de sel

 

 

 

Cette recette est tirée du livre Cuisine pour toute l’année de Monique Maine. Elle y figure sous l’intitulé Gâteau surprise. De nos jours un gâteau surprise n’a rien à voir avec cela, il s’agit plutôt d’un gâteau festif d’où des smarties s’échappent lorsque vous le coupez par exemple.

Je l’appellerai donc plutôt gâteau aux pralines roses pour qu’il n’y ai pas de confusion.

La surprise a plutôt consisté en la difficulté de réalisation de la recette, non pas pour sa technicité mais par le manque de précisions à certaines étapes. Ce qui a compliqué la tache est que je n’avais aucune idée du résultat final à obtenir.

Cela a commencé par la mise en température du four : « faites cuire à four assez chaud ». J’adore…

Etape 1 : les préparatifs préalables

Réservez quelques pralines de coté pour la décoration et écrasez le reste au pilon, puis finissez les au robot pour bien les mixer sinon vous allez vous casser une dent.

Faites un caramel avec les morceaux de sucre dans le fond d’un moule à manqué. Pour ce faire vous délayez le sucre avec un peu d’eau que vous rallongerez au besoin et vous faites chauffer sur votre plaque. Quand le caramel a pris vous l’étendez sur toutes les parois du moule. A cette étape vu le résultat final je pense que je n’avais pas assez de caramel car je n’ai pas obtenu un résultat uniforme.

Séparez vos blancs de vos jaunes d’œufs. Réservez les jaunes pour la crème anglaise que vous réaliserez en accompagnement.

pralines roses   pralines roses

Etape 2 : Monter les blancs en neige

pralines rosesMontez vos blancs en neige avec une pincée de sel. Pour être certains qu’ils sont assez fermes, vous devez pouvoir retourner votre terrine sans rien renverser. Ajoutez la cuillère à café de farine et la moitié de votre sucre (100 g de sucre en poudre ou 50 g de fructose).

Incorporez ensuite vos pralines roses mixées. J’ai opté pour les y ajouter à la maryse en essayant de casser le moins possible les blancs. Peut être fallait il continuer à battre. Je n’en sais rien très sincèrement. Il faudrait que j’essaye une seconde fois pour comparer. Versez votre préparation dans le moule à manqué et faites cuire au bain marie « à four assez chaud, 40 minutes environ ».

 

 

 

pralines roses  pralines roses

Etape 3 : La température du four

Je n’ai aucune idée de la consistance que l’on cherche à obtenir, meringue ou un genre d’île flottante? Il faudra que je refasse des tests si un jour j’ai le courage. Partagez vos résultats svp. Mieux, si vous avez la recette avec la bonne température ou que vous connaissez ce gâteau cela nous permettra d’y aller un peu moins à tâtons.

J’ai préchauffé mon four à 200 °C. Alors que mes blancs montaient en neige et que je me demandais pour la 10 ème fois si le four n’allait pas être trop chaud je l’ai baissé à 190°C. J’ai mis au four comme indiqué en plaçant le moule à manqué dans un plat à tarte de diamètre plus grand et rempli d’eau chaude. Au bout de 10 min le gâteau avait déjà bien bruni et je me suis dit qu’à ce rythme il allait brûler. J’ai baissé arbitrairement à 150°C et j’ai ouvert le four 5 sec pour l’aider à tomber en température. Il a continué à brunir, j’ai ouvert de nouveau le four pour y glisser une feuille d’alu pour protéger la surface. A partir de là et bien, je ne voyais plus rien à cause de la feuille d’alu, je me suis dit advienne que pourra et je suis allée faire ma crème anglaise.

Etape 4 : la crème anglaise

Une crème anglaise je sais faire. Du coup cela m’a un peu réconcilié avec moi même.

Faites bouillir le demi litre de lait en y ajoutant la gousse de vanille incisée dans sa longueur.

Dans une terrine, faites blanchir vos jaunes d’œuf avec le reste de sucre (100 g de sucre en poudre ou 50 g de fructose). Ajoutez ensuite progressivement le lait bouillant. Lorsque votre mélange est homogène, reversez le tout dans la casserole et remettez à petit feu. Attention à partir de là votre crème ne doit pas entrer en ébullition. Faites la épaissir lentement sans cesser de remuer. Elle est prête lorsqu’elle nappe bien le dos de votre cuillère en bois. Retirez du feu, laissez refroidir. Versez dans une saucière et réservez au réfrigérateur. Il faudra la servir bien froide.

pralines roses  pralines roses

Etape 5 : dresser le gâteau

Le minuteur a sonné. J’ai sorti le gâteau du four. En terme de diamètre il ne collait plus aux parois du moule. Normal, pas normal? Niveau consistance il a celle d’une île flottante. Idem je ne sais pas si c’est le résultat qui était visé.

pralines roses

Je l’ai démoulé rapidement avant que le caramel ne se fige. Du pralin rose fondu a coulé. Il est plein de petits trous qui ont du être formés par des bulles d’air. La surface n’est pas homogène. Bof.

pralines roses

J’ai ajouté les pralines roses qui avaient été mises de coté pour qu’il ai un air un peu moins misérable et je l’ai laissé refroidir.

pralines roses

Puis à l’heure du dessert et bien je l’ai servi parce qu’il fallait bien le goûter quand même. Soyons fous. Mes cobayes étaient mes parents et mon homme. J’ai préféré donner une glace à p’tit bout. Certains se sont plaints de favoritisme.

Verdict

Mon homme a été le plus courageux et y a goûté le premier. Je précise qu’il n’aime pas les gâteaux en général mais que les îles flottantes sont le dessert qu’il prend systématiquement s’ils sont à la carte d’un restaurant. Il a aimé, et il en a repris le soir (je reste persuadée qu’il a eu pitié).

Ma mère était beaucoup plus sceptique à voir sa tête même si elle disait que non. Elle a finalement conclu qu’il était cuit mais comme moi sans savoir si c’était bien la consistance visée. Elle n’est pas fan des îles flottantes ni des meringues donc même s’il était réussi je ne pense pas que ce soit un gâteau pour elle. Ce qu’elle préfère ce sont les tartes aux fruits.

Mon père m’a dit que je devrais la prochaine fois le laisser cuire à 200°C quitte à réduire la durée plutôt que la température puis s’est resservi. Il a par contre retiré les morceaux de pralines roses qui servaient de déco pour ne pas y laisser une dent.

Personnellement j’ai adoré croquer dans les pralines entières de la déco. Niveau consistance ce n’était finalement pas si mal mais je l’ai trouvé trop sucré.

Je ne sais pas si j’aurai le courage de le refaire à moins que l’un de vous ne me fasse un retour de la température utilisée et de la consistance obtenue.

 

 

 

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 42

Idées de menus – semaine 42

 menus semaine 41< menus semaine 42

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus. Voici celui de la semaine à venir, la semaine 42.

Des menus rapides à réaliser au retour du boulot pour ce mois d’octobre chargé. Mon objectif est de passer au moins une heure sympa avec mon fils en fin de journée. Et non pas de jongler entre la préparation du dîner, les devoirs, la douche et l’histoire du soir en mode vite vite vite pour qu’à 20h30 il soit couché. 12

PS: mes semaines de menus vont du samedi au vendredi car je passe récupérer mes courses au drive le samedi matin.

J’ai essayé pour vous…vroum vroum

vroum vroum

J’ai essayé pour vous…vroum vroum

 

Vroum vroum est le seul imagier qui ait jamais intéressé P’tit bout. De 2 à 4 ans, il l’a manipulé sans relâche. Au début, il était intrigué par ces silhouettes noires.

vroum vroum

Puis il a compris qu’il pouvait les rabattre et découvrir ces moyens de déplacement tout en couleurs.

vroum vroum  vroum vroum

 

Les photographies de François Delebecque donnent un coup de jeune aux traditionnels imagiers.

Vroum vroum va ainsi explorer au travers de ses 8 pages cartonnées cette thématique en partant du porteur familier jusqu’à la fusée, en passant par la moto, la voiture, le camion de pompiers, le tracteur, le bateau de pêche, la montgolfière. Il va également montrer qu’il y a différents modèles de motos, de voitures, de bateaux etc. et non pas un seul.

vroum vroum   vroum vroum

Et sans relâche P’tit bout tournait les pages et au fur et à mesure de l’acquisition du vocabulaire était fier de se souvenir des noms de certains.

Le livre est solide donc n’ayez aucune crainte à laisser vos enfants le manipuler seuls.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…la 69ème foire internationale de Montpellier

69ème foire internationale de Montpellier

J’ai essayé pour vous…la 69ème foire internationale de Montpellier

 

La nouvelle édition de la foire internationale de Montpellier est lancée depuis le 6 Octobre et jusqu’au 16 Octobre 2017.

Ce Dimanche a été l’occasion d’y faire un tour en famille. Il faisait beau et chaud. A 16 heure le parking était accessible sans avoir à en faire plusieurs fois le tour avant de trouver une place. Les billets avaient été achetés en ligne. Zéro file d’attente.

Je reste cependant mitigée quand on me pose la question « est ce que c’était bien? ». Au final tout dépend de ce que l’on en attendait.

Les +

L’expo sur San Francisco est vraiment de qualité. Les décors sont soignés, le contenu des vitrines est intéressant. Ce n’est pas juste trois pauvres panneaux qui présentent la ville. Les moyens ont été mis et les résultats sont là. Je dirai que c’était d’ailleurs le hall où il y avait le plus de monde. Vous finissez la visite par un coin souvenir comme si vous y étiez, un bar à cocktail, un snack qui sert des cheesecake, et la possibilité de repartir avec votre prénom sur une plaque minéralogique made in USA. Nous aurions du commencer par là, nous aurions été plus en forme pour l’apprécier pleinement.

Pour les familles ont apprécie également la gratuité pour les moins de 16 ans et le bracelet d’identification à retirer sur lequel le nom de l’enfant et un numéro de portable sont reportés. J’ai renseigné le bracelet d’identification (on n’est jamais trop prudent), mais vous ne m’en voudrez pas je ne suis pas allée plus loin dans le test du dispositif. J’ai gardé la main de p’tit bout bien ancrée dans la mienne tout du long.

Un véritable coup de cœur pour la création du paysagiste Claude Musseau. J’aurai bien transposé le tout dans mon jardin, ce serait entré pile poil. Je vous aurai bien pris une petite photo pour vous montrer, mais il était demandé de ne pas en prendre. Ce que je respecte lorsqu’on souhaite éviter que des indélicats viennent vous piquer vos idées.

Pour les amateurs de spécialités italiennes, il y avait un grand choix de charcuterie et de fromages. Personnellement je ne me rend pas à la foire pour remplir mon frigo, mais les produits avaient l’air de qualité alors il me semble important de le souligner. Il y avait également des nougats de Montélimar qui donnaient bien envie.

Les –

Niveau exposants j’ai trouvé l’ensemble quand même assez décevant. J’aurai aimé beaucoup plus d’artisans et de créateurs. J’ai eu l’impression au final d’être à la ZAC du Fenouillet avec son défilé d’enseignes. Le pavillon des nations du monde est en général mon préféré. Mais là j’ai eu l’impression qu’il avait considérablement réduit en surface occupée. Il n’y avait rien d’extraordinaire de mis en avant et je suis même allée à me demander parfois si c’était réellement de l’artisanat local et non pas du made in china. Très peu d’innovations ou de coup de cœur au final dans ce que j’ai pu voir. En général j’aime bien chiner à la foire des idées de cadeaux ou de déco. Et là, nada. D’où mon léger sentiment de déception je suppose.

Et p’tit bout il en a pensé quoi?

Et bien contre toute attente il en a été content. Il a pu faire deux stands à la fête foraine – vu les tarifs pratiqués difficile de faire plus. Et a mangé une crêpe au sucre avec une menthe à l’eau.

Bon sommes toutes cela a été l’occasion de faire une sortie en famille assez agréable dans l’ensemble et de prendre un bain de foule. Ne soyons pas trop exigeants.

J’ai essayé pour vous…Une tarte aux poires à la Bourdaloue

tarte bourdaloue

J’ai essayé pour vous…de réaliser une tarte aux poires à la bourdaloue

 

tarte bourdaloue

 Ingrédients 

  • 300 g de pâte brisée,
  • 3 à 4 poires (selon diamètre de votre cercle à tarte),
  • 1/4 de litre d’eau,
  • 150 g de sucre en morceaux,
  • le jus d’un demi citron,
  • 1/2 gousse de vanille,
  • 1/4 de litre de lait,
  • 4 œufs,
  • 75 g de sucre en poudre,
  • 20 g de farine,
  • 125 g de beurre mou,
  • 125 g de poudre d’amande,
  • 125 g de sucre glace,
  • 10 g de maïzena,
  • alcool de poire,
  • confiture d’abricot,
  • amandes effilées,

 

Après la tarte tatin à la liste d’ingrédients minimaliste de la semaine dernière, on essaie cette semaine la tarte aux poires à la Bourdaloue avec une liste d’ingrédients bien plus fournie.

Cette recette est assez longue à réaliser, ne l’improvisez pas à la dernière minute. Prévoyez deux heures où vous serez tranquille. Bon je me base sur mon propre rythme et il faut dire que je prends mon temps en cuisine le Dimanche. Vous trouverez peut être le moyen d’avancer plus vite.

Etape 1: Pocher les poires

Commencez par peler et couper en deux vos poires en ôtant le cœur délicatement.

Versez dans une casserole assez grande pour contenir vos poires le 1/4 de litre d’eau, les morceaux de sucre, le jus du demi citron, et la vanille. Sur feu moyen préparez votre sirop. Lorsqu’il est prêt, pochez vos poires hors du feu à couvert pendant 15 minutes.

Retirez ensuite les poires et faites les égoutter sur une grille.

tarte bourdaloue   tarte bourdaloue   tarte bourdaloue

Etape 2 : La crème aux amandes

Dans une terrine, battez trois jaunes d’œufs avec le sucre en poudre. Ajoutez la farine et battez encore. Dans une casserole faites bouillir le lait. Versez le lait bouillant sur le mélange précédant tout en fouettant. Reversez le tout dans la casserole, et laissez épaissir cette crème à feu doux sans cesser de fouetter.

Dans un saladier mélangez le beurre mou avec la poudre d’amande, le sucre glace, un œuf, la maïzena et une cuillère à soupe d’alcool de poire.

Mélangez vos deux préparations.

Tarte Bourdaloue   tarte bourdaloue   Tarte bourdaloue

Etape 3 : Dresser la tarte

Foncez un cercle de tarte avec la pâte brisée. Piquez-la, recouvrez-la de haricots secs pour l’empêcher de boursoufler et faite la cuite à blanc 10 minutes dans un four préchauffé à 210 °C.

Sur votre fonds de tarte précuit disposez les demi poires pochées et égouttées. Garnissez de crème.

Faites cuire à même température pendant 25 minutes.

 

tarte bourdaloue   tarte bourdaloue  tarte bourdaloue

Etape 4 : la déco

Attendez un peu que la tarte refroidisse pour la démouler.

Mélanger 1 cuillère à soupe d’alcool de poire avec deux cuillères à soupe de confiture d’abricot. Badigeonnez en la tarte avec un pinceau, cela lui donnera un aspect brillant. Décorez avec les amandes effilées que vous aurez préalablement fait griller à sec.

tarte bourdaloue   tarte bourdaloue tarte bourdaloue

 

Un régal !