J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent « L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres »

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent « L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres »

 

Semaine dernière je vous évoquais déjà ce livre dont l’auteur/illustrateur, Oliver Jeffers, est également l’illustrateur des crayons rentrent à la maison. J’étais persuadée d’avoir déjà écrit un billet à son sujet mais manifestement non.

Les illustrations

L’illustration prend ici clairement le pas dans cette édition pop-up. Et j’adore les pop-up ^^ ll y en a de toutes les formes et pour tous les goûts. De la double page classique qui déploie en trois dimension son histoire. Au morceau de papier à déplier délicatement, à tirer, à faire glisser, à dérouler. De page en page on est toujours surpris. C’est génial.

   

    

L’histoire

Pied de nez à l’expression dévorer les livres. Henry les dévore littéralement. Et plus il avale de livres, plus il devient intelligent. Et il n’arrive plus à s’arrêter jusqu’à en tomber un jour malade. Une indigestion de livres. Il n’a plus le choix, il doit arrêter de les dévorer, même s’il adore cela. Alors par ennui il fini par en ouvrir un comme tout le monde et se met à le lire. Il découvre alors qu’il adore lire. Et que peut être après tout en lisant suffisamment, il deviendrait le plus intelligent du monde. Cela prendrait juste un peu plus de temps.

      

A mon sens pour donner le gout de lire, ce livre est extraordinaire. D’autant que les pop-up lui donne un cachet tellement ludique, que les plus réticents à ouvrir un livre s’y laisseront forcément prendre 😉

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Le sentier Grains de Méjean

grains de méjean

J’ai essayé pour vous…Le sentier Grains de Méjean

 

L’Automne arrivant très bientôt, nous voulions mettre à profit ces derniers jours de beau temps par une balade en pleine nature. C’est ainsi que nous avons décidé de choisir l’un des sentiers aménagés du site naturel protégé du Méjean.

Où est ce que cela se trouve ?

Le site naturel protégé du Méjean débute à la Maison de la nature de Lattes. Pour accéder à la Maison de la nature vous devez vous garer 500 m avant, au parking aménagé à cet effet. Tant que vous n’êtes pas arrivé au parking n’hésitez pas à avancer. Il y en a bien un. J’avoue qu’à un moment nous avons hésité à poursuivre. Attention la circulation est à double sens. Vous trouverez un  petit parking plus proche de la maison de la nature réservé aux PMR.

Le sentier Grains de Méjean fait 2.5 km. Il est entièrement aménagé pour être praticable en fauteuil roulant et donc également en poussettes. Pensez à une moustiquaire et de l’eau pour les très jeunes enfants.

Attention ce sentier n’est pas autorisé aux vélos et aux animaux tenus en laisse. Par contre 2 autres sentiers du site, qui en compte 4 au total, le sont.

Vous trouverez ici les 4 parcours possibles.

Qu’est ce qu’on y trouve ?

Nous n’avons pas forcément fait attention au cycle des migrations des oiseaux, du coup, en cette période il restait quelques rares flamands roses et des canards. Pour observer les cigognes il faudra à priori plutôt revenir au Printemps. Quoi qu’il en soit nous avons pu observer d’anciens nids abandonnés. P’tit bout n’imaginait pas qu’ils puissent être aussi grands.

Se promener au sec au milieu des étangs grâce aux différents passages en bois au dessus de l’eau était vraiment dépaysant. Choisissez cependant un jour où l’humidité n’est pas trop importante, et la chaleur pas trop élevée, car au cœur du site l’ambiance devient rapidement moite. Au bout du sentier, le site d’observation permet de s’installer pour regarder autour de soi sans être vu en toute tranquillité.

De quoi respirer un bon bol d’air avant de reprendre le rythme de la semaine 😉

J’ai essayé pour vous…YSL Yconic Purple Fall 2018

YSL Fall 2018

J’ai essayé pour vous…YSL Yconic Purple Fall 2018

 

J’attendais avec impatience les palettes de cet automne des maisons Dior et Chanel. Mais j’ai plutôt été déçue de ce coté là par ce qui était proposé. Les couleurs façon diablesse de la palette Dior m’ont paru difficiles à porter, tandis que le look Chanel m’a fait penser à un œil au beurre noir. Je suis donc allée voir du coté de la maison Yves Saint Laurent de chez qui je n’ai jamais utilisé autre chose que le mascara Babydoll et un vernis à ongle.

Les couleurs de la palette Yconic Purple Fall m’ont tout de suite séduites. Il a été difficile de se la procurer mais fin Août je la possédais enfin. J’avais trouvé très peu d’avis sur la blogosphère sur sa qualité, les articles parus alors présentaient la collection dans sa totalité mais sans proposer de test de look réalisés avec.

Déballage de la boite doré

YSL Fall 2018

Tout d’abord au dos de la boite la mosaïque était reprise précisant quelle couleur est la base, laquelle est l’illuminateur et lesquelles seront connus sous les numéros 1.2 et 3.

Première surprise, l’étui n’est pas dans une pochette en velours pour le protéger. Bon quand même c’est un peu dommage je trouve mais ce n’est pas l’essentiel. L’étui est tellement beau que ce n’est pas grave.

Avec l’étui, un dépliant expliquant trois associations des couleurs pour des looks différents. A cette étape cela commence à devenir un peu agaçant, le même schéma qu’au dos de la boite est repris, sauf que les appellations ne sont pas les mêmes. Du coup laquelle fait foi? Concrètement aucun des deux schémas ne considère le blanc comme étant l’illuminateur et cela me rend dubitative. J’ai donc mis boite et dépliant à la poubelle comme cela on n’en parle plus, je vais me débrouiller autrement.

Premiers tests

Concrètement les premiers tests n’ont pas été des succès. Je commençais à regretter mon achat. L’article de kleo beauté paru quelques jours après m’a conforté dans ma déception. Les couleurs sont difficiles à appliquer uniformément. Je n’arrivais pas à les associer comme je le voulais.

Par contre le rouge à lèvre Vinyl Cream 418 Purple Sound a été un coup de cœur immédiat. Très facile à appliquer. Pour quelqu’un comme moi qui a toujours été d’avantage gloss discret que bâton à lèvre voyant c’est l’idéal. Les lèvres sont discrètement teintée sans que l’on ne voit que cela au milieu du visage.

Derniers essais

A plus de 60 euros la palette je n’allais pas laisser tomber aussi facilement. Je n’ai plus posé de crème en base, car finalement cela avait tendance à créer des inégalités dans l’application des couleurs. Et j’ai arrêté d’utiliser mes pinceaux pour leur préférer ceux fournis dans l’étui. Mes pinceaux actuels ne me permettent pas d’appliquer les couleurs par petites touches tamponnée comme le permet l’embout rond de celui fournit. (Il faut vraiment que j’investisse dans une trousse zoeva). Du coup je n’obtenait pas suffisamment d’intensité dans la couleur et obtenait un truc pâlot.

YSL Fall 2018

Nous avons donc :

  • un blanc mat au centre,
  • un violet en haut à gauche,
  • puis un brun rouille en haut à droite,
  • un bleu intense en dessous,
  • et enfin un marron-glacé en bas à gauche.

Désolée je ne suis pas capable de faire de belles photos comme kleo pour vous montrer ce que cela donne alors faites un peu travailler votre imagination. Promis vous obtenez un look à la fois élégant et classe pour aller au bureau. Que l’on soit bien d’accord, si vous recherchez un look boite de nuit ce n’est pas la palette qu’il vous faut. Essayez plutôt la Dior.

  • Appliquez le blanc sous l’arcade sourcilière en élargissant sur la pointe extérieure,
  • Appliquez le violet en tamponnant aussi uniformément que possible avec l’autre face de l’embout rond sur l’ensemble de la paupière et allez sur les extérieurs de l’œil vous fondre avec le blanc.
  • Avec l’embout en pointe, appliquez le brun rouille dans le pli et le coin extérieur. Essayez de faire un trait fin dans le pli, s’il est trop épais cela ne rendra pas bien. Le dégradé violet brun rouille commence à donner un aspect pourpre plutôt que lavande à l’ensemble. Vous pouvez passez la pointe sur l’extrémité extérieure de la ligne inférieure des cils. N’allez pas au delà du centre de l’œil.
  • Retournez votre pointe fine et appliquez le marron-glacé dans le coin intérieur de l’œil en allant légèrement au delà sur la paupière. Vous obtenez un dégradé automnale sur la paupière brun-violet-pourpre.
  • Enfin avec le second pinceau, appliquez le bleu intense à la façon d’un liner sur la ligne des cils supérieurs ainsi que sur la ligne des cils inférieurs pour un effet smoky. N’appliquez pas de liner du coup.
  • Finalisez avec du mascara noir. Je n’ai plus de Babydoll. C’est le volume eye catching de Bourjois que j’utilise en ce moment.

C’est actuellement ce que je porte tous les jours pour aller bosser. Cela se marrie très bien avec un style vestimentaire working girl en blazer noir. Petit bémol néanmoins, cela ne tient pas jusqu’à la fin de la journée et c’est quand même bien dommage.

Bilan

Un bilan donc assez mitigé. Je suis fan des couleurs. J’ai enfin trouvé une façon de le poser qui me convient. Il faut que j’investisse dans des pinceaux. Si vous avez la possibilité de faire une retouche au cours de la journée elle ne sera pas négligeable. Ce qui n’est pas mon cas malheureusement. Mais néanmoins je ne suis plus aussi déçue de mon achat que les premiers jours, j’aurai réussi à me réconcilier avec.

 

Et vous, quelle sera votre palette fétiche pour cet automne?

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 38-2018

Idées de menus – semaine 38-2018

 menus semaine 37-2018 < menus semaine 38-2018

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Nous espérons pouvoir profiter de ce weekend avant l’arrivée des déluges cévenols. On croise les doigts pour que le temps soit avec nous ce Dimanche encore. J’ai bien envie d’aller visiter la maison de la nature à Lattes.

Bonne semaine à tous !

J’ai essayé pour vous…Chut les enfant lisent « Les crayons rentrent à la maison »

les crayons rentrent à la maison

J’ai essayé pour vous…Chut les enfant lisent « Les crayons rentrent à la maison »

 

En ce début d’année scolaire, nous avons découvert cet album destiné aux 6 – 8 ans. Il s’agit du second d’une série de 4 livres écrits par Drew Daywalt et Oliver Jeffers, qui peuvent se lire indépendamment. Nous en avons entendu parler à l’occasion de son édition toute récent au format mini de la collection les lutins. Cependant nous avons préféré acheter le grand format. En effet cela manquait un peu à p’tit bout de ne plus avoir de grands livres illustrés dans les mains 😉

 

L’histoire

Elle est très marrante. Nous avons ri du début jusqu’à la fin. En résumé, Duncan, le propriétaire des crayons, reçoit un jour un paquet de cartes postales. Celles-ci lui ont été envoyées par tous ses crayons perdus. Ils lui décrivent leurs mésaventures et leur retour prochain. Certaines cartes postales sont parfois un peu difficiles à déchiffrer pour de jeunes lecteurs peu habitués à l’écriture manuscrite mais rien d’insurmontable.

Les illustrations

En fin d’album il est précisé que les illustrations de ce livre ont été réalisées avec des crayons, des cartes postales, et une boite en carton. Oliver Jeffers a une bibliographie assez impressionnante. Il est entre autre l’auteur/illustrateur du magnifique album « l’extraordinaire garçon qui dévorait les livres ». Je vous en parlerai sans faute semaine prochaine. Ici, le style se veut naïf, pour coller aux dessins que Duncan aurait pu faire avec ses crayons.

Ainsi hormis l’introduction et la conclusion du livre, sur la page de gauche le lecteur trouvera la carte postale et à droite un dessin enfantin en lien avec la mésaventure abordée par le crayon concerné. Comme ici Jaune et Orange qui expliquent à Duncan comment ils ont fondu quand il les a oublié au soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela nous a donné envie de découvrir au moins le premier tome « rébellion chez les crayons ». Vivement notre prochaine virée en librairie.

 

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?