J’ai essayé pour vous…Plusieurs pistes pour prendre soin de son ventre

J’ai essayé pour vous…Plusieurs pistes pour prendre soin de son ventre

Bonjour à tous. Je poursuis mon challenge 90 jours pour retrouver la forme. Si vous vous souvenez bien, la semaine dernière il s’agissait prioritairement d’avoir un sommeil réparateur.

Tout d’abord, Bilan de la semaine 2 du programme 90 jours pour retrouver la forme

J’avoue que j’avais globalement le sentiment d’avoir été un peu moins assidue à suivre les exercices et conseils, que la semaine dernière. Mais maintenant que j’en fait le bilan, je me rend compte que c’est parce qu’il n’y en avait pas énormément de nouveau à intégrer en plus.

Physiquement cependant je me sens plus fatiguée. Le changement d’heure y est surement pour quelque chose. Alors que la semaine visait à avoir un sommeil réparateur, j’ai eu du mal à me coucher tôt et je me réveillais du coup forcément claquée. Moralement je suis sur les nerfs mais j’ai fini tout ce qui me pesait au boulot, la semaine prochaine devrait donc être moins stressante.

J’ai quand même réussit à prendre un peu de temps pour moi et j’ai fait des progrès dans mon rapport aux autres. Si si, j’avais deux coup de fil au boulot que j’appréhendais énormément, et je les ai gérée comme une pro (que je suis). ^^

Les routines:

A la routine du soir je devais intégrer l’usage d’une eau florale de bleuet. Mais en fait non, ça ne vas pas être possible. Je trouve l’odeur épouvantable. Alors cela vient peut être de la marque utilisée. Je me suis promis de regarder ce que je pourrais trouver d’autre en pharmacie, mais ce ne sera pas pour tout de suite du coup.

J’ai essayé une séance de yoga nidra. C’est spécial. Mais j’en étais assez satisfaite au final. Le plus dur sera de trouver 30 minutes seule dans la maison le weekend.

Les nouvelles habitudes alimentaires :

Privilégier le pamplemousse à un autre fruit après les repas n’a pas été vraiment difficile. Cela me fait penser d’en rajouter sur la liste pour la semaine prochaine.

Les nouvelles habitudes de pratiques sportives :

Bon la natation c’était déjà prévu que non. La météo de ce weekend ne se prêtait pas à une balade en pleine nature, et j’ai le sentiment que ce weekend-ci sera trop chargé pour en planifier une… Qui a dit que je n’aiamis pas le sport de toute façon?

Le rapport aux autres :

J’ai tenu bon pour ne pas faire le boulot qu’une collègue essayait de me refiler. Je sais que du coup cela prendra plus de temps mais tant pis. Après tout c’est son service qui est principalement concerné.

Pour ce qui est de rire régulièrement, il suffit que je passe 10 min avec mon fils, c’est un clown. Tout va bien de ce coté.

A présent quels sont les objectifs de la semaine 3 pour prendre soin de son ventre ?

Manger des œufs en chocolat j’espère XD  Vous n’y croyez pas des masses non plus hein?

  • Le premier conseil est de faire attention à ce que l’on mange. Cela tombe sous le sens… Il est précisé : Eviter le lait, les boissons gazeuses, le chewing-gum, les édulcorants, les plats trop salés, les aliments raffinés et les crudités en trop grande quantité. Tous ces produits sont difficiles à digérer, fermentent dans l’intestin, favorisent les ballonnements. Bref pas bien.
  • Et alors à la page juste après on vous vante la Raw food qui consiste à consommer les produits frais, crus ou à peine cuits. Ce qui est un peu en contradiction avec le fait de réduire autant que possible la consommation de crudités non? Bref vous ne mangez plus que des salades, soupe et jus. Je passe mon tour.
  • La marche nordique est présentée niveau sport comme ayant des vertus digestives et antistress. A voir. Je ne suis pas très emballée par l’idée concrètement.
  • Privilégier les produits bio. Pour tout ce qui est fruits et légumes il n’y a pas de soucis je veux bien essayer. Cela ne change rien au goût. Il faut juste que cela devienne un réflexe comme regarder la provenance des produits pour privilégier les circuits courts.
  • Consommer du cassis. Sauf que bon ce n’est pas vraiment la saison là, je fais comment? Un Kyr ça compte? Je vais essayé d’en trouver en compote associé à d’autres fruits, cela doit certainement exister.
  • Faire des coloriages anti-stress. Sinon je pense que décorer des œufs pour pâques cela marche aussi ^^

Alors? Réalisable?

Allez je gère on continu. Niveau habitudes alimentaires les menus de cette semaine et celle à venir contiennent beaucoup de légumes cuits et très peu de protéines. Ce n’est pas de la raw food mais c’est quand même dans l’idée. Je vais donc persévérer dans cette voie. Niveau sport j’ai commencé samedi dernier un truc d’enfer qui m’a complètement démoli (ah mais voilà pourquoi j’ai été naze jusqu’à mercredi soir!). Mais c’est pour la bonne cause. Retrouvez la forme! On est là pour cela il me semble non?

Bon et bien Vendredi prochain je vous fais un petit bilan de la semaine et, si je n’ai pas déjà laissé tomber, mes objectifs de la semaine 4 😉

Si vous avez des conseils nutrition pour avoir la forme, n’hésitez pas à les partager.

J’ai essayé pour vous …de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

menus semaine 14-2018

Idées de menus – semaine 14-2018

 menus semaine 13-2018 < menus semaine 14-2018

 

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus.

Cette semaine débute par un weekend festif pour célébrer pâque et l’arrivée du printemps. Au programme repas de famille et chasse aux œufs. Croisons les doigts pour qu’il fasse beau, ou du moins à peine couvert et surtout sans pluie.

C’est également le début du mois d’Avril. Et oui déjà, c’est fou comme le temps passe trop vite. Je poursuis avec des recettes du Livre Cuisine Detox de Larousse. Celles déjà essayées jusqu’à aujourd’hui étaient un vrai régal et facile à préparer.

J’ai essayé pour vous…nos beaux doudous

nos beaux doudous

J’ai essayé pour vous…nos beaux doudous

Cet album est accessible en histoire du soir à partir de 3 ans aux éditions Didier jeunesse.

Le sujet

Les p’tits bouts et leurs doudous, s’est souvent une grande histoire d’amour. Ici, sans culpabilité ni remord, un petit garçon devenu grand explique combien lui et son doudou étaient inséparables. Au point que ce n’est pas lui qui grandissait mais son doudou. Tant et si bien qu’il occupait toute la place.

Puis le petit garçon s’est lié d’amitié avec une petite fille. Elle aussi d’ailleurs avait un immense doudou qui ne la quittait jamais. Mais cela ne les a pas empêché de se lier d’amitié. Leur amitié en est devenue si forte qu’ils en ont oublié leurs doudous tant ils étaient occupés à jouer ensemble et grandir ensemble.

Mais leurs doudous occupent toujours une place importante dans leur cœur, preuve en est la fête organisée pour leurs retrouvailles.

C’est avec beaucoup de poésie que Stephane Servant déroule cette belle histoire très imagée.

Les illustrations

Les dessins aux coloris très doux de Ilya green accompagnent parfaitement le texte.

   

 

A découvrir absolument !

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

 

 

 

 

J’ai essayé pour vous…Des poissons d’avril en biscuit

J’ai essayé pour vous…Des poissons d’avril en biscuit

 

J’ai eu envie d’essayer le kit scrapcooking Sweet fish pour créer des biscuits poisson d’avril.

On y trouve un emporte pièce en forme de poisson de très bonne qualité, des petits poissons colorés en sucre, des brins de raphia et des étiquettes à découper pour accompagner vos biscuits de messages personnalisés.

Attention, si vous vous attendiez à trouver un mode d’emploi vous serez déçu. La recette de la pâte à biscuit aurait pu être intéressante.

   

Mais pas de panique, ce n’est pas les recettes de pâte à biscuit qui manquent. Justement Vahine en propose une pour les fêtes qui approchent. Du coup je l’ai suivie tout simplement.

Les ingrédients de la recette

  • 225 g de farine
  • 50 g de sucre (Vahine recommande du sucre roux mais j’ai utilisé du sucre blanc car je n’en avais plus dans les placards)
  • 1 cc de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 40 g de poudre de cacao
  • 100 g de beurre à température ambiante
  • 2 oeufs

Confection des biscuits

Commencez pas tamiser la farine et le cacao dans un saladier. ajoutez ensuite la levure, le sel le sucre.

Coupez le beurre en tout petits morceaux et avec le bout des doigts frictionnez le avec le mélange sec jusqu’à obtenir un tout homogène.

Battez vos œufs dans un bol avant de les ajouter à la préparation. Formez une boule. Comme elle était un peu collante, je l’ai enrobée de papier film et l’ai laissé au réfrigérateur le temps de faire la vaisselle.

Ensuite, étalez votre pâte entre deux feuilles de papiers cuisson à l’épaisseur que vous souhaitez. Je les ai volontairement fait un peu épais (4 mm) pour que la décoration en sucre qui va venir par la suite ne vienne pas entièrement couvrir le gout du biscuit. Ils seront du coup moelleux. Si vous les voulez croustillants vous devez les faire plus fins.

Pensez bien à créer un oeil avec une paille si vous souhaitez y accrocher une étiquette. Puis laissez votre plaque au réfrigérateur 30 min pour évitez que vos biscuits ne s’étalent à la cuisson.

  

Profitez en pour faire monter votre four à 180°C puis enfournez pour 10 min.

 

La décoration

La partie que je préfère 🙂

Laissez libre court à votre imagination. J’ai opté pour 3 décorations différentes. Pour ce faire j’ai utilisé :

  • le kit scrapcooking,
  • un petit pot de perles bleues Vahiné (un dégradé de bleue que je trouve très réussi),
  • de la pâte à sucre blanche,
  • un crayon pâtissier blanc,
  • de la colle alimentaire.

Pour 3 biscuits j’ai étalé de la pâte à sucre blanche le plus finement possible et y ai découpé 3 poissons avec l’emporte pièce. J’ai collé ces poissons en pâte à sucre avec de la colle alimentaire sur les biscuits. Avec un cure dent j’ai perforé l’œil. Enfin j’ai tracé 3 lignes verticales avec la colle alimentaire puis les ai recouvertes de billes en sucre dans un dégradé de bleu.

Ensuite j’ai partagé en deux les biscuits qu’il me restait. Sur une moitié j’ai tracé avec le crayon pâtissier la nageoire et 3  lignes verticales sur lesquelles, comme précédemment, j’ai collé les billes bleues.

Enfin, sur les biscuits restant j’ai collé les petits poissons en sucre du kit scrapcooking.

 

Pour un 1er Avril c’est sympa de leur ajouter un petit message avec un brin de raphia. Mais vous pouvez également les confectionner pour un goûter sur le thème de la mer en les accompagnant d’un gros gâteau au chocolat en forme de poisson.

 

Promis, aucune plaisanterie dans ces petits biscuits, mais peut être une façon de vous faire pardonner si vous avez prévu de piéger vos amis.

 

 

 

J’ai essayé pour vous…Un appartement à Paris de G. Musso

Un appartement à Paris

J’ai essayé pour vous…Un appartement à Paris de G. Musso

Vous n’avez pas pu passer à coté de la sortie en format Poche de ce livre. On en voit des présentoirs garnis à tous les coins « librairie » des supermarchés. Je ne vais pas non plus vous faire l’insulte de vous présenter Guillaume Musso. En effet il s’agit de l’auteur français contemporain le plus lu. De fait, tout le monde en a forcément entendu parlé à défaut d’avoir lu ses livres. Pour ma part j’avoue ne pas en être une lectrice assidue. Mais je poursuis la liste Babelio histoire de diversifier mes lectures et ne pas lire que du Fantastic.

Comment cela commence

Ayant lu la Fille d’avant  il y a tout juste quelques semaines, je n’ai pas pu m’empêcher de suite de faire le parallèle entre les deux romans.

  • Le minimaliste One folgate street laisse place ici à Cursum Perficio, un atelier d’artiste : l’Appartement à Paris. On comprend de suite que ce lieu atypique en plein Paris va être au centre de l’intrigue à l’image du One Folgate Street.
  • Le roman débute sur le périple entrepris par les deux protagonistes principaux de l’intrigues pour déjà atteindre cet appartement avant qu’il ne puisse leur livrer ses mystères : Gaspard Coutances et Madeline Greene. Leurs histoires sont déroulées par alternance de chapitres traitant de l’un puis de l’autre, à l’image de la fille d’avant et celle d’aujourd’hui. A la différence que les deux trames se déroulent ici simultanément et se croisent à l’occasion de chapitres en commun.
  • Enfin, dans les deux romans, le désir d’enfant des deux héroïnes est prégnant.

Le parallèle s’arrête ici. L’Appartement à Paris n’est pas un thriller psychologique mais un roman policier.

A quoi s’attendre?

Vous allez vivre l’enquête que vont mener Gaspard et Madeline. Petit à petit l’histoire tragique du peintre Sean Lorenz, de son épouse Pénélope et de leurs fils Julian va se révéler. L’enquête se déroule sur un rythme intense. Elle débute le 20 décembre au milieu de l’hiver. Et se termine à peine quelques jours plus tard le 25 décembre. La lecture du roman est tout aussi rapide. Petit à petit le lecteur reconstitue en même temps que les deux héros la trame de ce qui s’est produit il y a deux ans. Cette enquête permettra également aux deux héros de dompter leurs démons familiers et d’en ressortir grandit.

Bien que la narration de l’essentiel du roman se fasse d’un point de vue externe, se limitant aux faits tels que vécus par les protagonistes et à leurs pensées, 4 paragraphes font exception. Ceux là expriment à la première personne le vécu intérieur d’une scène pour apporter un éclairage différent. Ils délivrent une émotion qui ne fait pas parti des éléments de l’enquête mais qui est apportée au seul lecteur afin de lui permettre de mieux cerner le pourquoi de certaines réactions. Le premier est dédié à Gaspard et les trois autres à deux personnages secondaires.

Mon humble avis

Une enquête qui rebondit tranquillement d’indices en indices dont certains arrivent peut être un peu facilement. Nous dirons que c’est la magie de Noël qui opère et qui pousse les gens à plus de nostalgie et à se livrer ainsi plus facilement. La trame de ce qui s’est passé il y a deux ans est sombre à souhait. Mais dans la façon dont le déroulé des événements est reconstitué petit à petit par les deux enquêteurs improvisés, je pense qu’il y avait moyen d’être un peu plus exigeant. Certaines facilités scénaristiques auraient pu ainsi être évitées.

Des héros un peu trop bourrus à mon goûts et aux réactions exagérées, mais qui sont néanmoins attachants. J’aime beaucoup l’évolution de Gaspard. J’avoue qu’avec le personnage de Madeline j’ai eu un peu plus de mal.

L’univers artistique du peintre Sean Lorenz, ses œuvres, sont décrites avec tellement de précision que l’on se prend d’envie d’aller voir une de ses expositions. Sauf qu’il est totalement fictif. G. Musso précise qu’il est la cristallisation de plusieurs peintres dont il apprécie le travail. Finalement il constitue indirectement le personnage principal de l’histoire.

Dans l’ensemble une enquête policière agréable à lire. J’ai passé un bon moment bien que je ne me soit pas prise pour autant d’une envie soudaine d’aller dévorer l’intégral des précédents romans de l’auteur.