J’ai essayé pour vous…de prendre le contrôle de mes émotions

J’ai essayé pour vous…de prendre le contrôle de mes émotions

Bonjour à tous. Je poursuis mon challenge 90 jours pour retrouver la forme. Si vous vous souvenez bien, la semaine dernière il s’agissait prioritairement d’arrêter de fumée. Ce qui ne me concernait pas. Je ne vois pas trop le rapport entre forme et gestion des émotions mais soit. Niveau émotions je suis plutôt à ne rien laisser paraître et à me bouffer de l’intérieur. Voyons ensemble ce que la méthode nous propose.

Mais tout d’abord, Bilan de la semaine 8 du programme 90 jours pour retrouver la forme

Une semaine qui alterne un jour travaillé / un jour férié qui ne me réussit pas niveau forme. Je suis complètement déréglée, je ne sais pas quel jour nous sommes. Je me lève aux aurores quand c’est vaqué et je n’arrive pas à me lever quand c’est travaillé. Du n’importe quoi. J’ai envie d’un weekend tranquillou à la maison.

Pour mémoire je n’avais rien de nouveau à mettre en place en lien avec l’objectif de la semaine dernière.

Du coup rien de nouveau coté routines. Nos repas du soir ont cependant été un peu chaotique en lien avec les jours fériés et des restos et invitations qui vont généralement avec. Mon bidou m’en tient un peu rigueur d’ailleurs. La 7ème séance de coaching s’est bien passée et nous avons pu faire une grande balade à Aigues-Mortes. J’ai réussi à rester de bonne humeur au boulot et ai même affronté la « cliente » un peu dragon qui ne nous avait pas renvoyé des documents dans les délais sans me faire pourrir et démoraliser.

A présent quels sont les objectifs de la semaine 9 pour contrôler ses émotions ?

Je suis en difficulté pour vous synthétiser cet objectif. Je ne comprend pas tous les conseils donnés.  A lire la méthode on exploserait de colère sans arrêt. Par colère j’ai presque l’impression qu’il ne s’agit pas juste de manifestations verbales mais pouvant aller jusqu’à mettre une beigne à son interlocuteur. Pourtant je n’ai pas l’impression de vivre au milieu de personnes qui gueulent non stop et qui se tapent dessus. Je vous donne les conseils du coup tel quel brut de décoffrage.

Ce que l’on peux décider de mettre en place rapidement :

  • Apprivoiser vos frustrations grâce au yoga afin de mieux appréhender les manifestations physiques de la colère. Le Tai Chi cela marche aussi à priori. Je suis trop zen.
  • Si vous êtes sujette au syndrome prémenstruel, adopter des réflexes pour éviter que cela ne vienne altérer votre humeur. Consommer du magnésium et de la vitamine B6 pour pallier les carences qui influent sur le stress. Augmenter votre activité physique la semaine qui précède les règles pour stimuler la sécrétion d’endorphines qui vous aidera à vous sentir malgré tout bien. Si vos règles sont vraiment douloureuses consommer des plantes sédatives comme la Valériane, la Passiflore ou le Millepertuis.
  • Se dépasser en se mettant à l’escalade. C’est vraiment chouette comme sport. Je l’ai pratiqué 2 ans en salle. Jusqu’à une chute qui m’a fait une peur bleue (alors que je ne risquais franchement rien) et qui m’a déclenché un vertige que je n’arrive plus à contrôler. Depuis il m’est impossible d’envisager de remettre un baudrier.  Si vous voulez la version ludique essayez l’accrobranche, cela a le mérite de pouvoir se pratiquer avec toute la tribu. Maintenant que P’tit bout a l’age et la pratique pour faire autre chose que les circuits enfants à 2 m du sol j’aimerai bien qu’on puisse faire un parcours tous ensemble. Mais j’ai trop peur de me retrouver figée pas le vertige en haut d’un arbre et bloquer tous ceux qui vont poireauter derrière…

Ce qui demande un travail sur soi :

  • Verbaliser vos sentiments pour ne pas laisser s’installer les non dits et les malentendus. Personnellement je sais que je ne verbalise pas assez (voir en fait pas du tout), j’encaisse, je laisse passer, et le jour où je sature de quelqu’un je réduis les contacts voir je romps tout contact définitivement. Forcément c’est un peu déroutant pour l’autre. Mais c’est facile de dire qu’il faut verbaliser, quand ce n’est pas dans votre nature, franchement, je ne vois pas trop comment y arriver. Des idées?
  • Essayer de gérer les conflits par la parole sans vous emporter. Je ne m’emporte que très rarement. Nous avons le droit d’avoir des opinions différentes. Changer celle des autres pour les rallier à la mienne m’importe peu. S’ils veulent rester cons grand bien leur fasse XD (Cf mon estime de moi un peu too much).
  • S’accorder un temps de réflexion avant d’agir impulsivement sous le coup d’une émotion.
  • Positiver sa colère pour la transformer en un moteur permettant de se dépasser et atteindre des objectifs que l’on pensait hors de portée.

En conclusion

Bon j’avoue ne pas trop savoir quoi faire de tous ces conseils. Cela m’a donné envie tout de même d’essayer de dépasser ma peur du vide et de tenter un accrobranche en famille. Si P’tit bout et Chéri se fichent de moi parce que je reste bloquée la haut, mon ego va en prendre un sacré coup XD Mais si je le fais ce ne sera pas ce weekend cependant. Je garde néanmoins l’idée. Pourquoi pas pour le long weekend de la Pentecôte par ex.

Après pour le reste je suis quelqu’un d’assez calme qui gère plutôt bien sa frustration. Au contraire il faudrait que je l’exprime d’avantage. Mon estomac m’en remerciera 😉

Laisser un commentaire