J’ai essayé pour vous…Zombillenium

zombillenium

J’ai essayé pour vous…Zombillenium

Et comme j’ai encore « stand as one » dans la tête je n’arrive pas à mettre de l’ordre dans la façon d’amener ce billet.

Bon ben commençons par la fin, c’est juste génial, allez le voir avant qu’il ne soit plus à l’affiche.

Et emmenez y vos enfants! Contrairement à ce que l’on pourrait craindre rapport aux zombies et autres monstres, ce n’est pas un film d’horreur n’ayez crainte. Vous n’allez pas les terroriser. Maintenant avant 7 ans il n’est pas dit qu’ils comprennent le scénario par contre.

Zombillenium chronologiquement

C’est avant tout une bande dessinée de Arthur de Pins. Que je n’ai pas lu, mea culpa. Je compte d’ailleurs de ce pas rectifier cet impair en allant me procurer dès que possible les trois tomes. Fort heureusement il ne semble pas nécessaire d’avoir lu la BD pour comprendre le film. Ce n’est d’ailleurs pas le même héros principal à priori.

Puis un pilote lancé en 2013, Arthur de Pins signe le clip de « Nameless World » de Skip The Use. Dites coucou à la sorcière Gretchen sur son skate board  volant. Mat Bastard devient le squelette Sirius. Le décor de zombillenium est posé.

La bande son est d’enfer (elle était facile). La scène où Sirius, Hector Sax et Gretchen interprètent « Stand as one » est juste géniale. On aimerait pouvoir la regarder en boucle.

L’histoire

De façon plus générale, l’histoire est une belle satyre du monde de l’entreprise moderne prête à sacrifier ses valeurs au nom de la rentabilité. Mat Bastard continu à y prêter sa voix à Sirius, le squelette délégué du personnel syndicalise fort sympathique.

Hector Sax, un type un peu gringalet, un peu fragile, qui bosse pour pouvoir s’occuper de sa fille Lucie et qui finit par oublier pourquoi il bosse, découvre l’envers du décor de zombillenium. Comme il n’est pas possible de le laisser repartir, il est embauché d’office. Sa catégorie de mort vivant n’étant pas bien définie, il finit avec les zombies. Il s’avère que lorsqu’on le met en colère, il se transforme en un grand démon rouge très impressionnant façon Hellboy. La maîtresse d’école le découvre à ses dépens (hmmm oui si vous êtes maîtresse d’école sachez que le représentant de votre profession dans ce film est la personne somme toute la plus monstrueuse du lot).

Les employés du parc d’attraction ont 15 jours pour trouver de nouveaux actionnaires, ou ils finiront tous en enfer. Une petite compétition se joue alors entre les vampires, déjà maîtres de l’attraction phare (la grande roue), et le groupe de Hector sax chargé du train fantômes. La sorcière stagiaire Gretchen se balade au milieu de tout cela un peu indécise quand au parti à prendre.

Les plus

La musique porte littéralement l’animation. Ils sont indissociables et ont clairement été pensés ensembles. Ce n’est pas juste un film d’animation auquel il a fallu ensuite plaquer une BO.

L’animation est made in France, et elle est irréprochable.

Les personnages sont attachants. Il y a beaucoup de clins d’œil: Thriller de Michael Jackson, un vampire qui brille au soleil façon twilight (et qui ressemble beaucoup à Robert Pattinson d’ailleurs), …

On y retrouve beaucoup d’humour, de l’héroïsme, un zeste de romance, une petite Lucie très touchante.

Le moins

Revers du bâton, si vous n’aimez pas Mat Bastard (ce qui doit pouvoir être possible j’imagine), vous ne fermerez du coup pas les yeux sur quelques raccourcis scénaristiques. Le film se disperse par ailleurs un peu au début avant de se recentrer sur la trame principale. Vous pourriez également pinailler en disant que Hector Sax semble s’adapter de façon assez impressionnante à sa nouvelle condition. Et non seulement il s’adapte vite mais devient en plus force de proposition pour le mieux de l’entreprise alors même qu’il n’avait pas encore compris qu’il n’était pas déjà en enfer. Si ça c’est pas un gars sympa dans l’abnégation totale pour ses nouveaux collègues. Certes vous pourriez lui reprocher tout cela. Mais bon dans ce cas il n’y aurait pas eu d’histoire, le parc aurait fermé, il se serait retrouvé en enfer, et sa fille Lucie serait effondrée. C’est tout de suite moins Rock and roll c’est sur.

Alors arrêtez de pinailler, et contentez vous d’apprécier cette belle fable moderne. Promis, tout est bien qui fini bien.

Pour vous allécher encore plus, si vous ne l’aviez pas déjà vue : la bande annonce.

 

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Cornebidouille

cornebidouille

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Cornebidouille

En cette semaine d’Halloween, les sorcières sont à l’honneur. L’occasion de découvrir la trilogie des histoires de la sorcière Cornebidouille.

L’école des loisirs est l’éditeurs de ces trois albums de Pierre Bertrand, magnifiquement illustrés par Magali Bonniol. Accessibles de 5 à 7 ans.

cornebidouille

L’histoire

Tout commence ainsi : quand il était petit, Pierre ne voulait pas manger sa soupe. «Tu sais ce qui arrive aux petits garçons qui ne veulent pas manger leur soupe?» lui disait son père, «Eh bien, à minuit, la sorcière Cornebidouille vient les voir dans leur chambre, et elle leur fait tellement peur que le lendemain, non seulement ils mangent leur soupe, mais ils avalent la soupière avec.» Pierre s’en fichait. Il ne croyait pas aux sorcières.

C’est alors qu’à minuit la sorcière Cornebidouille fait son apparition. Mais avec un bel aplomb, un zeste d’insolence et beaucoup d’humour, Pierre renvoi la sorcière au placard.

Dans la vengeance de Cornebidouille, la méchante sorcière revient, et elle n’est pas contente. Cette fois elle est bien décidée à transformer le petit garçon en potiron.

Dans le troisième et dernier tome ce n’est plus contre une mais deux Cornebidouille que Pierre doit faire face. Avec beaucoup de malice, il arrive à les monter l’une contre l’autre.

cornebidouille  cornebidouille

Qu’est ce qu’on en pense?

On adore cette grosse sorcière vert pomme. Les illustrations accompagnent parfaitement le texte, et contribuent à l’humour de l’ensemble.

On a peur juste ce qu’il faut et on rigole beaucoup aux gros mots inventés de toute pièce :

cornebidouille

 

 

« Boudinée de la brioche »

« Fofolle de la cloche »

 

 

 

De là à dire que les récalcitrants à manger leur soupe changent d’avis, je ne compterai pas trop dessus quand même.

 

cornebidouille

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Los Dedos de Bruja

doigts de sorcières

J’ai essayé pour vous…Los Dedos de Bruja

 

L’épreuve technique de l’épisode 2 de l’émission les Meilleurs pâtissiers consistait en la réalisation de 50 doigts de sorcières. Une recette parfaite en cette période de Halloween que vous trouverez ici grâce à Mercotte.

Je m’en suis drôlement mieux sortie que pour celui de la semaine dernière.

Il faut dire que cette fois j’ai bien pris la peine de regarder la vidéo avant de me lancer.

Par contre je n’ai réalisé qu’un tiers des quantités de la recette, car je n’avais pas besoin d’en obtenir 50.

La pâte sucrée

En faisant tout comme il est expliqué dans la recette et montré dans la vidéo, ma pâte n’était pas collante. Je l’ai laissé deux heures au réfrigérateur. Pensez à bien étaler votre pâte avant de la mettre au réfrigérateur, ce sera certainement plus simple pour la travailler après.

doigts de sorcièresLa compotée de framboise

J’ai utilisé un coulis de framboise au lieu d’une purée et du jus de citron vert fraîchement pressé au lieu de la purée de citron, car je n’ai pas su où en trouver. Dès que j’ai rajouté la pectine, j’ai maintenu un feu moyen tout en fouettant. La semaine dernière, la pectine avait refusé de prendre dans la préparation de la confiture de lait car j’avais beaucoup trop baissé mon feu. J’ai laissé cuire pendant 2 minutes avant de rajouter le jus de citron. Le résultat était dégoûtant à souhait.

Le façonnage des doigts

Le truc du pochoir pour avoir un gabarit identique, j’avoue que cela n’a pas trop été mon truc. J’ai essayé plus ou moins. Au final j’ai quand même obtenu des doigts de sorcières à peu prêt réguliers. J’ai mis au frais les 10 premiers le temps de façonner les 10 doigts de la plaque suivante.

doigts de sorcières

La finition et la cuisson

Couvrez les bien de jaune d’œuf pour qu’il colorent à la cuisson. Je les ai remis au frais le temps de façonner les 5 derniers doigts. J’en aurai obtenu 25 au final, ils doivent être plus courts que prévus.

Cuisson 13 min en chaleur tournante à 175°C. Ils sortent dorés et croustillants à souhaits. L’astuce de les remettre régulièrement au frais entre les différentes étapes fait qu’ils ne se sont pas trop étalés. J’appréhendais l’effet langue de chat.

doigts de sorcières

J’ai utilisé la compotée de framboise à la base de l’ongle en amande pour donner l’aspect saignant. Comme je n’ai pas trouvé du colorant en poudre marron, j’ai utilisé du cacao en poudre que j’ai appliqué avec un pinceau humide sur les phalanges.

P’tit bout était ravi et a longtemps hésité avant d’en croquer un, ne sachant pas si l’histoire du sang s’était du lard ou du cochon.

Je suis plutôt contente de moi. Sans le stress d’en faire 50 en très peu de temps comme ce fut le cas pour les candidats, c’est une recette très accessible et qui fait son petit effet. Je la referais très certainement pour Halloween l’année prochaine.

doigts de sorcières

J’ai essayé pour vous…la Box creabul Halloween

Box creabul Halloween

J’ai essayé pour vous…la Box creabul Halloween

Box creabul Haloween

Niveau Box créatives P’tit bout a pendant longtemps été abonné à Macocobox puis à la Gully Box. Depuis presque un an nous avons fait une pause dans les box enfants car P’tit bout commençait à se lasser du contenu.

Cela faisait un moment que je voulais lui faire essayer la Box Creabul . Comme je cherchais des activités à faire avec P’tit bout sur le thème de Halloween, j’ai trouvé que c’était une bonne occasion de la tester.

Cette Box s’adresse à une tranche d’âge étendue, les 3-10 ans. Les deux Box précédentes que l’on avait essayé ciblaient les 3-7 ans. P’tit bout va avoir 7 ans d’ici quelques jours.

On commande et quelques jours après le facteur nous livre la Box.

Le contenu

C’est toujours un moment très excitant pour P’tit bout lorsqu’il reçoit un colis à son nom. Bon alors, on l’ouvre? La feuille d’explication recouvre les différents éléments du contenu de la boite. Une fois soulevée, elle dévoile plusieurs pochettes en plastique transparentes aux contenus divers, deux boules en polystyrène, un tube de colle, des chenilles, une pochette de feutre, du papier de soie.

Box creabul Haloween

P’tit bout regarde tout cela avec intérêt et commence à étaler l’ensemble sur la table. Il recherche dans le fichier explicatif à quoi va bien pouvoir lui servir le papier de soie. De mon coté je note que tous les produits de la Box sont estampillé de la marque Ctop que je ne connais absolument pas. Macocobox m’avait habituée aux produits Giotto et Gully box aux produits que l’on trouve en grande surface. Curieuse, je cherche le site de Ctop, mais il enchaîne les messages d’erreur lorsqu’on cherche à y naviguer. Bon ce n’est pas forcément mauvais signe hein même si cela me donne l’impression qu’il y a eu une razia pour acheter les stocks invendus de cette marque et en faire des box. En terme de matériel fournit, il me semble qu’elle vaut tout juste son prix.

Cependant grâce à cette box nous allons pouvoir réaliser 5 activités. En comparaison Macocobox proposait en général 3 activités et Gully box 2 activités + de nombreux goodies. Celle-ci va me permettre d’occuper P’tit bout plus longtemps.

Box creabul HaloweenLes araignées

C’est l’activité par laquelle P’tit bout a souhaité commencer et qui lui a au final le plus plu.

Il s’agissait de recouvrir de papier de soie les boules de polystyrène, de coller les yeux mobiles et les chenilles pour figurer les pattes. Je l’ai laissé faire au début avec le tube de colle fournit puis j’ai fini par avoir pitié et lui ai tendu un petit pot de colle decopatch avec le pinceau adéquat, survivant d’une ancienne activité. C’est tout de suite beaucoup mieux. De même, pour coller les yeux mobiles nous avons utilisé de la colle liquide. Il y a de quoi fabriquer deux araignées dans la boite.

Je dirais que cette activité est accessible seul à partir de 6 ans. Avec l’aide d’un adulte si l’enfant est plus jeune.

Le + : Le rendu est vraiment sympa !

Le – : Le tube de colle est inefficace pour cet usage

Box creabul Haloween

 

 

 

Les masques Box creabul Haloween

La fois suivante, P’tit bout a voulu essayer les feutres avec les masques. Contrairement à mes craintes, les feutres sont de qualité correcte. La pointe fine tient bien, les couleurs aussi. Par contre P’tit bout n’est pas assez patient au regard des grandes surfaces qu’il y avait à colorier. Il aurait fallu du coup des feutres à pointe plus large mais bon c’est aussi à lui d’apprendre à persévérer. Les motifs des masques sont plutôt sympa: une citrouille, une sorcière, un vampire et un squelette. Et la planche de Stickers permet de les décorer avec des petites araignées, chauve souris ou bonbons.

Cette activité est accessible seul dès 3 ans. L’enfant aura juste besoin d’aide pour attacher l’élastique.

Les + : Les masques sont quand même un incontournable de Halloween

Les – : Les trop grandes surfaces à colorier

Box creabul Haloween

 

Box creabul Haloween

Les cartes à gratter

P’tit bout n’a pas été à l’aise avec cette activité. Il a l’habitude de celles de Djeco qui lui explique pas à pas où et quelle forme gratter pour avoir un rendu sympa. Ici il était livré à lui même et il a eu tendance pour la première à gratter toute la surface. Du coup nous sommes passé d’un citrouille toute noire, à une citrouille toute orange. Heureusement il y en avait une seconde dans le paquet et je lui ai montré le principe. Nous avons fait ensemble un fantôme et il lui en reste plusieurs autres à faire qui ont été mises de coté pour l’occuper pendant les vacances.

Cette activité est difficile. Elle ne me semble pas accessible avant 7 ans.

Les + : Les cartes sont de belle qualité et le grattoir fonctionne bien avec une pointe fine et une pointe plus large.

Les – : Il aurait fallu des schémas explicatifs pour montrer aux plus jeunes quelles formes viser.

Box creabul Haloween

 

Le Squelette

Box creabul Haloween

Activité assez sympa et rapide à réaliser. P’tit bout a eu besoin d’aide pour identifier où va chaque pièce. Une petite numérotation sur l’arrière aurait pu lui permettre d’être autonome dans sa réalisation mais ce n’est pas dramatique. Les attaches parisiennes sont toujours assez amusantes à manipuler. Le carton est de bonne qualité et ne s’est pas déchiré comme cela arrive parfois avec les formes prédécoupées à détacher. Actuellement il orne la poignée de la chambre de P’tit bout.

Difficile de faire cette activité sans l’aide d’un adulte et sans inverser les pièces avant 9 ans.

Les + : Une déco sympa

Les – : Je n’en trouve pas

 

 

 

Les marionnettes à doigts

Box creabul Haloween

Nous n’avons pas encore touché à cette activité, elle a été mise de coté pour occuper P’tit bout chez ses grands parents pendant les vacances.

Mais je sais qu’il va se régaler, car il a eu colorié l’année dernière des marionnettes à doigts aux formes de dragons éditées aux éditions avenue mandarine.

Le paquet est bien rempli (une dizaine). Les feutres sont encore vaillants. Les surfaces sont plus petites, il va donc moins râler.

Cette activité est accessible seul dès 5 ans.

Les + : Des formes variées et sympas

Les – : Je n’en trouve pas, sauf à ce que les feutres cessent de fonctionner avant d’en arriver au bout.

 

Au final nous ne sommes pas déçus de cette box. Elle nous a permis de préparer des décos pour Halloween. Sa durée de vie est longue. En visant une fourchette d’âge très étendue: de 3 à 10 ans, elle prend le risque de proposer des activités trop difficiles pour les plus jeunes et trop faciles pour les plus âgés. Elle me parait adaptée pour des enfants de 5 à 8 ans, aidés par un adulte pour les étapes délicates. Je ne pense pas m’y abonner, mais plutôt les acheter à l’unité en fonction du thème proposé.