J’ai essayé pour vous…Une Balade à Nébian

Balade à Nebian

J’ai essayé pour vous…Une Balade à Nébian

 

Il y a quelques semaines nous avions pu réaliser une très belle balade au Pont du Diable. Le circuit élaboré par randoland étant plutôt sympa, j’ai profité du magnifique soleil de ce jour pour en piocher un autre. Le village fortifié de Nébian m’a paru une bonne idée. Le circuit se déroule exclusivement dans le village. Et comme il a plu toute la semaine, cela m’a paru idéal pour éviter les chemin boueux.

Localisation géographique

Le Village de Nébian est proche de Clermont l’Hérault. Bien que niché dans la garrigues on y accède facilement sans avoir à emprunter de sentiers battus praticables uniquement en 4*4. Aucune précaution particulière n’est à prendre au préalable. Cependant le village est un peu escarpé par moment. Privilégiez le porte-bébé à la poussette si vous voyagez avec un tout petit.

Le circuit

Au final le circuit randoland proposé est assez succinct.

De nombreux parking occupent le village pour que les habitants aient des lieux de stationnement. Cependant visiblement chacun y est allé de sa propre rénovation sans qu’il n’y ai eu le soucis de faire du village un lieu touristique. C’est un lieu de vie. Ne vous attendez pas à croiser du monde tel que dans les villages des Baux de Provence ou Saint Guilhem le désert. En ce Dimanche, nous n’avons croisé aucun commerce ouvert. Il n’y a pas non plus des étals d’artisans misant sur le chaland amoureux de l’époque médiévale pour faire leur semaine. Les seules personnes que nous avons croisées sont les habitants et quelques randonneurs.

L’intérêt principal est de pouvoir observer les remparts de ce village fortifié. Les tours, certaines parties du chemin de ronde et la porte herse sont encore intacts. Cependant comme ce sont des lieux d’habitation ne vous attendez pas à pouvoir visiter les tours ou vous promener sur le chemin de ronde.

De la même façon, la commanderie des hospitaliers ou maison dite de Saint-Jean, ne se visite pas. Elle abrite la bibliothèque municipale. Le dernier vestige transmettant son passé est la croix des Hospitaliers en fer forgé qui surmonte la porte de la maison. Le jardin de la commanderie a laissé place à un parking bétonné. Seul un cadran solaire a été rénové dans la cour intérieure à laquelle nous n’avons pas pu accéder. La grille était cadenassée. Mais comme ce doit être le jardin de la bibliothèque il est probablement accessible en semaine.

Enfin le village dispose de sa propre source d’eau qui irrigue les jardins des habitations environnantes. Les abords de la source sont agréables pour faire une petite pause goûter tiré du sac pour les P’tits bouts.

Balade à Nébian

 

En conclusion

Si vous êtes de passage dans le coin, vous pouvez envisager ce petit tour de 45 minutes. Mais n’en faites pas votre destination principale. Nébian est intéressant d’un point de vue historique mais n’a pas été entretenu dans l’esprit de préserver intégralement son patrimoine ce qui gâche un peu la balade. Des parties anciennes côtoient ainsi de la rénovation moderne sans réelle harmonie. Cependant le village n’ayant pas vocation à devenir un lieu touristique, je comprends parfaitement que les habitants cherchent à moderniser leur village et leur confort quotidien.

Sur place j’ai constaté que Nébian était le point de départ d’une randonnée de deux heures en pleine garrigues: Le sentier des garrigues. Coupler les deux pourrait à ce moment donner du sens au temps de route nécessaire pour arriver jusqu’à Nébian. Nous n’avons pas fait la randonnée car nous n’avions pas prévu de passer 3 heures à Nébian. Nous aurions autrement dû nous y rendre plus tôt.

Néanmoins prendre l’air par cette belle journée de Printemps était plutôt agréable.

 

 

 

 

J’ai essayé pour vous…Les Baux de Provence

baux de provence

J’ai essayé pour vous…Les Baux de Provence

 

Situé à un peu moins d’1h30 de Montpellier, les Baux de Provence s’est avéré être une très belle destination pour passer une journée en famille.

Information de départ pour y préparer votre escapade :

  • les Baux de Provence est un village médiéval. Le cheminement y est escarpé et comprend de nombreuses marches. Si vous avez un enfant en bas âge, laissez tomber la poussette et privilégiez le porte bébé. Pour les mêmes raisons, chaussez des baskets si vous ne voulez pas avoir une entorse avant la fin de la journée.
  • les Baux de Provence c’est du soleil et du mistral, en toute saison. Prévoyez donc sans faute une paire de lunettes de soleil et un coupe vent. Ensuite en fonction de la saison, adaptez le nombre d’épaisseurs nécessaires. En cette fin de mois d’Octobre un sweat par dessus le T-shirt et sous la veste était parfaitement supportable.
  • Je déconseille de s’y rendre en plein cagnard en été. Privilégiez si vous pouvez l’Automne ou le Printemps, et n’y allez pas un jour de pluie.
  • Enfin téléchargez avant d’y aller l’application du même nom, cela vous permettra hors ligne de disposer d’un itinéraire à suivre pour visiter le village même et avoir de courtes infos sur les différentes étapes du circuit.

Les tarifs

Les deux incontournables des Baux de Provence sont le Château et la Carrière des lumières. Vous pourrez également y trouver un musée des santons (mais qui était fermé lorsque nous y étions) et le musée Yves Brayer. Avec le Pass Provence vous avez accès à tout. Le musée des santons est gratuit quoi qu’il arrive. Le pass est gratuit pour les moins de 7 ans. 12.50 euros le tarif réduit et 16 euros le tarif adulte. Si votre famille est composée de 2 adultes et 2 enfants payants, vous avez la gratuité pour un des enfants. Bref tout est fait pour vous rendre la visite de l’ensemble financièrement accessible.

Notez que nous ne sommes pas allés au musée Yves Brayer. Arrivés vers midi au village,nous avons commencé par déjeuner, puis nous avons remonté le village jusqu’au château en flânant en chemin. Une fois le château visité nous avons redescendu le village dans l’autre sens via une rue parallèle direction la carrière des lumières où nous avons goûté. Il était déjà 17h30 lorsque nous sommes sortis de la carrière des lumières, ce qui nous a laissé le temps d’acheter des confiseries avant de reprendre la route du retour.

Le Château des Baux de Provence

Si vous avez des enfants qui commencent à s’intéresser à l’époque des chevaliers et du Moyen Age de façon générale, ils vont adorer explorer ce château. D’autant qu’un livret jeux à destination des 7-12 ans est distribué à l’entrée. Ce dernier est très bien fait et a été un vecteur essentiel de l’intérêt de P’tit bout pour le site. Je l’ai rarement connu aussi enthousiaste lors d’une visite.

Et si vous même vous affectionnez cette période historique, vous allez également grandement apprécier la visite. Les panoramas du haut de la place forte qui donnent sur la Provence sont exceptionnels. Vignes et oliviers sont à l’honneur. Le regard porte sur l’ensemble du massif protégé des Alpilles et au delà jusqu’à la mer.

De nombreuses machines de siège y sont en très bon état de conservation tel un trébuchet et un bélier. Ainsi que deux vestiges de moulins à vent provençaux. Prévoyez 2 bonnes heures pour la visite. Le lieu est grand à visiter (7 hectares), surtout si vous voulez prendre le temps de lire les panneaux et laisser le temps à vos enfants de compléter leur livret jeux au fur et à mesure. P’tit bout était complètement séché à la fin, il n’en pouvait plus, et nous non plus.

Attention, le terrain est souvent accidenté par endroit. Le château a été creusé directement dans la roche et celle ci est bien érodée. Les marches en deviennent inégales et dangereuses, notamment celles qui mènent à la tour Sarrasine. En raison de mes vertiges j’ai du rebrousser chemin à mi parcours de la montée des marches de cette tour mais P’tit bout a adoré aller jusqu’au chemin de ronde avec son papa. Il a grimpé partout où il a pu, avec papa qui assurait derrière en cas de glissade.Vous ressentez bien le mistral froid et sec lorsque vous êtes sur le plateau au niveau des anciens moulins.

La Carrière des lumières

Dans un tout autre registre, la Carrière des lumières propose un voyage immersif dans les œuvres d’un ou plusieurs artistes. Jusqu’en janvier 2018 ceux sont Bosch, Brueghel et Arcimboldo qui sont à l’honneur dans une thématique autour du fantastique et du merveilleux. En 2018, Picasso prendra leur place.

J’ai adoré. Mais parce que je suis une grande fan des peintures de tout genre de façon générale. J’ai trouvé le principe de projeter les œuvres sur les parois de cette ancienne carrière en musique et en mouvement juste magique. Je pense qu’il faut prendre le temps de déambuler pendant toute la projection plutôt que de rester assis à un point fixe. Mais après la visite du château, impossible de faire faire un pas de plus à P’tit bout, du coup on s’est posé dans un coin.

Autant dire que l’enthousiasme du coté de ces messieurs était beaucoup moins présent. La peinture ce n’est pas vraiment leur truc et certainement pas la peinture flamande de style renaissance-gothique. Même présenté de façon aussi originale. Notez que ces auteurs ne sont pas forcément non plus très accessibles pour un jeune public. Les peintures de Jérôme Bosch sont carrément trash dans certains détails et vont même jusqu’à faire peur par moment. Les peintures de Giuseppe Arcimboldo sont plus faciles d’accès pour des enfants qui peuvent s’amuser à retrouver le visage dans l’amoncellement de victuailles mais en proportion il y en avait beaucoup moins de présentés. Picasso sera peut être plus facile d’accès pour des enfants.

Et sinon où manger ?

Nous avons déjeuner à La reine Jeanne qui s’est avéré être un très bon choix. Nous n’avions pas réservé mais étions arrivés assez tôt pour déjeuner. Le restaurant a été rapidement plein. En haute saison il faut assurément réserver. Monsieur a pris un aïoli qui s’est avéré excellent, servi avec des légumes croquants, des bulots, du poissons et des œufs durs. De mon coté j’avais pris des saint jacques poêlées servies avec une purée de topinambours et des gnocchis. Miam. Petite réserve sur le choix unique de menu enfant qui était l’éternel steack haché / frite. Cependant à défaut d’être originale l’assiette était soignée et les produits de qualité avec des frites maisons et une petites salade.

Si jamais vous avez encore faim ou que vous êtes juste gourmand vous pouvez craquer pour le café gourmand: boule de sorbet poire, crème caramel, panna-cota au coulis de fruit rouge, mini baba au rhum et chantilly.

 

Par contre l’après midi nous avons fait une pause au café de la carrière des lumières et ce n’était pas une bonne idée. Consommez plutôt au village, il y avait des marchands de glaces italiennes et des crêperies. Le café de la carrière des lumières sert un mauvais café et des produits sous vides, rien n’est préparé sur place. C’est vraiment pour dépanner.

Et les commerces ?

Tout était ouvert alors que nous étions dimanche. Les rues du villages sont ponctuées d’échoppes d’artisans : savons, cigales, couteaux occitans, étoffes, cadrans solaires, épées de bois, confiseries, huile d’olives, etc. Si vous aimez repartir avec un souvenir ou que vous êtes à la recherche d’idées cadeaux ou déco, vous aurez l’embarras du choix.