J’ai essayé pour vous…Le gâteau kermesse

gâteau kermesse

J’ai essayé pour vous…Le gâteau kermesse

A l’occasion de la kermesse de ce soir à l’école de P’tit bout, j’ai voulu essayer cette recette proposée par Vahiné. L’occasion de ressortir le flacon de mini billes colorées que j’avais utilisé pour le gâteau en forme de train.

Ingrédients pour le gâteau :

  • 100 g de farine,
  • 100 g d’amande en poudre,
  • 1/2 sachet de levure chimique,
  • 1 c.à.c de vanille en poudre,
  • 1 pincée de sel,
  • 200 g de beurre mou,
  • 200 g de sucre,
  • 4 œufs

Préparation du gâteau :

Pour commencer, préchauffez votre four à 180°C.

gâteau kermesseTamisez la farine, la poudre d’amande, la levure chimique, la vanille en poudre et le sel dans un saladier.

Mélangez bien.

Dans votre robot, battez le beurre mou avec le sucre.

Ajoutez un à un les œufs tout en battant vivement.

Ensuite, versez cette préparation liquide sur le mélange sec et mélangez jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène.

Versez la pâte obtenue dans un moule à manqué préalablement beurré et faites cuire 35 min.

Vous pouvez vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. Lorsqu’il ressort sec, c’est qu’il est cuit. Laissez le refroidir 10 min avant de démouler.

 

gâteau kermesse   gâteau kermesse

Ingrédients pour la décoration :

  • Un pot de Nutella,
  • 1 paquet de barquettes Lu au chocolat,
  • Un étui de cœurs rouges en sucre à poser,
  • Des perles multicolores,
  • Un flacon de minicolors,
  • Des petits cœurs en sucre blancs et roses.

La décoration :

Il s’agit de donner à ce gâteau l’allure d’un poisson.

Attendez tout d’abord qu’il ait bien refroidit.

Commencez par découper un triangle pour évider la bouche et constituer la queue du poisson.

gâteau kermesse

Recouvrez votre poisson de pâte à tartiner, bord inclus.

gâteau kermesse

Découpez les barquettes au chocolat en deux, et disposez les moitiés de sorte à figurer des écailles sur les 3/4 du gâteau.

gâteau kermesse

Ensuite, comblez les interstices entre les écailles avec les perles multicolores

gâteau kermesse

Décorez la queue du poisson en alternant des rangs de cœurs roses et blancs (ceux du flacon)

gâteau kermesse

Disposez sur le contour de la tête du poisson des perles minicolors en alternant 3 coloris. Enfin, déposez un gros cœur en sucre  (celui de l’étui) pour lui dessiner un œil.

gâteau kermesse

 

J’espère qu’il sera bon et que les enfants vont se régaler !

 

J’ai essayé pour vous…un gâteau en forme de train

gâteau train

J’ai essayé pour vous…un gâteau en forme de train

 

Pour l’anniversaire de P’tit bout j’ai essayé le moule ScrapCooking en forme de train (Ref 3148) qu’il m’avait offert avec son papa. Je me suis dit qu’il y avait un message à comprendre la dessous. Il y avait un second moule également dans le message mais je ne l’ai pas encore essayé.

gâteau train

 

Pour une première tentative j’ai suivi à la lettre la recette qui l’accompagnait.

Etape 1: Réaliser la pâte

Tout d’abord mesurez 200 g de sucre dans un saladier. Tamisez pas dessus 125 g de farine et 125 g de poudre d’amande.

Faites fondre dans un bol 125 g de beurre au micro onde et laissez le refroidir

Pendant que votre beurre refroidit faites monter en neige 5 blancs d’œufs et incorporez-les au mélange sec du saladier.

Versez un tiers de votre pâte dans le bol avec le beurre et mélangez jusqu’à obtenir une texture homogène. Versez le contenu de votre bol dans le saladier et mélangez de nouveau.

Votre pâte est prête.

gâteau train    gâteau train   gâteau train   gâteau train

 

Etape 2: Cuisson

Faites fondre du beurre et badigeonnez en tout le moule. J’ai utilisé un pinceau pour être certaine de bien couvrir toutes les formes.

Versez la pâte dans le moule et faites cuir à four chaud préchauffé à 180 °C pendant 30 min. Assurez vous que votre pâte est bien allée remplir toutes les alvéoles du moules pour ne pas avoir de mauvaise surprise au démoulage.

A la sortie du four, les gâteaux avaient bien gonflé. Je n’avais qu’une hantise, être en difficulté au moment du démoulage. J’ai laissé refroidir une dizaine de minutes et ils se sont merveilleusement démoulés sans aucune difficulté. Le top!

gâteau train   gâteau train

Etape 3 : Le scrapcooking

gâteau train

Avec un couteau j’ai égalisé la base des wagons histoire qu’ils tiennent droits.

Avec un crayon pâtissier gout chocolat-noisette j’ai repris les principaux reliefs des wagons. Je les ai rehaussés de petites billes croustillantes de toutes les couleurs. Les wagons transportent des smarties et les roues sont des fleurs en sucre fixées avec de la colle alimentaire. Hormis les smarties, tous ces éléments ont été trouvés dans la gamme Vahiné.

 

 

Un gâteau qui a fait son petit effet alors qu’il était plutôt facile à réaliser. Je l’adopte.

Pas impossible que je le reédite pour une kermesse de l’école 😉

J’ai essayé pour vous…de réaliser un gâteau tout chocolat

gâteau tout chocolat

J’ai essayé pour vous…de réaliser un gâteau tout chocolat

 

 Ingrédients 

  • 180 g de beurre pour le moelleux et 250 g pour la garniture
  • 4 oeufs
  • 1 cc d’extrait de vanille
  • 330 g de sucre en poudre
  • 110 g de farine à levure incorporée
  • 35 g de cacao en poudre
  • 180 ml de lait fermenté
  • 400 g de chocolat noir fondu
  • 80 g de sucre glace

 

Et oui je sais je fais des infidélités à l’épreuve technique du Meilleur pâtissier. Mais la semaine dernière la recette demandait trop de matériel que je n’ai pas, et cette semaine il n’était pas possible de proposer un riz au lait renversé pour mon papa. C’était son anniversaire! Il n’aime pas du tout ça.

Du coup j’ai opté pour un gâteau tout chocolat comme il les aime. La recette est tirée du grand livre Marabout de la cuisine facile sous le nom moelleux fourré au chocolat.

Etape 1: le moelleux

Il faut commencer par préchauffer son four à 180 °C et à séparer les jaunes des blancs d’œufs.

Battre au mixeur le beurre coupé en petits morceaux, avec l’extrait de vanille et le sucre > j’ai obtenu un mélange assez épais.

Puis y ajouter les 4 jaunes d’œufs un à un. > Le mélange n’a pas changé de consistance.

On ajoute à cette préparation la farine et le cacao tamisés > le mélange est devenu très pâteux.

Et enfin le lait fermenté, et là le mélange est devenu d’un coup très mousseux. Ne trouvant pas du lait avec l’appellation fermentée j’ai pris de l’actimel nature. Et si ce n’était pas ça et bien … tant pis.

gâteau tout chocolat gâteau tout chocolat gâteau tout chocolat gâteau tout chocolat

Mettez votre mousse au chocolat de coté et montez vos blancs en neige. Il va falloir incorporer délicatement ces blancs à votre mélange au cacao.

gâteau tout chocolat

Ensuite j’ai voulu verser ma préparation dans ce moule :

gâteau tout chocolat

 

Au début cela tenait, je l’ai mis au four. Puis l’air de rien 5 min après j’ai regardé par la fenêtre. Et là ça a été la cata. Le mélange avait soulevé le moule et commençait à passer par dessous. OMG. Je l’ai vite sortit de là et transvasé le tout dans un moule à manqué. Notez que j’ai quand même pris le temps de mouler mon second moule et d’y ajouter au fond un cercle de papier sulfurisé histoire de ne pas pleurer au démoulage. Dans la manipulation j’ai perdu néanmoins une quantité de pâte et très certainement contrarié sa levée.

J’ai minuté 60 min et suis passée à la garniture.

Etape 2 : La garniture

Bon, archifacile. Si j’y arrive vous y arriverez.

Tout d’abord le chocolat cassé en morceaux dans un bol. Puis le bol au bain marie au dessus d’une casserole pour faire fondre le chocolat.

Pendant ce temps le beurre dans un second bol au micro onde pour le faire fondre. Enfin hors du feu on ajoute le beurre au chocolat en remuant avec une cuillère en bois pour que le mélange reste bien lisse. Enfin on y ajoute le sucre glace tout en continuant de remuer pour qu’il devienne brillant. On le laisse de coté pour qu’il refroidisse. Il a largement le temps, votre moelleux est encore en train de cuire

gâteau tout chocolat gâteau tout chocolat

Etape 3: le Montage

Votre minuteur sonne 60 min. Vérifiez la cuisson. Personnellement je n’ai pas trouvé que mon gâteau avait suffisamment gonflé. Il s’était décollé des bords du moule tout seul et n’a donc présenté aucune difficulté au démoulage.

gâteau tout chocolat  gâteau tout chocolat

 

Je l’ai laissé refroidir avant de le couper en trois disques. Cette fois, contrairement à mon essai du Chajà de Paysandu, j’étais motivée pour le tenter. J’ai coupé un premier disque, et là j’ai quand même eu un doute sur la cuisson du gâteau. Il a la consistance d’un fondant là non plutôt que celle d’un moelleux?  Ne faudrait-il pas qu’il ai la consistance d’une génoise plutôt? Bon l’avantage c’est qu’il n’était pas sec.

gâteau tout chocolat gâteau tout chocolat

 

La découpe de ce qui restait du gâteau en deux disques a été plus périlleuse.

Pensez à bien mélanger votre garniture au chocolat refroidie avant d’en étaler une épaisseur sur votre premier disque. Posez dessus un second disque, un nouvelle couche de garniture et recouvrez du dernier disque.

Enfin, il faut napper l’ensemble du gâteau y compris les cotés du reste de garniture et le laisser prendre minimum 3 heures au frais.

gâteau tout chocolat

J’avais préparé le gâteau la veille car difficile de prévoir de le laisser trois heures au frais en le préparant le matin même pour le déjeuner sans se lever à pas d’heure.

A la dégustation j’ai trouvé qu’il y avait trop de garniture par rapport à mes épaisseurs de gâteau. Si c’était à refaire, avec l’épaisseur de gâteau que j’ai obtenu, je n’aurai du le couper qu’en deux disques avec une généreuse garniture entre les deux.

Cependant, Il était très bon. Il fallait juste en prendre une petite part car on a saturé quand même assez vite en chocolat. Surtout après un repas qui était déjà copieux. Mon papa a aimé, et ma foi, comme c’était son anniversaire, c’était après tout l’essentiel.

Peut être que je le referai pour l’anniversaire de P’tit bout dans quelques jours.

gâteau tout chocolat

J’ai essayé pour vous…Les Jaffa cakes

jaffa cakes

J’ai essayé pour vous…Les Jaffa cakes

 

L’épreuve technique de l’épisode 3 de l’émission les Meilleurs pâtissiers consistait en la réalisation de 36 Jaffa cakes. Vous trouverez ici grâce à Mercotte la recette de ces petites génoises recouvertes d’une gelée d’orange plus communément connues sous le nom de Pim’s.

Vous trouverez également la vidéo ici, qu’il est toujours utile de regarder.

Je n’ai réalisé qu’un tiers des quantités de la recette, car je n’avais pas besoin d’obtenir 36 Jaffa cakes. J’ai commencé cette recette avec beaucoup d’appréhension alors que concrètement quand on la lit on se dit que cela n’a pas l’air sorcier. Pourtant au regard des résultats assez catastrophiques des candidats je ne vois pas trop comment faire mieux.

La génoise

J’avais encore en tête le fiasco de ma génoise d’il y a 15 jours, celle du Chaya de Paysandu. Ce coup-ci j’avais bien à l’esprit d’utiliser mon robot plutôt que mon batteur à main et en effet la préparation oeuf/sucre a bien triplé de volume.

jaffa cakesCe qui m’interpellait plus c’était mes moules. J’ai deux plaques de moules en silicones que j’utilise pour les muffins. Ils font bien 5 cm de diamètre. Lorsque j’y ai poché la génoise, je n’y ai mis qu’un fond. Par contre je ne saurai pas vous expliquer pourquoi, mais sur le coup comme ils sont en silicone il m’a semblé inutile de beurrer les moules au préalable. Peut être que j’aurai dû. J’en ai perdu 2 sur les 12 au démoulage, ils ont collé au fond et se sont effrités. De plus ils n’ont pas de jolie couleur dorée sur la croûte. Pour vous dire, j’ai eu le sentiment au début qu’ils n’étaient pas cuits. Pourtant ils rebondissent bien comme l’explique Mercotte.

 

jaffa cakes

Bref je ne suis pas super contente de mes petites génoises.

La gelée d’orange

Je n’ai pas trouvé de gélatine en poudre. J’ai donc dû composer avec les feuilles de gélatines plus classiques que j’ai laissé ramollir 20 min au préalable dans de l’eau froide. Pour le poids j’ai conservé le même que celui de la recette ( en proportion avec les 12 biscuits au lieu des 36 que je visais). N’ayant pas un plateau à rebord j’ai versé dans un plat classique en essayant de pas faire trop épais et j’ai laissé prendre un peu moins d’une heure au congélateur. Quant j’ai découpé à l’emporte pièce des cercles, la gelée s’est avérée quand même bien trop épaisse à mon gout.

Le tempérage du chocolat et la finition

jaffa cakesTempérer le chocolat comme indiqué par Mercotte s’est avéré bien efficace, j’ai obtenu un chocolat bien lisse et brillant au final. Ce qui a posé problème s’est le montage de l’ensemble. Plusieurs constats:

  • mes disques de gelée ne devaient pas être assez froids. Sur le site de cuizine de A à Z , Mercotte précise qu’il faut laisser la gelée idéalement prendre 4 heures au frais. J’étais clairement loin des 4 heures.
  • mon chocolat devait être trop chaud. L’astuce du point de colle en chocolat pour coller le disque de gelée à la génoise n’a pas fonctionné. Ils ne tenaient pas. Peut être aurait-il fallu mettre les points de chocolat, poser les disques par dessus et les remettre quelques minutes au frais ?

Quoiqu’il en soit, le résultat final fut donc très chaotique et pas beau du tout. Comme les gelées ne tenaient pas à la génoise, avoir fait le contour avec une ligne nette tracée au cornet ne servait plus à grand chose. Dès lors que je n’arrivais pas à la retourner sans faire tomber la gelée dans le bol, j’ai essayé la technique de la poche à douille, mais cela dégoulinait sur les cotés, faisait fondre la gelée au passage, mais ne tenait pas dessus.

Bon sinon…une boite de pim’s c’est bien aussi 😉

jaffa cakes

 

J’ai essayé pour vous…Los Dedos de Bruja

doigts de sorcières

J’ai essayé pour vous…Los Dedos de Bruja

 

L’épreuve technique de l’épisode 2 de l’émission les Meilleurs pâtissiers consistait en la réalisation de 50 doigts de sorcières. Une recette parfaite en cette période de Halloween que vous trouverez ici grâce à Mercotte.

Je m’en suis drôlement mieux sortie que pour celui de la semaine dernière.

Il faut dire que cette fois j’ai bien pris la peine de regarder la vidéo avant de me lancer.

Par contre je n’ai réalisé qu’un tiers des quantités de la recette, car je n’avais pas besoin d’en obtenir 50.

La pâte sucrée

En faisant tout comme il est expliqué dans la recette et montré dans la vidéo, ma pâte n’était pas collante. Je l’ai laissé deux heures au réfrigérateur. Pensez à bien étaler votre pâte avant de la mettre au réfrigérateur, ce sera certainement plus simple pour la travailler après.

doigts de sorcièresLa compotée de framboise

J’ai utilisé un coulis de framboise au lieu d’une purée et du jus de citron vert fraîchement pressé au lieu de la purée de citron, car je n’ai pas su où en trouver. Dès que j’ai rajouté la pectine, j’ai maintenu un feu moyen tout en fouettant. La semaine dernière, la pectine avait refusé de prendre dans la préparation de la confiture de lait car j’avais beaucoup trop baissé mon feu. J’ai laissé cuire pendant 2 minutes avant de rajouter le jus de citron. Le résultat était dégoûtant à souhait.

Le façonnage des doigts

Le truc du pochoir pour avoir un gabarit identique, j’avoue que cela n’a pas trop été mon truc. J’ai essayé plus ou moins. Au final j’ai quand même obtenu des doigts de sorcières à peu prêt réguliers. J’ai mis au frais les 10 premiers le temps de façonner les 10 doigts de la plaque suivante.

doigts de sorcières

La finition et la cuisson

Couvrez les bien de jaune d’œuf pour qu’il colorent à la cuisson. Je les ai remis au frais le temps de façonner les 5 derniers doigts. J’en aurai obtenu 25 au final, ils doivent être plus courts que prévus.

Cuisson 13 min en chaleur tournante à 175°C. Ils sortent dorés et croustillants à souhaits. L’astuce de les remettre régulièrement au frais entre les différentes étapes fait qu’ils ne se sont pas trop étalés. J’appréhendais l’effet langue de chat.

doigts de sorcières

J’ai utilisé la compotée de framboise à la base de l’ongle en amande pour donner l’aspect saignant. Comme je n’ai pas trouvé du colorant en poudre marron, j’ai utilisé du cacao en poudre que j’ai appliqué avec un pinceau humide sur les phalanges.

P’tit bout était ravi et a longtemps hésité avant d’en croquer un, ne sachant pas si l’histoire du sang s’était du lard ou du cochon.

Je suis plutôt contente de moi. Sans le stress d’en faire 50 en très peu de temps comme ce fut le cas pour les candidats, c’est une recette très accessible et qui fait son petit effet. Je la referais très certainement pour Halloween l’année prochaine.

doigts de sorcières