J’ai essayé pour vous….le Chajá de Paysandú

Chajá de Paysandú

J’ai essayé pour vous….le Chajá de Paysandú

Si comme moi vous êtes adeptes de l’émission « Le meilleur pâtissier » sur M6, vous n’avez pas pu passer à coté du premier épisode de la saison 2017. Chajá de Paysandú est le nom de la recette à l’honneur lors de l’épreuve technique.

Alors go, j’ai essayé. Et même si je l’ai raté (appelons un chat un chat), il était dé-li-cieux que m’a dit P’tit bout, et je suis d’accord avec lui. Alors autant vous dire que réussit il doit être à tomber par terre. Seul préalable, il faut aimer les desserts aux fruits et la chantilly. Parce que sinon, forcément, vous ne pourrez pas l’apprécier mais jusque là cela parait cohérent.

Je ne vais pas vous donner la recette, l’idée n’est surtout pas de vous faire un copier coller du site de Mercotte. Vous y trouverez la recette, ainsi que toutes les astuces utiles et jamais futiles dont elle a le secret ici.

Ensuite vous pouvez éviter de faire comme moi, et regarder également ce tuto vidéo avant de vous lancer. Je l’ai regardé après histoire de voir pourquoi j’ai à peu prêt tout raté. Il parait que c’est de ses erreurs que l’on apprend, j’ai beaucoup appris aujourd’hui dites moi 🙂

La confiture de lait

Et bien de la même façon qu’au moins un candidat de l’émission (mais qui avait lui l’excuse de ne pas avoir la recette détaillée), j’ai obtenu une flaque pour reprendre son expression, comprendre du lait chaud. Cela n’a pas du tout pris. J’ai mis tous les ingrédient d’un coup dans la casserole et j’ai ensuite fait monter en ébullition, puis j’ai baissé le feu à très très doux de peur que le fond ne brûle et je suis allée faire la suite. Ce que la vidéo nous précise c’est que vous commencez par faire monter en ébullition votre mélange lait/sucre/vanille, et ensuite vous rajoutez votre pectine mélangée à un peu de sucre. Vous baissez votre feu certes mais certainement pas autant que je l’ai fait et vous fouettez pendant les 30 min au cours desquelles votre confiture de lait est censée réduire.  Bref, epic fail.

La génoise

Mon grand lol. Je n’ai jamais réussit de ma vie à couper une génoise en trois disques égaux et plats. Je suis donc allée voir ma maman (toujours aller voir sa maman) pour lui demander comment elle s’y prend quand elle fait sa foret noire géante format XXL pour obtenir trois magnifiques disques de génoise. Elle me confie qu’elle fait cuire trois disques de génoise séparément.

Alors ni une ni deux je fais monter ma génoise au batteur à main (première erreur, j’aurai dû utiliser le robot). Je rajoute à part dans un bol un peu de la mousse obtenue avec le beurre fondu (seconde erreur, il n’était pas assez fondu, cela a fait des morceaux quand j’ai tout mélangé ensuite). Et j’ai divisé équitablement la quantité obtenue en trois et ai fait cuire mes disques un a un 15 min au lieu de 20. Ce n’était pas très moelleux.

Maman me précisera ensuite que lorsqu’elle dit qu’elle fait trois génoises, elle les fait vraiment l’une après l’autre pour ne pas faire autant de manipulations qui ont très certainement contribuer à faire chuter ma pâte si les deux erreurs en cours de parcours n’y avaient pas suffit. Et j’ai aussi eu droit en chemin à un « rater sa génoise franchement, y’a pas plus facile ». M’en fiche, mon p’tit bout a dit que c’était dé-li-cieux.

La chantilly

Haha. Enfin quelque chose que je sais faire. Je mets en général la cuve de mon robot au congélateur pour qu’elle soit bien glacée et contribue à aider la crème à monter. Je ne sais pas si c’est vraiment nécessaire mais j’ai toujours fait comme cela. C’est la raison pour laquelle je n’avais pas la cuve sous la main pour faire la génoise. Donc la prochaine fois, et bien je commence par la chantilly tout bêtement.

La meringue française

A cette étape de la recette, avouons le, j’étais quand même un chouilla découragée. Donc, j’ai respiré un bon coup, j’ai pris mes clefs et je suis allée au supermarché le plus proche. Initialement pour acheter un pot de confiture de lait. Puis j’ai vu des meringues toutes faites. Certes plus grosses que les petites pointes de 2 cm de diamètre qu’il fallait obtenir (le double pour être exacte). Mais je n’ai jamais fait de meringue française. Alors vu les échecs précédents, je n’ai pas longtemps hésité, et je les ai achetées. J’apprendrai à faire une meringue française un autre jour.

Le sirop d’imbibage, la finition et le montage

Là on se régale. Mon étape préférée. A le refaire je mettrai sur le dessus un couche plus épaisse de chantilly. Je n’ai pas réussi à trouver dans le commerce des amandes déjà hachées. Je les ai donc hachées moi même mais mon robot doit être un violent, en quelques pulsions il me les a pratiquement réduites en poudre. J’aurai préféré des éclats un peu plus gros pour avoir plus de croquant.

Et c’est un régal. Vraiment. Alors que ma génoise n’était pas moelleuse. A refaire sans faute.

J’ai essayé pour vous…Une tarte aux poires à la Bourdaloue

tarte bourdaloue

J’ai essayé pour vous…de réaliser une tarte aux poires à la bourdaloue

 

tarte bourdaloue

 Ingrédients 

  • 300 g de pâte brisée,
  • 3 à 4 poires (selon diamètre de votre cercle à tarte),
  • 1/4 de litre d’eau,
  • 150 g de sucre en morceaux,
  • le jus d’un demi citron,
  • 1/2 gousse de vanille,
  • 1/4 de litre de lait,
  • 4 œufs,
  • 75 g de sucre en poudre,
  • 20 g de farine,
  • 125 g de beurre mou,
  • 125 g de poudre d’amande,
  • 125 g de sucre glace,
  • 10 g de maïzena,
  • alcool de poire,
  • confiture d’abricot,
  • amandes effilées,

 

Après la tarte tatin à la liste d’ingrédients minimaliste de la semaine dernière, on essaie cette semaine la tarte aux poires à la Bourdaloue avec une liste d’ingrédients bien plus fournie.

Cette recette est assez longue à réaliser, ne l’improvisez pas à la dernière minute. Prévoyez deux heures où vous serez tranquille. Bon je me base sur mon propre rythme et il faut dire que je prends mon temps en cuisine le Dimanche. Vous trouverez peut être le moyen d’avancer plus vite.

Etape 1: Pocher les poires

Commencez par peler et couper en deux vos poires en ôtant le cœur délicatement.

Versez dans une casserole assez grande pour contenir vos poires le 1/4 de litre d’eau, les morceaux de sucre, le jus du demi citron, et la vanille. Sur feu moyen préparez votre sirop. Lorsqu’il est prêt, pochez vos poires hors du feu à couvert pendant 15 minutes.

Retirez ensuite les poires et faites les égoutter sur une grille.

tarte bourdaloue   tarte bourdaloue   tarte bourdaloue

Etape 2 : La crème aux amandes

Dans une terrine, battez trois jaunes d’œufs avec le sucre en poudre. Ajoutez la farine et battez encore. Dans une casserole faites bouillir le lait. Versez le lait bouillant sur le mélange précédant tout en fouettant. Reversez le tout dans la casserole, et laissez épaissir cette crème à feu doux sans cesser de fouetter.

Dans un saladier mélangez le beurre mou avec la poudre d’amande, le sucre glace, un œuf, la maïzena et une cuillère à soupe d’alcool de poire.

Mélangez vos deux préparations.

Tarte Bourdaloue   tarte bourdaloue   Tarte bourdaloue

Etape 3 : Dresser la tarte

Foncez un cercle de tarte avec la pâte brisée. Piquez-la, recouvrez-la de haricots secs pour l’empêcher de boursoufler et faite la cuite à blanc 10 minutes dans un four préchauffé à 210 °C.

Sur votre fonds de tarte précuit disposez les demi poires pochées et égouttées. Garnissez de crème.

Faites cuire à même température pendant 25 minutes.

 

tarte bourdaloue   tarte bourdaloue  tarte bourdaloue

Etape 4 : la déco

Attendez un peu que la tarte refroidisse pour la démouler.

Mélanger 1 cuillère à soupe d’alcool de poire avec deux cuillères à soupe de confiture d’abricot. Badigeonnez en la tarte avec un pinceau, cela lui donnera un aspect brillant. Décorez avec les amandes effilées que vous aurez préalablement fait griller à sec.

tarte bourdaloue   tarte bourdaloue tarte bourdaloue

 

Un régal !

 

J’ai essayé pour vous…de réaliser une tarte tatin

tarte tatin

J’ai essayé pour vous…de réaliser une tarte tatin

 

tarte tatin

 Ingrédients 

  • un rouleau de pâte feuilletée
  • des pommes
  • 200 g de sucre
  • 100 g de beurre

 

 

 

 

 

Pour ce premier Dimanche d’Octobre, je me suis dit que nous allions attaquer par un classique des desserts d’automne. J’ai donc entrepris de réaliser une tarte tatin.

Etape 1 :

tarte tatin

Commencez par déroulez votre pâte. Redécoupez son diamètre au besoin pour l’adapter à celle du moule que vous allez utiliser. Il doit être à peine plus grand. Trop grand, vous aurez des plis de pâte qui ne cuiront pas forcément bien. Piquez la pâte et réservez.

Etape 2 :

Ensuite, pelez et coupez vos pommes en des quartiers aussi réguliers que possible.

Etape 3 :

Versez le sucre et le beurre coupé en petit morceau dans votre moule. Faites fondre ce mélange à feu doux sur votre plaque de cuisson. Lorsqu’il devient homogène, disposez vos quartiers de pommes en les faisant se chevaucher.

tarte tatin

Allumez votre four thermostat 210 °C.

Pendant que le four monte en température, continuez à faire cuire votre caramel 30 min environ à feu doux. Les pommes vont rendre de l’eau, il va falloir assécher un peu tout ce mélange si vous ne voulez pas vous retrouver avec une pâte détrempée. Le sucre doit caraméliser et les pommes compoter doucement.

Terminez cette étape en passant 5 min vos pommes à four chaud.

Etape 4 :

Retirez vos pommes du four et recouvrez les du cercle de pâte. Aidez vous d’un couteau pour bien faire entrer le bord à l’intérieur du moule.

Enfournez pour 20 min de plus.

Démoulez votre tarte dès la sortie du four sinon le caramel va figer et vous n’y arriverez plus.

tarte tatin

Dégustez un heure après, alors que votre tarte tatin est encore tiède, servie avec une boule de glace à la vanille.

 

 

 

J’ai essayé pour vous…de réaliser des palets au chocolat

palets au chocolat

J’ai essayé pour vous…de réaliser des palets au chocolat

 

 

Ingrédients pour  une trentaine de biscuitspalets au chocolat

  • 150g de farine
  • 120g de sucre
  • 120g de beurre mou
  • 2 œufs
  • 100g de chocolat noir
  • 60g de crème fraiche épaisse

Cette recette est tirées du même livre que pour la tarte aux prunes de la semaine dernière.

Préchauffez votre four à 210°C.

 

 

 

Etape 1:

Battez ensemble le beurre et le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange mousseux.

Ajoutez ensuite un à un les œufs, sans cesser de battre.

Versez la farine d’un coup et mélangez bien.

palets au chocolatpalets au chocolat

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 2 :

Placez une feuille de papier cuisson sur une plaque perforée.

Avec une petite cuillère, déposez sur la plaque des noisettes de pâte. Espacez les bien car à la cuisson elles vont s’étaler.

Enfournez ensuite pour 7 minutes environ. Les biscuits sont prêts lorsque leur pourtour est doré.

Bougez-les un peu pour les décoller rapidement de la plaque dès la sortie du four, et attendez qu’ils tiédissent avant de les transvaser dans une assiette.

Répétez cette opération jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus de pâte, soit l’équivalent de trois plaques.

palets au chocolat   palets au chocolat   palets au chocolat

Etape 3 :

Attendez que les palets aient bien refroidi pour commencer cette étape.

Faites fondre le chocolat au bain marie puis ajoutez y la crème fraiche.

Etalez un peu de crème au chocolat sur l’envers des biscuits et enfin collez les deux par deux.

 

Succès garanti !

A glisser dans la boite à goûter des écoliers (ou à grignoter au bureau).

palets au chocolat              palets au chocolat

J’ai essayé pour vous…Une tarte aux prunes de saison

bol de prunes

J’ai essayé pour vous…Une tarte aux prunes de saison

Ingrédients de la tarte aux prunes pour 4 personnes

tarte aux prunes400 g de prunes (reines-claudes,mirabelles, etc)
1 CS de semoule fine
3 CS de sucre en poudre
200 g de farine
80g de beurre
½ cc de sel
½ verre à moutarde d’eau

Cette recette de la tarte aux prunes est tirée du livres les desserts de nos grands-mères de Aleth Thomas et Stephanie Gentilini. Toujours dans la logique de faire des desserts gourmands et faiblement caloriques, j’ai réduit de 20g les quantités de beurre préconisées dans la recette initiale. Nul besoin de toucher à la quantité de sucre, il y en a déjà très peu.

 

Préchauffez votre four à 220 °C

Etape 1 :fonds de tarte

Dans une terrine mélangez la farine, le beurre coupé en très petits morceaux et le sel. Formez une boule homogène en travaillant votre pâte le moins possible.

Etape 2 :

Foncez un cercle de tarte beurré de 25 cm, que vous aurez préalablement posé sur une plaque de cuisson perforée recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. C’est la combinaison idéale pour que le fond de votre pate à tarte soit bien croustillant et pour démouler votre tarte en toute simplicité.

Piquez le fond de tarte à la fourchette puis recouvrez-le d’un rond de papier sulfurisé sur lequel vous aurez éparpillé une poignée de légumes secs.

 

 

tarte aux prunesEtape 3 :

Faites précuire votre fonds de tarte pendant 10 minutes. Puis sortez-le du four et retirez le rond de papier ainsi que les légumes secs. Saupoudrez la semoule mélangée à 1 CS de sucre en poudre.

Disposez ensuite les fruits coupés en deux coté bombé contre le fond. En associant deux variétés de prunes vous pouvez jouer sur les couleurs dans votre présentation. Saupoudrez le reste de sucre et enfournez pour 30 minutes.

 

 

 

Verdict :

Les fruits ont rendu de leur jus comme prévu, mais grâce à la semoule qui l’a absorbé, la pâte est restée bien croustillante. En comparaison avec le clafoutis léger aux abricots de la semaine dernière, ce dessert est bien meilleur et présente beaucoup mieux. D’autant que pour les WW il ne représente qu’1 SmartPoint de plus. Je vote pour celui-ci à refaire, sans hésitation. D’autant que c’est très facile à réaliser.

tarte aux prunes