J’ai essayé pour vous…Un appartement à Paris de G. Musso

Un appartement à Paris

J’ai essayé pour vous…Un appartement à Paris de G. Musso

Vous n’avez pas pu passer à coté de la sortie en format Poche de ce livre. On en voit des présentoirs garnis à tous les coins « librairie » des supermarchés. Je ne vais pas non plus vous faire l’insulte de vous présenter Guillaume Musso. En effet il s’agit de l’auteur français contemporain le plus lu. De fait, tout le monde en a forcément entendu parlé à défaut d’avoir lu ses livres. Pour ma part j’avoue ne pas en être une lectrice assidue. Mais je poursuis la liste Babelio histoire de diversifier mes lectures et ne pas lire que du Fantastic.

Comment cela commence

Ayant lu la Fille d’avant  il y a tout juste quelques semaines, je n’ai pas pu m’empêcher de suite de faire le parallèle entre les deux romans.

  • Le minimaliste One folgate street laisse place ici à Cursum Perficio, un atelier d’artiste : l’Appartement à Paris. On comprend de suite que ce lieu atypique en plein Paris va être au centre de l’intrigue à l’image du One Folgate Street.
  • Le roman débute sur le périple entrepris par les deux protagonistes principaux de l’intrigues pour déjà atteindre cet appartement avant qu’il ne puisse leur livrer ses mystères : Gaspard Coutances et Madeline Greene. Leurs histoires sont déroulées par alternance de chapitres traitant de l’un puis de l’autre, à l’image de la fille d’avant et celle d’aujourd’hui. A la différence que les deux trames se déroulent ici simultanément et se croisent à l’occasion de chapitres en commun.
  • Enfin, dans les deux romans, le désir d’enfant des deux héroïnes est prégnant.

Le parallèle s’arrête ici. L’Appartement à Paris n’est pas un thriller psychologique mais un roman policier.

A quoi s’attendre?

Vous allez vivre l’enquête que vont mener Gaspard et Madeline. Petit à petit l’histoire tragique du peintre Sean Lorenz, de son épouse Pénélope et de leurs fils Julian va se révéler. L’enquête se déroule sur un rythme intense. Elle débute le 20 décembre au milieu de l’hiver. Et se termine à peine quelques jours plus tard le 25 décembre. La lecture du roman est tout aussi rapide. Petit à petit le lecteur reconstitue en même temps que les deux héros la trame de ce qui s’est produit il y a deux ans. Cette enquête permettra également aux deux héros de dompter leurs démons familiers et d’en ressortir grandit.

Bien que la narration de l’essentiel du roman se fasse d’un point de vue externe, se limitant aux faits tels que vécus par les protagonistes et à leurs pensées, 4 paragraphes font exception. Ceux là expriment à la première personne le vécu intérieur d’une scène pour apporter un éclairage différent. Ils délivrent une émotion qui ne fait pas parti des éléments de l’enquête mais qui est apportée au seul lecteur afin de lui permettre de mieux cerner le pourquoi de certaines réactions. Le premier est dédié à Gaspard et les trois autres à deux personnages secondaires.

Mon humble avis

Une enquête qui rebondit tranquillement d’indices en indices dont certains arrivent peut être un peu facilement. Nous dirons que c’est la magie de Noël qui opère et qui pousse les gens à plus de nostalgie et à se livrer ainsi plus facilement. La trame de ce qui s’est passé il y a deux ans est sombre à souhait. Mais dans la façon dont le déroulé des événements est reconstitué petit à petit par les deux enquêteurs improvisés, je pense qu’il y avait moyen d’être un peu plus exigeant. Certaines facilités scénaristiques auraient pu ainsi être évitées.

Des héros un peu trop bourrus à mon goûts et aux réactions exagérées, mais qui sont néanmoins attachants. J’aime beaucoup l’évolution de Gaspard. J’avoue qu’avec le personnage de Madeline j’ai eu un peu plus de mal.

L’univers artistique du peintre Sean Lorenz, ses œuvres, sont décrites avec tellement de précision que l’on se prend d’envie d’aller voir une de ses expositions. Sauf qu’il est totalement fictif. G. Musso précise qu’il est la cristallisation de plusieurs peintres dont il apprécie le travail. Finalement il constitue indirectement le personnage principal de l’histoire.

Dans l’ensemble une enquête policière agréable à lire. J’ai passé un bon moment bien que je ne me soit pas prise pour autant d’une envie soudaine d’aller dévorer l’intégral des précédents romans de l’auteur.

 

1 thought on “J’ai essayé pour vous…Un appartement à Paris de G. Musso

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.