J’ai essayé pour vous …L’objet de la semaine #8 – les Nanoblock Pokemon

Nanoblock pokemon

Quelle fut notre surprise à P’tit bout et moi lorsque nous sommes tombés nez à nez avec un bac de sachets Nanoblock Pokemon. Lorsque nous nous sommes regardés, il était déjà tacitement convenu qu’il nous fallait absolument essayer ça. En plus il restait un modèle Pikachu, alors … ^^

Les Nanoblocks kesako?

Pour ceux qui ne connaissent pas, les Nanoblock sont un jeu de construction à base de briques très petites. A l’inverse des très impressionnants grands ensembles LEGO qui prennent beaucoup de place, ici l’idée est de travailler en précision sur des mini figurines.

Dans l’idée, on se rapprocherait de la modélisation en 3D de pixels.

Nanoblock Pokemon

A ce jour la série Nanoblock Pokemon compte 12 exemplaires différents.

Sur le dos du sachet il est préconisé d’avoir au moins 12 ans. Et dans les faits, oui, c’est nécessaire.

Ici la notice tient sur une page A4. Il faut bien visualiser en 3D le résultat escompté pour comprendre où va chaque pièce. Par ailleurs, il vaut mieux éviter d’y aller comme un bourrin sous peine de tout démolir. Bref, P’tit bout (9 ans) a vite renoncé et m’a regardé avec de grands yeux suppliants. Ce qui n’était pas vraiment nécessaire avouons, je n’attendais que cela XD

Un chouette moment. Prévoir une heure de montage en gros (je n’ai pas vraiment regardé l’heure).

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Mortelle Adèle au pays des contes défaits

Mortelle Adèle au pays des contes défaits

Mortelle Adèle au Pays des contes défaits, en librairie depuis aujourd’hui! Grand fan de cette anti-héroïne, P’tit bout l’attendait avec impatience.

Illustrations

On y retrouve le coup de crayon de Diane le Feyer tel que dans les derniers tomes de la série originale (qui compte 16 tomes à ce jour) ou le tout nouveau magazine.

L’Histoire de Mortelle Adèle au Pays des contes défaits

Ce tome dit Collector change du format classique de la série. Il ne s’agit plus ici d’histoires courtes en quatre cases sur une page. Mais bien d’une seule et unique longue histoire (toujours en bande dessinée bien sur).

La couverture se présente comme celle d’un vieux grimoire orné de dorures. L’histoire vient prendre à contre pieds les clichés de la princesse qui est forcément en détresse, toujours gentille et souriante, amie des animaux et de la nature en général.

Il ne s’agit que d’une façade, car en réalité elles se livrent entre elles une bataille sans pitié pour obtenir le droit d’avoir leur propre conte, en accumulant des points sourire. Tandis que les princes charmants sont commis héros de leur propre conte d’office sans avoir à faire leur preuve.

Mortelle Adèle, ou princesse Barbecue de son surnom, va venir mettre le holà à cette discrimination du genre et faire en sorte que chacun puisse devenir le héros de son propre conte en étant juste lui-même et en s’amusant.

Ils vécurent heureux et firent des trucs mortels.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Dis-moi

Dis-moi

Dis-moi, de May Angeli, fait partie de la liste de référence Eduscol en Littérature pour les élèves du Cycle 3.

C’est un album illustré paru aux éditions du Sorbier en 1999. Cette maison d’édition ayant depuis disparu il devient compliqué de se le procurer.

De façon systématique le texte sera sur la page de gauche et l’illustration sur la page de droite.

L’histoire de Dis-moi

C’est une lecture que j’ai trouvé relativement difficile. A réserver donc pour un lecteur de bon niveau, sinon l’accompagner dans sa lecture. Elle se présente sous la forme d’un dialogue entre une mère et son fils.

Ils sont tous deux sur une barque en train de préparer des filets. Face à eux, une montagne à deux cornes. Tandis que la mère travaille, son fils lui pose des questions relatives à l’arrivée par la mer des premiers habitants fondateurs de la ville. L’objet des questions n’est pas aussi explicite, et ce n’est que d’indice en indice que l’on arrivera à se faire une idée précise du contexte.

Les questions sont sous la forme du « et si… ». Et si il y avait eu du brouillard? Si le vent du sud avait soufflé? Et si ils avaient reçu la grande pluie d’automne? Et si à cause de la brume ils n’avaient pas vu la montagne?

Ce à quoi la mère adapte l’Histoire en fonction de l’événement.

En fin d’Album un encart nous éclaire en faisant référence à la légende de Didon l’Errante qui débarqua avec son équipage en face de la montagne à deux cornes et y bâtie Carthage.

Les illustrations

May Angeli accompagne son texte de dessins au pastel gras. Ils représentent tous la montagne à deux cornes. La météo est fonction du « Et si? » soulevé par le garçon.

Les illustrations aident ainsi à la compréhension du phénomène climatique mentionné et de la décision conséquente qui aurait pu être celle des marins.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…L’objet de la semaine #5 – Le hors série Pierres Soulages du Petit Leonard

Petit Leonard

Le Petit Leonard est un magazine d’initiation à l’art dès 7 ans. A quelques mois de l’ouverture du Musée Soulages à Rodez, il avait publié un Hors Série consacré à cet artiste. En préparation de notre visite prochaine de ce musée, nous nous le sommes procuré 🙂

Dans les idées d’activités pour les vacances de la Toussaint, j’avais glissé en idée de sortie la visite du Musée Soulages à l’occasion de l’événement Siècle Soulages.

Pour nous l’intérêt est double, en effet le projet de l’école de P’tit bout tourne cette année autour de cet artiste. Nous avons la chance à Montpellier de compter de nombreuses œuvres de cet artiste au Musée Fabre. Lorsque P’tit bout avait 5 ans nous avions déjà fait une première exploration guidée de cette section du musée. Il y est retourné cette année avec son institutrice à défaut d’avoir pu organiser un voyage scolaire à Rodez.

Sommaire de ce Hors Série du Petit Leonard

Parlons quand même un peu du contenu de ce Hors Série, je me disperse XD

  • L’histoire d’un enfant qui voulait devenir peintre : 6 pages pour expliquer les motivations qui l’ont poussé à devenir peintre et le parcours emprunté pour le devenir;
  • Plongeon dans l’oeuvre de Pierre Soulages : 4 pages pour comprendre l’art abstrait tel que conçu par Soulages;
  • Pierre Soulages et la technique de l’eau forte : deux pages pour comprendre cette technique de gravure;
  • Conques – une grande aventure artistique : 4 pages sur ces étonnants vitraux pour lesquels Soulages est allé jusqu’à créer un verre translucide, incolore et opaque;
  • BD – il était une fois les vitraux de Conques : 2 pages de BD qui viennent compléter l’article précédent
  • Le musée imaginaire de Soulages : 6 œuvres qui ont marqué Soulages.
  • Le musée Soulages en deux pages
  • Petit Portfolio des oeuvre du musée : présentation de 5 des œuvres exposées au Musée.
  • Une page de mots fléchés en lien avec le vocabulaire acquis dans les articles précédents
  • 2 pages de question/réponses d’une classe de CE2 à M. Soulages
  • A ton tour: une page de travaux pratiques pour inciter le jeune lecteur à tester deux techniques de Soulages.

Des pistes lors de la visite du musée

Je trouve ce Hors série parfait en préparation de la visite à venir. Nous pourrons au cours de la visite identifier les 5 œuvres présentées. Nous irons également faire un tour au Musée Fenaille de Rodez pour voir (entre autres) la Statue-Menhir dite La Dame de Saint-Sernin qui fait partie des 6 œuvres ayant marqué l’artiste. Conques étant à 45 min au nord de Rodez nous n’irons pas voir les vitraux. Cela fera trop pour une même journée. Nous essaierons d’y passer une prochaine fois 😉

J’ai essayé pour vous…des activités pour occuper les enfants pendant les vacances de la Toussaint (2019)

Dans un peu plus de deux semaines débutent les vacances de la Toussaint. J’ai commencé à fouiner pour trouver des idées pour occuper P’tit bout. Je les partage avec vous.

1) Faire de la pâtisserie ?

Avec la box Ookies par exemple? Nous avons pu déjà grâce à elle réaliser de bien bons goûtés. Il y en a certains que je vous ai commenté comme les cupcakes feu de camp. On se demande ce qu’ils vont nous concocter pour les vacances ^^.

Mais pas forcément besoin d’une box. Vous pouvez aussi vous laisser tenter par la recette toute simple du gâteau Halloween avec ses fantômes en meringues par exemple. Ou les doigts de sorcières sur lesquels Mercotte avait mis au défi les candidats du meilleur pâtissier dans une saison passée. Miam.

2) L’incontournable programmation du Chateau d’ô

J’adore les journées saperlipopette organisées par le château d’ô pendant les vacances scolaires. Pour ces vacances elles sont programmées les 23 et 24 Octobre.

A partir de 3 ans : petit papier

Pour les plus petits, à 11h30, à la Cabane Napo du Domaine d’Ô, la Cie de La Conciergerie propose ce spectacle d’une durée de 35 minutes.

A partir de 5 ans : Alpheus Bellulus

Les moins petits et probablement jusqu’à 12 ans pourront avoir une journée au programme un peu plus chargé.

A 11h Le collectiHiHiHif leur proposera Alpheus Bellulus pour une durée de 1 heure, au Théâtre Jean-Claude Carrière. Puis suite au un pique nique dans ce magnifique domaine, il leur sera proposé à 13h la projection de 4 courts-métrages extraits de Les trésors cachés de Michel Ocelot:
Les 3 inventeurs
Icare
Le prince des joyaux
La princesse insensible
.

3) Le cinéma pour un jour pluvieux

C’est toujours une valeur sûre par temps de pluie. Ont attiré mon attention :

Pour les tous petits, à partir de 3 ans : Loups tendres et loufoques

Pour une première expérience de salle obscure je recommande vivement de le visionner au Cinéma Utopia. Le son est plus bas, la salle est plus petite, il y a moins de monde. C’est beaucoup moins impressionnant qu’un multiplexe pour un tout petit.

Il dure 40 minutes et réunis 6 courts métrages sur le thème du loup. En plus il y en a un sur Grand loup et petit loup!!! Inratable 🙂

Pour les moins petits, à partir de 7 ans : La fameuse invasion des ours

Film d’animation France/Italie 2019 de Lorenzo MATTOTI

Pour les plus grands, à partir de 12 ans : Maléfique – le pouvoir du mal

Parce que lors de Halloween les sorcières sont de sortie, Disney nous propose les plus méchantes d’entre toutes sous les traits de Angelina Jolie et Michel Pfeiffer. J’avais beaucoup aimé le premier volet, j’en attends beaucoup de cette suite.

4) Des idées de sortie

Le musée des bonbons Haribo

Quel meilleur endroit pour crier « un bonbon ou un mauvais sort » que le musée Haribo d’Uzès. De plus, pendant les vacances scolaires, tout enfant déguisé se verra offrir l’entrée 😉

Le siècle Soulage

Depuis le début de l’année la ville de Rodez célèbre les 100 ans de Soulage. Elle propose pour ce faire une série d’événements. Il ne reste plus que quelques mois pour en profiter. Les vacances de la Toussaint seront une bonne occasion d’aller y passer une journée.

5) Des activités manuelles

Cette année j’opte pour ce coffret Djeco trouvé chez Cultura (à partir de 7 ans).

Pour les tous petits cette citrouille alvéolée vue chez Oxybul devrait faire son petit effet. Elle semble facile à monter, n’est pas effrayante et permet de découvrir Halloween en douceur.

Il y a également un coffret de Qixels pour créer des araignées et des zombies phosphorescents qui me fait de l’œil. Mais pour le moment je n’ai pas craqué XD

6 ) Des jeux qui font peur

Zombie kidz

Nous avons découvert ce jeu de société coopératif durant l’été. Il est parfait pour Halloween! Il faut absolument que je vous fasse un billet à son sujet.

L’application mobile IOS Very little nightmare

Il s’agit du prequel du jeu Little Nightmare. Les différents volets de ce derniers étaient sortis sur console. Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé de sortir le prequel sur IOS. Cependant comme il est développé par Alike Studio, à l’origine de l’excellent Love You To Bits, je pense que l’on ne sera pas déçus.

Mais tout cela ne devrait-il pas être trop effrayant? Parce que pour mémoire le grand frère Little Nighmare est recommandé à partir de 16 ans. Et bien à vrai dire pour le moment je n’en sais rien je ne me suis pas lancée. J’ai encore quelques jours devant moi pour le tester avant de le proposer à p’tit bout. Mais notre médiathèque le propose en animation pour une après midi pendant les vacances scolaires à partir de 7 ans. Alors soit ils se sont plantés et beaucoup de gamins vont en faire des cauchemars XD Soit la version mobile est aussi mimi que Love You To Bits 😉 Notez que l’Apple store le recommande à partir de 9 ans.

Bon j’espère que vous aurez pu grappiller quelques idées pour l’organisation des vacances de vos propres petits monstres 😉 Si vous avez d’autres suggestions à partager je suis toujours preneuse.