J’ai essayé pour vous…le Tommy’s diner de Montpellier

tommy's diner

J’ai essayé pour vous…le Tommy’s diner de Montpellier

Il nous arrive parfois de laisser le choix à p’tit bout de choisir où on sort pour dîner le vendredi soir ou où déjeuner le samedi midi. Dans la liste de restos qu’il a en tête figure entre autres le Tommy’s diner. Ma foi, ce n’est pas le pire. Nous nous y sommes donc rendu le week-end dernier.

Surprise sympa: en ce moment la déco est refaite pour Halloween. P’tit bout a adoré, c’était une belle entrée en matière pour les vacances de la toussaint. De façon plus générale le reste de l’année, il est vrai que l’ambiance 50’s est plutôt sympa. Des photos d’Elvis et de Marilyn. Du baseball. Des motos. L’amérique dans toute sa splendeur jusque dans votre assiette.

tommy's dinner   tommy's dinner

Qu’est ce qu’on y mange ?

tommy's dinner

Parce que la déco est sympa mais qu’on y vient pour manger quand même, la réponse à cette question est essentielle. Et bien on y trouve toute la palette du fast food américain mais également mexicain. Personnellement je trouve la carte trop chargée pour avoir la garantie que ce qui m’est servi est vraiment frais mais quoi qu’il en soit nous n’avons jamais été malades.

Le fait que la carte soit trop chargée fait également que je ne sais jamais quoi prendre. Trop de choix tue le choix. Mais j’ai déjà eu l’occasion de faire plusieurs essais du coup je sais déjà ce que je n’ai pas aimé (les clubs sandwich, les quesadillas) de ce qui n’est pas mauvais (le chili con carne, le hot dog classique). Je n’ai jamais tenté les burgers, ils me paraissent énormes, mais peut être que j’aurai du commencer par la base tout simplement. Bon rien de transcendant jusque là en tout cas, cela reste un fast food que je classe dans la même catégorie que le Burger King et le Mac Do.

Et les dessert ?

Ah ben oui parlons en c’est important. Je n’en ai pas pris systématiquement. Mais autant mon homme que moi sommes tombés d’accord quoi que nous ayons essayé, c’est saturé en sucre. Vous en prenez 3 bouchées, vous vous dites c’est plutôt bon. A la quatrième vous n’en pouvez plus et n’avez plus gout à rien d’autre que le sucre. En tout cas cela a été le cas pour les glaces, et pour le cookie servi tiède avec une boule de glace. Le pompon a été celui là :

tommy's dinner

Cheesecake aux brownies. Oui vous me direz au nom on aurait pu deviner. Un morceau de beurre battu avec du sucre. Ou l’inverse j’hésite encore. Impossible à finir pour ma pomme.

tommy's dinner

J’ai été alléchée par cette pub. Avouons quand même que la photo est plutôt contractuelle pour le coup. Il n’y a pas erreur sur la marchandise. J’ai essayé de trouver en replay l’émission à laquelle il est fait allusion mais sans succès. Si l’un de vous la retrouve, partagez svp ! Peut être qu’ils disent de ne surtout pas y goûter XD.

Il y a encore les milkshakes que je n’ai pas essayé. Si c’est encore un échec, il est fort probable que je ne m’essaie plus aux desserts chez eux. Ce qui n’est peut être pas plus mal au fonds me murmure ma conscience.

 

 

 

 

 

Mais pourquoi on y retourne alors ?

L’ambiance est sympa. On est servi à table et assez rapidement (sauf quelques très rares exceptions où la foule s’est avérée plus importante que prévue par le manager qui n’avait pas assez de serveurs en salle). Même si p’tit bout ne se tient pas bien à 100% comme on le voudrait c’est moins grave.

Mais on y retourne surtout pour ça :

tommy's dinner

Le menu enfant servit dans une voiture en carton très joliment reproduite. Les mômes les collectionnent. Jamais deux fois la même pour le moment. J’ai l’impression qu’il y en a vraiment de nombreux modèles. Leur choix a eux est beaucoup plus réduit les chanceux: hot dog, burger ou nuggets. Avec glace ou donuts aux chamallow. Et cela leur suffit pour être amplement heureux.

 

 

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent des histoires sur le thème du cirque

cirque rouge

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent des histoires sur le thème du cirque

 

La semaine dernière je vous présentais l’album Magic Pacha qui évoquait les spectacles de magie. Cette semaine je vous présente deux albums sur le thème du cirque, dans la continuité du thème précédent.

Deux livres aux tons rouges tels les chapiteaux, où clowns, acrobates, jongleurs, équilibristes, trapézistes, dresseurs, illusionnistes présentent leurs numéros d’artistes sous les yeux ébahis des enfants. Accessibles en lecture seul dès la fin du CP, on peux commencer à raconter aux p’tits bouts ces histoires dès 4 ans. L’école du cirque est plus facilement accessible que le cirque rouge pour les plus petits.

Le cirque rouge

Le cirque rouge, écrit et illustré par Eric Battut aux éditions Bilboquet se présente sous un format carré. Les illustrations aux dominantes rouges et noires accompagnent merveilleusement le cheminement de Domino, le petit héros de cet album.

cirque rouge cirque rouge cirque rouge

Domino est un clown qui doute. Il ne sait plus si le public rit de bon cœur ou s’il se moque de lui. Il décide d’aller à la rencontre des autres artistes du cirque rouge pour apprendre leurs numéros car il ne veut plus faire le clown.

cirque rouge

A chaque page, un détail de l’illustration est repris, celui auquel il faut que l’enfant soit particulièrement attentif. C’est l’élément  responsable de la mésaventure de Domino à réussir les numéros des autres artistes avec sérieux. Le chapeau de clown blanc projeté dans les airs, le nez rouge de domino qui saute, son chapeau qui tombe, ses chaussures qui ont glissé, etc.

cirque rouge

Mais finalement M Loyal a la solution. L’arrivée d’une nouvelle partenaire va permettre à Domino de retrouver la magie du cirque et reprendre confiance en lui. Domino est rassuré et heureux.

L’école du cirque

cirque rouge

Dans l’école du cirque, le texte est écrit par Jean-Michel Billioud et les images sont de Xavier Deneux. Ces auteurs sont publiés aux éditions Mila.

Cet album grand format partage avec les enfants le secret bien gardé des enfants animaux. Le texte se glisse dans les illustrations, suivant le rythme des intonations et des numéros présentés. Sur un rythme poétique, le narrateur conte l’un après l’autre les exercices auxquels se livrent dans le plus grands secret les enfants animaux dans l’espoir d’obtenir leur diplôme d’artiste.

 

 

 

 

Les illustrations font rêver. Elles sont riches en couleurs. Le rythme du texte berce agréablement. Parfait pour s’endormir le sourire aux lèvres en se prenant pour la panthère trapéziste qui décroche une à une les étoiles de la nuit.

 

 

 

cirque rouge  cirque rouge cirque rouge cirque rouge  cirque rouge  cirque rouge  cirque rouge

 

Ces deux albums vont vous donner envie d’aller au cirque.

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…la Box creabul Halloween

Box creabul Halloween

J’ai essayé pour vous…la Box creabul Halloween

Box creabul Haloween

Niveau Box créatives P’tit bout a pendant longtemps été abonné à Macocobox puis à la Gully Box. Depuis presque un an nous avons fait une pause dans les box enfants car P’tit bout commençait à se lasser du contenu.

Cela faisait un moment que je voulais lui faire essayer la Box Creabul . Comme je cherchais des activités à faire avec P’tit bout sur le thème de Halloween, j’ai trouvé que c’était une bonne occasion de la tester.

Cette Box s’adresse à une tranche d’âge étendue, les 3-10 ans. Les deux Box précédentes que l’on avait essayé ciblaient les 3-7 ans. P’tit bout va avoir 7 ans d’ici quelques jours.

On commande et quelques jours après le facteur nous livre la Box.

Le contenu

C’est toujours un moment très excitant pour P’tit bout lorsqu’il reçoit un colis à son nom. Bon alors, on l’ouvre? La feuille d’explication recouvre les différents éléments du contenu de la boite. Une fois soulevée, elle dévoile plusieurs pochettes en plastique transparentes aux contenus divers, deux boules en polystyrène, un tube de colle, des chenilles, une pochette de feutre, du papier de soie.

Box creabul Haloween

P’tit bout regarde tout cela avec intérêt et commence à étaler l’ensemble sur la table. Il recherche dans le fichier explicatif à quoi va bien pouvoir lui servir le papier de soie. De mon coté je note que tous les produits de la Box sont estampillé de la marque Ctop que je ne connais absolument pas. Macocobox m’avait habituée aux produits Giotto et Gully box aux produits que l’on trouve en grande surface. Curieuse, je cherche le site de Ctop, mais il enchaîne les messages d’erreur lorsqu’on cherche à y naviguer. Bon ce n’est pas forcément mauvais signe hein même si cela me donne l’impression qu’il y a eu une razia pour acheter les stocks invendus de cette marque et en faire des box. En terme de matériel fournit, il me semble qu’elle vaut tout juste son prix.

Cependant grâce à cette box nous allons pouvoir réaliser 5 activités. En comparaison Macocobox proposait en général 3 activités et Gully box 2 activités + de nombreux goodies. Celle-ci va me permettre d’occuper P’tit bout plus longtemps.

Box creabul HaloweenLes araignées

C’est l’activité par laquelle P’tit bout a souhaité commencer et qui lui a au final le plus plu.

Il s’agissait de recouvrir de papier de soie les boules de polystyrène, de coller les yeux mobiles et les chenilles pour figurer les pattes. Je l’ai laissé faire au début avec le tube de colle fournit puis j’ai fini par avoir pitié et lui ai tendu un petit pot de colle decopatch avec le pinceau adéquat, survivant d’une ancienne activité. C’est tout de suite beaucoup mieux. De même, pour coller les yeux mobiles nous avons utilisé de la colle liquide. Il y a de quoi fabriquer deux araignées dans la boite.

Je dirais que cette activité est accessible seul à partir de 6 ans. Avec l’aide d’un adulte si l’enfant est plus jeune.

Le + : Le rendu est vraiment sympa !

Le – : Le tube de colle est inefficace pour cet usage

Box creabul Haloween

 

 

 

Les masques Box creabul Haloween

La fois suivante, P’tit bout a voulu essayer les feutres avec les masques. Contrairement à mes craintes, les feutres sont de qualité correcte. La pointe fine tient bien, les couleurs aussi. Par contre P’tit bout n’est pas assez patient au regard des grandes surfaces qu’il y avait à colorier. Il aurait fallu du coup des feutres à pointe plus large mais bon c’est aussi à lui d’apprendre à persévérer. Les motifs des masques sont plutôt sympa: une citrouille, une sorcière, un vampire et un squelette. Et la planche de Stickers permet de les décorer avec des petites araignées, chauve souris ou bonbons.

Cette activité est accessible seul dès 3 ans. L’enfant aura juste besoin d’aide pour attacher l’élastique.

Les + : Les masques sont quand même un incontournable de Halloween

Les – : Les trop grandes surfaces à colorier

Box creabul Haloween

 

Box creabul Haloween

Les cartes à gratter

P’tit bout n’a pas été à l’aise avec cette activité. Il a l’habitude de celles de Djeco qui lui explique pas à pas où et quelle forme gratter pour avoir un rendu sympa. Ici il était livré à lui même et il a eu tendance pour la première à gratter toute la surface. Du coup nous sommes passé d’un citrouille toute noire, à une citrouille toute orange. Heureusement il y en avait une seconde dans le paquet et je lui ai montré le principe. Nous avons fait ensemble un fantôme et il lui en reste plusieurs autres à faire qui ont été mises de coté pour l’occuper pendant les vacances.

Cette activité est difficile. Elle ne me semble pas accessible avant 7 ans.

Les + : Les cartes sont de belle qualité et le grattoir fonctionne bien avec une pointe fine et une pointe plus large.

Les – : Il aurait fallu des schémas explicatifs pour montrer aux plus jeunes quelles formes viser.

Box creabul Haloween

 

Le Squelette

Box creabul Haloween

Activité assez sympa et rapide à réaliser. P’tit bout a eu besoin d’aide pour identifier où va chaque pièce. Une petite numérotation sur l’arrière aurait pu lui permettre d’être autonome dans sa réalisation mais ce n’est pas dramatique. Les attaches parisiennes sont toujours assez amusantes à manipuler. Le carton est de bonne qualité et ne s’est pas déchiré comme cela arrive parfois avec les formes prédécoupées à détacher. Actuellement il orne la poignée de la chambre de P’tit bout.

Difficile de faire cette activité sans l’aide d’un adulte et sans inverser les pièces avant 9 ans.

Les + : Une déco sympa

Les – : Je n’en trouve pas

 

 

 

Les marionnettes à doigts

Box creabul Haloween

Nous n’avons pas encore touché à cette activité, elle a été mise de coté pour occuper P’tit bout chez ses grands parents pendant les vacances.

Mais je sais qu’il va se régaler, car il a eu colorié l’année dernière des marionnettes à doigts aux formes de dragons éditées aux éditions avenue mandarine.

Le paquet est bien rempli (une dizaine). Les feutres sont encore vaillants. Les surfaces sont plus petites, il va donc moins râler.

Cette activité est accessible seul dès 5 ans.

Les + : Des formes variées et sympas

Les – : Je n’en trouve pas, sauf à ce que les feutres cessent de fonctionner avant d’en arriver au bout.

 

Au final nous ne sommes pas déçus de cette box. Elle nous a permis de préparer des décos pour Halloween. Sa durée de vie est longue. En visant une fourchette d’âge très étendue: de 3 à 10 ans, elle prend le risque de proposer des activités trop difficiles pour les plus jeunes et trop faciles pour les plus âgés. Elle me parait adaptée pour des enfants de 5 à 8 ans, aidés par un adulte pour les étapes délicates. Je ne pense pas m’y abonner, mais plutôt les acheter à l’unité en fonction du thème proposé.

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Magic Pacha !

Magic Pacha

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Magic Pacha !

 

Cette semaine je vous propose de découvrir l’album Magic Pacha ! de Nadia Shireen aux éditions Nathan.

L’histoire

Pacha est un chat qui dispose d’un talent très spécial, c’est un extraordinaire magicien. Alors que son meilleur ami Max, le chien, sait faire le clown. Ils vivent heureux du peu qu’ils ont jusqu’au jour où Max voit une affiche indiquant qu’une fête foraine recherche des artistes. Ainsi, ils décident de s’y rendre pour monter un spectacle de magie et devenir célèbres.

Cependant Max décide que le spectacle sera réalisé chaque soir chacun son tour et commence, tandis que Pacha lui prépare en coulisse les tours de magie. Et soir après soir, Max remonte sur scène sans passer son tour à Pacha.

Magic Pacha

Magic Pacha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est ainsi que ce qui devait arriver arriva, la célébrité monte à la tête de Max qui devient de plus en plus désagréable. Pacha finit par s’en aller, plus heureux du tout.

Pendant ce temps, inconscient du chagrin de Pacha, Max décroche un contrat à la télévision pour présenter son spectacle de magie au cours d’une émission. Toutefois, sans Pacha pour lui préparer les tours de magie, le spectacle va de pire en pire.

Magic Pacha

Magic Pacha

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pacha qui regardait l’émission à la télévision ne veut pas en voir davantage. Il se porte au secours de son ami en montant sur scène et poursuivant le numéro à sa place. Le spectacle est un grand succès.

Les deux amis se réconcilient. Max a compris la leçon.  Et finalement ils montent un spectacle ensemble, cette fois de magicien et de clown.

 

Magic Pacha

 

Conclusion

Une très belle histoire sur l’amitié, à lire sans modération le soir avant de se coucher, et ceci dès 3 ans. Le texte est facile d’accès et richement illustré. Les dessins sont drôles et donnent envie d’aller voir un spectacle de magie. Je ne compte plus le nombre de fois où P’tit bout a réclamé cette histoire là. Un livre de belle qualité qui a tout pour séduire.

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…vroum vroum

vroum vroum

J’ai essayé pour vous…vroum vroum

 

Vroum vroum est le seul imagier qui ait jamais intéressé P’tit bout. De 2 à 4 ans, il l’a manipulé sans relâche. Au début, il était intrigué par ces silhouettes noires.

vroum vroum

Puis il a compris qu’il pouvait les rabattre et découvrir ces moyens de déplacement tout en couleurs.

vroum vroum  vroum vroum

 

Les photographies de François Delebecque donnent un coup de jeune aux traditionnels imagiers.

Vroum vroum va ainsi explorer au travers de ses 8 pages cartonnées cette thématique en partant du porteur familier jusqu’à la fusée, en passant par la moto, la voiture, le camion de pompiers, le tracteur, le bateau de pêche, la montgolfière. Il va également montrer qu’il y a différents modèles de motos, de voitures, de bateaux etc. et non pas un seul.

vroum vroum   vroum vroum

Et sans relâche P’tit bout tournait les pages et au fur et à mesure de l’acquisition du vocabulaire était fier de se souvenir des noms de certains.

Le livre est solide donc n’ayez aucune crainte à laisser vos enfants le manipuler seuls.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?