J’ai essayé pour vous…La disparition de Stephanie Mailer

La disparition de Stéphanie Mailer

La disparition de Stephanie Mailer, de Joël Dicker, est paru aux éditions de Fallois aux formats classique et poche.

Ce roman se classe 1er sur les 18  livres les plus populaires de l’année 2018 de Babelio. Et je valide complètement cette 1ere place amplement méritée.

L’histoire de la disparition de Stéphanie Mailer

Ce roman nous entraîne dans la réouverture d’une enquête de police clôturée pourtant 20 ans plus tôt. Il ne s’agit pas de n’importe quelle enquête, mais celle d’un quadruple meurtre, dans une ville paisible des Etats-Unis, le soir de la première d’un tout nouveau festival de théâtre.

Tout commence lorsque Stephanie Mailer, journaliste, interpelle un des deux agents de la police d’état chargé à l’époque de l’enquête. Elle lui laisse entendre qu’il s’est trompé de coupable et qu’elle a un rendez-vous qui devrait lui permettre d’obtenir une preuve irréfutable. Elle refuse d’en dire davantage pour ne pas se faire doubler.

Sauf que voila, lorsque il cherche à la retrouver, il s’avère que Stephanie Mailer a disparu. Il ne croit pas aux coïncidences. Jesse Rosenberg reprend contact avec son coéquipier de l’époque, et fait rouvrir l’enquête, bien décidé à reconstituer les événements de la nuit du 30 Juillet 1994 et à retrouver Miss Mailer.

Le style d’écriture

Ce roman a beau faire plus de 600 pages, à aucun moment on n’a un sentiment de longueur ou de remplissage abusif.

Le style est direct, facile à lire. On alterne, par chapitre, différents points de vus des multiples personnages de ce roman. Car bien que l’on ne commence qu’avec quelques personnes au début, leur nombre va s’étoffer au fil des pages. Leur point de vue peut être actuel ou remonter aux événements d’il y a 20 ans.

Des histoires dans des histoires vont venir s’imbriquer les unes dans les autres, certaines juste là pour nous égarer sur de fausses pistes, d’autres pour nous permettre d’en ouvrir des nouvelles. Et quelques unes pour nous pousser à nous attacher plus particulièrement à certains personnages.

Le tout est très intelligemment mené. Les ressentis et motivations des protagonistes sont méticuleusement décrits. Ce qui nous permet de comprendre pourquoi les enquêteurs étaient passés à coté de certains éléments à l’époque.

Si vous avez envie de vous immerger dans un bon roman policier, vous pouvez vous lancer sans hésitation. Ici il ne s’agit pas d’un thriller gore qui joue avec vos nerfs, âmes sensibles nul besoin donc de vous abstenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.