J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Les Romans-doc sur la préhistoire

Romans-doc

Après Préhistomania nous poursuivons nos lectures sur le thème de la Préhistoire. Ceci au travers de deux ouvrages de la série Les Romans-doc des éditions Bayard jeunesse:

  • Yéga, l’enfant de la préhistoire qui aimait les chevaux
  • Tana, l’enfant qui sculptait les menhirs.

Le principe

Ces ouvrages sont adaptés au cycle 3 et accessibles dès 8 ans. Le principe est simple : un roman + des pages documentaires.

L’histoire de chacun des romans n’est qu’un moyen de mettre en scène l’ensemble de ce nouveau vocabulaire à acquérir. Même s’ils sont bien construits, ce n’est néanmoins pas pour leur qualité littéraire que je vous les recommande. Chaque roman se découpe en 5 chapitres. Le personnage principal a une dizaine d’années ce qui permet au jeune lecteur de s’y identifier et de se mettre ainsi plus facilement dans le contexte.

Les pages documentaires s’intercalent entre les pages du roman, sur une page double ou simple selon la thématique abordée. Bien entendu leur objet est en lien avec l’histoire.

Les illustrations sont variées et soignées.


Avis sur les Romans-Doc

Ces petits livres de 45 pages, très bien pensés, permettent à l’enfant de se construire un socle de connaissances en Histoire plutôt intéressant.

A compléter bien sur par des visites de musées ou de lieux historiques, ainsi que le visionnage de vidéos.

La collection compte une trentaine de titres retraçant l’Histoire. C’est sans hésitations que je prolongerai notre série en acquérant deux Romans-doc sur l’Antiquité cette fois :

  • Carantos, le jeune gaulois qui survécut à Alésia
  • Titus, le jeune romain gracié par l’empereur.

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

J’ai essayé pour vous…Life is strange 2

life is strange

Souvenez-vous, il y a un an je vous livrais un billet sur life is strange et son prequel before the storm.

DONTNOD nous livre une fois de plus un chef d’oeuvre. Attention, l’histoire est sacrément rude. Si vous êtes au bord de la dépression, je vous invite à reporter votre partie.

A l’image du premier opus, le jeu se déroule en 5 épisodes qui sont désormais tous disponibles. Ils me semblent un peu plus longs, je dirais 2- 3 heures pour finir chacun.

Attention, pensez bien à faire l’épisode bonus des aventures extraordinaires de Captain Spirit avant de vous lancer sur le second épisode du jeu.

L’histoire en bref pour ne pas trop en dévoiler

Les événements se déroulent après ceux d’Arcadia Bay. Vous débuter à Seattle et vous allez vous embarquer dans le road trip imprévu et tragique des frères Diaz, qui les mènera jusqu’aux portes du Mexique. Vous allez incarner l’aîné, Sean, 16 ans. Vous êtes désormais responsable de votre frère Daniel, 9 ans.

Vos décisions et vos choix auront un impact sur votre histoire mais également sur la sienne. Selon, il ne sera pas toujours un petit frère obéissant.

Beaucoup de sujet d’actualité sont abordés : le racisme, l’homophobie, les sectes, les armes à feu, le mur à la frontière entre l’Amérique et le Mexique. Au cours de leur voyage les frères rencontreront plus de personnes qu’il n’en faut qui incarnent ces idées. Mais également leurs parfaits contraires et heureusement.

Avis sur life is strange 2

Il est triste à en chialer, mais il me semble vous l’avoir déjà écrit. Et en même temps cette histoire est juste magnifique.

En début de partie le jeu vous demandera quel a été votre choix final au début du premier life is strange. Selon, vous aurez au cours du jeu de petites scènes clin d’œils différentes.

Ce que j’ai adoré :

  • La bande son est au top, comme toujours,
  • Le graphisme est encore plus aboutit que dans les opus précédents,
  • 4 fins sont disponibles, qui prennent en compte vos choix et leurs conséquences sur ceux de votre petit frère et son état d’esprit. Comme toujours il n’y a ni bonne ni mauvaise fin, juste les conséquences de vos choix.

Ce que j’ai moins aimé :

  • Que ce soit aussi triste XD

Ce que j’aurai aimé :

  • Un vrai happy end, mais c’était irréaliste d’avance. Nous ne vivons pas dans un monde où toutes les personnes que l’on croise sont merveilleuses.

J’ai essayé pour vous… L’objet de la semaine #11 – La cabane dans l’arbre de Lego

la cabane dans l'arbre

La cabane dans l’arbre de Lego (n°21318) est un ensemble de 3036 briques. A force d’aider P’tit bout à faire les siens je me suis rendue compte que j’adore cela XD Du coup pour cette fois j’en ai demandé un rien qu’à moi au père noël ^^

Personnellement cela me détend. Je sais qu’à l’inverse il y en a que cela stress, chacun son truc après tout.

Cet ensemble peut se construire en deux versions : un feuillage d’automne et un autre de printemps. Pour le coup j’ai préféré lui donner sa ramure dorée. Peut être que vers Mars-Avril j’aurai envie de verdure, je pourrais toujours la changer. Prévoir une dizaine d’heures mal compté (car lorsque l’on aime on ne compte pas hein?).

Cela m’a donné envie d’en faire plein! Le hic reste le prix de ces ensembles (c’est que c’est quand même pas donné) et la place que cela prend. Cela me donne une raison supplémentaire de me décider à aménager les combles de la maison. Vous imaginez, une grande table où je pourrais construire toute une ville comme le papa dans le film lego movie? Après la cabane dans l’arbre je me verrais bien commencer ma future ville par la librairie. Le top!

Bon, reste plus qu’à gagner au loto XD

J’ai essayé pour vous…Pokemon Epée et Bouclier

Pokemon Epée

Plus précisément j’ai joué à la version Epée, mais comme toujours dans les jeux Pokemon de chez Nintendo il n’y a que peu de différence entre les deux versions du jeu.

Comme annoncé dans le billet sur les mangas Pokemon, ce nouvel opus correspond à la lancée de la huitième génération qui se déroule dans un nouveau monde: Galar.

L’histoire

Le jeu est accessible aux enfants de 7 ans. L’histoire est construite pour les plus jeunes. Vous pouvez les laisser s’y amuser sans inquiétude. Vous incarnez un jeune dresseur et son rivale qui vont faire le tour des arènes pour défier tous les champions. Ceci afin de pouvoir en finalité défier le Maître et remporter son titre.

En parallèle vous explorerez la légende des héros de Galar : les Pokémons Épée et Bouclier.

En chemin l’objectif est comme toujours de les capturer tous.

Une fois le jeu terminé une première fois, une seconde aventure se lance. Vous êtes désormais le Maître de Galar et vous vous opposerez à un duo d’excités qui créent des problèmes. Cette « suite » est l’occasion de capturer le Pokémon légendaire.

A partir de cette seconde fin vous aurez toujours accès au jeu pour compléter votre Pokedex s’il vous en manque.

La particularité du monde de Galar est la possibilité de dynamaxer les Pokemons en des endroits particuliers : comprendre leur donner une forme gigantesque pendant trois tours de jeu.

La jouabilité

Je l’ai trouvé plus abouti que Let’s go Pikachu. Les différents niveaux sont moins longs ce qui évite de rendre certaines phases du jeu agaçante lors de l’exploration. Les « donjons » sont également plus simples ce qui évitera aux plus jeunes de décrocher.

L’interaction avec vos Pokemons pour améliorer votre lien d’amitié se fait lors des phases dites de Camping où vous pourrez discuter ou jouer avec eux et leur préparer à manger. Plus votre Pokemon vous apprécie plus il sera efficace lors des combats.

Votre personnages est personnalisable tant dans ses caractéristiques physiques que sa tenue le long du jeu.

L’exploration des terres sauvages permet de lancer des raids avec d’autres joueurs (abonnement online nécessaire) pour affronter ensemble des Pokemons dynamaxés. Je n’ai pas du tout testé cette partie du jeu.

A priori pas d’interaction avec Pokemon go comme cela était le cas dans le précédent opus. De même l’accessoire Pokeball plus n’a ici aucun intérêt. Vous ne pourrez pas l’utiliser comme manette pour capturer vos Pokemon. Au mieux vous pouvez y sauvegarder un Pokemon pour l’emmener avec vous façon tamagoshi. Ce qui concrètement ne représente aucun intérêt.

Avis

C’est un bon jeu pour les enfants, dont l’histoire défend des valeurs d’amitié et de courage. Le cheminement est facile, le graphisme est bon (le meilleur de tous les opus je dirais) et la durée du jeu n’est pas excessive, ce qui leur permettra d’en venir à bout avant de se décourager.

J’ai essayé pour vous…Les 18 livres les plus populaires de l’année 2018

L’année 2019 s’est terminée et ma liste de lecture des 18 livres les plus populaires de 2018 avec. Il est temps de reprendre ce classement Babelio pour voir si je les aurais mis dans le même ordre.

Tout d’abord notons que je n’ai pas lu Sauf de Hervé Commère classé 18ème. En effet ma médiathèque ne se l’ai pas procuré, et il n’est pas encore paru en format poche. Il ne paraîtra qu’en Mars 2020. Par défaut, et peut être à tord, nous verrons en Mars, il conserve pour le moment la dernière place.

Par rapport à la liste de l’année précédente on notera qu’il y avait beaucoup moins de romans policiers, ce qui était une bonne chose et qui a permis de me réconcilier avec le genre. On notera l’absence de romans Fantastique/Fantasy/SF. Pour les fans du genre, je vous invite donc à vous tourner vers la série Latium qui ne faisait pas partie de cette liste.

Les moins appréciés

17- Je n’ai pas du tout été emportée par Juste après la Vague de Sandrine Colette. Je le laisse donc à sa place initiale de dernier.

16 – Très déçue par leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu classé initialement 7 ème.

15- Pas trop convaincue non plus par les Rêveurs de Isabelle Carré. (14 ème)

Les romans policiers qui m’ont le moins plu

14 – Sœurs de Bernard Minier (12 ème)

13 – La jeune fille et la nuit de Musso (6ème)

Les parcours de vie

12 – A la lumière du petit matin de Agnès Martin-Lugand (13 ème)

11 – Changer l’eau des fleurs de Valérie Perrin ( 10 ème)

10 – Toutes blessent la dernière tue de Karine Giebel (5 ème)

09 – Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb (15 ème)

08 – Vers la beauté de David Foenkinos (16 ème)

07 – Les loyautés de Delphine de Vigan (2d)

06 – La vraie vie de Adeline Dieudonné (3 ème)

Le roman policier que je ne savais pas trop où classer

05 – Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez (4 ème)

Les romans qui font du bien

04 – Il est grand temps de rallumer les étoiles de Virginie Grimaldi (8 ème)

03 – La chambre des merveilles de Julien Sandrel (11 ème)

Mes chouchous

02 – La disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker (1er)

01 – Le Lambeau de Philippe Lançon (9 ème)

Pour ceux/celles qui n’ont pas beaucoup de temps à consacrer à la lecture, je vous invite à vous centrer dans ce cas sur les 7 premiers, ce qui vous fera à peu de chose près 1 livre tous les 2 mois, sachant que certains se lisent très vite.

Il est déjà temps de se tourner vers la liste Babelio des livres les plus populaires de 2019 😉 J’ai trop hâte de les commencer.