J’ai essayé pour vous…de vous proposer des idées de menus pour la semaine à venir

idées de menus pour la semaine 37

Idées de menus – semaine 37

 menu semaine 36 < menu semaine 37< menu semaine 38

Personnellement, j’ai souvent été confrontée au manque d’inspiration le soir venu pour répondre à la question « qu’est ce qu’on mange ce soir? ». Notamment lorsque la journée de boulot a été particulièrement chargée. Dans ces cas là en général je ne pense qu’à une chose, mon canapé. J’ai donc pris l’habitude, pour me motiver, d’élaborer à l’avance les menus pour les soirs de la semaine. En plus, cela simplifie les courses et évite d’acheter n’importe quoi. Je vous propose que l’on se retrouve chaque semaine pour partager nos idées de menus. Voici celui de la semaine à venir, la semaine 37.

Des menus rapides à réaliser au retour du boulot. Mon objectif est de passer au moins une heure sympa avec mon fils en fin de journée. Et non pas de jongler entre la préparation du dîner, la douche et l’histoire du soir en mode vite vite vite pour qu’à 20h30 il soit couché. D’autant que les devoirs du soir ont repris dès le premier jour d’école.

PS: mes semaines de menus vont du samedi au vendredi car je passe récupérer mes courses au drive le samedi matin.

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Un livre

J’ai essayé pour vous…Chut les enfants lisent Un livre

 

Un livre oui, mais pas n’importe lequel. Un livre de Hervé Tullet, aux éditions Bayard jeunesse.

Un livre de Hervé Tullet

 

Car le gout de manipuler les livres s’acquière dès le plus jeune, l’univers de Hervé Tullet est juste fascinant pour les tout-petits. Sous l’impulsion de leurs doigts, ils font vivre l’histoire qui leur est contée. Bleu, jaune rouge, les ronds se multiplient, prennent du volume, éclatent, en un feu d’artifice de couleurs sous vos applaudissements.

L’interaction entre l’enfant et le livre est entière. Il n’est pas juste simple auditeur, il devient acteur de l’histoire qui se dévoile de page en page, et cela a un je ne sais quoi de magique et de captivant.

L’enfant appuie, tourne les pages, appuie encore, frotte, clique, secoue, secoue plus fort, incline, souffle, tape dans ses mains. Il distingue la gauche de la droite. Il différencie le jaune, du bleu, du rouge, du blanc et du noir. Il compte jusqu’à cinq.

Un livre de Hervé Tullet     Un livre de Hervé Tullet

Un livre de Hervé Tullet    Un livre de Hervé Tullet

Un livre à mettre sans hésitation entre les mains des plus petits dès 18 mois jusqu’à 3 ans, pour leur faire découvrir le plaisir que procurent les livres et se laisser enchanter.

Comme l’écrit Hervé Tullet « C’est un livre, tu fais comme il te dit et tu vas voir… »

 

Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, organisé par Devine qui vient bloguer ?

 

Et pour aller plus loin dans cet univers : J’ai essayé pour vous…Un jeu

L’application Un jeu disponible sur Ipad est comme une extension de Un livre. L’interaction est différente, mais tout aussi captivante. Attention ne vous attendez pas à une règle du jeu bien définie cette fois-ci, il vous faudra la comprendre par vous même. Ce qui peut être déroutant pour un adulte, mais qui semble extrêmement concevable pour les plus petits. L’enfant laisse libre court à son imagination et découvre en faisant des tests ce qui se passe s’il clique ici, une fois, deux fois, plusieurs fois très vite, s’il appui longtemps, s’il fait glisser le rond. Il pourra ainsi créer un spectacle de feux d’artifices, jouer avec la pluie, retrouver des formes identiques, faire rebondir les ronds tels des ballons, etc.

Comme pour Un livre, l’application reste à destination des plus jeunes.

      

 

 

 

J’ai essayé pour vous…Une tarte aux prunes de saison

bol de prunes

J’ai essayé pour vous…Une tarte aux prunes de saison

Ingrédients de la tarte aux prunes pour 4 personnes

tarte aux prunes400 g de prunes (reines-claudes,mirabelles, etc)
1 CS de semoule fine
3 CS de sucre en poudre
200 g de farine
80g de beurre
½ cc de sel
½ verre à moutarde d’eau

Cette recette de la tarte aux prunes est tirée du livres les desserts de nos grands-mères de Aleth Thomas et Stephanie Gentilini. Toujours dans la logique de faire des desserts gourmands et faiblement caloriques, j’ai réduit de 20g les quantités de beurre préconisées dans la recette initiale. Nul besoin de toucher à la quantité de sucre, il y en a déjà très peu.

 

Préchauffez votre four à 220 °C

Etape 1 :fonds de tarte

Dans une terrine mélangez la farine, le beurre coupé en très petits morceaux et le sel. Formez une boule homogène en travaillant votre pâte le moins possible.

Etape 2 :

Foncez un cercle de tarte beurré de 25 cm, que vous aurez préalablement posé sur une plaque de cuisson perforée recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. C’est la combinaison idéale pour que le fond de votre pate à tarte soit bien croustillant et pour démouler votre tarte en toute simplicité.

Piquez le fond de tarte à la fourchette puis recouvrez-le d’un rond de papier sulfurisé sur lequel vous aurez éparpillé une poignée de légumes secs.

 

 

tarte aux prunesEtape 3 :

Faites précuire votre fonds de tarte pendant 10 minutes. Puis sortez-le du four et retirez le rond de papier ainsi que les légumes secs. Saupoudrez la semoule mélangée à 1 CS de sucre en poudre.

Disposez ensuite les fruits coupés en deux coté bombé contre le fond. En associant deux variétés de prunes vous pouvez jouer sur les couleurs dans votre présentation. Saupoudrez le reste de sucre et enfournez pour 30 minutes.

 

 

 

Verdict :

Les fruits ont rendu de leur jus comme prévu, mais grâce à la semoule qui l’a absorbé, la pâte est restée bien croustillante. En comparaison avec le clafoutis léger aux abricots de la semaine dernière, ce dessert est bien meilleur et présente beaucoup mieux. D’autant que pour les WW il ne représente qu’1 SmartPoint de plus. Je vote pour celui-ci à refaire, sans hésitation. D’autant que c’est très facile à réaliser.

tarte aux prunes

J’ai essayé pour vous….un nouveau MakeUp quotidien pour cet automne

winterfall 2017

J’ai essayé pour vous…un nouveau MakeUp quotidien pour cet automne

En général le matin je suis pressée. Très pressée. Du coup j’adopte à peu de chose prêt le même rituel maquillage quotidiennement avant de me rendre au bureau. C’est ça ou je serais contrainte d’y aller au naturel, et là j’aurais droit aux très flatteurs « aie, nuit difficile ? » « Tu as l’air fatiguée en ce moment » auxquels je répondrais en marmonnant « meuhnonjsuisjustepasmaquilléeduc**** ».

Mais il faut se faire une raison, l’été est fini, la rentrée est là. L’automne arrive à grand pas. Garder les couleurs bronze dorées sur les paupières ne vas plus être possible très longtemps. Il devient nécessaire de définir un nouveau rituel MakeUp quotidien pour l’automne 2017. D’autant que toutes les enseignes ont sorti leurs dernières collections Winterfall.

Sauf que mon compte en banque n’est pas tout à fait d’accord avec moi pour acheter une nouvelle palette à chaque saison. Et la rentrée. Ça coute cher. Il y a malheureusement d’autres priorités que d’acquérir la toute dernière palette 4 ombres City Lights de Chanel par exemple. Même si mon démon familier me dit que P’tit bout sera certainement ravi de manger des pâtes et du fromage râpé à tous les diners du mois de Septembre, mon bon sens me dit que ma balance, cette garce, me le fera regretter.

Du coup, plan B, on recycle. Allez, je ne suis pas à plaindre non plus, ce n’est pas les palettes qui manquent dans mon placard. Ploum ploum, j’ai envie de rose et de cuivre. Avec la Smashbox double exposure il y a quand même moyen de se faire plaisir.

 

Je vais opter pour les couleurs Peony, Flushed, Quartz et Copper pour reconstituer un 4 ombres. La teinte Copper en effet mouillé est juste sublime. L’ensemble sera très discret tout en donnant bonne mine.

Flushed Peony
Copper Quartz

Tout d’abord la couleur Peony (1) sera appliquée au coin intérieur de l’œil et couvrira l’intégralité de la partie supérieure de la paupière.

La couleur Flushed (2) couvrira la partie mobile de la paupière et la couleur Quartz (3) sera appliquée sur les deux précédentes de façon estompée pour habiller le coin extérieur de la paupière.

Enfin, avec un pinceau biseau légèrement humidifié, la teinte Copper (4) sera appliquée au raz des cils.

 

 

Mon mascara fétiche Babydoll de YSL viendra finaliser le tout pour un effet faux cils au top.

Question fond de teint, je n’en mets pas pour aller au boulot. C’est tout de suite plus simple. Je n’en mets que pour sortir. Les pommettes seront juste rehaussées par quelques coups de Blush Harmony Sunkiss Ribbon de Chanel. Vous le verrez souvent celui-là, nous sommes inséparables. Enfin jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien car j’en fais un usage intensif depuis le Printemps 2016…

Par contre niveau rouge à lèvre et vernis c’est la déchéance complète. Il va falloir passer à la caisse ma bonne dame.

Sur ? regardez il me reste un fond de Dior Addict lipcolor 783 Mauve opulent. Je vais essayer de le faire tenir aussi longtemps que possible. Ce bâton de rouge est tellement ancien qu’il ne doit même plus être édité. C’est sans aucun doute sa dernière saison. Obligé de le poser au pinceau. Mais sinon je n’ai que des beiges et des roses, trop printaniers à mon gout. J’alternerai au besoin en fonction de mon humeur avec le Dior Addict ultra gloss reflect 617 Brown Corset. Oui je sais, je suis sur du beige avec cette teinte, mais cf. le paragraphe sur la rentrée, les pâtes au fromage, etc.

 

 

Il me faut absolument un vernis gris clair. IL ME FAUT ABSOLUMENT UN VERNIS GRIS CLAIR. Comprendre la toute dernière teinte Horizon Line Longue tenue de chez Chanel. A 26.99 € chez Marionnaud. Ce n’est rien 26.99€, vous êtes bien d’accord ?

Bon ben sinon le n°39 Tempête à Seattle de Nyx à 5.90 € n’est pas mal non plus. Beaucoup plus foncé et tirant sur le mauve (rien à voir quoi) mais bien quand même.

En attendant que mes finances se portent mieux, pour le moment cette combinaison me convient. Et vous? Qu’avez vous retenu comme couleurs pour cet automne?

J’ai essayé pour vous…le Monopoly version Pokémon

Boite monopoly version pokemon

J’ai essayé pour vous…le Monopoly version Pokémon

Semaine dernière je vous ai fait un rappel des bases à connaître par une maman (ou un papa hein je ne suis pas misogyne) qui souhaiterait raccrocher avec Pokémon. Ceci histoire de pouvoir donner le change à son p’tit bout et montrer qu’il s’intéresse à lui et ses centres d’intérêts.

A cette occasion j’avais évoqué les produits dérivés, dont…le Monopoly version Pokémon.

L’angoisse quand p’tit bout à déballé ce paquet au début de l’été. J’ai vraiment pris sur moi pour avoir l’air enthousiaste. Déjà parce que je suis polie mais surtout parce que pour le coup lui l’était vraiment. Il voulait depuis un moment un Monopoly mais je lui répondais qu’il était trop petit (ce qui est toujours le cas). Mais alors, qu’en plus ce soit LE Monopoly aux couleurs Pokémon, je ne vous raconte pas comme il était aux anges…comme quoi il n’en faut pas beaucoup.

Et bien, malgré un fort apriori de départ plutôt négatif, j’ai pourtant fini par lui trouvé des aspects positifs.

Vous noterez tout d’abord qu’il semblerait qu’il n’y ait pas qu’une version Pokémon du Monopoly mais que celle en vente actuellement serait au moins la troisième. Celle que nous avons essayé est celle sous-titrée Edition de Kanto.

J’ai apprécié tout d’abord le soin apporté aux pions : des figurines métalliques qui m’ont rappelé la version Deluxe du Monopoly d’origine (vous savez-bien, celui qui se jouait encore avec des francs). Les 6 pions fournis sont bien entendu ici à l’effigie de Pokémon célèbres : Rondoudou, Bulbizard, Evolie, Salamèche, Pikachu et Carapuce.

pions monopoly pokemon

 

Coté âge il me semblait bien que P’tit bout (6 ans ½) était encore trop petit. La boite affiche qu’il s’agit d’un jeu pour les 8 ans et plus. Et j’essaie dans la mesure du possible de ne pas le faire jouer à des jeux où il n’a pas l’âge recommandé de sorte à ce que la difficulté ne soit pas trop élevée. Cela n’aurait à mon sens pour simple résultat que de le dégouter.

Mais là aussi finalement, avec quelques aménagements comme ne pas le laisser gérer la banque, c’est possible. En CP ils apprennent les additions et les soustractions simples au moyen de la monnaie. Ce fut l’occasion de réviser l’air de rien. Cependant à la fin de la partie il commençait à trouver le temps long.

Ceci dit, trouver le temps long au Monopoly, cela arrive quelle que soit la version du jeu– sauf…celle des Minions, – et oui parce que eux aussi ont leur Monopoly, mais c’est une autre histoire.

 

Alors quelles différences avec ma bonne vieille version en francs?

Et bien finalement pas tant de différence que cela. Si vous n’aimez pas le Monopoly, il n’y a aucune raison pour que vous aimiez cette version plus qu’une autre. C’est un jeu décrié pour son aspect de mise en compétition des joueurs au travers d’un biais malsain : l’argent, où celui qui en a le plus écrase les autres et gagne la partie. Oui c’est moche. D’un autre coté n’est-ce pas un tout petit peu la vrai vie ? Ok ok il vaut mieux encourager les jeux de coopération il est vrai, mais de temps en temps perdre au monopoly peut aussi apprendre à devenir un bon perdant. Et vice versa un bon gagnant qui n’étale pas sa victoire et s’en vante pendant 4 jours.

Ces considérations mises de côté, les quelques différences sont purement sur le choix des noms utilisés et l’aspect visuel de l’ensemble.

Plateau monopoly pokemonOn n’achète plus les célèbres rues parisiennes mais des Arènes.

Les quatre gares du plateau sont remplacées par quatre Pokeball.

Les compagnies de l’eau et de l’électricité sont remplacées par deux Pokémon légendaires.

Les cartes « Chances » et « Caisses de la communauté » par les cartes « Professeur Chen » et « Combat de dresseur ».

Enfin vous ne construisez plus des Maisons et des Hôtels mais des Boutiques et des Centres.

Et c’est tout. Les règles pour le reste sont exactement les mêmes.

 

Alors, si ça leur fait plaisir et peut les pousser à jouer à un jeu de société en famille les jours de pluie, à moins que vous ne soyez un puriste du Monopoly, ma foi, qu’il y ai un Pikachu de dessiné sur les billets ou pas, pour vous cela ne changera pas grand-chose, votre dimanche est fichu.

billets monopoly Pokemon